Mur de la Démocratie

Mur de la Démocratie
Le mur en 1979.

Le mur de la Démocratie (西单民主墙 Xīdān Mínzhǔ Qiáng) était un mur de briques le long de la rue de Xidan (西单北大街 Xīdān Běi Dàjiē) dans le centre de Pékin, à l'ouest de la place Tian'anmen, où étaient collés entre et les affiches manuscrites ou dazibao des discussions politiques ouvertes après la fin de la période maoïste et la défaite de la bande des Quatre. Le mouvement autour de ce lieu où jusque-là on affichait des petites annonces fut d'abord spontané. Il attira une foule nombreuse qui y organisait des meetings improvisés durant cette période.

On pouvait lire notamment sur ce mur :

En janvier 1979, Ren Wanding affiche sur le mur de la Démocratie un manifeste, la Déclaration des droits de l’homme en Chine ce qui lui vaut une reconnaissance immédiate[1].

Le mouvement sera réprimé et le , le mur de la Démocratie sera exilé dans le quartier de Chaoyang, loin à l'est, au parc Ritan (日坛公园), parc public fermé et payant qui permettait un contrôle facile de la fréquentation.

Références

Voir aussi

  • Time magazine, 27 septembre 1999 Article de Wei Jingsheng
  • La cinquième modernisation et autres écrits sur le Printemps de Pékin, traduit du chinois par Huang San et Angel Pino, réédition Christian Bourgois 1997, contient la traduction de plusieurs affiches (ISBN 2267013932)