Mounia Lagha

Mounia Lagha
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Institut de génétique humaine () (depuis le )
Distinctions

Mounia Lagha, est une ingénieur agronome et chercheuse française en biologie du développement, travaillant pour le Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Elle est lauréate du prix Claude Paoletti et de la médaille de bronze du CNRS.

Biographie

Mounia Lagha est ingénieur agronome[1]. Elle obtient ensuite un doctorat sur le thème de la formation du tissu musculaire chez l’embryon de souris à l’Institut Pasteur[2]. En 2010, elle fait un post-doctorat au sein de l'université de Californie à Berkeley où elle travaille sur le processus d'arrêt temporaire de la polymérase, l’enzyme qui assure la transcription des gènes. En 2014, elle intègre le CNRS et la même année, elle reçoit le prix Claude Paoletti du Centre national de la recherche scientifique[3].

En 2015, elle est lauréate du Conseil européen de la recherche (ERC) en obtenant une bourse par une bourse ERC Starting Grant pour son projet de recherche[4],[5]. Elle est ensuite invitée à présenter son projet lors de la fête des dix ans du Conseil européen de la recherche[6]. En 2018, elle publie un article dans la revue scientifique Nature Communications traitant de l'expression des gènes[7].

À l'Institut de génétique moléculaire de Montpellier, Mounia Lagha est habilitée à diriger des recherches[8], elle y dirige l'équipe de recherche sur « la régulation de la transcription au cours du développement » : mécanismes régulant l’expression de gènes impliqués dans le développement embryonnaire[9],[10].

En , Mounia Lagha est l'une des signataires de la tribune réclamant un changement radical dans le recrutement et le financement du CNRS, qu’ils jugent menacé d’étiolement[11],[12].

Elle enseigne dans la formation organisée par l'Institut Curie et Sorbonne Université sur le thème « Biologie du développement »[13].

Distinctions et récompenses

En 2014, Mounia Lagha reçoit le prix Claude Paoletti décerné par l'Institut des sciences biologiques du CNRS[14].

Le , Mounia Lagha reçoit la médaille de bronze du CNRS[3],[15].

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Système universitaire de documentation
    • WorldCat Id
  • Ressources relatives à la recherche :
  • Le site web de l'équipe de recherche de Mounia Lagha à l'Institut de génétique moléculaire de Montpellier.
  • [vidéo] Le Temps d'un geste : le laboratoire de Mounia Lagha est choisi dans le cadre de la nuit européenne des chercheurs 2015 sur le thème de l’expérimentation en sciences.

Notes et références

  1. Décret du 28 octobre 2019 portant nomination, titularisation et affectation (enseignements supérieurs).
  2. Origine du muscle squelettique : rôles de Pax3/Pax7, département de Biologie du développement, Génétique moléculaire du développement, CNRS URA 2578, Institut Pasteur.
  3. a et b  « Mounia Lagha - Chercheuse en biologie du développement », sur le site du Centre national de la recherche scientifique (consulté le 9 novembre 2020).
  4. Liste des projets de recherche proposés à l'ERC en 2015.
  5. (en) « ERC FUNDED PROJECTS », sur ERC: European Research Council (consulté le 13 novembre 2020)
  6. Le CNRS fête les 10 ans du Conseil Européen de la Recherche (ERC).
  7. (en) Jeremy Dufourt, Antonio Trullo, Jennifer Hunter, Carola Fernandez, Jorge Lazaro, Matthieu Dejean, Lucas Morales, Saida Nait-Amer, Katharine N. Schulz, Melissa M. Harrison, Cyril Favard, Ovidiu Radulescu & Mounia Lagha, « Temporal control of gene expression by the pioneer factor Zelda through transient interactions in hubs », Nature Communications, vol. 9, no 1,‎ , p. 5194 (ISSN 2041-1723, DOI 10.1038/s41467-018-07613-z, lire en ligne, consulté le 9 novembre 2020).
  8. Fichier des thèses.
  9. « Le CNRS récompense onze chercheurs d'Occitanie pour leurs travaux », sur ladepeche.fr (consulté le 8 novembre 2020)
  10. Création du site web de l'équipe de recherche sur « la régulation de la transcription au cours du développement ».
  11. « Le CNRS fêtera-t-il ses 100 ans ? », sur le site du quotidien Le Monde, (consulté le 9 novembre 2020).
  12. Tribune signée sur le site « Sauvons l'université ».
  13. Formation « Biologie du développement ».
  14. Liste des récipiendaires du prix Claude Paoletti.
  15. « Médaille du CNRS - 8 profils d'exception récompensés à Montpellier », sur le site des universités du Languedoc-Roussillon, (consulté le 9 novembre 2020).