Meusnes

Meusnes
Meusnes
Église de Meusnes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Romorantin-Lanthenay
Intercommunalité Communauté de communes Val-de-Cher-Controis
Maire
Mandat
Carole Rousseau
2020-2026
Code postal 41130
Code commune 41139
Démographie
Gentilé Meusnois, Meusnoise
Population
municipale
1 094 hab. (2018 en augmentation de 1,02 % par rapport à 2013)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 15′ 04″ nord, 1° 29′ 51″ est
Altitude Min. 68 m
Max. 132 m
Superficie 13,35 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Saint-Aignan
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Meusnes
Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher
Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Meusnes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Meusnes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Meusnes
Liens
Site web www.meusnes.fr

Meusnes est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

Localisée au sud du département, la commune fait partie de la petite région agricole « les Plateaux bocagers de la Touraine méridionale », regroupant des milieux très hétérogènes, plateau dénudé de Pontlevoy, vallée du Cher bordée de coteaux de vignes et aspects de gâtine au-delà.

L'occupation des sols est marquée par l'importance des espaces agricoles et naturels qui occupent la quasi-totalité du territoire communal. Plusieurs espaces naturels d'intérêt sont présents sur la commune : deux espaces protégés, deux sites natura 2000, trois zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) et un espace naturel sensible, En 2010, l'orientation technico-économique de l'agriculture sur la commune est la culture des céréales et des oléoprotéagineux. À l'instar du département qui a vu disparaître le quart de ses exploitations en dix ans, le nombre d'exploitations agricoles a fortement diminué, passant de 5 en 1988, à 18 en 2000, puis à 15 en 2010.

Le patrimoine architectural de la commune comprend un bâtiment porté à l'inventaire des monuments historiques : l'église Saint-Pierre.

Géographie

Localisation et communes limitrophes

La commune de Meusnes se trouve au sud du département de Loir-et-Cher, dans la petite région agricole des Plateaux bocagers de la Touraine méridionale[1],[2]. À vol d'oiseau, elle se situe à 39,8 km de Blois[3], préfecture du département, à 22,5 km de Romorantin-Lanthenay[4], sous-préfecture, et à 9,8 km de Saint-Aignan, chef-lieu du canton de Saint-Aignan dont dépend la commune depuis 2015[5]. La commune fait en outre partie du bassin de vie de Selles-sur-Cher[6].

Les communes les plus proches sont[7] : Châtillon-sur-Cher (2,8 km), Lye (3 km)(Indre), La Vernelle (3,4 km)(Indre), Couffy (4,1 km), Fontguenand (4,6 km)(Indre), Selles-sur-Cher (5,4 km), Villentrois (6,5 km)(Indre), Billy (7,6 km) et Seigy (7,6 km).

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays de Valençay.

Le territoire communal est arrosé par la rivière Fouzon.

La commune se trouve dans l'aire géographique et dans la zone de production du lait, de fabrication et d'affinage du fromage valençay[8], du selles-sur-cher et du sainte-maure-de-touraine.

Hydrographie

La commune est drainée par le Fouzon (6,188 km) et par divers petits cours d'eau, constituant un réseau hydrographique de 10,46 km de longueur totale[9].

Le Fouzon traverse la commune du sud-est vers le nord-ouest. D'une longueur totale de 59 km, il prend sa source dans la commune de Nohant-en-Graçay (Cher) et se jette dans le Cher à Couffy (Loir-et-Cher), après avoir traversé 14 communes[10]. Sur le plan piscicole, ce cours d'eau est classé en deuxième catégorie, où le peuplement piscicole dominant est constitué de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[11].

