Maurice Tournade

Maurice Tournade
La Semaine par Tournade - La Vème à la petite semaine 01.jpg
Recueil de dessins : "La Vème à la petite semaine" de Tournade - Editions de la Nouvelle République - 1980
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Tours
Nationalité
Activités

Maurice Tournade, né le à Saint-Martin-le-Beau[1], décédé le à Tours, est un journaliste et caricaturiste français[2].

Biographie

Des débuts professionnels à Angers

Tout au début des années 1950, Maurice Tournade vit à Angers où il partage son temps entre le club de football du SCO d'Angers[3], le chant lyrique, un emploi de secrétaire à la Direction départementale de la Jeunesse et des Sports, et la caricature[2]. Il collabore régulièrement aux rubriques musicales et littéraires du quotidien Ouest-France. Grâce à son talent de dessinateur, La Nouvelle République du Centre Ouest l'appelle pour couvrir les procès de Marie Besnard, à Poitiers, alors que le grand dessinateur Sennep, lui-même, était sur les rangs. Il est probablement le seul journaliste à avoir suivi les trois procès, avec peut-être le chroniqueur judiciaire Frédéric Pottecher[4].

Une longue carrière de journaliste et caricaturiste à Tours

En 1959, sur proposition de Jean Meunier et Pierre Archambault, cofondateurs de La Nouvelle République du Centre Ouest, il intègre ce quotidien régional comme journaliste, critique musical et caricaturiste[1] et s'installe définitivement à Tours avec sa famille. C'est le début de sa carrière professionnelle dans le journalisme.

De 1959 à 1989 [5],[6], il publie chaque samedi, en dernière page du journal, une série de dessins humoristiques consacrés à l'actualité politique et sociale, intitulée " La semaine par Tournade". Il caricature aussi très régulièrement les personnalités sportives, politiques ou artistiques pour illustrer ses articles et chroniques. Le Prix du meilleur dessin de Presse lui est décerné en 1991.

Il termine sa carrière de journaliste en 1989 au poste de Secrétaire général du quotidien[2].

Témoin et acteur de la vie culturelle en Touraine

Durant cette période, Il est également responsable de la rubrique culturelle du quotidien[2], s'intéressant tout particulièrement à la musique classique, au chant lyrique et à la peinture, dont il assure les chroniques . À ce titre, il contribue à la promotion et au développement des activités artistiques de la ville, et en particulier :

Le Maire de Tours, Jean Royer, lui décerne la médaille d'or de la ville de Tours pour sa "large participation au développement de la vie culturelle en Touraine".

Il est fait chevalier des Arts et Lettres le 22 avril 2006 par le Ministre de la Culture, Renaud Donnedieu-de-Vabres[12], pour ses activités de "soliste, organisateur d'un festival musical en Touraine".

Dessins et caricatures

Quelques exemples de caricatures de personnalités réalisées entre 1960 et 1980:

Publications

  • Blog : http://www.maurice-tournade.com/
  • Maurice Tournade - La Vème à la petite semaine - 1980 - Editions C.L.D. La Nouvelle République -118 pages
  • Maurice Tournade - Le Gemmail, Chemin de Lumière - 1990 - Editions de la Nouvelle République du Centre-Ouest - (ISBN 978-2-86881-088-5) - 90 pages

Sources

  • Yves Dandelot - Les Gaîtés de la musique classique - 1978- Préface de Maurice Tournade - Editeur Buchet Chastel – (ISBN 978-27020-1355-7)
  • Mémoires d'un Festival - 50 ans de Fêtes musicales en Touraine - La Grange de Meslay - Editions Sutton - (ISBN 978-2-8138-0769-4) (Témoignage de Maurice Tournade sur Sviatoslav Richter en page 21)

Notes et références

  1. a et b Collection de caricatures réalisées pour la Nouvelle République, archives du Conseil général d'Indre et Loire
  2. a b c et d « Le caricaturiste Maurice Tournade s'est éteint à l'âge de 90 ans », sur lanouvellerepublique.fr,
  3. « Les joueurs du SCO Angers », sur SCO1919 (consulté le 5 février 2015)
  4. « Le caricaturiste qui a suivi tous les procès », sur lanouvellerepublique.fr,
  5. J-MZ, « Le caricaturiste Maurice Tournade s'est éteint à l'âge de 90-ans », La Nouvelle République du Centre Ouest,‎ ("Mais si le nom de Maurice Tournade est aujourd'hui connu par une ancienne génération de lecteurs c'est surtout par ses caricatures, qu'il distillait chaque semaine dans une sorte de feuilleton où s'égrenaient les grands moments de l'actualité., lire en ligne)
  6. « Hommage au studio dessin de la NR et à ses bandes verticales », sur www.nrblog.fr, publié le 29 décembre 2014 par erwann tancé
  7. « Fêtes musicales en Touraine », sur © CopyRight Fêtes Musicales 2012 (consulté en 05/02.2015)
  8. « Sviatoslav Richter et Tours - Michel Daudin - Mémoires de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Touraine, tome 26, 2013, p. 1-18.(Maurice Tournade est cité p.15) », sur Académie de Touraine, (consulté le 3 février 2015) : « "Maurice Tournade nous raconte un beau soir l’astuce avec laquelle les Amis de la Musique vont s’appuyer sur sa complicité de chroniqueur musical de La Nouvelle République pour trouver les arguments à même de persuader le Maire de Tours, Jean Royer, de prendre fait et cause, au nom de la Ville de Tours, pour le projet de Richter : un canular est monté dans le quotidien régional..." »
  9. Frédérique Roussel, « Nouvelle moisson à la Grange de Meslay », Libération,‎ (lire en ligne) :

    « " Des Tourangeaux mélomanes, membres de l'association des Amis de la musique, se débrouillent pour l'amener dans leur région. Le 17 novembre 1963, le maestro donne un récital au Grand Théâtre de Tours. «Un événement mémorable, estime Maurice Tournade, qui le chronique alors dans la Nouvelle République du Centre-Ouest. Je l'ai comparé à un autre concert historique pour la ville, celui de Franz Liszt, le 28 mai 1841.».... »

  10. Maurice Tournade, Le Gemmail, Chemin de Lumière, Tours, Editions de la Nouvelle République du Centre-Ouest, , 90 p. (ISBN 978-2-86881-088-5), Préface de Roger Malherbe-Navarre : "Merci Cher Maurice Tournade,toi qui fit partie de tous les moments, pour ce travail ardu que tu as dû assumer...."
  11. (en) « A Brief History of Gemmaux », sur Corning museum of glass, (consulté le 4 février 2015)
  12. « Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres janvier 2006 », sur http://www.culturecommunication.gouv.fr/,