Mario Kart: Double Dash!!

Mario Kart
Double Dash‼
Mario Kart Double Dash Logo.jpg
Marque déposée 🛈
Logo officiel de Mario Kart: Double Dash!!.

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Shigeru Miyamoto
Tadashi Sugiyama
Shinya Takahashi
Takashi Tezuka
Compositeur
Shinobu Tanaka
Kenta Nagata
Producteur

Date de sortie
JAP : 7 novembre 2003
EUR : 14 novembre 2003
AN : 17 novembre 2003
AUS : 19 novembre 2003
Genre
Mode de jeu
Plateforme

Évaluation
ESRB : E ?
PEGI : 3+ ?
Site web

Mario Kart

Mario Kart: Double Dash!! (マリオカートダブルダッシュ!!, Mario Kāto: Daburu Dasshu!!?) est un jeu vidéo de course édité par Nintendo et développé par Nintendo Entertainment Analysis and Development dont la spécificité est de pouvoir incarner deux personnages sur un même kart. Il est sorti sur GameCube en 2003. Il s'agit du quatrième opus de la série Mario Kart à sortir, précédé par Mario Kart: Super Circuit sorti sur Game Boy Advance en 2001 et suivi par Mario Kart DS sorti sur Nintendo DS en 2005.

Comme dans les précédents opus de la série, Double Dash!! se déroule dans l'univers de Super Mario. Ainsi, des personnages, des objets et des circuits tirés de ce même univers sont présents. Le jeu propose de nouveaux éléments de gameplay par rapport à ses prédécesseurs, notamment le fait que deux personnages se partagent un kart, le premier étant chargé de la conduite et le second étant responsable des objets récupérés.

Mario Kart : Double Dash!! reçoit de bonnes critiques avec un score de 87 % sur Metacritic. Les critiques apprécient les graphismes et le nouveau système de jeu mais critiquent les voix des personnages. Le jeu connaît un succès commercial en se vendant à plus de 3,8 millions d'exemplaires aux États-Unis et 802 000 au Japon. Dans le monde, le jeu s'est vendu à 6,8 millions d’exemplaires.

Univers

Personnages

Le jeu propose 20 personnages jouables différents, tous tirés de l'univers de la série Super Mario[1]. Chaque personnage fait partie, selon sa taille, d'un des trois groupes. Diddy Kong, Paratroopa, Koopa, Bébé Mario, Bébé Luigi, Bowser Jr. font partie du groupe léger. Les véhicules de ces derniers ont une bonne vitesse d'accélération, mais ne peuvent atteindre qu'une vitesse maximale peu élevée. Mario, Luigi, Daisy, Peach, Yoshi, Birdo et Waluigi appartiennent au groupe de poids modéré. Leurs véhicules bénéficient d'une vitesse d'accélération et d'une vitesse maximale standard. Enfin, Donkey Kong, Bowser et Wario font partie du groupe lourd. Leurs véhicules ont une vitesse d'accélération lente mais atteignent une vitesse maximale plus élevée. Aussi, ils peuvent envoyer plus facilement les véhicules de catégorie modérée et légère hors piste en faisant collision avec ces derniers[P 1].

Diddy Kong, Paratroopa, Bébé Mario, Bébé Luigi, Bowser Jr., Daisy, Birdo, Waluigi, Roi Boo et Flora Piranha y font leur première apparition au sein de la série.

Le jeu contient quatre personnages déblocables, soit Toad, Roi Boo, Flora Piranha et Toadette. Il s'agit pour cette dernière de sa toute première apparition dans un jeu vidéo, ce personnage ayant été créé spécifiquement pour être jumelé avec Toad dans cet opus[2].

Circuits

Cet opus comporte seize circuits inédits, dont quatre qui sont à débloquer. Dans le mode Grand prix, le mode principal du jeu, trois coupes sont disponibles dès le départ, soit la coupe champignon, la coupe fleur et la coupe étoile. Elles comportent chacune quatre circuits. Deux autres coupes peuvent être débloquées, soit la coupe spéciale, qui comporte quatre nouveaux circuits, et le Grand Chelem, qui est une compilation de tous les circuits présent dans le jeu[3].

