Monuments (cyclisme)

Les Monuments du cyclisme sont cinq courses cyclistes classiques généralement considérées comme les épreuves d’une journée les plus anciennes, les plus difficiles et les plus prestigieuses du cyclisme sur route[1],[2]. Les 5 monuments sont Milan-San Remo, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie.

Historique

L’expression « monument du cyclisme » est assez tôt employée à propos de courses comme le Tour de France[3], Bordeaux-Paris[4] ou Paris-Brest-Paris[5], ou même de coureurs[6]. Ainsi, dès 1904, Henri Desgrange écrivait ceci dans L’Auto : « Le “Tour de France” est terminé et sa seconde édition aura, je le crains bien, été aussi la dernière. […] Et, pourtant, il nous avait semblé et il nous semble encore que nous avions édifié avec cette grande épreuve le monument le plus durable et le plus imposant du sport cycliste. »[7]

Albert Baker d'Isy (1906-1968), journaliste sportif français, spécialisé dans le cyclisme, titre en 1949 un article de presse du quotidien Ce Soir : Paris-Roubaix, « monument » du cyclisme.

Le terme Monument du cyclisme est repris dès 1950 quand un autre journaliste, Jacques Goddet (1905-2000), célèbre la victoire de Fausto Coppi dans Paris-Roubaix par ces mots : « Monument du cyclisme international, Paris-Roubaix écrasait les coureurs de sa légende comme de ses difficultés diaboliques. Semblant ignorer le charivari des pavés, le « prodigissime » l’a écrasé[8]. »

Le terme « monument » finit, à la fin du XXe siècle[9], par ne plus désigner que les cinq classiques les plus prestigieuses, à savoir Milan-San Remo, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie[10]. Ces cinq courses sont les seules du calendrier de l’UCI World Tour à être répertoriées en catégorie 3, les catégories 1 (Tour de France) et 2 (Tour d’Italie et Tour d’Espagne) désignant les trois Grands Tours et les catégories 4 à 6 reprenant les autres courses d’un jour ou par étapes de niveau mondial.

Liste des courses

Les 5 monuments du cyclisme sont les suivants :

  • Milan-San Remo - La première grande classique de l’année, son nom italien est La Primavera (le printemps) ou La Classicissima (superclassique), car elle a lieu à la fin du mois de mars, sous le soleil. Première course en 1907, elle est considérée comme une classique de sprinteur. Cette course est particulièrement longue (environ 300 km) principalement plate mais ponctuée de plusieurs capi (courtes côtes) en fin de course le long de la Mer Ligurienne, ce qui favorise les puncheurs ou les sprinteurs qui ont pu suivre les meilleurs.
  • Tour des Flandres - Le Ronde van Vlaanderen en néerlandais, la première des classiques pavées, est disputée chaque premier dimanche d’avril. Il a eu lieu pour la première fois en 1913, ce qui en fait le plus jeune des cinq monuments. Connu pour ses courtes montées pavées et abruptes (bergs) des Ardennes flamandes, le parcours oblige les meilleurs coureurs à se battre pour l’espace à l’avant. Le parcours change légèrement chaque année: depuis 2022, la course commence alternativement à Anvers ou à Bruges et depuis 2012 se termine à Audenarde.
  • Paris-Roubaix - La Reine des Classiques ou l’Enfer du Nord est couru traditionnellement une semaine après le Tour des Flandres et est la dernière des flandriennes. Elle a été organisée pour la première fois en 1896. Ses endroits stratégiques sont les nombreux longs tronçons de pavé qui en font la course d’un jour la plus désagréable. Il est considéré par beaucoup comme l’événement cycliste le plus héroïque d’une journée de l’année. La course au tracé plat se termine sur l’emblématique vélodrome de Roubaix. À la fin de la course, les coureurs sont généralement couverts de terre et / ou de boue dans ce qui est considéré comme l’un des tests d’endurance mentale et physique les plus durs de tout le cyclisme.
  • Liège-Bastogne-Liège - Tenue fin avril, la Doyenne, la plus ancienne des classiques, est la dernière des classiques ardennaises et généralement la dernière des courses de printemps. Elle a été organisée pour la première fois en 1892 en tant qu’événement amateur ; une édition professionnelle suivit en 1894. C’est une course longue et ardue qui se distingue par ses nombreuses côtes dans l’Ardenne belge, privilégiant les grimpeurs et même les spécialistes des grands tours.
  • Tour de Lombardie - Il Lombardia en italien, la Classique des feuilles mortes, c’est la seule à prendre place à la fin de la saison (fin septembre-début octobre). Initialement organisée sous le nom de Milan-Milan en 1905, elle prend le nom Giro di Lombardia en 1907. L’épreuve se distingue par son parcours vallonné et varié autour du lac de Côme. Il est souvent remporté par des grimpeurs avec une bonne pointe de sprint.

