Louis Laussedat

Louis Laussedat
Louis Laussedat
Louis Laussedat (cropped).jpg
Fonctions
Député
Allier
-
Député
Allier
-
Député
Allier
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 68 ans)
Moulins
Sépulture
Cimetière de Paris ()
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Louis Laussedat est un homme politique français né le à Moulins (Allier) et décédé le à Moulins, où il est enterré.

Médecin à Moulins, il est un opposant résolu à la Monarchie de Juillet, prenant part à la campagne des banquets réformistes. Conseiller municipal de Moulins, il est élu député de l'Allier en 1848 et siège à gauche.

Il doit s'exiler en Belgique après le coup d’État du 2 décembre 1851. Il s'installe comme médecin à Bruxelles et devient médecin de la famille royale de Belgique ; il fut ainsi mêlé au mystère de la naissance du général Maxime Weygand[1].

Il ne rentre en France qu'en 1876. Il est de nouveau député de l'Allier de 1876 à 1878, siégeant à gauche. Il est l'un des 363 qui refusent la confiance au gouvernement de Broglie, le 16 mai 1877.

Il a été élu le 2 avril 1878 correspondant de l'Académie nationale de médecine.

Louis Laussedat est le frère du colonel Aimé Laussedat, directeur du Conservatoire des Arts et métiers et membre de l'Académie des sciences.

Notes et références

  1. Henriette Dussourd, Histoire de Moulins, Clermont-Ferrand, 1975.

Sources

Liens externes