Circuits
Coupe Champignon Coupe Fleur Coupe Étoile Coupe Spéciale
Circuit Luigi Pont Champignon Royaume Sorbet Arène Wario
Plage Peach Circuit Mario Champiville Jungle Dino Dino
Parc Baby Paquebot Daisy Circuit Yoshi Château de Bowser
Désert Sec Sec Stade Waluigi Montagne DK Route Arc-en-ciel

Par ailleurs, certains circuits ont été revisités dans des épisodes postérieurs de la série en tant que « circuits rétros » :

  • Mario Kart DS : Circuit Luigi, Parc Baby, Pont Champignon et Circuit Yoshi.
  • Mario Kart Wii : Plage Peach, Circuit Mario, Stade Waluigi et Montagne DK.
  • Mario Kart 7 : Paquebot Daisy et Jungle Dino Dino.
  • Mario Kart 8 : Désert Sec Sec et Royaume Sorbet, ainsi que Parc Baby et Circuit Yoshi en contenu additionnel.
  • Mario Kart 8 Deluxe : Parc Baby, Désert Sec Sec, Royaume Sorbet et Circuit Yoshi.
  • Mario Kart Tour : Parc Baby, Paquebot Daisy, Circuit Yoshi, Montagne DK et Jungle Dino Dino.
Arènes
Cookie Arena Bloc Ville Nintendo GameCube
Square Tuyau Manoir de Luigi Mario Bros.

À l'instar des circuits, certaines arènes ont été revisitées dans des épisodes postérieurs de la série :

Objets

Comme pour les autres épisodes de la série, les objets occupent une place importante dans le déroulement de la course. Leur bonne utilisation peut faire basculer tout le classement. En plus de réitérer des objets des épisodes précédents, Mario Kart: Double Dash!! met à la disposition du joueur de nouveaux :

  • La Banane géante : cet objet fonctionne comme une banane : une fois déposée sur la piste, elle ralentit l'adversaire qui roule dessus. Cependant, lorsqu'elle est percutée, elle se divise en trois bananes standards qui se répartissent sur la piste.*
  • La Bob-omb : bombe qui explose au moindre contact et emporte tous les pilotes se trouvant dans son champ d'explosion.
  • Les Boules de feu : ces boules se déplacent ensemble en éventail, couvrant une large portion de la piste.
  • La Carapace de Bowser : cette carapace s'utilise de la même manière qu'une carapace verte, à la différence de sa taille qui prend beaucoup plus de place sur le circuit et multiplie les risque pour les adversaires de se faire toucher par elle.
  • Le Chomp : Le joueur se déplace plus rapidement de manière automatique. Lorsque la chaîne qui le lie au Chomp se brise, ce dernier poursuit sa course un moment.
  • Le Cœur : deux cœurs protègent le joueur des attaques adversaires. Lorsqu'un objet le touche, il peut le récupérer pour le réutiliser.
  • L'Œuf de Yoshi / Birdo : cet œuf agit de la même manière qu'une carapace rouge, en ciblant le joueur suivant. Lorsqu'il explose à son impact, il libère aléatoirement trois objets qui se répartissent sur la piste.

De plus, et pour la première fois dans la série, chaque personnage dispose d'un objet spécial qui lui est propre : les Boules de feu pour Mario et Luigi, le Cœur pour Peach et Daisy, l'Œuf pour Yoshi et Birdo, le Chomp pour Bébé Mario et Bébé Luigi, la Triple carapace verte pour Koopa et rouge pour Paratroopa, la Banane géante pour Donkey Kong et Diddy Kong, la Carapace de Bowser pour Bowser et Bowser Jr., la Bob-omb pour Wario et Waluigi et le Champi Turbo doré pour Toad et Toadette. Le Roi Boo et Flora Piranha ne disposant pas d'objet spécial propre à eux, ils peuvent obtenir l'intégralité des objets spéciaux.

