Lomponda Wa Botembe

Lomponda Wa Botembe
Biographie
Naissance
(86 ans)
Nationalité
Activités

Lomponda Wa Botende ou Lomponda Wa Botembe[Note 1], né le à Makanza (RDC) dans la province de l'Équateur, est un militaire et homme politique congolais. Il a le rang d'amiral.

Biographie

Il suit une formation au Groupement des Écoles Navales et à l'École supérieure de navigation d'Anvers de 1962 à 1966, et est major de sa promotion.

En 1968, il devient aide de camp du président Mobutu , jusqu’en 1972, puis adjoint au Chef de la maison militaire du chef de l'État.Chef d'État-Major de la Force navale de 1973 à 1980, il est tour à tour promu capitaine de vaisseau, contre-amiral et vice-amiral. Secrétaire d'État à la Défense nationale de 1980 à 1985[1], il est ambassadeur du Zaïre en Israël en 1985. Amiral à son retour au pays, il est nommé Chef d'État-Major général des Forces Armées Zaïroises de 1987 à 1989, succédant à Eluki Monga Aundu[2],[3]. Puis il sort du cercle des dirigeants militaires congolais en devenant Chef de la maison civile du chef de l'État, et enfin Commissaire d'État à l'environnement (ministre)[4]. Au début des années 1990, son arrestation est annoncée par différents médias s'appuyant sur des «sources concordantes», pour participation à un complot, puis est démentie. C’est lui-même qui prend la peine de démentir l’information dans une conférence de presse organisée à bord du bateau de Mobutu[5].

Références

  1. (en) Summary of World Broadcasts: Non-Arab Africa, Numéros 7219 à 7269, BBC, (lire en ligne)
  2. (en) « Military of the Democratic Republic of the Congo »
  3. Isidore Ndaywel è Nziem, Histoire générale du Congo: de l'héritage ancien à la république démocratique, De Boeck Supérieur, , 955 p. (lire en ligne), p. 687
  4. Jean Omasombo et al., RDC: Biographies des acteurs de la Troisième République, Africa Museum, Bruxelles
  5. « Zaïre : l'amiral Lopomda wa Botende dément son arrestation. », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Note

  1. En fonction de la provenance des médias : européens ou africains.