Meurtre de Shireen Abu Akleh

Meurtre de Shireen Abu Akleh
Image illustrative de l’article Meurtre de Shireen Abu Akleh
A : Position de Shireen Abu Akleh au moment où elle a été abattue.
B : Poste de tir palestinien[1]

Localisation Jénine, Palestine
Cible Shireen Abu Akleh
Coordonnées 32° 27′ 50″ nord, 35° 17′ 03″ est
Date 11 mai 2022
h 8
Armes Arme à feu
Morts Shireen Abu Akleh
Blessés Ali Al-Samoudi [2]
Auteurs Armée de défense d'Israël[3] (soupçonnée)
Auteurs présumés Tsahal
Mouvance Conflit israélo-palestinien

Shireen Abu Akleh est une journaliste palestino-américaine. Elle est reporter pour la chaîne d'information Al Jazeera pendant 25 ans (1997-2022) avant d'être tuée sur le terrain par Tsahal, alors qu'elle couvrait la prise d'assaut du camp de Jénine par les forces israéliennes le 12 mai 2022 [4][5]. Touchée d'une balle directe dans la tête, elle a été emmenée à l'hôpital spécialisé Ibn Sina, où elle a été déclarée morte[6][7].

Mort

Posters en hommage à Shireen Abu Akleh dans les rues de Jérusalem.

Al-Jazeera, la chaîne de télévision d’information en continue arabophone dans laquelle elle travaillait, a annoncé mercredi 11 mai 2022 à 7h04 du matin que sa journaliste, Sherine Abu Aqleh, avait été « abattue par l'armée d'occupation israélienne » alors qu'elle couvrait l'opération militaire et la prise d'assaut du camp de Jénine[8], avant qu'elle ne soit annoncée dans un reportage suivant quelques minutes plus tard, la nouvelle du « martyre de notre collègue Shireen Abu Aqleh, abattu par l'armée israélienne ». Al-Jazeera a confirmé que Shireen portait un gilet PRESS, mais elle a été prise pour cible par l'armée d'occupation. La chaîne de télévision a publié une déclaration dans laquelle elle déclare : « dans un meurtre tragique qui viole les lois et normes internationales, les forces d'occupation israéliennes ont assassiné Shireen », et a condamnée ce crime, qualifié d'« atroce »[9].

La chaîne Al-Jazeera a publié une vidéo montrant le moment où Shireen a été blessée, alors qu'elle apparaissait au sol au milieu des bruits de tirs des soldats des forces d'occupation israéliennes près de sa collègue, la journaliste Shazaa Hanaysha, qui a confirmé plus tard que l'armée d'occupation avait délibérément tué sa collègue , alors qu'elle attendait l'arrivée de l'équipe des médias[10]. Dans une zone dégagée, des tirs nourris ont commencé, même si la zone où se trouvait l'équipe de presse n'a pas été témoin de tirs de Palestiniens. Shazaa Hanaysha a également confirmé que les forces israéliennes avaient empêché les ambulances d'arriver pour secourir Shireen Abu Akleh[réf. souhaitée]. Ali Smoudi, qui accompagnait Shireen au moment de son assassinat, a été blessé au cours de l'opération. Il a également reçu une balle dans le dos par les soldats des forces de Tsahal[8]. Il a confirmé que « Shirin a été tué de sang-froid et les forces d'occupation ont continué les tirs après avoir été blessée »[11].

Autopsie

La dépouille de Shireen portée sur les épaules de ses collègues journalistes après son assassinat .

D’après l’Institut palestinien de médecine légale à l’université nationale An-Najah à Naplouse, le résultat de l’examen post-mortem prouve qu’elle a été touchée par une balle explosive qui a pénétré dans sa tête et l’a tuée sur le coup[12]. L’Institut a confirmé que la balle avait causé des lacérations importantes au cerveau et au crâne, et que l’arme utilisée était de gros calibre. La balle déformée est actuellement analysée en laboratoire afin de déterminer l’arme qui l'a tirée[13].

Quelques heures après sa mort, la police israélienne a pris d'assaut sa maison à Jérusalem, puis a dispersé le rassemblement dans ses environs.

Enterrement

Hommage à Shireen Abu Akleh, au siège de l'Autorité palestinienne, en présence du président Mahmoud Abbas.
Tombe de Shireene Abu Akleh , avec un microphone montrant le logo d'Al Jazeera.

Un hommage officiel pour faire ses adieux et honorer Shireen Abu Akleh a lieu le jeudi 12 mai à dix heures du matin, au siège de la présidence palestinienne à Ramallah, en présence du chef de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas[14]. En route à Jérusalem, la ville natale de la défunte, les autorités israéliennes ont bloqué le cortège funèbre[réf. nécessaire]. Le vendredi, le corps de Shireen Abu Akleh a été emmené dans une église catholique grecque de la vieille ville de Jérusalem pour une messe avant son transfert au cimetière[15][16].