Système de jeu

Généralités

Mario Kart: Double Dash!! est un jeu de course dans lequel le joueur prend part à des courses de kart dans différents circuits issus de l'univers de Super Mario. Comme dans les précédents opus de la série, le joueur peut entrer en contact avec des cubes, placés à différents endroits sur la piste, qui contiennent des objets. Certains de ces objets, comme les bananes ou les carapaces, permettent au joueur de ralentir ses adversaires. D'autres, comme les champignons, lui permettent d'accélérer pendant un bref moment[P 2]. Chaque personnage possède un objet spécial qui lui est propre. Mario, par exemple, peut lancer des boules de feu rouges, tandis que Donkey Kong peut lancer des bananes géantes[P 3].

Contrairement aux autres opus de la série, chaque véhicule dans une course est partagé par deux personnages. Le premier est chargé de la conduite et le second est responsable des objets récupérés[3]. Il est toutefois possible à tout moment en pleine course de changer la position des personnages[4]. Il est également possible de récupérer des cubes doubles qui donnent un objet à chaque personnage et de faire garder en réserve un objet au conducteur[5],[6].

Modes de jeu

Grand Prix

Comme dans les autres épisodes de la série, les catégories 50 cm3, 100 cm3 ou 150 cm3 permettent de définir le niveau de difficulté et la vitesse des karts. Quelle que soit la catégorie, le joueur peut accéder dès le début à trois coupes différentes, les traditionnelles Coupe Champignon, Coupe Fleur et Coupe Étoile.

À la fin de chaque course, des points sont attribués aux joueurs en fonction de la position dans laquelle ils ont passé la ligne d'arrivée, et un classement est établi. Si le joueur finit un championnat à la première place, il est récompensé et gagne un nouveau kart, une nouvelle arène pour le mode multijoueur, un nouveau mode de jeu, un nouveau personnage ou encore un nouveau championnat. Deux nouveaux championnats sont ainsi à débloquer : la Coupe Spéciale et le Grand Chelem. Le mode miroir est également disponible. Celui-ci propose de refaire les courses avec la gauche et la droite inversées.

Contre-la-montre

Le mode contre-la-montre permet de s'améliorer sur les circuits en s'entraînant à battre ses propres temps. Après avoir battu un record, une fonction optionnelle permettant de sauvegarder un fantôme sur la carte mémoire est disponible. Cette fonction permet au joueur de revoir sa performance et éventuellement de la battre. Cette option était déjà disponible dans Mario Kart 64, sauf qu'il fallait absolument avoir une carte-mémoire pour pouvoir sauvegarder un fantôme.

Multijoueur

Il existe plusieurs modes multijoueurs jouables de un à quatre joueurs sur le même écran. Il est également possible de jouer jusqu'à seize joueurs en raccordant plusieurs consoles à l'aide d'un câble LAN. Si un câble de raccord direct est utilisé, huit joueurs peuvent participer, mais ceux-ci ne pourront jouer que sur deux consoles raccordées ainsi que deux téléviseurs à écran subdivisés. Mais si un concentrateur est utilisé, huit consoles peuvent être raccordées ensemble permettant alors à huit joueurs de jouer sur un téléviseur chacun[P 4].

Il est possible de jouer soit en coopération soit en compétition. Dans le cas du mode coopération, un joueur conduit le kart et l'autre utilise les objets. Si ce mode est joué à deux joueurs, seul le mode Grand Prix est disponible. Cependant, si ce mode est joué à trois joueurs, dont deux qui sont en coopération, les modes Contre et Bataille sont disponibles. À quatre joueurs, tous les modes sont jouables. Par contre, si deux joueurs sont en coopération et deux autres ne le sont pas, le mode Grand Prix n'est alors pas jouable. Évidemment, il est possible de jouer en compétition. Dans ce cas, tous les modes multijoueurs sont disponibles, sauf le mode Grand Prix lorsqu'il y a plus de deux joueurs[P 5].