Climat

Paramètres climatiques pour la commune sur la période 1971-2000

- Moyenne annuelle de température : 11,6 °C
- Nombre de jours avec une température inférieure à -5 °C : 2,9 j
- Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 6,9 j
- Amplitude thermique annuelle[Note 1] : 14,8 °C
- Cumuls annuels de précipitation : 659 mm
- Nombre de jours de précipitation en janvier : 10,7 j
- Nombre de jours de précipitation en juillet : 6,7 j

La commune bénéficie d'un climat « océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats de la France définie en 2010. Ce type affecte l'ensemble du Bassin parisien avec une extension vers le sud, et en particulier la plus grande partie du département de Loir-et-Cher. Le climat reste océanique mais avec de belles dégradations. Les températures sont intermédiaires et les précipitations sont faibles (moins de 700 mm de cumul annuel), surtout en été, mais les pluies tombent en moyenne sur 12 jours en janvier et sur 8 en juillet, valeurs moyennes rapportées à l'ensemble français. La variabilité interannuelle des précipitations est minimale tandis que celle des températures est élevée[12].

Les paramètres climatiques qui ont permis d'établir cette typologie comportent 6 variables pour les températures et 8 pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000[Note 2]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-contre[12]. Avec le changement climatique, ces variables ont pu depuis évoluer.

Milieux naturels et biodiversité

Espaces protégés

La protection réglementaire est le mode d'intervention le plus fort pour préserver des espaces naturels remarquables et leur biodiversité associée[13]. Deux espaces protégés sont présents dans la commune : « Meusnes », un terrain acquis par le Conservatoire d'espaces naturels Centre-Val de Loire. Il présente une superficie de 21,1 ha[14], « Prairie du Fouzon », un terrain acquis par le Conservatoire d'espaces naturels Centre-Val de Loire. Il présente une superficie de 70,71 ha[15]..

Sites Natura 2000

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d'intérêt écologique élaboré à partir des Directives « Habitats » et « Oiseaux ». Ce réseau est constitué de zones spéciales de conservation (ZSC) et de Zones de protection spéciale (ZPS). Dans les zones de ce réseau, les États membres s'engagent à maintenir dans un état de conservation favorable les types d'habitats et d'espèces concernés, par le biais de mesures réglementaires, administratives ou contractuelles. L'objectif est de promouvoir une gestion adaptée des habitats tout en tenant compte des exigences économiques, sociales et culturelles, ainsi que des particularités régionales et locales de chaque État membre. Les activités humaines ne sont pas interdites, dès lors que celles-ci ne remettent pas en cause significativement l'état de conservation favorable des habitats et des espèces concernés[16]. Des parties du territoire communal sont incluses dans les sites Natura 2000 suivants[17] :

  • les « Vallée du Cher et coteaux, forêt de Grosbois », d'une superficie de 1 700 ha[18] ;
  • les « Prairies du Fouzon », d'une superficie de 1 693 ha[19].

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique

L'inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d'améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d'aide à la prise en compte de l'environnement dans l'aménagement du territoire. Le territoire communal de Meusnes comprend trois ZNIEFF[20] :

  • les « Prairies d'Aveigne (Prairies du Fouzon partie est) » (313,34 ha)[21] ;
  • les « Prairies de la confluence Cher - Fouzon » (161,93 ha)[22] ;
  • les « Prairies du Fouzon » (2 031,36 ha)[23].

Espaces naturels sensibles

Dans le cadre de sa politique environnementale, le Conseil départemental labellise certains sites au patrimoine naturel remarquable, les « espaces naturels sensibles », dans le but de les préserver, les faire connaître et les valoriser. Vingt-six sites sont ainsi identifiés dans le département dont un situé sur le territoire communal : les « Prairies alluviales du Cher et du Fouzon »[24].

Urbanisme

Typologie

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Meusnes est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 3],[25],[26]. La commune est en outre hors attraction des villes[27],[28].

Occupation des sols

L'occupation des sols est marquée par l'importance des espaces agricoles et naturels (96,8 %). La répartition détaillée ressortant de la base de données européenne d'occupation biophysique des sols Corine Land Cover millésimée 2012 est la suivante : terres arables (11,6 %), cultures permanentes (0,6 %), zones agricoles hétérogènes (15,4 %), prairies (3,5 %), forêts (65,2 %), milieux à végétation arbustive ou herbacée (0,7 %), zones urbanisées (1 %), espaces verts artificialisés non agricoles (0,5 %), zones industrielles et commerciales et réseaux de communication (1,7 %), eaux continentales (0,5 %)[9].

