Maison Delorme

Maison Delorme
Vue de la Maison Delorme depuis le jardin intérieur.JPG
Vue de la maison Delorme depuis le jardin intérieur.
Présentation
Destination initiale
Habitation / ferme
Construction
Années 1840 (approximatif)
Propriétaire
Commune (depuis 2013)
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
45° 50′ 21″ N, 4° 59′ 56″ E
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Ain
(Voir situation sur carte : Ain)
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Beynost
(Voir situation sur carte : Beynost)
Point carte.svg

La maison Delorme est une ferme située au 545 rue Centrale, à l'intersection avec la rue du Midi, à Beynost en Côtière dans l'Ain. La ferme qui daterait approximativement des années 1840 a été utilisée à partir de 1858 pour une activité agricole jusqu'aux années 1980. En 2013, la commune de Beynost a fait l'acquisition de la maison pour favoriser sa préservation.

Description

Vue de la galerie supérieure et de deux colonnes.

La maison aurait été construite dans les années 1840 et a été effectivement utilisée comme ferme agricole par ses premiers occupants Claude Delorme et son épouse Joséphine Fallotins[1] à partir de 1858.

Les deux façades extérieures de la maison, qui donnent respectivement sur la rue Centrale et sur la rue du Midi, sont en pierre de taille[1] provenant du château de Margnolas à la suite de la destruction de celui-ci[1].

La maison possède un jardin intérieur depuis lequel on peut voir ce qui constitue un « bel exemple de maison à colonnes »[2]. Les colonnes sont fabriquées en calcaire de Sault-Brénaz[2] et prennent appui sur des dés coniques. Dans le jardin, se trouve un bassin faisant office de lavoir. Une avancée de la maison (côté rue du Midi) inclut un four à pain et un atelier.

Utilisation contemporaine

Cuisson artisanale du pain lors des Journées européennes du patrimoine 2013.

En , la mairie annonce l'achat de la maison Delorme[3]. Cette acquisition pour un montant de 700 000 [4] a rencontré une certaine opposition au sein-même du conseil municipal[5]. En , la maison est pour la première fois ouverte au public à l'occasion des Journées européennes du patrimoine[6],[7] : elle est visitée par 300 personnes au cours de la seule journée du samedi [8]. Au cours de cette circonstance, la maison accueillait également une exposition présentant le plan terrier de Beynost[7].

Les héritiers de la dernière occupante de la maison, Jeanne Delorme décédée en 2010[9] ont par ailleurs procédé à un legs d'un certain nombre d'objets anciens issus de la maison[10].

Références

  1. a b et c Association Mémoire d'hier pour demain, Entrez dans l'Histoire... Maison Delorme (brochure éditée pour les journées européennes du patrimoine), 2013. Consultée le 16 septembre 2013.
  2. a et b Ouvrage collectif, Richesses touristiques et archéologiques du canton de Miribel : Miribel, Beynost, Neyron, Saint-Maurice-de-Beynost, Thil, , 207 p. (ISBN 2-907656-27-9), p. 104. Consulté le 16 septembre 2013.
  3. « Un compromis de vente signé pour l’acquisition de la maison Delorme », sur leprogres.fr, Le Progrès, (consulté le ).
  4. « La municipalité dit « oui » à l’acquisition de la maison Delorme pour 700 000 euros », sur leprogres.fr, Le Progrès, (consulté le ).
  5. « Ils s’opposent à l'acquisition de la maison Delorme par la commune », sur leprogres.fr, Le Progrès, (consulté le ).
  6. « À la découverte de la maison Delorme », sur leprogres.fr, Le Progrès, (consulté le ).
  7. a et b « Les Journées du Patrimoine sur la Côtière », sur bugey-cotiere.fr, Journal de la Côtière, (consulté le ).
  8. « La maison Delorme visitée par 300 personnes », sur leprogres.fr, Le Progrès, (consulté le ).
  9. « Avis de décès de Madame Jeanne DELORME », sur libramemoria.com (consulté le ).
  10. « Collections > Legs Delorme », sur memoiredhierpourdemain.com, Association Mémoire d'hier pour demain (consulté le ).

Voir aussi

Article connexe