Mario Kart : Double Dash!! présente différents modes de jeu en multijoueur :

  • Grand Prix : mode dans lequel les joueurs disputent des courses en coopération ou en compétition. Les courses sont réparties sur plusieurs coupes.
  • Contre : contient les mêmes circuits que le mode Grand Prix, sauf que les joueurs peuvent décider de l'ordre et du nombre de courses qu'ils disputent.
  • Bataille : mode contenant plusieurs arènes et plusieurs sous-modes dans lequel les joueurs doivent se combattre au lieu de faire des courses.
    • Bataille de ballons : chaque joueur possèdent trois ballons et doivent faire éclater ceux de ses adversaires en utilisant des objets.
    • Voleur de soleil : consiste à garder un soleil jusqu'à ce que la minuterie se termine (le soleil fait référence au jeu Super Mario Sunshine sorti sur la même console un an plus tôt).
    • Explosion Bob-Omb : remplace tous les objets par des Bob-Ombs, et les joueurs doivent faire exploser leurs adversaires jusqu'à ce qu'ils aient accumulé assez de points.

Développement

Le jeu a été annoncé pour la première fois durant l'E3 2001 à partir d'une vidéo de sept secondes. On y voit Mario et Luigi en train de conduire leurs kart dans un environnement en 3D sans arrière-plan[7]. À ce moment-là, le jeu portait le simple titre Mario Kart[8]. En , Nintendo révèle le titre définitif du jeu : Mario Kart : Double Dash!! ainsi que les premières images[9]. La première démo du jeu est disponible lors de l'E3 2003, permettant entre autres de constater une grande nouveauté de cet opus : deux personnages se partagent le même kart[10]. En septembre, Nintendo a tenu une conférence durant un Gamers' Summit dans lequel une version presque terminée et plus rapide du jeu était présentée aux journalistes[11].

L'une des tâches les plus difficiles que Kiyoshi Mizuki a demandé à l'équipe de développement de Mario Kart : Double Dash!! a été de concevoir un jeu divertissant autant pour les personnes n'ayant pas beaucoup d'expériences avec les jeux vidéo que pour les habitués. Kiyoshi Mizuki, directeur en chef, décida donc de simplifier le jeu le plus possible[12].

Accueil

Critiques

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gamekult (FR) 8/10[4]
IGN (US) 7,9/10[13]
JeuxActu (FR) 19/20[14]
Jeuxvideo.com (FR) 17/20[3]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 87 %[15]
(58 critiques)

Le jeu a été très bien reçu par la critique spécialisée, avec un score sur Metacritic de 87 % sur la base de 58 notes[15]. Selon Jeuxvideo.com, bien que le jeu soit très bon, il « n'est pas non plus une grande révolution dans la série[3]. » Gamekult est du même avis, considérant Mario Kart: Double Dash!! comme un bon jeu, mais soulignant qu'il « manque un peu de substance pour faire figure de classique instantané[4]. » IGN apprécie le multijoueur, mais considère que le jeu n'a pas beaucoup innové par rapport à son prédécesseur, sauf sur le plan des graphismes. Il relève en outre quelques problèmes d'équilibrage causées par les objets[13]. Jeuxvideo.com regrette que cet opus ait abandonné certaines caractéristiques qui étaient présentes dans Mario Kart 64, notamment le petit saut du kart au moment où le joueur commence à faire un virage en dérapage ou le fait de pouvoir éviter les effets d'une banane en freinant légèrement[3]. IGN est du même avis, déclarant qu'il s'agit d'un retour en arrière par rapport au précédent opus[13].

Gamekult souligne que le jeu arbore une réalisation impeccable, proposant de bonnes impressions de vitesse et une bonne fluidité[4]. Jeuxvideo.com souligne que le jeu ne souffre d'aucun ralentissement, même en multijoueur. Ce dernier trouve que les arènes de combat, bien que favorisant « les combats rapides et plus intenses pour des parties encore plus acharnées », manquent d'originalité[3]. Gamekult apprécie le design des circuits, précisant toutefois que les premiers sont un peu brouillons comparativement au reste. Il déclare que, grâce à la puissance plus élevée que possède la GameCube, le jeu peut se permettre d'afficher des environnements plus originaux et plus variés que dans l'épisode sur Nintendo 64[4]. À ce sujet, Jeuxvideo.com remarque que, comparativement à l'opus sur Nintendo 64, Mario Kart: Double Dash!! offre une meilleure visibilité du circuit grâce à ses graphismes de meilleure qualité[3].