Planification

En matière de planification, la commune, en 2017, avait engagé l'élaboration d'un plan local d'urbanisme[29]. Par ailleurs, suite à la loi ALUR (loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové) de mars 2014, un plan local d'urbanisme intercommunal couvrant le territoire de la Communauté de communes Val-de-Cher-Controis a été prescrit le [30].

Habitat et logement

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Meusnes en 2016 en comparaison avec celle du Loir-et-Cher et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (16,3 %) inférieure à celle du département (18 %) mais supérieure à celle de la France entière (9,6 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 78,6 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (80,9 % en 2011), contre 68,1 % pour le Loir-et-Cher et 57,6 pour la France entière.

Le logement à Meusnes en 2016.
Meusnes[31] Loir-et-Cher[32] France entière[33]
Résidences principales (en %) 74,0 74,5 82,3
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 16,3 18 9,6
Logements vacants (en %) 9,7 7,5 8,1

Risques majeurs

Le territoire communal de Meusnes est vulnérable à différents aléas naturels : inondations (par débordement du Cher ou par ruissellement), climatiques (hiver exceptionnel ou canicule), mouvements de terrains ou sismique (sismicité faible)11 avril 202011 avril 2020 Il est également exposé à un risque technologique : le transport de matières dangereuses[34],[35].

Risques naturels

Zones inondables de la commune de Meusnes.

Les mouvements de terrains susceptibles de se produire sur la commune sont soit des mouvements liés au retrait-gonflement des argiles, soit des chutes de blocs, soit des effondrements liés à des cavités souterraines[34]. Le phénomène de retrait-gonflement des argiles est la conséquence d'un changement d'humidité des sols argileux. Les argiles sont capables de fixer l'eau disponible mais aussi de la perdre en se rétractant en cas de sécheresse[36]. Ce phénomène peut provoquer des dégâts très importants sur les constructions (fissures, déformations des ouvertures) pouvant rendre inhabitables certains locaux. La carte de zonage de cet aléa peut être consultée sur le site de l'observatoire national des risques naturels Georisques[37]. Une autre carte permet de prendre connaissance des cavités souterraines localisées sur la commune[38].

Les crues du Cher sont moins importantes que celles de la Loire, mais elles peuvent générer des dégâts importants. Les crues historiques sont celles de 1856 (5 m à l'échelle de Noyers-sur-Cher), 1940 (4,03 m) et 1977 (3,58 m). Le débit maximal historique est de 1 560 m3/s et caractérise une crue de retour supérieur à cent ans pour Montrichard Val de Cher[39]. Le risque d'inondation est pris en compte dans l'aménagement du territoire de la commune par le biais du Plan de prévention du risque inondation (PPRI) du Cher[40].

Risques technologiques

Le risque de transport de marchandises dangereuses sur la commune est lié à sa traversée par une canalisation de transport de gaz. Un accident se produisant sur une telle infrastructure est en effet susceptible d'avoir des effets graves au bâti ou aux personnes jusqu'à 350 m, selon la nature du matériau transporté. Des dispositions d'urbanisme peuvent être préconisées en conséquence[41].

Histoire

Une histoire liée aux armes à silex

Du XVIIe au XIXe siècle, Meusnes a été la capitale de la production de la « pierre à fusil ». La zone d'exploitation comprenait les carrières de silex pyromaque les plus importantes de France, et s'étendait également sur les communes voisines de Saint-Aignan, Couffy et Noyers (Loir-et-Cher)[42].

Sur la commune se trouve le musée de la pierre à fusil[43],[44] créé par Jean-Jacques Dutrieux, qu'il est possible de visiter en s'adressant à Kévin Chartier, tailleur de silex qui perpétue la tradition de la fabrication de silex pour armes anciennes.

