Luiz Eduardo Prado de Oliveira

Luiz Eduardo Prado de Oliveira est un psychanalyste franco-brésilien et professeur émérite de psychologie clinique et pathologique à l'Université de Bretagne Occidentale. Il est aussi directeur de recherche au Centre de recherches en psychanalyse, médecines et sociétés, de l'Ecole doctorale "Recherches en psychanalyse", Université Denis-Diderot.

Parcours de formation

Luiz Eduardo Prado de Oliveira est né le 7 juin 1946 à Rio de Janeiro. Il a une formation initiale et un diplôme de sciences économiques obtenu à l'Université pontificale catholique de Rio de Janeiro (1969). Il a travaillé comme rédacteur économique au journal brésilien Jornal do Brasil. Il s'établit à Paris en 1972, où il suit une formation psychanalytique à l'Association psychanalytique de France et des études en peychologie clinique à l'Université de Paris 7 - Denis Diderot. Il commence sa carrière professionnelle en tant que psychologue clinicien et psychothérapeute au Centre hospitalier d'Ermont-Montmorency.

Il fait sa thèse doctorale sous la direction du Prof. Jean Laplanche, à l'École doctorale "Recherches en psychanalyse" de l'Université Paris VII. Il la soutient en 1979 et, cete même année, elle est publiée aux Presses universitaires de France.

Intitulée «Le cas schreber : contributions psychanalytiques de langue anglaise», Prado de Oliveira y présente et traduit des textes anglais de référence parus entre 1949 et 1975 concernant Les mémoires d'un névropathe de Daniel Paul Schreber, objet d'une étude de Sigmund Freud. Il y situe également cette étude de Freud parmi les écrits de cet auteur et dans sa correspondance avec Carl Gustav Jung et Sandor Ferenczi, montrant la genèse de la thèse de Freud qui relie homosexualité et paranoïa.

Après avoir publié plusieurs livres et articles, et alors qu'il travaille comme coordinateur des psychothérapeutes et psychanalystes du Secteur 13 du Centre hospitalier Sainte-Anne, à Paris, Prado de Oliveira soutient une habilitation à diriger des recherches en 2003 à Paris 7, devenant en 2005 professeur à l'Université de Bretagne Occidentale et directeur de recherches au Centre de recherches en psychanalyse, médecine et sociétés (CRPMS) de l'École doctorale «Recherches en Psychanalyse et Psychopathologie» de l'Université Denis Diderot. Entre 2005 et 2015, il fait soutenir de nombreuses thèses, à l'Université de Bretagne Occidentale et à Paris VII [1]. En 2015, il est nommé Professeur émérite de psychologie clinique et psychopathologie, Université de Bretagne Occidentale, et poursuit la direction de thèses au CRPMS de l'Université de Paris 7 - Denis Diderot.

Travaux de recherches scientifiques

Recherches en psychologie clinique et psychopathologie sur Daniel Paul Schreber

Luiz Eduardo Prado de Oliveira a établi le réseau intertextuel présent dans l'ouvrage que Freud consacre à Schreber, ce qui lui a permis de situer ce livre à l'intérieur du romantisme et du piétisme allemands, notamment dans leurs phases les plus tardives[2]. Dès 1979, Prado de Oliveira publiait les premiers résultats de sa méthode d'analyse intertextuelle[3], avec pour objectif l'éclaircissement de nombreuses figures du délire de Schreber. Luiz Eduardo Prado de Oliveira a publié en 1988 à New York et en 1996 à Paris, (cf. bibliographie) les actes du congrès consacré à Schreber à New York en 1981[4]. Ces actes comportent notamment les contributions de Daniel Devreese, Thomas Kemple et Henry Zvi Lothane. En 1997, il publie enfin Freud et Schreber: les sources écrites du délire, entre psychose et culture.

Traductions

Luiz Eduardo Prado de Oliveira a également traduit en français l'ouvrage Les controverses Anna Freud - Melanie Klein 1941-1945, moment décisif de l'histoire de la Société britannique de psychanalyse, qui accueillait les psychanalystes fuyant le nazisme, et assurait à partir de cette époque la diffusion internationale de la psychanalyse. Prado de Oliveira mène d'autres recherches sur les critiques adressées à l'institution et à la formation analytiques, qu'il publie en 2009 dans Les pires ennemis de la psychanalyse. Son livre de 2010, Les meilleurs amis de la psychanalyse, reprend certaines de ses critiques, mais montre aussi comment beaucoup de psychanalystes ont fait de leur mieux pour permettre à leur discipline d'avancer.

Notes et références

  1. Thèses dirigées par Luiz Eduardo Prado de Oliveira, sur le site theses.fr, consulté en ligne le 29 juillet 2014.
  2. Ricarda Huch (1899), Les romantiques allemands, Editions Pandora, 1980; Alexis François, "Romantique", Annales Jean-Jacques Rousseau, vol. V, Paris, 1909; Fernand Baldensperger, "Romantique, ses analogues et équivalents", Harvard Studies and Notes in Philology and Litterature, vol. XIV, Harvard, 1957; Philippe Lacoue-Labarthe et Jean-Luc Nancy, L'absolu littéraire: théorie de la littérature du romantisme allemand, Paris, Seuil, 1978; K. Weneger et H. Beauchesne, "L'imaginaire dans l'espace psychopathologique de la psychiatrie romantique", L'information psychiatrique, 72, 3, 1996, 262-267.
  3. "Trois études sur le cas Schreber et la citation", Psychanalyse à l'Université, Paris, Editions Replique, 1979.
  4. Prado de Oliveira, David B. Allison, Mark S. Roberts, Allen S. Weiss, Psychosis and Sexual Identity. Toward a Post-Analytic View of the Schreber Case; New York, SUNY, 1988; Prado de Oliveira, Schreber et la Paranoïa. le meurtre d'âme, Paris, L'Harmattan, 1996.

Médias

  • Octave Mannoni, "Le cas Freud", Quinzaine Littéraire, n° 301, 1er-15 Mai, 1979.
  • Roland Jaccard, "Schreber, père et fils", Le Monde, vendredi 6 avril 1979.

Bibliographie

Ouvrages

  • Le cas Schreber : Contributions psychanalytiques de langue anglaise, thèse de 3e cycle, PUF, Paris, 1979.
  • Schreber et la paranoïa : Le meurtre d'âme, textes de plusieurs auteurs réunis et présentés, textes de Chawki Azouri, Daniel Devreese, Pierre Fédida, L'Harmattan, Paris, 1996.
  • Freud et Schreber : Les sources écrites du délire, entre psychose et culture, monographie, Eres, Actualités de la psychanalyse, Ramonville Saint-Agne, 1997.
  • Les pires ennemis de la psychanalyse, présentation de textes, Liber, Voix psychanalytiques, Montréal, 2009.
  • Les meilleurs amis de la psychanalyse : Ce que l'on en fait, présentations de textes liés aux Controverses, L'Harmattan, Paris, 2010.
  • Ferenczi, la psychanalyse autrement, monographie, Armand Colin, 2011.
  • L'invention de la psychanalyse. Freud, Rank, Ferenczi, monographie, Campagne Première, 2014.

Traductions

  • Le cas Schreber. Contributions psychanalytiques de langue anglaise, PUF, Paris, 1979.
  • Les Controverses Anna Freud - Melanie Klein, 1941-1945, PUF, Paris, 1996, texte établi par Pearl King et Riccardo Steiner pour la version originale anglaise, 1991.

Articles

  • Schreber, Mesdames, Messieurs , Revue française de psychanalyse, vol. 46, n° 1, 1982, p. 81–93.
  • Un transfert venu d'ailleurs : réévaluation des controverses entre Melanie Klein et Anna Freud, Du bruit et du silence, De ceux qui se sont occupés d'enfants et de ce qu'ils ont fait croire, La Psychiatrie de l'enfant, vol. 38, n° 1, 1985, p. 203–246.
  • Mots mangés avec amour, Le Coq-héron, n° 124, 1992, p. 58-61.
  • Jérémie, enfant, en lutte contre l'autisme, la schizophrénie et la paranoïa , Topique, n° 87, 2004, p. 89-111.
  • Sarah et les camps : autoanalyse, contre-transfert et désir de l'analyste , Filigrane, vol. 13, n° 2, 2004, p. 58-70.

Liens externes

Cet article « Luiz Eduardo Prado de Oliveira » est issu de Wikimonde Plus.