Palmarès

Année Milan-San Remo Tour des Flandres Paris-Roubaix Liège-Bastogne-Liège Tour de Lombardie
1892 Léon Houa
1893 Léon Houa (2)
1894 Léon Houa (3)
1895
1896 Josef Fischer
1897 Maurice Garin
1898 Maurice Garin (2)
1899 Albert Champion
1900 Émile Bouhours
1901 Lucien Lesna
1902 Lucien Lesna (2)
1903 Hippolyte Aucouturier
1904 Hippolyte Aucouturier (2)
1905 Louis Trousselier Giovanni Gerbi
1906 Henri Cornet Cesare Brambilla
1907 Lucien Petit-Breton Georges Passerieu Gustave Garrigou
1908 Cyrille Van Hauwaert Cyrille Van Hauwaert André Trousselier François Faber
1909 Luigi Ganna Octave Lapize Victor Fastre Giovanni Cuniolo
1910 Eugène Christophe Octave Lapize (2) Giovanni Micheletto
1911 Gustave Garrigou Octave Lapize (3) Joseph Van Daele Henri Pélissier
1912 Henri Pélissier Charles Crupelandt Omer Verschoore Carlo Oriani
1913 Odile Defraye Paul Deman François Faber Maurice Moritz Henri Pélissier (2)
1914 Ugo Agostoni Marcel Buysse Charles Crupelandt (2) Lauro Bordin
1915 Ezio Corlaita Gaetano Belloni
1916 Leopoldo Torricelli
1917 Gaetano Belloni Philippe Thys
1918 Costante Girardengo Gaetano Belloni (2)
1919 Angelo Gremo Henri Van Lerberghe Henri Pélissier Léon Devos Costante Girardengo
1920 Gaetano Belloni (2) Jules Van Hevel Paul Deman Léon Scieur Henri Pélissier (3)
1921 Costante Girardengo (2) René Vermandel Henri Pélissier (2) Louis Mottiat Costante Girardengo (2)
1922 Giovanni Brunero Léon Devos Albert Dejonghe Louis Mottiat (2) Costante Girardengo (3)
1923 Costante Girardengo (3) Henri Suter Henri Suter René Vermandel Giovanni Brunero
1924 Pietro Linari Gérard Debaets Jules Van Hevel René Vermandel (2) Giovanni Brunero (2)
1925 Costante Girardengo (4) Julien Delbecque Félix Sellier Georges Ronsse Alfredo Binda
1926 Costante Girardengo (5) Denis Verschueren Julien Delbecque Dieudonné Smets Alfredo Binda (2)
1927 Pietro Chesi Gérard Debaets (2) Georges Ronsse Maurice Raes Alfredo Binda (3)
1928 Costante Girardengo (6) Jan Mertens André Leducq Ernest Mottard Gaetano Belloni (3)
1929 Alfredo Binda Joseph Dervaes Charles Meunier Alfons Schepers Pietro Fossati
1930 Michele Mara Frans Bonduel Julien Vervaecke Hermann Buse Michele Mara
1931 Alfredo Binda (2) Romain Gijssels Gaston Rebry Alfons Schepers (2) Alfredo Binda (4)
1932 Alfredo Bovet Romain Gijssels (2) Romain Gijssels Marcel Houyoux Antonio Negrini
1933 Learco Guerra Alfons Schepers Sylvère Maes François Gardier Domenico Piemontesi
1934 Joseph Demuysère Gaston Rebry Gaston Rebry (2) Théo Herckenrath Learco Guerra
1935 Giuseppe Olmo Louis Duerloo Gaston Rebry (3) Alfons Schepers (3) Enrico Mollo
1936 Angelo Varetto Louis Hardiquest Georges Speicher Albert Beckaert Gino Bartali
1937 Cesare Del Cancia Michel D’Hooghe Jules Rossi Éloi Meulenberg Aldo Bini
1938 Giuseppe Olmo (2) Edgard De Caluwé Lucien Storme Alfons Deloor Cino Cinelli
1939 Gino Bartali Karel Kaers Emile Masson Albert Ritserveldt Gino Bartali (2)
1940 Gino Bartali (2) Achiel Buysse Gino Bartali (3)
1941 Pierino Favalli Achiel Buysse (2) Mario Ricci
1942 Adolfo Leoni Briek Schotte Aldo Bini (2)
1943 Cino Cinelli Achiel Buysse (3) Marcel Kint Richard Depoorter
1944 Rik Van Steenbergen Maurice Desimpelaere
1945 Sylvain Grysolle Paul Maye Jean Engels Mario Ricci (2)
1946 Fausto Coppi Rik Van Steenbergen (2) Georges Claes Prosper Depredomme Fausto Coppi