Pour les pierres à fusil on recherchait le silex blond et translucide, à cassure lisse assez dure pour produire de bonnes étincelles mais pas trop dure pour ne pas endommager les platines. Ce type particulier de silex se trouve dans une veine datant du Crétacé et présent de la pointe du Danemark jusqu'au-delà du Poitou. La profondeur de cette veine varie selon les endroits: assez profonde au Grand-Pressigny, elle est à seulement 10 à 20 mètres de profondeur autour de Meusnes et Couffy[45]. Les bancs géologiques qui contiennent ces silex sont généralement horizontaux, dans une terre crayeuse et marneuse, molle et gélatineuse. Les silex y sont couverts d'une croûte de 9 à 27 cm d'épaisseur, crayeuse, à la texture fine et très spongieuse, blanche, jaunâtre ou rougeâtre selon la couleur du silex qu'elle renferme[46].

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Administration municipale

Liste des maires

Découpage territorial

La commune de Meusnes est membre de la Communauté de communes Val-de-Cher-Controis, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le [47].

Elle est rattachée sur le plan administratif à l'arrondissement de Romorantin-Lanthenay, au département de Loir-et-Cher et à la région Centre-Val de Loire. Le décret de l'Assemblée nationale du décrète qu'« il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse ou communauté de campagne »[48], mais ce n'est qu'avec le décret de la Convention nationale du 10 brumaire an II () que la paroisse de Meusnes devient formellement « commune de Meusnes »[48],[49].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1888 1921 Sylvain Sinson    
Les données manquantes sont à compléter.
  avril 1941 Léon Cornu   Révoqué par le gouvernement de Vichy[51]
Les données manquantes sont à compléter.
1977 2014 Alain Persillet[52],[53] PRG[54] puis MoDem Juriste[55]
Suppléant de la sénatrice Jacqueline Gourault[56],[57],[58]
Vice-président de la CC Cher - Sologne (2002-2008)
Président de la CC Cher - Sologne (2008-2014)
2014[59] mai 2020 Daniel Sinson[60]   Retraité de la coopération agricole[61]
mai 2020 En cours Carole Rousseau[62],[63]   Agricultrice sur moyenne exploitation

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[64]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[65].

En 2018, la commune comptait 1 094 habitants[Note 4], en augmentation de 1,02 % par rapport à 2013 (Loir-et-Cher : +0,08 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7177788139651 0551 1811 1099651 022
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0251 0551 0951 1011 0701 0741 0621 0571 092
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0391 0561 027958912886938926901
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
9659879371 0171 0099451 0011 0091 073
2017 2018 - - - - - - -
1 0971 094-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[66] puis Insee à partir de 2006[67].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (37,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47 % d'hommes (0 à 14 ans = 15,4 %, 15 à 29 ans = 10,3 %, 30 à 44 ans = 20,5 %, 45 à 59 ans = 18,1 %, plus de 60 ans = 35,7 %) ;
  • 53 % de femmes (0 à 14 ans = 18,9 %, 15 à 29 ans = 9,7 %, 30 à 44 ans = 16,3 %, 45 à 59 ans = 16,3 %, plus de 60 ans = 38,8 %).
Pyramide des âges à Meusnes en 2007 en pourcentage[68]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,9 
11,2 
75 à 89 ans
14,2 
24,5 
60 à 74 ans
23,7 
18,1 
45 à 59 ans
16,3 
20,5 
30 à 44 ans
16,3 
10,3 
15 à 29 ans
9,7 
15,4 
0 à 14 ans
18,9 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[69]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Culture et patrimoine

Lieux et monuments

Fichier:WV0040-D17 Meusnes.ogvLire le média
Traversée de Meusnes via la D17.
  • Denis Diderot cite, dans l'Encyclopédie, Meusnes en même temps que Couffy comme « les endroits de la France qui produisent les meilleures pierres à fusil, & presque les seules bonnes ». Elles sont fabriqués à partir de silex blond du Berry et la production aurait atteint près de 40 millions d'unités au début du XIXe siècle. Il existe un musée consacré à cette industrie dans le village[70].
  • L'église Saint-Pierre, du XIIe siècle, est classée monument historique.
  • Les prairies du Fouzon sont classées Natura 2000.

Gastronomie

La commune est située sur deux AOC viticoles, le touraine et le valençay ; et trois AOC fromagères, selles-sur-cher, sainte-maure-de-touraine (connu comme « sainte-maure » bien que ce générique désigne tous les fromages de chèvre en bûche) et valençay[71].

