Mole (rivière)

River Mole
Illustration
Gué de pierres hexagonales au passage de la Mole (qui ici s'écoule de droite à gauche).
Carte.
River Mole sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 80 km
Bassin 512 km2
Bassin collecteur la Tamise
Débit moyen 5,43 m3/s (Esher) 1994
Régime pluvial océanique
Cours
Source Baldhorns Copse (Rusper, Horsham)
· Altitude 105 m
· Coordonnées 51° 07′ 30″ N, 0° 16′ 26″ O
Confluence East Molesey
· Altitude m
· Coordonnées 51° 24′ 04″ N, 0° 20′ 21″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Circonscription Mole Valley
Comtés Sussex de l'Ouest, Surrey
Principales localités Crawley, Horley, Dorking, Leatherhead, Esher

Sources : OpenStreetMap

La Mole est une rivière du Sussex de l'Ouest et du Surrey, et un affluent droit du fleuve la Tamise.

Géographie

La Mole est un affluent de la Tamise qui prend sa source dans le Sussex de l'Ouest dans les environs de Horsham, et s'écoule sur 80 km en direction du nord-ouest à travers le Surrey. Elle se déverse dans la Tamise à East Molesey, face au château de Hampton Court[1]. Elle draine Les Downs du Nord entre Dorking et Leatherhead, en entamant les coteaux calcaires accidentés de la brèche de Mole Gap[2]. L'essentiel de son bassin versant est formé de sols et bancs imperméables (notamment l’argile du Weald et l’argile de Londres), ce qui se traduit par un ruissellement rapide[2].

Bassin versant

Son bassin versant est de 512 km2 de superficie.

Affluents

Hydrologie

Son module est de 5,43 m3/s à Esher. Son régime hydrologique est dit pluvial océanique;

Climat de l'Angleterre

Aménagements et écologie

Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, la pollution de cette rivière était importante, mais depuis 1995 la qualité de l'eau s'est améliorée de façon spectaculaire et la vallée peut désormais s'enorgueillir de la plus grande diversité piscicole de toute l'Angleterre[1],[3]. Le bassin versant de la Mole compte douze Sites d'intérêt scientifique particulier (SSSI), incluant des zones humides, et le tronçon à l'amont de Leatherhead est maintenant classé en Réserve naturelle[4],[5]. La vallée de Mole Gap fait partie d'une Zone spéciale de conservation et constitue une SSSI de rayonnement européen[1].

Inspiration artistique

Cette rivière a inspiré de nombreux poètes et écrivains anglais, particulièrement par ses étiages qui, certains étés, se traduisent par l'assèchement complet du lit mineur entre Dorking et Leatherhead (la dernière fois lors de la sécheresse de 1976[6],[7]). Sur la carte du Surrey de John Speed (1611), ce tronçon de rivière est marqué par une série de collines accompagnée de cette légende : « The river runneth under ». Bien qu'en anglais le terme de mole puisse désigner une digue ou turcie, l'étymologie du nom de la rivière est probablement tout autre : l’Oxford Dictionary of English Place Names avance que l'hydronyme de Mole vient soit du latin mola (pour moulin) ou résulte de l’altération de Molesey (île de Mul[8]). Le Domesday Book répertorie dès 1086 vingt moulins le long de cette rivière, dont le plus ancien est Sidlow Mill, d'époque saxonne[9],[10].

Voir aussi

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

  1. a b et c The Mole Catchment Management Abstraction Study (2007) Environment Agency
  2. a et b A.J. Bull, F. Gossling, J.F.N. Green, H.A. Haywood, E.A. Turner et S.W. Wooldridge, « The River Mole: its physiography and superficial deposits », Proceedings of the Geologists' Association, vol. 45,‎ , p. 35–67 (DOI 10.1016/s0016-7878(34)80032-6)
  3. Cf. (en) Our nation's fisheries
  4. « River Mole », Natural England
  5. « Map of River Mole - Local Nature Reserves », sur Natural England
  6. D’après S.W. Wooldridge et G.E. Hutchings, London's Countryside : Geographical Field Work for Students and Teachers of Geography, Londres, Methuen, , p. 89–90
  7. D’après M. Davison et I. Currie, Surrey Weather Book, Coulsdon, Frosted Earth, (réimpr. 4), 120 p. (ISBN 978-0-9516710-6-1)
  8. AD Mills (1998) Oxford Dictionary of English Place Names (2nd ed.) OUP (ISBN 0-19-280074-4)
  9. Baker RGM, « A guide to the industrial archaeology of the borough of elmbridge », sur Molesey History, Surrey Industrial History Group, (consulté le 14 décembre 2010)
  10. D’après D Sidder, The Watermills of Surrey, Buckingham, Barracuda, (ISBN 0-86023-480-0)