Marius Hasler

Marius Hasler
Image illustrative de l’article Marius Hasler
Marius Hasler en 2020
Informations
Disciplines Course en montagne, course de fond, cross-country
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance (59 ans)
Palmarès
Championnats du monde de course en montagne 1 1 -
Championnats suisses de course en montagne 3 1 1

Marius Hasler, né le , est un coureur de fond suisse. Il a remporté la médaille d'argent sur parcours court lors du Trophée mondial de course en montagne 1991 et est triple champion suisse de course en montagne.

Biographie

Joueur de football durant sa jeunesse, Marius s'essaie au cross-country en 1976 en prenant le départ d'une course avec ses chaussures de football et termine deuxième. Il se spécialise dans cette discipline et remporte le titre de champion suisse junior en 1980. Cette année, il devient également champion suisse junior de 5 000 m[1].

Il s'essaie également avec succès à la course en montagne en remportant le Trophée des Paccots en 1982[2].

Ses bons résultats en cross-country lui valent une première sélection aux championnats du monde de cross-country 1983 à Gateshead[3]. Il y participe sept autre fois et connaît son meilleur résultat en 1985 à Lisbonne où il termine 98e[4],[1].

Le , il prend le départ de la course Morat-Fribourg. Bien que les pronostics ne le classent pas parmi les favoris, il prend un bon départ et reste dans le groupe de tête. Alors que plusieurs adversaires faillent dans la montée de la Sonnaz, Marius hausse le rythme pour tenter de reprendre la deuxième place. Il termine finalement sur la troisième marche du podium et meilleur Suisse[5].

Le , il démontre son talent en course en montagne en restant aux avant-postes dans la course Ayent-Anzère et en s'imposant dans le sprint final. La course comptant comme championnats suisses de course en montagne, Marius décroche le titre[6].

Le , il remporte son neuvième titre de champion fribourgeois de cross[7]. Il se prépare à participer au marathon de Londres mais doit y renoncer en raison d'un virus. À peine remis, il prend le départ des 20 km de Lausanne qu'il court sur un bon rythme à sa propre surprise. Il remporte la victoire contre toute attente et améliore le record du parcours de 22 secondes[8]. Il prend le départ du parcours court au Trophée mondial de course en montagne à Zermatt. Prenant un départ prudent, il hausse le rythme en fin de course et parvient à doubler Woody Schoch pour décrocher la médaille d'argent derrière l'Irlandais John Lenihan. Avec Woody et Renatus Birrer, il remporte la médaille d'or par équipes[9],[10].

Le , il prend sa revanche sur le Grison Woody Schoch en le battant de plus d'une minute pour remporter son deuxième titre de champion suisse de course en montagne à Roche[11].

En novembre 1992, il part s'entraîner en Australie pendant l'hiver. Son retour s'avère décevant puisqu'il est victime de problèmes musculaires et de manque de fer. Il abandonne ses objectifs du printemps et se concentre sur les championnats suisses de course en montagne à Rivera le . Après avoir bien étudié le parcours, il s'élance en tête en espérant pouvoir tenir le coup. Il franchit la ligne d'arrivée avec deux minutes d'avance sur ses concurrents et décroche son troisième titre[12].

Palmarès

Route/cross

Palmarès national et international
Année Compétition Lieu Place Épreuve Temps
1982 Corrida d'Octodure Martigny 3e Course populaire 29 min 27 s
Course de l'Escalade Genève 4e Course populaire 30 min 3 s
1985 Championnats suisses de 25 km Näfels 2e 25 kilomètres h 18 min 26 s
1986 Course de Chiètres Chiètres 2e 15 kilomètres 46 min 58 s
1988 Championnats suisses de cross Näfels 2e Cross-country 39 min 0 s
Championnats suisses de 25 km Cortaillod 3e 25 kilomètres h 19 min 42 s
Course Morat-Fribourg Fribourg 3e Course populaire 53 min 58 s
1990 Championnats suisses de cross Frauenfeld 3e Cross-country 37 min 48 s
1991 20 km de Lausanne Lausanne 1er 20 kilomètres h 1 min 50 s
1992 Marathon de Vienne Vienne 10e Marathon h 23 min 17 s

Course en montagne

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1re Médaille d'or Drapeau : Suisse Championnats suisses de course en montagne 12,5 km h 0 min 43 s
3e Médaille de bronze Drapeau : Suisse Championnats suisses de course en montagne 11 km 58 min 48 s
2e Médaille d'argent Drapeau : Suisse Trophée mondial de course en montagne - Parcours court 11,3 km 54 min 45 s
1re Médaille d'or Drapeau : Suisse Championnats suisses de course en montagne 11,9 km 55 min 32 s
1re Médaille d'or Drapeau : Suisse Championnats suisses de course en montagne 13 km h 4 min 4 s
3e Médaille de bronze Drapeau : Autriche Course de montagne du Kitzbüheler Horn 12,9 km 59 min 51 s
2e Médaille d'argent Drapeau : Suisse Championnats suisses de course en montagne 13,2 km 56 min 25 s

Records

Records personnels
Épreuve Performance Date Lieu
3 000 mètres min 26 s 48 Lausanne
10 000 mètres 29 min 13 s 6 Aix-la-Chapelle
Semi-marathon h 5 min 37 s Vevey
Marathon h 23 min 17 s Vienne

Notes et références

  1. a et b (de) Guido Bielmann, « Debüt mit Fussballschuhen », Freiburger Nachrichten,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  2. « Hasler gagne aux Paccots », La Liberté,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  3. Marius Berset, « M. Hasler: 1er billet pour un rendez-vous mondial », La Liberté,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  4. Marius Berset, « Hasler ne perd que 1'48 », La Liberté,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  5. Stefano Lurati, « L'espoir de Marius Hasler s'est concrétisé », La Liberté,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  6. Félix Pralong, « E. Spiess et M. Hasler fêtés! », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  7. Marius Berset, « Un rythme trop éprouvant pour ses rivaux », La Liberté,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  8. Marius Berset, « « Je suis surpris » », La Liberté,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  9. Patricia Morand, « M. Hasler s'écroule puis rayonne », La Liberté,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  10. (de) « Silbermedaille für Marius Hasler », Freiburger Nachrichten,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  11. (de) « Marius Hasler ist Schweizermeister », Freiburger Nachrichten,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)
  12. (de) « Marius Hasler: « Zwei Monate im Kopf darauf eingestellt » », Freiburger Nachrichten,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020)

Liens externes