Personnalités liées à la commune

  • Yannick Noah passait ses vacances d'été à Meusnes dans sa jeunesse.

Notes et références

Notes

  1. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  2. Les normales climatiques sont des produits statistiques calculés sur des périodes de 30 ans, permettant de caractériser le climat sur cette période et servant de référence.
  3. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références

  1. « Petites régions agricoles (PRA) par commune », sur https://geo.data.gouv.fr/ (consulté le 9 avril 2020)
  2. [PDF]« Carte des petites régions agricoles de Loir-et-Cher », sur la plateforme de l'information territoriale de Loir-et-Cher (consulté le 9 avril 2020)
  3. « Orthodromie entre "Meusnes" et "Blois" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 9 avril 2020).
  4. « Orthodromie entre "Meusnes" et "Romorantin-Lanthenay" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 9 avril 2020).
  5. « Orthodromie entre "Meusnes" et "Saint-Aignan (Loir-et-Cher) », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 9 avril 2020).
  6. « Métadonnées de la commune de Meusnes », sur le site de l'Insee (consulté le 9 avril 2020).
  7. « Communes les plus proches de Meusnes », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 9 avril 2020).
  8. Site de l'Institut national de l'origine et de la qualité : Valençay, consulté le 15 août 2014.
  9. a et b « Fiche communale de Meusnes », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 9 avril 2020)
  10. Sandre, « le Fouzon »
  11. « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories - Version consolidée », sur https://www.legifrance.gouv.fr (consulté le 9 avril 2020)
  12. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le 11 avril 2020)
  13. « Les différents espaces protégés. », sur http://www.observatoire-biodiversite-centre.fr/ (consulté le 9 avril 2020)
  14. « Espace protégé « Meusnes » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 9 avril 2020)
  15. « Espace protégé « Prairie du Fouzon » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 9 avril 2020)
  16. « Réseau européen Natura 2000 », sur le site du Ministère de la trasition écologique et solidaire (consulté le 9 avril 2020)
  17. « Liste des zones Natura 2000 de la commune de Meusnes » (consulté le 9 avril 2020).
  18. « site Natura 2000 les « Vallée du Cher et coteaux, forêt de Grosbois » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 9 avril 2020)
  19. « site Natura 2000 les « Prairies du Fouzon » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 9 avril 2020)
  20. « Liste des ZNIEFF de la commune de Meusnes » (consulté le 9 avril 2020).
  21. « ZNIEFF les « Prairies d'Aveigne (Prairies du Fouzon partie est) » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 9 avril 2020)
  22. « ZNIEFF les « Prairies de la confluence Cher - Fouzon » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 9 avril 2020)
  23. « ZNIEFF les « Prairies du Fouzon » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 9 avril 2020)
  24. [PDF]« Schéma départemental des espaces naturels sensibles », sur le site du conseil départemental de Loir-et-Cher, (consulté le 9 avril 2020)
  25. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  26. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  27. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  28. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  29. « Etat par commune des POS, PLU et cartes communales », sur https://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/ (consulté le 9 avril 2020)
  30. « Les PLUi (Plans locaux d'urbanisme intercommunaux) de Loir-et-Cher », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le 9 avril 2020)
  31. « Chiffres clés - Logement en 2016 à Meusnes », sur le site de l'Insee (consulté le 9 avril 2020).
  32. « Chiffres clés - Logement en 2016 dans le Loir-et-Cher », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 9 avril 2020).
  33. « Chiffres clés - Logement en 2016 dans la France entière », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 9 avril 2020).
  34. a et b [PDF]« Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) de Loir-et-Cher - Liste des risques par commune », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le 11 avril 2020), p. 74-86
  35. « Rapport présentant les risques affectant la commune », sur l'observatoire national des risques naturels, (consulté le 11 avril 2020)
  36. « Argiles - Aléa retrait-gonflement des argiles - Description du phénomène », sur le site « Géorisques » du ministère de la transition écologique et solidaire (consulté le 11 avril 2020).
