Michel Anthonioz

Michel Anthonioz
Biographie
Naissance
Décès
(à 62 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Père
Mère
Autres informations
Distinctions

Michel Anthonioz, homme de lettres et de télévision, né le à Paris (7e), mort le (à 62 ans) à Paris (13e)[1], est le petit-neveu de Charles de Gaulle et donc lié à toute la famille de Gaulle.

Carrière

Michel Anthonioz entre au service de l'ORTF le 1er novembre 1969. Suite à l'éclatement de l'ORTF en 7 sociétés indépendantes, il est affecté à l'Institut national de l'audiovisuel (INA). A partir de 1985, il participe activement à la fondation La Sept. A compter du 1er novembre 1986, il sera détaché par l'INA auprès de La Sept, en qualité de Directeur Général Adjoint. Par contrat du 1er janvier 1999, Michel Anthonioz est nommé Directeur des Relations Internationales de la Sept/Arte (aujourd'hui Arte France).

Création d'Arte

Dans son article publié sous le titre La véritable histoire des origines d'Arte, Jean-Michel Meurice rapporte le rôle important joué par Michel Anthonioz dans la fondation de la Sept et dans sa transformation dans la chaîne Arte d'aujourd'hui. Il fait partie du groupe de travail qui est à l'origine de la Sept et dont font partie Jean-Marie Drot et Pierre Dumayet. Pierre Bourdieu et Georges Duby soutiennent l'initiative de ce groupe. Grâce à cet éminent soutien, Jean-Michel Meurice et Michel Anthonioz convainquent Michel Guy, ancien Ministre de la culture, d'apporter son appui. C'est ainsi qu'est créée la mission d'études placée sous la direction de Georges Duby, qui va jeter les bases de l'éthique originale de la chaîne culturelle. La Sept est créée le 23 février 1986. En juillet 1986, Michel Anthonioz et Jean-Paul Meurisse ont une réunion stratégique avec le Conseiller de François Léotard pour sauver la Sept dont l'existence est menacée. Les statuts de la Sept sont revus en septembre sans que son destin ne soit définitivement tranché. Michel Anthonioz entreprend une série de contacts en Europe pour consolider la Sept par des accords de partenariats avec d'autres télévisions des Etats membres du Marché commun. C'est ainsi qu'un premier accord de coopération est signé le 23 mars 1987 à Mayence par Georges Duby et Didier Stolte. A la faveur de cet accord est trouvée par la suite la formule statutaire qui donnera naissance à la chaîne franco-allemande, le 30 avril 1991, fruit du mariage de la Sept et d'Arte Deutschland.

Licenciement et mission à Zagreb

Michel Anthonioz est licencié en 2004 pour désaccord avec Jérôme Clément sur la transparence de la gestion de la chaîne et en particulier au sujet de la diffusion d'une soirée consacrée au Front National. Michel Anthonioz intente un procès contre la direction de la Chaîne. Le procès contre celle-ci sera gagné.

Il devient de septembre 2004 à janvier 2007 conseiller de coopération et d'action culturelle auprès de l'Ambassade de France en Croatie. Mal remis du conflit qui l'a opposé Arte, il devra quitter ce poste pour raison de santé. Il séjourne ensuite régulièrement dans sa propriété de Gréez-sur-Roc (Sarthe). Après sa mort en mai 2009, il y est inhumé.

Décorations

Chevalier de la Légion d'honneur, chevalier des Arts et des Lettres, chevalier du Mérite allemand, il a été promu en 2005 par Jacques Chirac au grade d'officier de l'Ordre national du Mérite pour services rendus à l'audiovisuel.

Vie privée

Marié en premières noces à l'archéologue Sydney Russel, qui deviendra plus tard la belle-fille de Pablo Picasso, il en a eu un fils, puis deux autres de son second mariage avec France de Nicolaÿ, nièce d'Henry-Louis de La Grange et par alliance de la princesse Pia-Maria d'Orléans-Bragance[2].

Œuvres

Romans

Autres publications

  • Combats étudiants dans le monde (essai), Le Seuil, 1968
  • Hommage à Tériade, Paris, Centre national d'art contemporain, 1973, frontispice en couleurs de Joan Miró et nombreuses autres illustrations en noir et en couleurs
  • L'Album Verve, (essai), Flammarion, 1988, (ISBN 2-08-012081-6)
  • The Ultimate Review of Art and Literature, 1988, Harry N. Abrams, Inc.
  • Francisco Borès, Musée National Reine Sophie, Madrid, 2000
  • Matisse, papiers découpés, Schirm Kunsthalle, Francfort 2002
  • Matisse/Tériade - Le Livre Fleur, Musée Matisse, 2002

Traduction

Notes et références

  1. http://carnetdujour.lefigaro.fr/deces/annonces/949126/
  2. « Généalogie - Roglo », sur roglo.eu (consulté le 8 février 2017)