Marine royale de Bahreïn

Marine royale de Bahreïn
القوات البحرية الملكية البحرينية
Image illustrative de l’article Marine royale de Bahreïn
Drapeau de la Marine royale de Bahreïn

Création 1979
Pays Drapeau de Bahreïn Bahreïn
Type Marine de guerre
Effectif 1 200 {en 2 015)
Fait partie de Armée bahreïnies
Guerres Invasion du Koweït
Guerre du Golfe
Commandant Contre-amiral Mohammed Youssef (janvier 2019)[1]
Commandant historique Yusuf al-Maluallah[Quand ?]
Pavillon Drapeau de Bahreïn

La Marine royale de Bahreïn, prononciation arabe Al-Bahriyya al-malikiyya al-Bahriyyaniyya, nom en anglais Royal Bahrain Naval Force, s'est nommée à sa création à la suite de la commande de ses quatre premiers navires à l'Allemagne de l’Ouest en 1979 Force de défense de Bahreïn, branche navale (Bahrain Defense Force, Naval Branch) puis en 1997 marine amiri de Bahreïn (Bahrain Amiri Navy) avant de changer de nom lorsque Bahreîn est devenue une monarchie constitutionnelle en 2002[2].

Généralité

La frégate RBNS Sabha (FFG 90), le plus important navire de la marine royale de Bahreïn depuis 1996.

En 2011, la marine a un effectif d'un millier d'hommes et la garde côtière 770. La flotte est basée à la base navale de Mina Salman [3]. En 2015, l'effectif est de 1 200 marins et elle dispose alors de trois navires de guerres (une frégate et deux corvettes) et 12 bateaux (dont quatre patrouilleurs lance-missiles)[4].

Flotte

Ordre de bataille en 2020, le taux de disponibilité des bateaux les plus anciens n'est pas disponible.

Type/Classe Quantité Origine En service Détails
Classe Oliver Hazard Perry 1 États-Unis 1996 - Présent Le USS Jack Williams (FFG-24) entre en service dans l’US Navy en 1981, transféré au Bahreîn le 13 septembre 1996 sous le nom de RBNS Sabha (FFG-90). 4 RGM-84 Harpoon, SM-1MR, 1 hélicoptère MBB BO-105, SM-1MR[5]. Le USS Robert G. Bradley (FFG-49) doit être remotorisé et acheté pour 150 millions de dollars selon des accords passés en 2019[6],[7],[8],[9],[10].
Patrouilleur Classe River 1 Royaume-Uni 2020 - Présent RBNS Al-Zubara. ex-HMS Clyde. En service dans la Royal Navy de 2007 a 2019. Transféré au Bahreïn le 7 aout 2020[11],[12]
Patrouilleur lance-missiles Al-Manama 2 Allemagne de l'Ouest 1988 - Présent 4 MM40 Exocet[5],[13], construit par Lürssen, modernisation par Leonardo à partir de 2018[14].
Patrouilleur Ahmed Al Fateh 4 Allemagne de l'Ouest 1984 - Présent 4 MM40 Exocet. Modernisation par Leonardo[14],[5]
PatrouilleurAl Riffa 2 Allemagne de l'Ouest 1982 - Présent [5]
Patrouilleur Al Jarim 2 États-Unis 1982 - Présent [5]
Wasp-11 2      
Wasp-20 2      
Wasp-30 1      
VT Group VT-Halmatic 20 4 Qatar    
VT Group VT-Halmatic 160 6 Qatar    
Fairey Marine  Swordsman 4 Royaume-Uni    
Patrouilleur de 42 mètres 4 Émirats arabes unis    
LCU-1466 4 États-Unis 1992 - Présent Construit entre 1976 et 1978 pour l'US Army. Transfert en 1992
Fairey Marine LCU 1 Royaume-Uni    

Elle dispose de deux hélicoptères embarqués Bölkow Bo 105 équipés d'un radar Bendix acquis en 1994[3] stationnant sur la base aérienne de Rifa'a.

Base

La base navale de Mina Salman est une installation à l'origine de la Royal Navy établie en 1935 sous le nom de HMS Jufair  partagée avec l'United States Navy depuis 1942. Avec l'indépendance de Bahreïn en 1971, le site passe sous contrôle des États-Unis et utilisée comme une base de soutien logistique des navires et sous-marins pour l'ensemble de la Cinquième flotte des États-Unis qui y établie son quartier-général en 1995, elle est nommée Naval Support Activity Bahrain  depuis 1997. En 2018, la Royal Navy y rouvre une base en reprenant le nom de HMS Jufair [15]. Elle a été ouverte dans les années 1980 comme installation de fret et est exclusivement utilisée comme port naval.

Notes et références

  1. « La fin des activités de l'exercice conjointe égypto-bahreïnies (Hamad – 3) », sur Forces armées égyptiennes, .
  2. (en) « Bahrain », sur www.scramble.nl (consulté le 29 août 2020).
  3. a et b Bernard Prézelin, Les Flottes de combat 2012, Rennes, Éditions maritimes et d'outre-mer, , 1475 p. (ISBN 978-2-7373-5021-4), p. 193
  4. http://factmil.com/publ/strana/oaeh/voenno_morskie_sily_monarkhij_persidskogo_zaliva_2015/104-1-0-612
  5. a b c d et e (en) Eric Wertheim, The Naval Institute guide to combat fleets of the world : their ships, aircraft, and systems, Annapolis, Md., Naval Institute Press, , 15e éd., 37–38 p. (ISBN 978-1-59114-955-2)
  6. « CBO: Navy frigate sale to Bahrain has $80M price tag », Inside Defense,
  7. « Bahrain – Refurbishment of the Oliver Hazard Perry Class Ship, Ex ROBERT G. BRADLEY (FFG 49) », Defense Security Cooperation Agency, (consulté le 25 novembre 2019)
  8. « Bahrain approved for $150M refurbishment of U.S. Navy frigate », UPI,
  9. « Bahrain investing $150m to buy, refurbish its second Oliver Hazard Perry frigate », NAVALTODAY,
  10. « The U.S. has approved the refurbishment of frigate sold to Bahrain », NAVAL NEWS,
  11. Steve W, « Bahrain receives patrol warship "RBNS Al-Zubara" », sur Bahrain News Agency, (WHQ), (consulté le 7 août 2020)
  12. Steve W, « HMS Clyde sold to Bahrain », sur UK Defence Journal, (George Allison), (consulté le 8 août 2020)
  13. The Naval Balance of Power: The Persian Gulf
  14. a et b (en) « Leonardo delivers first upgraded Al Manama ship to Royal Bahrain Naval Force », sur www.navyrecognition.com/, (consulté le 29 août 2020)
  15. « UK opens Persian Gulf military base in Bahrain », The Washington Post (consulté le 5 avril 2018)