Mardi gras

Mardi gras
Observé par les catholiques
Type Célébration religieuse
Date 47 jours avant Pâques
Date précédente 13 février 2018
Date courante 5 mars 2019
Date suivante 25 février 2020
Lié à Mercredi des Cendres
Carême
Carnaval
Pâques

Mardi gras est une période festive, qui marque la fin de la « semaine des sept jours gras » (autrefois appelés « jours charnels »)[1]. Le Mardi gras est suivi par le mercredi des Cendres et le carême, pendant lequel les chrétiens sont invités à « manger maigre » , traditionellement en s'abstenant de viande[2].

Elle se situe donc juste avant la période de jeûne, c'est-à-dire — selon l'expression ancienne — avant le « carême-entrant », ou le « carême-prenant ». Les « sept jours gras » se terminent en apothéose par le Mardi gras, et sont l'occasion d'un défoulement collectif. L'esprit de jeûne et d'abstinence qui s'annonce est momentanément mis entre parenthèses avec le carnaval[3].

Calendrier

La date de Mardi gras est mobile par rapport au calendrier grégorien (calendrier usuel qui suit le mouvement du soleil et les saisons).

Elle est associée à la date de Pâques, - soit le premier dimanche qui suit la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps (le 21 mars) - soit donc une date toujours comprise entre le 22 mars et le 25 avril. Le Mardi gras est le dernier jour avant le début de la période de carême, 41 jours + 6 dimanches, soit finalement 47 jours avant Pâques, soit entre le 3 février et le 9 mars. Les dates actuelles de cette fête sont les mardis suivants, selon le comput[4],[5] :

  • Année dernière : mardi 13 février 2018 ;
  • Année en cours : mardi 5 mars 2019 ;
  • Année prochaine : mardi 25 février 2020.

Les deux jours précédents étaient jadis appelés Dimanche gras et Lundi gras. Au XVIIIe siècle, le premier jour gras était le Jeudi gras[6]

Festivités

Les festivités associées au carnaval précèdent, dans la tradition chrétienne, l'entrée dans le carême pendant lequel le chrétien mange « maigre », en s'abstenant notamment de viande ou de mets recherchés le jour du Mercredi des cendres, qui marque l'entrée du carême. L'abstinence (ne pas manger de la viande) est par ailleurs observée tous les vendredis de l'année et avec une attention particulière les vendredis de carême.

Le mot « carnaval » dérive du latin médiéval carne levare, signifiant « enlever, retirer la chair », c'est-à-dire concrètement supprimer sur la table durant toute la période du carême la viande ou, autrement dit, le « gras ».

Mardi gras, populairement, est aussi le jour où :

  • On déguste les crêpes ou, dans les Vosges, les fameux beugnots (beignets de carnaval).
  • Les enfants se déguisent et/ou demandent aux voisins dans les villages des œufs, du sucre, de la farine, etc., pour confectionner des gâteaux ou des crêpes qui sont mangés en fin d'après-midi.

C'est surtout le temps fort du carnaval là où il est fêté. À Dunkerque, par exemple, les dimanche, lundi et mardi gras sont baptisés « les trois joyeuses ». Durant ces trois jours, le carnaval de Dunkerque atteint son paroxysme. Toute la ville se costume et défile dans la rue.

Mardi gras dans le monde

Traditions anglo-saxonnes

Le défilé du Mardi gras à la Nouvelle Orléans, en 2011.

Dans les pays du Commonwealth, les traditions sont différentes mais apparentées au Mardi gras latin, sous le nom de Shrove Tuesday (Mardi de l'absolution, du verbe archaïque to shrive, « absoudre »).

Par endroits, cette fête traditionnelle est aussi appelée Pancake Tuesday[7]. Plusieurs églises offrent des petits déjeuners ou dîners de pancakes, en sollicitant parfois des contributions caritatives. Les pancakes sont dégustées avec du sirop d'érable (au Canada et aux États-Unis), ou de la compote de fruits. Localement en Angleterre, la traditionnelle course au pancake[7], oblige à parcourir une certaine distance en faisant tourner des pancakes à même la poêle tenue à la main, sans les laisser tomber.

À la Nouvelle-Orléans, le carnaval est nommé Mardi gras (en français dans le texte), et reste une tradition très marquée. Les défilés sont accompagnés par les Marching Bands typiques de la musique de la région.

Danemark

L'équivalent du Mardi gras au Danemark est le Fastelavn.

Finlande

Les célébrations du Mardi gras d'origine finlandaise se nomment Laskiainen. Dans certaines communautés, comme celle de Palo dans le Minnesota, elles sont souvent associées avec le Shrove Tuesday.

Estonie

Le Mardi gras estonien se nomme Vastlapäev.

Tout comme leurs voisins finlandais, qui fêtent eux le Laskiainen, cette journée est associée à différentes activités que l'on pratique en général en famille ou entre amis. Il est ainsi traditionnel d'aller faire de la luge pendant cette journée et, pour se réchauffer de manger une soupe de pois avec du jambon.

On récupère d'ailleurs l'os du jambon. On y fait un trou au milieu et on le lie à une chaîne pour le faire tourner autour de soi et créer un bruit de sifflement.

Russie

Le Mardi gras a pour équivalent russe, Maslenitsa, « la semaine des crêpes ». C'est une fête folklorique russe qui date de l'ère païenne. Elle est célébrée la semaine précédant le Grand Carême orthodoxe (sept semaines avant Pâques). Elle est donc le Carnaval orthodoxe.

Suède

Les Suédois consomment traditionnellement un semla, brioche fourrée à la pâte d'amande et à la crème, pour mardi gras (fettisdag en suédois).

Suisse

Dans le canton de Fribourg, une tradition méconnue perdure dans les villages de Villars-sous-Mont et Neirivue, chaque matin du Mardi gras : au rythme du tambour, les écoliers paradent de porte en porte, déguisés en soldats, chantent et récoltent des pièces de monnaie.

On observe quelques différences dans le déroulement du rituel entre les deux villages, pourtant très proches l’un de l’autre : les garçons de Neirivue portent un képi et ne sont pas armés ; ceux de Villars-sous-Mont portent un bonnet et sont armés d’un fusil de bois.

L’origine de la pratique est assez énigmatique : selon plusieurs habitants du village, elle pourrait remonter à l’époque des guerres napoléoniennes, vers 1800. Elle pourrait également trouver son origine dans des parades plus anciennes.

De nos jours, les plus âgés se chargent chaque année d’apprendre le chant et les exercices aux plus petits. Leur motivation première est pécuniaire, puisque chaque enfant peut gagner jusqu’à 100 francs. Chacun a sa place : le chef, le tambour, le porte-drapeau et au moins un soldat. « Ils doivent être quatre au minimum. S’il n’y a que trois écoliers ou moins au village, le défilé ne peut avoir lieu », explique la maman d’un des petits soldats, organisatrice de l’événement en 2011. Le cas ne s’est que rarement produit. Et l’entrée dans la troupe est, à ce jour, réservée aux garçons : « Nous portons un fusil, pas une baguette de fée ! », précise un des petits participants[8].

Comptines, dictons, citations

Comptines

  • Mardi gras, t'en va pas, tu mangeras des crêpes. Mardi gras, t'en va pas, tu mangeras du chocolat.
  • Mardi gras est mort, il est pas mort il dort, Ah !! Mardi gras !! T'en fais pas, t'auras des crêpes. Ah !! Mardi gras !! T'en fais pas, t'en auras pas (comptine boulonnaise, Pas-de-Calais).
  • Mardi gras, ne t'en va pas, je fais des crêpes, je fais des crêpes. Mardi gras ne t'en va pas, je fais des crêpes et tu en auras[9].
  • Mardi gras est mort. Il faut l'enterrer. Sa femme qui pleure, faut la consoler. En une, en deux, en trois, saute Mardi gras[9].

Dictons

  • Lune de Mardi gras, tonnerre entendra[10].
  • À Mardi gras, qui n'a pas de viande tue son coq. Qui n'a pas de coq tue sa femme[11].
  • Quand Mardi gras est de vert vêtu, Pâques met des habits blancs[11].
  • Au Mardi gras, l’hiver s’en va[12].
  • Mardi gras sous la pluie, l'hiver s'enfuit.
  • Si le soleil est là pour Mardi gras, il reparaîtra tout le carême[14].
  • Mardi gras près du feu, Pâques auprès de la porte ; Mardi gras près de la porte, Pâques auprès du feu[14].
  • Mardi gras, beau temps, beau foin[15].
  • Si le soleil luit tôt le matin, semailles de Mardi gras vont bien[15].
  • Le soir de Mardi gras, il faut danser sur les fumiers pour avoir des navets[16].
  • Mardi gras pluvieux, fait le cellier huileux (Périgord).
  • Le jour de Mardi gras, si les noyers sont mouillés, y'aura des noix[17] (Charente).
  • Lune quand tu la verras nouvelle le Mardi gras, force tonnerre tu entendras[17] (Aveyron).
  • Quand Mardi gras est gras, Mardi gras est gros. (Alpes de Haute Provence)

Citations

  • « Un jour par an, le Mardi gras par exemple, les hommes devraient retirer leur masque des autres jours », citations de Eugène Avtsine, dit Claude Aveline[11], 1963.
  • « Un Turc, qui était passé à Paris le temps du carnaval, racontait au sultan, à son retour à Constantinople, que les Français devenaient fous en certains jours, mais qu'un peu de cendre, qu'on leur appliquait sur le front, les faisait rentrer dans leur bon sens », Louis Julien Larcher (1808-1865)

Notes et références

  • Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Vastlapäev » (voir la liste des auteurs). *
  1. « De la Chandeleur au Mardi Gras. Carnaval, Mardi-Gras et les beignets », sur www.meilleurduchef.com (consulté le 24 juillet 2010).
  2. Mardi gras.
  3. « Mardi gras & Carnaval », sur www.lexilogos.com (consulté le 24 juillet 2010).
  4. « Dates des fêtes de 2010 à 2035 », sur www.lexilogos.com (consulté le 24 juillet 2010).
  5. www.imcce.fr : date de Pâques (ôter 47 jours pour Mardi gras).
  6. C'est de lui que parle la première description connue de la fête du Bœuf Gras à Paris, en 1739, et la lettre du maire de Paris, Jean Sylvain Bailly, au marquis de la Fayette, chef de la Garde Nationale parisienne en 1790. Dans cette lettre, où Bailly demande de faire respecter l'interdiction de la fête, est écrit : « Je ne peux m'empêcher de vous observer que c'est demain le jeudy gras. »
  7. a et b « Mardi Gras », sur www.tetine-et-doudou.com (consulté le 24 juillet 2010).
  8. État de Fribourg / Staat Freiburg, « Traditions vivantes fribourgeoises : petits soldats du Mardi gras. État de Fribourg », sur www.fr.ch (consulté le 15 février 2016).
  9. a et b « Comptines Fête Mardi-Gras pour les enfants », sur 0-5ans.com (consulté le 25 juillet 2010).
  10. « Les Proverbes De Février », sur www.trucsdemame.com (consulté le 24 juillet 2010).
  11. a b et c « Dicocitations, sur Mardi gras », sur www.dicocitations.com (consulté le 24 juillet 2010).
  12. « dicton mardi gras, Dictons Almanach », sur www.astussima.com (consulté le 24 juillet 2010).
  13. a et b « Le Mardi Gras », sur www.alertes-meteo.com (consulté le 24 juillet 2010).
  14. a et b « Dictons pour le mois de février en général », sur www.larousse.fr (consulté le 24 juillet 2010).
  15. [PDF]« Proverbes et dictons sur la vigne et le vin », sur bcpl.ish-lyon.cnrs.fr (consulté le 24 juillet 2010).
  16. a et b « Dictons de février à travers la France », sur forum.rc-boite.co (consulté le 24 juillet 2010).

Voir aussi

Bibliographie

  • Paul Hugger, Carnaval, Dictionnaire historique de la Suisse, 2005.

Articles connexes

Liens externes