Manuel María de Peralta

Manuel María de Peralta
S. E. M. de Peralta - 1924.jpg
Photo Studio G. L. Manuel frères. 1924
Fonction
Envoy Extraordinary and Minister Plenipotentiary of El Salvador in the United States of America ()
à partir du
Antonio Batres Jáuregui ()
Titre de noblesse
Marquesado de Peralta ()
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Manuel María de Peralta, né à Cartago le et mort à Paris 1er le , est un diplomate et historien costaricien dont l'Institut Diplomatique du Ministère des Affaires étrangères du Costa Rica porte le nom.

Biographie

Né à Taras, dans la province de Cartago, au Costa Rica, le , Manuel María de Peralta est le seul costaricien à avoir été déclaré deux fois Citoyen d'honneur de la Patrie.

Fils de Bernardino de Peralta et d'Ana de Jesús Alfaro, il est le petit-fils paternel de José María de Peralta y La Vega, président du conseil du gouvernement du Costa Rica en 1822, et par la même signataire de l'Acte d'Indépendance, et d'origine noble espagnole. Il s'est marié en 1884 avec la comtesse belge Jehanne de Clérembault de Soer (1845-1919), marquise veuve de Gontaut-Biron, cousine de Ferdinand de Lesseps

Il a effectué ses premières études à Cartago où il obtint un diplôme en Philosophie pour suivre ensuite des cours de droit à l'Université de Saint Thomas à San José.  Il partit dès lors en Europe faire des études en Droit international. En plus de cette formation il acquit une bonne connaissance du français, de l'anglais, de l'allemand, de l'italien, du portugais, du grec et du latin.

Carrière diplomatique

Manuel María de Peralta fut représentant du Costa Rica en Suisse, à Genève.  Il entra formellement dans le service diplomatique costaricien en novembre 1871, comme secrétaire de délégation du Costa Rica en France.

Il a été ambassadeur du Costa Rica aux États-Unis (1875-1885), en Allemagne (1887-1918), en Belgique (1880-1883 et 1887-1930), en France (1879-1883 et 1887-1930), en Espagne (1880-1883 et 1887-1930), en Grande-Bretagne (1887-1898), avec les Pays-Bas (1910-1930) et le Saint Siège (1902-1930), ainsi que délégué du Costa Rica à la Société de Nations (1921-1927)[1].

Il défendit les droits territoriaux du Costa Rica dans le litige avec la Colombie, devant la Couronne de l'Espagne d'abord, avec les présidents de la France Félix Faure et Émile Loubet, ensuite.

Il est mort à Paris, le . Sa dépouille a été ramenée au Costa Rica, au cimetière Général de San José.

Honneurs

Manuel María de Peralta fur déclaré Citoyen d'Honneur de la Patrie par l'Assemblée nationale du Costa Rica en 1919 et en 1927.

Prix Manuel Maria de Peralta

Le prix Manuel Maria de Peralta, attribué par l'Association costaricienne de droit international, est une reconnaissance annuelle accordée à un costaricien qui s'est distingué par ses apports au droit international, à la politique internationale et à la diplomatie.

Références

  1. (es) Hernan G. Peralta, La diplomacia en Costa Rica, San José, 1969 Lire en ligne.

Liens externes