1947 Gino Bartali (3) Emiel Faignaert Georges Claes (2) Richard Depoorter (2) Fausto Coppi (2)
1948 Fausto Coppi (2) Briek Schotte (2) Rik Van Steenbergen Maurice Mollin Fausto Coppi (3)
1949 Fausto Coppi (3) Fiorenzo Magni Serse Coppi
André Mahé
Camille Danguillaume Fausto Coppi (4)
1950 Gino Bartali (4) Fiorenzo Magni (2) Fausto Coppi Prosper Depredomme (2) Renzo Soldani
1951 Louison Bobet Fiorenzo Magni (3) Antonio Bevilacqua Ferdi Kübler Louison Bobet
1952 Loretto Petrucci Roger Decock Rik Van Steenbergen (2) Ferdi Kübler (2) Giuseppe Minardi
1953 Loretto Petrucci (2) Wim van Est Germain Derijcke Alois De Hertog Bruno Landi
1954 Rik Van Steenbergen Raymond Impanis Raymond Impanis Marcel Ernzer Fausto Coppi (5)
1955 Germain Derijcke Louison Bobet Jean Forestier Stan Ockers Cleto Maule
1956 Alfred De Bruyne Jean Forestier Louison Bobet Alfred De Bruyne André Darrigade
1957 Espagne Miguel Poblet Alfred De Bruyne Alfred De Bruyne Frans Schoubben
Germain Derijcke
Diego Ronchini
1958 Rik Van Looy Germain Derijcke Leon Van Daele Alfred De Bruyne (2) Nino Defilippis
1959 Espagne Miguel Poblet (2) Rik Van Looy Noël Foré Alfred De Bruyne (3) Rik Van Looy
1960 René Privat Arthur Decabooter Pino Cerami Ab Geldermans Emile Daems
1961 Raymond Poulidor Tom Simpson Rik Van Looy Rik Van Looy Vito Taccone
1962 Emile Daems Rik Van Looy (2) Rik Van Looy (2) Jef Planckaert Jo de Roo
1963 Joseph Groussard Noël Foré Emile Daems Frans Melckenbeeck Jo de Roo (2)
1964 Tom Simpson Rudi Altig Peter Post Willy Bocklant Gianni Motta
1965 Arie den Hartog Jo de Roo Rik Van Looy (3) Carmine Preziosi Tom Simpson
1966 Eddy Merckx Edward Sels Felice Gimondi Jacques Anquetil Felice Gimondi
1967 Eddy Merckx (2) Dino Zandegù Jan Janssen Walter Godefroot Franco Bitossi
1968 Rudi Altig Walter Godefroot Eddy Merckx Valere Van Sweevelt Herman Van Springel
1969 Eddy Merckx (3) Eddy Merckx Walter Godefroot Eddy Merckx Jean-Pierre Monseré
1970 Michele Dancelli Eric Leman Eddy Merckx (2) Roger De Vlaeminck Franco Bitossi (2)
1971 Eddy Merckx (4) Evert Dolman Roger Rosiers Eddy Merckx (2) Eddy Merckx
1972 Eddy Merckx (5) Eric Leman (2) Roger De Vlaeminck Eddy Merckx (3) Eddy Merckx (2)
1973 Roger De Vlaeminck Eric Leman (3) Eddy Merckx (3) Eddy Merckx (4) Felice Gimondi (2)
1974 Felice Gimondi Cees Bal Roger De Vlaeminck (2) Georges Pintens Roger De Vlaeminck
1975 Eddy Merckx (6) Eddy Merckx (2) Roger De Vlaeminck (3) Eddy Merckx (5) Francesco Moser
1976 Eddy Merckx (7) Walter Planckaert Marc Demeyer Joseph Bruyère Roger De Vlaeminck (2)
1977 Jan Raas Roger De Vlaeminck Roger De Vlaeminck (4) Bernard Hinault Gianbattista Baronchelli
1978 Roger De Vlaeminck (2) Walter Godefroot (2) Francesco Moser Joseph Bruyère (2) Francesco Moser (2)
1979 Roger De Vlaeminck (3) Jan Raas Francesco Moser (2) Dietrich Thurau Bernard Hinault
1980 Pierino Gavazzi Michel Pollentier Francesco Moser (3) Bernard Hinault (2) Fons De Wolf
1981 Fons de Wolf Hennie Kuiper Bernard Hinault Josef Fuchs Hennie Kuiper
1982 Marc Gomez René Martens Jan Raas Silvano Contini Giuseppe Saronni
1983 Giuseppe Saronni Jan Raas (2) Hennie Kuiper Steven Rooks Sean Kelly
1984 Francesco Moser Johan Lammerts Sean Kelly Sean Kelly Bernard Hinault (2)
1985 Hennie Kuiper Eric Vanderaerden Marc Madiot Moreno Argentin Sean Kelly (2)
1986 Sean Kelly Adrie van der Poel Sean Kelly (2) Moreno Argentin (2) Gianbattista Baronchelli (2)
