Marie Claire Tchecola

Marie Claire Tchecola
Marie Claire Tchecola
Description de cette image, également commentée ci-après
Marie Claire Tchecola, lauréate du prix international de la femme de courage en 2007.
Nationalité Guinéenne
Pays de résidence Drapeau de la Guinée Guinée
Activité principale
Infirmière

Marie Claire Tchecola est une infirmière guinéenne et survivante de la maladie à virus Ebola. Elle est également une militante sociale qui agit pour éduquer sur la maladie et lutter contre la stigmatisation des personnes qui souffrent de la maladie[1]. Elle obtient, le , le Prix international de la femme de courage[2].

Marie Claire Tchecola grandit dans un petit village guinéen près de la frontière sénégalaise. Elle est la première femme, dans sa famille, à recevoir une éducation scolaire. Après l'obtention de son diplôme d'infirmière elle travaille à l'hôpital Donka de Conakry.

En , elle contracte le virus Ebola, tout en traitant une patiente gravement malade[3] Une pénurie de travailleurs de la santé[4] et d' équipement de protection de base[5] provoquent une situation d'urgence en Afrique de l'Ouest où la maladie se propage rapidement. Elle reconnaît rapidement les symptômes de la maladie et se rend d'elle-même dans un centre de traitement pour ne pas la propager[3]

Après s'être remise de la maladie, elle retourne au travail en tant qu'infirmière aux urgences à l'hôpital Donka, mais elle y subit la stigmatisation. Elle sera également expulsée de son domicile, par son propriétaire, en raison de sa maladie[6]. Elle est une membre active de l'association des survivants d'Ebola en Guinée.

Notes et références

  1. « Stigmatisation des victimes d’Ebola: La Guinéenne Marie Claire Tchecola récompensée pour son combat », (consulté le 11 octobre 2016).
  2. (en) « Biographies of 2015 Award Winners », sur le site Guinée Nouvelles.com, (consulté le 11 octobre 2016).
  3. a et b « La Guinéenne Marie Claire Tchecola récompensée pour son combat contre la stigmatisation des victimes d’Ebola », sur GUINEE7.com, (consulté le 11 octobre 2016).
  4. (en) Michelle Nichols et James Harding Giahyue, « Defying stigma, survivors join the Ebola fight in West Africa », sur le site Reuters.com, (consulté le 11 octobre 2016).
  5. (en) « International Women’s Day », sur le site TheHuffingtonPost.com, (consulté le 11 octobre 2016).
  6. « Marie Claire Tchecola récompensée pour son combat contre la stigmatisation des victimes d’Ebola », sur le site Guinée Matin.com, (consulté le 11 octobre 2016).

Liens externes