Mission nationale pour la sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain

La Mission nationale pour la sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain a été créée en 2003 par le ministère de la Recherche français, qui en a confié la charge au Musée des arts et Métiers[1], après une initiative de préfiguration qui a impliqué à partir de 1996 la région des Pays de la Loire et l'université de Nantes. Le patrimoine concerné est tout d'abord matériel puisqu'il concerne des collections d'objets, ce qui les accompagne comme les cahiers de laboratoire ou cahier de manipulation et modes d'emploi, mais également immatériel. En effet, ces objets sont les témoins de l'enseignement, de la recherche, et de la mémoire de ceux qui les ont utilisés.

Base de données PATSTEC

Le programme PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) est un inventaire prospectif sur tout le territoire français en vue de la conservation d'un patrimoine en devenir. Pour cela, les différents partenaires de l'opération doivent procéder à un repérage des objets susceptibles d'être inventoriés, les documenter, les inventorier, et les photographier. Ces résultats doivent ensuite être publiés sous forme de fiches d'inventaire, ou fiches objet, sur la base de données, accessible sur internet [2].

Cette base est l'équivalent dans le domaine scientifique et technique de la base Palissy pour le mobilier historique.

Partenaires

La Mission repose sur un réseau de partenaires comprenant des universités, des organismes de recherche, des régions, départements et métropoles, des industriels et des associations. En , les partenaires déclarés par la Mission ou intégrés à l'interface de PATSTEC sont :

Notes et références

  1. Catherine Cuenca, « Patrimoine contemporain et culture scientifique et technique », La Lettre de l'OCIM,‎ , p. 21 à 27 (ISSN 2108-646X, lire en ligne)
  2. « Accueil », sur www.patstec.fr (consulté le 15 mai 2017)

Liens externes