1987 Eric Mächler Claude Criquielion Eric Vanderaerden Moreno Argentin (3) Moreno Argentin
1988 Laurent Fignon Eddy Planckaert Dirk Demol Adrie van der Poel Charly Mottet
1989 Laurent Fignon (2) Edwig Van Hooydonck Jean-Marie Wampers Sean Kelly (2) Tony Rominger
1990 Gianni Bugno Moreno Argentin Eddy Planckaert Eric Van Lancker Gilles Delion
1991 Claudio Chiappucci Edwig Van Hooydonck (2) Marc Madiot (2) Moreno Argentin (4) Sean Kelly (3)
1992 Sean Kelly (2) Jacky Durand Gilbert Duclos-Lassalle Dirk De Wolf Tony Rominger (2)
1993 Maurizio Fondriest Johan Museeuw Gilbert Duclos-Lassalle(2) Rolf Sørensen Pascal Richard
1994 Giorgio Furlan Gianni Bugno Andreï Tchmil Evgueni Berzin Viatcheslav Bobrik
1995 Laurent Jalabert Johan Museeuw (2) Franco Ballerini Mauro Gianetti Gianni Faresin
1996 Gabriele Colombo Michele Bartoli Johan Museeuw Pascal Richard Andrea Tafi
1997 Erik Zabel Rolf Sørensen Frédéric Guesdon Michele Bartoli Laurent Jalabert
1998 Erik Zabel (2) Johan Museeuw (3) Franco Ballerini (2) Michele Bartoli (2) Oscar Camenzind
1999 Andreï Tchmil Peter Van Petegem Andrea Tafi Frank Vandenbroucke Mirko Celestino
2000 Erik Zabel (3) Andreï Tchmil Johan Museeuw (2) Paolo Bettini Raimondas Rumšas
2001 Erik Zabel (4) Gianluca Bortolami Servais Knaven Oscar Camenzind Danilo Di Luca
2002 Mario Cipollini Andrea Tafi Johan Museeuw (3) Paolo Bettini (2) Michele Bartoli
2003 Paolo Bettini Peter Van Petegem (2) Peter Van Petegem Tyler Hamilton Michele Bartoli (2)
2004 Óscar Freire Steffen Wesemann Magnus Bäckstedt Davide Rebellin Damiano Cunego
2005 Alessandro Petacchi Tom Boonen Tom Boonen Alexandre Vinokourov Paolo Bettini
2006 Filippo Pozzato Tom Boonen (2) Fabian Cancellara Alejandro Valverde Paolo Bettini (2)
2007 Óscar Freire (2) Alessandro Ballan Stuart O’Grady Danilo Di Luca Damiano Cunego (2)
2008 Fabian Cancellara Stijn Devolder Tom Boonen (2) Alejandro Valverde (2) Damiano Cunego (3)
2009 Mark Cavendish Stijn Devolder (2) Tom Boonen (3) Andy Schleck Philippe Gilbert
2010 Óscar Freire (3) Fabian Cancellara Fabian Cancellara (2) Alexandre Vinokourov (2) Philippe Gilbert (2)
2011 Matthew Goss Nick Nuyens Johan Vansummeren Philippe Gilbert Oliver Zaugg
2012 Simon Gerrans Tom Boonen (3) Tom Boonen (4) Maxim Iglinskiy Joaquim Rodríguez
2013 Gerald Ciolek Fabian Cancellara (2) Fabian Cancellara (3) Daniel Martin Joaquim Rodríguez (2)
2014 Alexander Kristoff Fabian Cancellara (3) Niki Terpstra Simon Gerrans Daniel Martin
2015 John Degenkolb Alexander Kristoff John Degenkolb Alejandro Valverde (3) Vincenzo Nibali
2016 Arnaud Démare Peter Sagan Mathew Hayman Wout Poels Esteban Chaves
2017 Michał Kwiatkowski Philippe Gilbert Greg Van Avermaet Alejandro Valverde (4) Vincenzo Nibali (2)
2018 Vincenzo Nibali Niki Terpstra Peter Sagan Bob Jungels Thibaut Pinot
2019 Julian Alaphilippe Alberto Bettiol Philippe Gilbert Jakob Fuglsang Bauke Mollema
2020 Wout van Aert Mathieu van der Poel Annulé Primož Roglič Jakob Fuglsang
2021 Jasper Stuyven Kasper Asgreen Sonny Colbrelli Tadej Pogačar Tadej Pogačar
2022 Matej Mohorič Mathieu van der Poel (2) Dylan van Baarle Remco Evenepoel Tadej Pogačar (2)
2023 Mathieu van der Poel Tadej Pogačar Mathieu van der Poel Remco Evenepoel (2) Tadej Pogačar (3)
2024 Jasper Philipsen Mathieu van der Poel (3) Mathieu van der Poel (2)

