Louis Petit de Bachaumont

Louis Petit de Bachaumont
Image dans Infobox.
Louis Petit de Bachaumont en 1748.
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Paris
Activité

Louis Petit de Bachaumont, né le à Paris où il est mort le , est un écrivain français.

Biographie

Fils de Charles Petit, auditeur à la Chambre des comptes, et de Charlotte de Billy, Louis Petit est élevé à la Cour par son grand-père, médecin du prince de Conti puis du Dauphin. De son cousin germain Jean-François de Billy, il hérite du fief de Bachaumont à Lavilletertre (Vexin)[1].

Vers 1730, il se lie d’amitié avec Madame Doublet, veuve d’un secrétaire des commandements du Régent et partage un appartement dépendant du couvent des Filles de Sainte-Thérèse.

Bachaumont était l’animateur du salon de Mme Doublet qui attirait une trentaine d’habitués ; on mettait en commun des informations collectées dans la journée qui étaient redistribuées sous forme de « nouvelles à la main ».

Son nom reste attaché aux célèbres Mémoires secrets tirés de ces nouvelles à la main, mais selon Christophe Cave le véritable rédacteur en a été son secrétaire Pidansat de Mairobert[2].

Bachaumont est l’auteur d’un Essai sur la peinture, la sculpture et l’architecture (1751) et d’un Mémoire sur la vie de M. l’abbé Gédoyn.

Son nom reste aussi attaché au sauvetage de la colonne astrologique construite à la demande de Catherine de Médicis. En effet, quand l'hôtel de Soissons au quartier des Halles fut vendu en 1740 et promis à la démolition, Bachaumont racheta la colonne et la donna plus tard à la municipalité. C'est pourquoi Carmontelle le représente sur fond de colonne astrologique.

Il existe (depuis 1900) une rue Bachaumont à Paris.

Œuvres en ligne

Sources

  • Jean Sgard (dir.), Dictionnaire des journalistes (1600-1789), Oxford, Voltaire Foundation, 1999.

Notes et références

  1. Christian Ménard, « Lavilletertre », Cahiers de la SHGBE, n° 29, 1992, p. 48
  2. Voir l'édition 2009 des Mémoires secrets, chez Honoré Champion

Liens externes