Des violences ont éclatées dans l'enceinte de l'hôpital français de Jérusalem à la sortie du cercueil de la journaliste palestinienne où la police israélienne a dispersé la foule brandissant des drapeaux palestiniens. Le cercueil a failli tomber des mains des porteurs bousculés par des policiers mais a été rattrapé in extremis, selon des images retransmises par des télévisions locales qui montrent également les policiers faisant usage de matraques[17][18].

L'Union européenne s'est dite « consternée par le niveau de force inutile exercée par la police israélienne tout au long du cortège funèbre » et considère qu'« un comportement aussi disproportionné ne fait qu'alimenter les tensions ». A son tour, la Maison Blanche s'est dite « profondément troublée » par les images des obsèques de la journaliste palestinienne qui avait aussi la nationalité américaine. La porte-parole Jen Psaki a déclarée que « nous avons tous vu ces images, elles sont profondément troublantes » et ajoute que « nous déplorons l'intrusion dans ce qui aurait dû être une procession dans le calme »[19].

La représentation française à Jérusalem a qualifié de "profondément choquantes" les "violences policières" à l'hôpital Saint-Joseph.[20]

Shireen Abu Akleh est enterrée le vendredi 13 mai 2022 , au cimetière chrétien Mont Sion à Jérusalem , à côté de ses parents [21][22].

Références

  1. https://www.btselem.org/press_releases/20220511_palestinian_gunfire_in_footage_distributed_by_israel_couldn%E2%80%99t_have_killed_shireen_abu_akleh
  2. https://www.trtworld.com/middle-east/al-jazeera-journalist-screamed-ali-got-injured-before-she-was-shot-dead-57063
  3. https://www.lemonde.fr/international/article/2022/05/11/cisjordanie-l-armee-israelienne-accusee-d-avoir-tue-une-journaliste-d-al-jazira_6125611_3210.html
  4. Par Le Parisien avec AFP Le 12 mai 2022 à 09h11, « Mort de la journaliste Shireen Abu Akleh : les Palestiniens lui rendent hommage, une enquête est réclamée », sur leparisien.fr, (consulté le )
  5. « Journaliste tuée lors d'une opération israélienne en Cisjordanie, appels à une enquête transparente », sur TV5MONDE, (consulté le )
  6. https://www.france24.com/fr/vid%C3%A9o/20220511-proche-orient-une-enqu%C3%AAte-devrait-%C3%AAtre-ouverte-apr%C3%A8s-la-mort-d-une-journaliste-d-al-jazeera-tu%C3%A9e-par-balle
  7. https://www.lesiteinfo.com/monde/assassinat-de-shireen-abu-akleh-des-artistes-et-journalistes-lui-rendent-hommage-photos/
  8. a et b « Journaliste d’al-Jazeera tuée en Cisjordanie : ce que l’on sait du drame », sur L'Obs, (consulté le )
  9. « Shirin Abou Aqleh : l'icône palestinienne d'al-Jazeera », sur LEFIGARO, (consulté le )
  10. Par M. C. Le 12 mai 2022 à 13h18, « Qui est Shireen Abu Akleh, la journaliste tuée par balle lors d’une opération en Cisjordanie ? », sur leparisien.fr, (consulté le )
  11. Ouest France, « Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne fermement le meurtre de la journaliste Shireen Abu Akleh » Accès libre [Article], sur https://www.ouest-france.fr/, publié le 14/05/2022 à 02h49 (consulté le )
  12. « Vague de condamnations après la fusillade de deux journalistes palestiniens par les forces israéliennes », sur arabnews.fr (consulté le )
  13. « Mort de la journaliste palestinienne : l'affaire qui inquiète Israël », sur LExpress.fr, (consulté le )
  14. « Mahmoud Abbas présente ses condoléances après la mort de la journaliste Shireen Abu Aqleh (Wafa) », sur www.aa.com.tr (consulté le )
  15. « Jérusalem : des violences éclatent lors des obsèques de la journaliste Shireen Abu Akleh », sur Europe 1 (consulté le )
  16. Majeda El-Batsh, Claire Gounon, « Shireen Abu Akleh, «la voix de la Palestine», enterrée à Jérusalem », sur Le Devoir, (consulté le )
  17. « Funérailles de Shireen Abu Akleh : la police israélienne charge le cortège funèbre », sur euronews, (consulté le )
  18. R. T. L. Newmedia, « La police israélienne frappe les porteurs du cercueil de la journaliste tuée: l'Union européenne et les USA réagissent », sur RTL Info, (consulté le )
  19. « Shireen Abu Akleh : des obsèques bouleversées par des violences de la police israélienne, l’ONU évoque un « meurtre » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. « La journaliste Shireen Abu Akleh enterrée à Jérusalem, un incident... », sur Notretemps.com, (consulté le )
  21. « La journaliste Shireen Abu Akleh enterrée à Jérusalem, un incident suscite un tollé », sur LExpress.fr, (consulté le )
  22. « Shireen Abu Akleh, “la voix de la Palestine”, enterrée à Jérusalem », sur Telquel.ma (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes