Marianne de la diversité

Marianne de la diversité est une association laïque, apolitique et républicaine fondée au lendemain des émeutes des banlieues de l’automne 2005 par Fadila Mehal, en 2006. L'association a été créée dans le but « d’inscrire la diversité féminine comme un espoir pour renforcer la cohésion sociale et la société française », elle entend donner toute leur place dans la République, aux femmes soucieuses de s’engager et de transmettre leur savoir, leurs compétences, leurs histoires et la transmission de leur mémoire.

Fadila Mehal, présidente de l'association jusqu'en 2014, dirige en 2015 la publication d'un ouvrage intitulé Marianne(s) - Les femmes et la diversité dans le République[1]

L'association est un mouvement national et déploie plusieurs antennes régionales.

Activités

Les Marianne de la diversité ont pour objet :

  • La promotion de la diversité comme un enjeu démocratique et un facteur de renouvellement d’une République réconciliée[2].
  • La prévention de toutes les formes de discriminations dont peuvent être victimes les jeunes filles, les femmes ou les mères en France[3],
  • Le dialogue fécond des cultures et des religions pour favoriser la reconnaissance mutuelle, notamment dans le bassin euro-méditerranéen dans le cadre du dialogue Nord-Sud et Sud-Nord[4].

Le comité de parrainage est constitué de philosophes et des intellectuels dont Edgar Morin, sociologue[4], des personnalités du monde des lettres et de la culture comme Yamina Benguigui[4].

Activités

Les quatre antennes régionales sont sollicitées sur le terrain pour leurs savoir-faire, leurs médiations et leurs contributions. les responsables régionales sont interpellées par les travailleurs sociaux, élus, associations, organismes publics à la recherche de solutions pragmatiques sur le terrain. L’objet de ces demandes de partenariat est multiple : diagnostics locaux, notamment dans les quartiers populaires, place du religieux dans l’espace public, place de la femme dans les entreprises et dans les partis politiques, violences physiques et psychologiques. En ce sens, les membres des Marianne de la diversité ont noué des partenariats avec de nombreuses associations ou coordinations pour conjuguer leurs efforts (Association des maires de France, la Coordination française pour le lobby européen des femmes [CLEF], les Assises contre les préjugés de SOS-Racisme, l’Union des étudiants juifs de France, l’Institut d’études politiques).

L'exposition itinérante intitulée « Les femmes et la diversité au cœur de la République » est l’expression de la contribution positive des femmes à la construction du patrimoine national. Elle montre comment, depuis un siècle, ces femmes emblématiques ont contribué à forger notre récit national. L’Association des maires de France (AMF) parraine cette exposition, soutenue par Veolia-Eau et le ministère de l’Intégration.

Principales contributions : L’association a réalisé depuis 2006, de nombreux colloques[5] sur la parité et le dialogue des cultures au plan national et régional et apparait comme un acteur de la cause des femmes et de la diversité républicaine. À ce titre elle a fait partie du collectif d’association qui a œuvré pour la cause nationale contre les violences faites aux femmes en 2010.

  • Colloque "La parité et la diversité dans l’entreprise : une égalité (encore) sous condition" à l'Assemblée nationale le [6]
  • Colloque "La laïcité pour faire vivre la liberté et l'égalité des femmes" au Palais Bourbon le
  • Colloque "La parité et la diversité, c'est maintenant !" à l'Assemblée nationale le [7]
  • Exposition "Les femmes et la diversité au cœur de la République" : exposition itinérante débutée en 2013
  • Livre "MARIANNE(S) : Les femmes et la diversité dans la République", Les Éditions de l'Atelier, 2015, préfacée par Nicole Ameline et Pascale Boistard anciennes ministres

L'émission "Dans nos quartiers" de TF1 leur consacre un reportage en 2015[8].

Références

  1. « Nées de parents immigrés, elles se battent pour la République », sur Marie Claire (consulté le )
  2. https://www.djazairess.com/fr/lesoirdalgerie/48213
  3. https://www.afrik.com/les-marianne-de-la-diversite-pour-faire-rimer-parite-et-diversite-dans-la-politique-francaise
  4. a b et c « Visibilité et reconnaissance | El Watan », sur www.elwatan.com (consulté le )
  5. Martina Avanza, « Qui représentent les élus de la « diversité » ? Croyances partisanes et points de vue de « divers » », », Revue française de science politique,‎ 2010/4 (vol. 60), p. 745-767 (lire en ligne Accès libre)
  6. Onterview : Hanan Ben Rhouma, « Parité en entreprise, « une égalité (encore) sous conditions » », sur SaphirNews.com | Quotidien d’actualité sur le fait musulman en France (consulté le )
  7. « La diversité s'invite à l'Assemblée - », sur combats-magazine.org, (consulté le )
  8. « Citoyennes, héritières et fières, qui sont les "Marianne de la diversité" ? », sur TF1 INFO, (consulté le )

Lien externe