Mort à vendre

Mort à vendre
Réalisation Faouzi Bensaïdi
Scénario Faouzi Bensaïdi
Pays d’origine Drapeau du Maroc Maroc
Genre film noir
Durée 117 minutes
Sortie 2011


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mort à vendre est un film marocain, sorti en 2011, réalisé par Faouzi Bensaïdi.

Synopsis

Dans la ville de Tétouan, au Maroc, Soufiane, Malik, Allal, trois amis inséparables habitués aux petits délits, décident de devenir les Barons de la drogue. Mais leur rencontre avec Dounia, une prostituée du club " La Passarella ", va venir perturber leurs plans et les forcer à choisir entre l'amitié ou l'amour, l'honneur ou la trahison, le vice ou la raison. Allal doit s'éloigner à la montagne, à la suite de l'arrestation de son père. Soufiane, interne scolaire peu assidu, est lynché par des jeunes à la suite d'un vol de sac à main qui échoue, mais il est soigné par un groupe d'islamistes, et devient religieux et haineux envers les chrétiens. Malik est devenu redevable à l'inspecteur de police, qui l'a aidé à retrouver Dounia. La sœur de Malik, ouvrière en usine, ramène de la contrebande à la maison, mais après s'être fait rejeter par son amant, elle se pend. Convaincu que son oncle et beau-père (son père, boulanger, est décédé) est responsable de la mort de sa sœur, Malik dénonce son trafic à la police. Allal réunit ses amis pour un dernier coup, qui devrait leur permettre de passer à la vitesse supérieure et sortir de la galère: le casse de la bijouterie tenue par un espagnol chrétien.

Fiche technique

Distribution

  • Fehd Benchemsi : Malik
  • Fouad Labied : Soufiane
  • Mouhcine Malzi : Allal
  • Imane El Mechrafi : Dounia
  • Nezha Rahile : Aouatif (la sœur de Malik)
  • Faouzi Bensaïdi : inspecteur Debbaz
  • Mohamed Choubi : Hamdane

Distinctions[1]

Autour du film

Selon la page de l'IMDb consacrée au film (cf. rubrique Liens externes), les critères d'attribution du prix CICAE de la Berlinale 2012 sont notamment que Mort à vendre constitue une réflexion originale sur les codes du film noir, et qu'il constitue également un document fort sur l'impasse d'une certaine jeunesse au moment de l'émergence du printemps arabe.

Notes et références

  1. « Mort à vendre (death for sale) (2011) | Liaison Cinématographique », sur www.liaisoncinema.fr (consulté le 1er mars 2018)
  2. (en-US) « CICAE Art Cinema Awards 2000-2017 | Cicae », sur cicae.org (consulté le 1er mars 2018)
  3. (it) « 2012: 22ª edizione | Festival Cinema Africano, Asia e America Latina », sur www.festivalcinemaafricano.org (consulté le 1er mars 2018)

Liens externes