Statistiques

Records de victoires par course

Course Première édition Recordman Nombre de victoires Date
Milan-San Remo 1907 Eddy Merckx 7 Mi-mars
Tour des Flandres 1913 Achiel Buysse
Eric Leman
Fiorenzo Magni
Johan Museeuw
Tom Boonen
Fabian Cancellara
Mathieu van der Poel
3 Début avril
Paris-Roubaix 1896 Roger De Vlaeminck
Tom Boonen
4 Début avril
Liège-Bastogne-Liège 1892 Eddy Merckx 5 Fin avril
Tour de Lombardie 1905 Fausto Coppi 5 Début octobre

Vainqueurs d’au moins 3 « Monuments »

Eddy Merckx en 1974.

Seuls trois coureurs — tous Belges — ont remporté les cinq Monuments au cours de leur carrière : Roger De Vlaeminck, Rik Van Looy et Eddy Merckx.

Six coureurs en ont épinglé quatre différents à leur palmarès. Sean Kelly a remporté toutes les classiques à l’exception du Tour des Flandres, où il a échoué trois fois à la seconde place (1984, 1986 et 1987). Hennie Kuiper n’a lui jamais remporté Liège-Bastogne-Liège, alors qu’il a terminé deuxième en 1980. Alfred De Bruyne en a remporté quatre et terminé deuxième du Tour de Lombardie en 1955, tandis que Philippe Gilbert n’a pas gagné Milan-San Remo, mais compte deux places de troisième. Louison Bobet et Germain Derijcke sont les deux autres coureurs ayant remporté quatre de ces cinq compétitions.

Eddy Merckx détient le record de victoires de trois Monuments sur une même année, exploit qu’il a réalisé quatre fois en 1969, 1971, 1972 et 1975.

Merckx (en 1969 et 1971) et Kelly (en 1984 et 1986) sont les seuls coureurs à être montés sur le podium de quatre des cinq Monuments lors d’une saison.

Ci-dessous, les coureurs vainqueurs d’au moins trois classiques « Monuments », classés par nombre de victoires, puis par ordre chronologique.

En gras, figurent les coureurs en activité.
Coureurs Première
victoire
Dernière
victoire
M-SR TdF P-R L-B-L TdL Total Monuments
différents
Drapeau de la Belgique Eddy Merckx 1966 1976 7 2 3 5 2 19 5
Drapeau de la Belgique Roger De Vlaeminck 1970 1979 3 1 4 1 2 11 5
Costante Girardengo 1918 1928 6 3 9 2
Drapeau de l'Italie Fausto Coppi 1946 1954 3 1 5 9 3
Drapeau de l'Irlande Sean Kelly 1983 1992 2 2 2 3 9 4
Drapeau de la Belgique Rik Van Looy 1958 1965 1 2 3 1 1 8 5
Drapeau de l'Italie Gino Bartali 1939 1950 4 3 7 2