Jeuxvideo.com conclut après quelques parties dans cette configuration que le mode coopération avec les deux joueurs sur le même kart n'est pas aussi satisfaisant que le mode classique avec chaque joueur contrôlant son propre véhicule[3]. IGN loue les modes de jeux multijoueur supplémentaires en mode bataille, déclarant qu'ils « auraient dû être là depuis le début de la série[13]. » Gamekult trouve que l'idée d'avoir deux personnages dans un même kart, bien que rajoutant un peu de fraîcheur à la série, n'est finalement pas un ajout si nécessaire[4].

Ventes

Une semaine après sa sortie au Japon, Mario Kart : Double Dash!! s'est écoulé à 207 600 exemplaires[16], tandis qu'à sa sortie aux États-Unis, le jeu s'est vendu à 527 742 exemplaires en un mois[17]. Finalement, Nintendo est parvenu à écouler environ sept millions d'unités dans le monde. Cependant, il n'a pas réussi à battre les ventes de l'épisode 64, Mario Kart 64, qui s'était écoulé à 9 870 000 unités au total[18].

Notes et références

Sources primaires

  1. Mario Kart Double Dash!! : Manuel d'utilisation, Nintendo, , p. 18-23.
  2. Mario Kart Double Dash!! : Manuel d'utilisation, Nintendo, , p. 16-17.
  3. Mario Kart Double Dash!! : Manuel d'utilisation, Nintendo, , p. 18-19.
  4. Mario Kart Double Dash!! : Manuel d'utilisation, Nintendo, , p. 50-53.
  5. Mario Kart Double Dash!! : Manuel d'utilisation, Nintendo, , p. 41.

Sources secondaires

  1. Romendil, « La série Mario Kart - Mario Kart : Double Dash!! - En voiture, Simone ! », sur Jeuxvideo.com, (consulté le )
  2. (en) Jacob Whritenour, « This Super Mario Poster Has a Glaring Misprint », sur Hardcore Gamer, (consulté le )
  3. a b c d e f g et h Jihem, « Test de Mario Kart : Double Dash!! », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  4. a b c d e et f Puyo, « Mario Kart : Double Dash entre en piste », sur Gamekult, (consulté le )
  5. Romendil, « La série Mario Kart - Mario Kart : Double Dash!! - Des duos de folie », sur Jeuxvideo.com, (consulté le )
  6. (en) « NGC Special Investigation: Kart Attack! », NGC Magazine, no 86,‎ , p. 116.
  7. [vidéo](en) Mario Kart Movie 1, GameSpot, 19 mai 2001 (Page consultée le dimanche 17 octobre 2010)
  8. (en) « Mario Kart for GameCube », sur IGN, (consulté le )
  9. (en) Mario Kart Double Dash Revealed, IGN, 23 avril 2003 (Page consultée le mardi 28 septembre 2010)
  10. (en) Mario Kart Double Dash Revealed, IGN, 14 mai 2003 (Page consultée le mardi 28 septembre 2010)
  11. (en) NGS 2003: Mario Kart : Double Dash!!, IGN, 17 septembre 2003 (Page consultée le mardi 28 septembre 2010)
  12. (en) Mario Kart: Double Dash!! - the Interview!, CVG.com, 3 novembre 2003 (Page consultée le mardi 28 septembre 2010)
  13. a b c et d (en) Fran Mirabella III, « Mario Kart: Double Dash!! », sur IGN, (consulté le ).
  14. Maxime Chao, « Test Mario Kart : Double Dash », sur JeuxActu, (consulté le ).
  15. a et b (en) « MARIO KART: DOUBLE DASH!! », sur Metacritic (consulté le ).
  16. Puyo, « Charts Japon : le score de Mario Kart », sur Gamekult, (consulté le ).
  17. Puyo, « Charts US du mois de novembre », sur Gamekult, (consulté le ).
  18. Mergeles, « Les 50 jeux les plus vendus de l'histoire : Mario Kart 64 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).

Liens externes