Michel Habig

Michel Habig
Fonctions
Maire d'Ensisheim
En fonction depuis le
(25 ans et 11 mois)
Réélection 18 mars 2001
9 mars 2008
30 mars 2014
15 mars 2020
Prédécesseur Vincent Birr
Conseiller général puis départemental du Haut-Rhin puis conseiller d'Alsace
En fonction depuis le
(29 ans, 1 mois et 19 jours)
Réélection 27 mars 2011
29 mars 2015
Circonscription Canton d'Ensisheim
Prédécesseur Vincent Birr
Député de la 7e circonscription du Haut-Rhin

(4 ans et 19 jours)
Élection 28 mars 1993
Législature Xe
Groupe politique RPR
Prédécesseur Jean-Pierre Baeumler
Successeur Jean-Pierre Baeumler
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Mulhouse (Haut-Rhin)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
LR
Profession Exploitant agricole

Michel Habig, né le à Mulhouse (Haut-Rhin), est un homme politique français.

Biographie

Agriculteur de père en fils, Michel Habig s’investit jeune dans les affaires publiques.

Homme de terrain, dans l’acception la plus large du terme, il s’engage dans :

• la défense du monde rural, en butte à des difficultés grandissantes ; son action s’inscrit dans le syndicalisme et le mutualisme agricoles. Il est Président de la Chambre d’agriculture du Haut-Rhin durant 18 ans (de 1989 à 2007)

• le développement de son territoire de vie, commune et canton d’Ensisheim notamment. Conseiller municipal en 1989, puis maire en 1995 (réélu en 2001, puis en 2008 au 1er tour) ; il accède également, dans une même logique de territoire, à la présidence de la communauté de communes du Centre Haut-Rhin qui regroupe neuf communes et forme un bassin de vie de 14 000 habitants.

• la protection des biens et des personnes. Cette préoccupation trouve notamment son illustration majeure dans la présidence lourde de responsabilités de la Commission locale d’information et de surveillance de la Centrale nucléaire de Fessenheim. À travers cette mission, il veille avec rigueur et détermination au respect du droit à la surveillance des installations et à la bonne information de la population.

En sa qualité de conseiller général du canton d’Ensisheim (depuis 1992 et encore à ce jour), Michel HABIG s’attache à exercer au sein de l’Assemblée départementale des missions où son expérience et sa sensibilité aux problématiques de développement local, trouvent à s’exprimer utilement. C’est ainsi qu’il devient successivement, au fil des ans, président de :

  • la Commission de l’économie et du tourisme et Président de l’ADAUHR (Agence Départementale d’Aménagement et d’Urbanisme du Haut-Rhin) ; cet organisme œuvre plus particulièrement au développement des territoires et des communes du Haut-Rhin ;
  • la Commission de l’environnement, agriculture et cadre de vie où il s’investit fortement dans la sécurisation des cours d’eau, dans la logique persistante de protection des biens et des personnes ;
  • la Commission des actions et relations internationales. L’expérience transversale acquise, les liens noués dans le canton avec les acteurs d’outre Rhin (création du pont de Fessenheim notamment) et la sensibilité personnelle aux difficultés (en termes d’autosuffisance alimentaire) des pays en voie de développement lui permettent de servir utilement l’ouverture du Haut-Rhin à l’international.

Vice-président délégué du conseil départemental du Haut-Rhin et conseiller départemental du canton d'Ensisheim, il est également maire de la ville d'Ensisheim , président de la Communauté de communes du Centre Haut-Rhin et président de la commission locale d'information et de surveillance de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Condamnation

En , à la suite d'une plainte du MRAP, Michel Habig a été condamné à 5000€ d'amende et six mois de prison avec sursis pour l'incendie de 4 caravanes de clandestins installées sur sa commune[1]. Après avoir fait verser de l'essence sur les caravanes, le maire a gratté lui-même une allumette. Des clandestins endormis se trouvaient encore présents dans les caravanes, au moment de l'acteDes clandestins endormis se trouvaient encore présents dans les caravanes, au moment de l'acte[source insuffisante]. Les 4 employés municipaux, également inculpés, ont été relaxés, pour le fait qu'ils avaient agi sur ordre du maire[2].

Détail des mandats et fonctions

Mandats et fonctions actuelles

  • depuis 1992 : Conseiller général puis départemental du canton d'Ensisheim
  • depuis 1995 : Maire d'Ensisheim
  • depuis 2003 : Président de la Communauté de communes du Centre Haut-Rhin
  • depuis 2015 : 3e vice-président du conseil départemental du Haut-Rhin
  • Président de la CLIS de la centrale nucléaire de Fessenheim
  • Président du syndicat mixte de l'Ill
  • Président du syndicat mixte Thur Aval
  • Vice-président du syndicat mixte de la Brigade verte
  • Président du syndicat des eaux EBE
  • Administrateur Groupama
  • Président de l'ADAUHR
  • Président du SCOT Rhin Vignoble Grand Ballon
  • Vice-président du syndicat mixte Pays Rhin vignoble Grand-Ballon

Mandats et fonctions passées

  • 1989 – 2007 : Président de la Chambre d'agriculture du Haut-Rhin
  •  : Député de la 7e circonscription du Haut-Rhin
  • Président de l'Aprecial (Association de protection et de réintroduction des cigognes en Alsace )

Notes et références

  1. http://www.lexpress.fr/actualite/politique/du-sursis-pour-le-maire-incendiaire_458282.html Article du 15/05/2006 sur le site www.lexpress.fr
  2. Marie Marty, « Prison avec sursis pour le maire incendiaire », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2020).

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes