Lyne Chardonnet

Lyne Chardonnet
Nom de naissance Lyne Catherine Jeanne Chardonnet
Naissance
Paris 14e, France
Décès (à 37 ans)
Enghien-les-Bains, France
Activité principale Comédienne
Années d'activité 1966-1980
Formation Conservatoire d'art dramatique de Paris
Maîtres Henri Rollan, Robert Manuel et Fernand Ledoux
Conjoint Paul-Loup Sulitzer

Lyne Chardonnet, née le à Paris et morte le à Enghien-les-Bains, est une actrice française.

Biographie

Lyne Chardonnet a été formée au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (promotion 1967)[1] avec deux seconds prix de comédie, classique et moderne.

Apparaissant au cinéma à la fin des années 1960 dans des rôles de jeunes premières ingénues, cet emploi tombé en désuétude la cantonne à des seconds rôles.

Elle apparaît dans Mayerling, jouant la sœur cadette de Catherine Deneuve. Son rôle plus populaire est celui d'Arabelle, amoureuse de Bernard Alane dans Mon oncle Benjamin dÉdouard Molinaro. Elle a obtenu le rôle à la place de Claude Jade qui l'avait refusé, lui préférant le rôle principal de Manette, la fiancée du héros Jacques Brel. Elle joue aussi Valérie, courtisée par Roger Hanin dans Bruno, l'enfant du dimanche, Brigitte, aimée de Gérard Lartigau, dans Clérambard et Charlotte, séduite par Guy Bedos, dans L'Œuf.

À la télévision, son rôle le plus important est celui d'Herminie dans Les Gens de Mogador, avec Marie-José Nat et Jean-Claude Drouot.

Sacrifiant sa chevelure de sylphide dans les années 1970, elle ne retrouvera plus de rôles intéressants sur grand écran. Elle apparaît dans de petits rôles ou comme figurante dans des films d Édouard Molinaro (une infirmière dans Dracula père et fils, une hôtesse de l'air dans L'Homme pressé, ...). Elle est l'une des invitées dans le téléfilm Les personnages de Maurice Cazeneuve, et une invitée du bal chez Jacques Demy dans Lady Oscar. Dans Trois Hommes à abattre (1980) elle est une infirmière et dans son dernier film Chanel solitaire une jeune nonne.

Elle a fait une courte apparition dans Trois Hommes à abattre alors qu'elle était soignée à l'hôpital pour la maladie qui quelques semaines plus tard devait l'emporter.

En revanche, elle a joué des rôles plus importants dans quelques téléfilms comme Annick dans Une mort comme la mienne et Valérie dans Le Roi Muguet.

Vie privée

Elle est la fille de Léopold Chardonnet, originaire de Montluçon et issu d'une famille d'Evaux-les-Bains, dans les Combrailles, et d'Ellen Shapiro, d'origine irlandaise.

Elle est la première épouse (1968-1969) de Paul-Loup Sulitzer[2].

Elle a une fille, Léa (née le ), du comédien et metteur en scène Jacques Cortal qui lui rendra hommage dans un court métrage (Le Dernier Jour, 1980) et dans un film romancé (Quand je vois le soleil, 2002, avec Marie-Claude Pietragalla et Florent Pagny).

Elle meurt d'un cancer du foie à 37 ans[2].

Elle est inhumée à Soisy-sous-Montmorency.

Filmographie

Cinéma

Télévision

Théâtre

Notes et références

  1. Régis Evennou, « Utilisateur » (consulté le )
  2. a et b Monstre sacré, Paul-Loup Sulitzer, Editions du Rocher, 2013

Liens externes