  37. « Carte de zonage de l'aléa retrait-gonflement des argiles sur la commune de Meusnes », sur http://www.georisques.gouv.fr/ (consulté le 11 avril 2020)
  38. « Carte des cavités souterraines localisées sur la commune de Meusnes », sur http://www.georisques.gouv.fr/ (consulté le 11 avril 2020)
  39. [PDF]« Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) de Loir-et-Cher - Liste des risques par commune », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le 11 avril 2020), p. 18-23
  40. « PPRI du Cher », sur le site de la préfecture de Loir-et-Cher (consulté le 11 avril 2020)
  41. [PDF]« Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) de Loir-et-Cher - Liste des risques par commune », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le 11 avril 2020), p. 58-66
  42. La nouvelle géographie historique du département de Loir-et-Cher, par M. A. Pinet. Librairie Ducrocq, Paris, 1860. Cité dans Petits métiers oubliés, tome 3 de la coll. Les gagne-misère par Gérard Boutet. Ed. Jean-Cyrille Godefroy, 1987, p. 60.
  43. « Château - MUSÉE DE LA PIERRE À FUSIL - Meusnes », sur www.petitfute.com (consulté le 10 septembre 2020).
  44. http://www.culture41.fr/Annuaire-culturel/Patrimoine/Musees/Musee-de-la-Pierre-a-fusil
  45. Petits métiers oubliés, tome 3 de la coll. Les gagne-misère par Gérard Boutet. p. 45-60, Jean Emy nous parle des caillouteurs de Meusnes. Ed. Jean-Cyrille Godefroy, 1987. (ISBN 2-86553-070-1).
  46. La nouvelle géographie historique du département de Loir-et-Cher, par M. A. Pinet. Librairie Ducrocq, Paris, 1860. Cité dans Petits métiers oubliés, tome 3 de la coll. Les gagne-misère par Gérard Boutet. Ed. Jean-Cyrille Godefroy, 1987, p. 60. (ISBN 2-86553-070-1).
  47. « CC Val-de-Cher-Controis - fiche descriptive au 1er janvier 2019 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté en 43915)
  48. a et b Motte 2003, p. 23-24
  49. « Notice communale de Meusnes », sur le site de l'EHESS (consulté le 10 avril 2020)
  50. [2]
  51. Meusnes (41) : décès d'Alain Persillet, ancien maire, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 10 mai 2017.
  52. Alain Persillet, ancien maire est décédé, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 11 mai 2017.
  53. [3]
  54. La liste d'Alain Persillet, maire sortant, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 15 mars 2014.
  55. Au Sénat, Jacqueline Gourault ne sera pas remplacée, magcentre.fr, 22 juin 2017.
  56. Jacqueline Gourault ministre !, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 22 juin 2017.
  57. Jacqueline Gourault a été soutenue par le président, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 23 juin 2017.
  58. Avec Daniel Sinson, une page se tourne à Meusnes, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 31 mars 2014.
  59. [4]
  60. La liste de Daniel Sinson dévoilée, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 18 mars 2014.
  61. « Résultats des élections municipales 2020 », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le 7 août 2020)
  62. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 7 août 2020)
  63. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  64. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  65. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  66. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  67. « Évolution et structure de la population à Meusnes en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 octobre 2010)
  68. « Résultats du recensement de la population du Loir-et-Cher en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 octobre 2010)
  69. Rencien E, Il était une fois à Meusnes..., Le Petit Solognot, printemps 2010, p. 7-8
  70. Persillet A, Une commune bien desservie, Le Petit Solognot, printemps 2010, p. 7.

Voir aussi

Bibliographie

  • Michel Provost, Carte archéologique de la Gaule - Le Loir-et-Cher, Paris, Académie des inscriptions et belles-lettres, , 159 p. (ISBN 2-87754-003-0)
  • Christian Poitou, Paroisses et communes de France - Loir-et-Cher, Paris, CNRS Editions, , 591 p. (ISBN 2-271-05482-6)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy & Christine Théré, avec la collaboration de Dominique Tixier-Basse, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui - Les communes de la France métropolitaine, 1801-2001. Dictionnaire d'histoire administrative, Paris, Institut National d'Études Démographiques,, , 408 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4)
  • Liste des communes de Loir-et-Cher

Liens externes