Drapeau de la Belgique Tom Boonen 2005 2012 3 4 7 2
Drapeau de la Suisse Fabian Cancellara 2006 2014 1 3 3 7 3
Drapeau de la France Henri Pélissier 1911 1921 1 2 3 6 3
Alfredo Binda 1925 1931 2 4 6 2
Drapeau de la Belgique Alfred De Bruyne 1956 1959 1 1 1 3 6 4
Drapeau de l'Italie Francesco Moser 1975 1984 1 3 2 6 3
Drapeau de l'Italie Moreno Argentin 1985 1991 1 4 1 6 3
Drapeau de la Belgique Johan Museeuw 1993 2002 3 3 6 2
Drapeau des Pays-Bas Mathieu van der Poel 2020 2024 1 3 2 6 3
Gaetano Belloni 1915 1928 2 3 5 2
Drapeau de la Belgique Rik Van Steenbergen 1944 1954 1 2 2 5 3
Drapeau de la France Bernard Hinault 1977 1984 1 2 2 5 3
Drapeau de l'Italie Michele Bartoli 1996 2003 1 2 2 5 3
Drapeau de l'Italie Paolo Bettini 2000 2006 1 2 2 5 3
Drapeau de la Belgique Philippe Gilbert 2009 2019 1 1 1 2 5 4
Drapeau de la Slovénie Tadej Pogačar 2021 2023 1 1 3 5 3
Drapeau de la Belgique Gaston Rebry 1931 1935 1 3 4 2
Drapeau de la Belgique Alfons Schepers 1929 1935 1 3 4 2
Drapeau de la France Louison Bobet 1951 1956 1 1 1 1 4 4
Drapeau de la Belgique Germain Derycke 1953 1958 1 1 1 1 4 4
Drapeau de l'Italie Felice Gimondi 1966 1974 1 1 2 4 3
Drapeau de la Belgique Walter Godefroot 1967 1978 2 1 1 4 3
Drapeau des Pays-Bas Jan Raas 1977 1983 1 2 1 4 3
Drapeau des Pays-Bas Hennie Kuiper 1981 1985 1 1 1 1 4 4
Drapeau de l'Allemagne Erik Zabel 1997 2001 4 4 1
Alejandro Valverde 2006 2017 4 4 1
Drapeau de la Belgique Léon Houa 1892 1894 3 3 1
Drapeau de la France Octave Lapize 1909 1911 3 3 1
Drapeau de la Belgique René Vermandel 1921 1924 1 2 3 2
Giovanni Brunero 1922 1924 1 2 3 2
Drapeau de la Belgique Romain Gijssels 1931 1932 2 1 3 2
Drapeau de la Belgique Achiel Buysse 1940 1943 3 3 1
Drapeau de l'Italie Fiorenzo Magni 1949 1951 3 3 1
Drapeau de la Belgique Émile Daems 1960 1963 1 1 1 3 3
Drapeau des Pays-Bas Jo de Roo 1962 1965 1 2 3 2
Tom Simpson 1961 1965 1 1 1 3 3
Drapeau de la Belgique Eric Leman 1970 1973 3 3 1
Drapeau de la Belgique Andreï Tchmil 1994 2000 1 1 1 3 3
Drapeau de l'Italie Andrea Tafi 1996 2002 1 1 1 3 3
Drapeau de la Belgique Peter Van Petegem 1999 2003 2 1 3 2
Drapeau de l'Italie Damiano Cunego 2004 2008 3 3 1
Óscar Freire 2004 2010 3 3 1
Drapeau de l'Italie Vincenzo Nibali 2015 2018 1 2 3 2

