Mesnard-la-Barotière

Mesnard-la-Barotière
L'église Saint-Christophe.
L'église Saint-Christophe.
Blason de Mesnard-la-Barotière
Blason
Mesnard-la-Barotière
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement La Roche-sur-Yon
Canton Montaigu
Intercommunalité Communauté de communes du Pays-des-Herbiers
Maire
Mandat
Serge Fichet
2014-2020
Code postal 85500
Code commune 85144
Démographie
Gentilé Mesnardais
Population
municipale
1 380 hab. (2015 en augmentation de 10,58 % par rapport à 2010)
Densité 116 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 51′ 35″ nord, 1° 05′ 55″ ouest
Altitude 94 m
Min. 73 m
Max. 109 m
Superficie 11,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 14.svg
Mesnard-la-Barotière

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Mesnard-la-Barotière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mesnard-la-Barotière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mesnard-la-Barotière
Liens
Site web mesnard-la-barotiere.fr

Mesnard-la-Barotière est une commune française située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie

Mesnard-la-Barotière est une commune située dans le Nord-Est de la Vendée. Elle fait partie du canton des Herbiers et de la circonscription de La Roche-sur-Yon. Proche des agglomérations de Cholet et de Nantes, elle profite du désenclavement du département et de la décentralisation des entreprises. Le centre ville est très réduit et l'essentiel sert de cité-dortoir pour Les Herbiers. Comme dans tout le bassin herbretais, le chômage est quasi-inexistant. Ses habitants sont appelés les Mesnardais.

Le territoire municipal de Mesnard-la-Barotière s’étend sur 1 185 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 94 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 73 et 109 mètres[1],[2].

Communes limitrophes

Rose des vents Beaurepaire Rose des vents
Saint-Fulgent N Les Herbiers
O    Mesnard-la-Barotière    E
S
Vendrennes

Toponymie

L'origine du nom est le patronyme Barroteau, seigneurs du lieu au XIIe siècle ; au XVIIe siècle, les nouveaux seigneurs sont les Mesnard ; c'est en 1768 que leur nom est ajouté à celui de La Barotière.

En poitevin, la commune est appelée La Barotére[3].

Histoire

La Barotière, connue dès le XIIe siècle, a été la résidence des seigneurs locaux, les Barroteau puis les Mesnard au XVIIe siècle. Du château ancien, détruit pendant la Révolution, seuls subsistent une vieille tour en brique et un bâtiment de communs attenant à la chapelle. En 1766, le comte Alexandre Bonaventure, seigneur de la Barotière, obtient par lettre patentes du roi que la terre de La Barotière soit érigée en comté de Mesnard. La commune possède deux églises sur son territoire. L'ancienne église des XIIe et XIVe siècles, abandonnée au XIXe siècle, a retrouvé une nouvelle vie depuis la récente découverte de fresques murales entièrement remises au jour. La seconde édifiée à la fin du XIXe siècle, sur les fonds privés des comtes de Mesnard, est le symbole de l'emprise de cette famille sur la commune tout au long du XIXe siècle et au début du XXe siècle. La cité, essentiellement agricole, voit aussi son avenir dans le tourisme, avec l'aménagement de la base de loisirs du lac de la Tricherie. Mesnard-la-Barotière est une commune de 1380 habitants (2015).

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2015, la commune comptait 1 380 habitants[Note 1], en augmentation de 10,58 % par rapport à 2010 (Vendée : +5,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
367 334 359 392 421 436 414 431 438
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
473 482 482 556 600 637 601 600 591
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
591 585 519 520 534 547 615 598 650
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
641 672 815 901 891 1 163 1 201 1 239 1 325
2015 - - - - - - - -
1 380 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 2008, Mesnard-la-Barotière comptait 1 239 habitants (soit une augmentation de 39 % par rapport à 1999). La commune occupait le 7 814e rang au niveau national, alors qu'elle était au 9 572e en 1999, et le 145e au niveau départemental sur 282 communes.

