Martial Vachot

Martial Vachot

Martial Vachot
Martial Vachot

Naissance
Tulle (Corrèze)
Décès (à 50 ans)
Goldberg (Drapeau de la Pologne Pologne)
Mort au combat
Arme Cavalerie
Grade général de brigade
Années de service 17861813
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur

Martial Vachot, né le à Tulle (Corrèze), mort le à Goldberg (Pologne), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de service

Il entre en service en 1786, comme soldat dans le régiment de Noailles dragons, et il est congédié le . Le , il est dans la gendarmerie de Tulle.

Le , il est nommé chef de bataillon au 1er bataillon de volontaires de la Corrèze, et il fait les campagnes de l’an II à l’an IV, à l’armée du Rhin.

Il est promu général de brigade le , et il est affecté dans la division du général Munnier. Il se distingue à la bataille de Wissembourg du 26 au .

Passé dans la division du général Desaix, il est élevé au grade de général de division provisoire par le représentant en mission Hentz le , et il commande l’avant-garde de la 3e division de l’armée du Rhin. Le , il remplace le général Gouvion-Saint-Cyr à la tête de la 2e division, et le , il n'est pas confirmé dans son grade de général de division. Il est mis en non-activité le , et il est placé en congé de réforme le .

Le , il est rappelé à l’activité à l’armée du Nord, et il prend le commandement d’une brigade de Gardes nationales actives le . Le , il rejoint la 32e division militaire en tant que commandant du département des Bouches-du-Weser à Brême. Le , il commande la 1re brigade de la 2e division du corps d’observation de l’Elbe, et le , il passe à la 17e division du 5e corps d’armée du général Lauriston. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le .

Il est tué le , à la bataille de Goldberg.

Sources