Palmarès par nation

Nombre de victoires par nation

Après Paris-Roubaix 2024

# Pays Total de victoires M-SR TdF P-R L-B-L TdL Monuments

différents

1. Drapeau de la Belgique Belgique 222 23 69 57 61 12 5
2. Drapeau de l'Italie Italie 157 51 11 14 12 69 5
3. Drapeau de la France France 62 14 3 28 5 12 5
4. Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 34 4 13 9 4 4 5
5. Drapeau de la Suisse Suisse 21 2 4 4 6 5 5
6. Drapeau de l'Allemagne Allemagne 13 7 2 2 2 4
7. Espagne 11 5 4 2 3
Drapeau de l'Irlande Irlande 11 2 2 3 4 4
9. Drapeau de la Slovénie Slovénie 7 1 1 2 3 4
10. Drapeau de l'Australie Australie 5 2 2 1 3
Luxembourg 5 1 3 1 3
Drapeau du Danemark Danemark 5 2 2 1 3
13. Royaume-Uni 4 2 1 1 3
14. Kazakhstan 3 3 1
14. Drapeau de la Norvège Norvège 2 1 1 2
Drapeau de la Russie Russie 2 1 1 2
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 2 1 1 2
18. Colombie 1 1 1
Drapeau des États-Unis États-Unis 1 1 1
Drapeau de la Lituanie Lituanie 1 1 1
Drapeau de la Moldavie Moldavie 1 1 1
Drapeau de la Pologne Pologne 1 1 1
Drapeau de la Suède Suède 1 1 1

Pays ayant remporté les 5 monuments cyclistes

Cinq pays ont réussi à remporter les 5 monuments cyclistes, avec par ordre chronologique :

Pays ayant réalisé le Grand Chelem

La Belgique est le seul pays à avoir remporté les 5 monuments cyclistes la même année. Elle a réussi cette performance à trois reprises : 1969, 1972 et 1976. Fait remarquable, les cinq vainqueurs belges de 1976 étaient tous différents.

Vainqueurs de 5 nationalités différentes la même année

À huit reprises, les vainqueurs des cinq monuments cyclistes étaient de cinq nationalités différentes : en 1964, 1979, 1985, 1993, 2014, 2016, 2018 et 2019, réflétant l’internationalisation croissante du cyclisme.

Entre le Tour des Flandres 2015 et le Tour des Flandres 2017, les monuments cyclistes ont même connu onze vainqueurs consécutifs de nationalités différentes.

Autres courses prestigieuses

Outre les cinq Monuments, le cyclisme sur route compte aussi annuellement quatre autres courses importantes, anciennes et prestigieuses que sont les trois Grands Tours qui se courent sur trois semaines (Tour d’Italie, Tour de France et Tour d’Espagne) ainsi que la course en ligne des Championnats du monde de cyclisme sur route. Ces neuf courses sont les plus importantes du cyclisme sur route.