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,6 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,7 %, 15 à 29 ans = 21,2 %, 30 à 44 ans = 27,1 %, 45 à 59 ans = 17,5 %, plus de 60 ans = 12,5 %) ;
  • 49,4 % de femmes (0 à 14 ans = 22,4 %, 15 à 29 ans = 22,4 %, 30 à 44 ans = 24,2 %, 45 à 59 ans = 17,8 %, plus de 60 ans = 13,2 %).
Pyramide des âges à Mesnard-la-Barotière en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,0 
4,5 
75 à 89 ans
5,2 
7,8 
60 à 74 ans
8,0 
17,5 
45 à 59 ans
17,8 
27,1 
30 à 44 ans
24,2 
21,2 
15 à 29 ans
22,4 
21,7 
0 à 14 ans
22,4 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Enseignement

Manifestations culturelles et festivités

Santé

Sports

Médias

Économie

Mesnard-la-Barotière est un village dont l'activité dominante est l'agriculture. Le commerce y est très peu présent mais on notera tout de même la présence d'un coiffeur, une école, une supérette, un tabac-presse, un institut de beauté. On y trouve aussi quelques artisans. À la base de loisirs de la Tricherie, on trouve un camping, un bar-crêperie, ainsi qu'un mini-golf et un accro-branche. L'été, la baignade y est pratiquée ainsi que la pêche.

Politique et administration

Liste des maires

Article connexe : Histoire des maires de France.
Liste des maires successifs[10]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1801 1814 Jean Maillocheau    
1814 1826 Jean Jacques Maillocheau    
1826 1831 François Cauneau    
1831 1833 Jean Rochelet    
1833 1837 Ferdinand Roy    
1837 1838 Jean Jacques Maillocheau    
1838 1847 François Cauneau    
1847 1848 Auguste Roy    
1848 1852 Aubin Sanson de Bricville    
1852 1860 Jacques Chaillou    
1860 1871 Marie Alexandre Rochelet    
1871 1879 Jean Richard    
1879 1908 Clément Cauneau    
1908 1931 François Coutant    
1931 1945 Raymond Le Peletier de Rosanbo    
1945 1971 Christian-Michel Le Peletier de Rosanbo    
1971 1977 Alcide Rondeau    
1977 1989 Louis Cousseau[Note 2]    
1989 2001 Paul Moyon[Note 3]    
2001   Serge Fichet[Note 4] Divers droite comptable

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'ancienne église Saint-Christophe[11], XIe et XIIIe siècles. L'intérêt de l'église tient à son décor peint.
  • L'église Saint-Christophe (actuelle).
  • Le château de Mesnard.
  • La chapelle est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 16 mars 1987[12]. Cette chapelle du XVIe siècle fut dévastée pendant la Révolution. Après sa restauration, elle fut rendue au culte, par Louis Charles Bonaventure Pierre, Comte de Mesnard, en mémoire de son Altesse Royale M. le Duc de Berry. Ces deux personnages sont représentés sur les deux vitraux derrière l'autel. Les murs de la chapelle restaurée (fin XIXe, style flamboyant) sont entièrement recouverts de peintures murales : coquilles et fleurs de lys. Cette chapelle devait servir d'étape aux pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Patrimoine culturel

Patrimoine naturel

Emblèmes

Héraldique

Blason Blasonnement :
D'argent fretté de six pièces d'azur, au franc-canton de gueules chargé d'une barre d'or.

Devise

La devise de Mesnard-la-Barotière : De Barroteria.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de l’office de tourisme du pays des Herbiers
  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.
  2. Réélu en 1983.
  3. Réélu en 1995.
  4. Réélu en 2008.

Références

  1. « Commune 29893 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Mesnard-la-Barotière », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. Jean-Loïc Le Quellec, Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, La Crèche, Geste Éditions, coll. « Geste Poche » (no 14), , 3e éd. (1re éd. 1995), 443 p. (ISBN 2-84561-263-X), p. 31.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 25 mai 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 » [archive du ], sur insee.fr (consulté le 25 mai 2011)
  10. www.mesnard-la-barotiere.fr
  11. Jean-Michel Cauneau - Les peintures murales de Mesnard-la-Barotière - pp.81-91, dans Congrès archéologique de France. 151e session. Vendée. 1993 - Société Française d'Archéologie - Paris - 1996
  12. Notice no PA00110169, base Mérimée, ministère français de la Culture
  • Mesnard-la-Barotière sur le site de l'Institut géographique national