Mercoire

le Cheylard
(le Mercoire)
Illustration
le Mercoire à Cheylard-l'Évêque
Caractéristiques
Longueur 10,1 km [1]
Bassin
Bassin collecteur Loire
Débit moyen ? (Cheylard-l'Évêque)
Cours
Source Moure de la Gardille
· Localisation Saint-Frézal-d'Albuges
· Altitude 1 435 m
· Coordonnées 44° 35′ 31″ N, 3° 47′ 17″ E
Confluence Rebaudes ou Langouyrou
· Localisation Cheylard-l'Évêque
· Altitude env 1 050 m
· Coordonnées 44° 39′ 22″ N, 3° 48′ 11″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Grosfau, Gruyère, Combe
· Rive droite Pratbel,...
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions traversées Occitanie

Sources : SANDRE:« K2064800 », Géoportail

Le Cheylard ou le Mercoire est une rivière française du département Lozère de la région Occitanie et un affluent du ruisseau des Rebaudes[1], ou Langouyrou[2] donc un sous-affluent de la Loire par l'Allier.

Géographie

D'une longueur de 10,1 kilomètres[1], le Mercoire prend sa source à l'ouest du Moure de la Gardille (1 503 m), dans la forêt domaniale, dite forêt de Mercoire, à l'altitude de 1 435 mètres, sur la commune de Saint-Frézal-d'Albuges[2]. Dans cette commune, il coule dans le ravin de Chamredonde[2] et, en entrant dans la commune de Cheylard-l'Évêque, il s'appelle aussi ruisseau de Barbet[2].

Après la Traversée de Chaunac, et le centre de Cheylard-l'Évêque, où il croise le sentier de grande randonnée GR 70, il s'appelle le ruisseau du Cheylard[2]. Puis il conflue avec le ruisseau des Rebaudes[1], sur la commune de Saint-Frézal-d'Albuges, selon le Sandre, aussi appelé Langouyrou pour Géoportail, sur la commune de Cheylard-l'Évêque, à environ 1,050 mètres d'altitude, près des ruines du Moulin des Huttes.

Communes et cantons traversés

Dans le seul département de la Lozère, le Mercoire traverse deux communes[1] et deux cantons :

Soit en termes de cantons, le Mercoire prend source dans le canton du Bleymard, et conflue dans le canton de Langogne.

Toponymes

Le Mercoire tient son nom à la forêt de Mercoire, nom qui était celui de l'ancienne abbaye de Mercoire et reste présent dans la commune de Saint-Flour-de-Mercoire, à l'extrémité nord de la forêt. Ce nom vient sans doute du dieu romain Mercure.

Bassin versant

Organisme gestionnaire

Affluents

Le Mercoire a sept affluents référencés[1] :

Hydrologie

Aménagements et écologie

Voir aussi

Notes et références

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Cheylard (K2064800) » (consulté le 30 janvier 2010)
  2. a b c d et e Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 30 janvier 2010)

Ressource relative à la géographie : Sandre