Eddy Merckx est le seul coureur à avoir remporté ces neuf courses pour un total de 33 victoires. Fausto Coppi (17 victoires sur 6 courses différentes) et Bernard Hinault (16 victoires sur 7 courses différentes) complètent ce podium.

Depuis le début des années 2020, les suiveurs du cyclisme débattent afin de savoir si l'épreuve des Strade Bianche est, ou non, un monument du cyclisme. De nombreux suiveurs, considèrent qu'il manque à cette course une dimension historique. En effet, elle n'existe que depuis 2008 et semble grandement bénéficier de la mode gravel et de l'enthousiasme pour "les courses antiques"[11]. Par ailleurs, la course serait trop courte pour être qualifiée de monument. A l'inverse, les Strade Bianche possède un cadre esthétique apprécié des suiveurs qui la mette en valeur. De plus, son arrivée particulière à Sienne ainsi que les chemins blancs présents sur le parcours permettent de distinguer cette course des autres classiques du calendrier cycliste. Elle dispose de ces propres spécificités reconnaissables. Enfin, de nombreux suiveurs considèrent que les récentes éditions de cette course, attirant et sacrant de plus en plus de coureurs prestigieux (Julian Alaphilippe, Wout Van Aert, Tadej Pogacar, Mathieu Van der Poel ou encore Tom Pidcock), et développant des scenarii de plus en plus complexes et intenses, font de cette course un véritable monument[12].

Voir aussi

Notes et références

  1. « Pourquoi les appelle-t-on des Monuments ? », sur L'Équipe, (consulté le ).
  2. « Un Monument dans le cyclisme, c’est quoi ? », sur besidesport.com, (consulté le ).
  3. « Dans deux mois et quelques jours, le Tour de France quittera Paris. Ce n’est pas “toute” la saison, comme certains confrères ont tendance à le croire. Mais c’est l’épreuve capitale du mois de juillet, le “monument” du cyclisme international. » (« Préparez-vous et dormez bien, vous courrez le Tour de France », Paris-Soir, .)
  4. « Bordeaux-Paris est un “monument” du cyclisme défendu âprement envers et contre tous. » (« Un “Bordeaux-Paris” rénové. L’utilisation des “Derny” changera-t-elle la face des choses dans le derby de la route ? », Les Sports du Nord, .)
  5. « De dix ans en dix ans, elle nous est revenue jusqu'en 1931 comme un monument du sport, un vestige du passé... » (Albert Baker d'Isy, « À 49 ans, Benoît Faure, la souris, prend le départ de Paris-Brest-Paris, à la tête de 51 coureurs », Ce soir,‎ (lire en ligne).)
  6. « Ce monument du cyclisme italien a disparu vendredi après-midi à Ponte a Ema près de Florence, la petite ville qu'il a toujours habité, victime d'une défaillance cardiaque. » (« Cyclisme. Le champion italien est mort vendredi à 86 ans. Gino Bartali, une légende de la route disparaît. », Libération, .)
  7. « Le Tour de France 1904. La 6e étape », L’Auto, .
  8. « Pourquoi les appelle-t-on des Monuments ? », sur lequipe.fr, .
  9. « Jalabert est, bien évidemment, le grandissime favori de Liège-Bastogne-Liège, l’un des cinq monuments du cyclisme des classiques avec Milan-San Remo, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et le Tour de Lombardie. » (Laurent Jalabert avec Jean-Luc Gatellier et Philippe Pailhoriès, On m’appelle Jaja, Solar, .)
  10. « Classiques, mode d’emploi », sur rtbf.be, .
  11. « Pourquoi les Strade Bianche n’est pas un Monument, contrairement à Milan – San Remo ? », sur Velo 101 (consulté le )
  12. Thibaud Chambre, « Strade Bianche doit-elle être un Monument ? Préface et pronostics », sur Ladbrokes.be News, (consulté le )

Bibliographie

  • Philippe Vandernbergh (préf. Bernard Hinault et Eddy Merckx), Des monuments et des hommes : l’histoire des cinq plus grandes classiques du cyclisme, Waterloo, La Renaissance du livre, (ISBN 978-2-507-05328-4).