Livre syrienne

Livre syrienne
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de la Syrie Syrie
Banque centrale Banque centrale de Syrie
Appellation locale (ar) الليرة السورية
Code ISO 4217 SYP
Sous-unité Piastre (1 livre = 100 piastres)
Chronologie de la monnaie

La livre syrienne (abrégé « LS » ; en arabe : الليرة السورية / al-līra as-sūriyya ; en anglais : Syrian pound, abrégé « S£ »), divisée en 100 piastres, est la monnaie officielle de la Syrie.

Il existe des billets de 50, 100, 200, 500 et 1 000 livres. Il existe aussi des pièces, utilisées pour les petites transactions: transports en commun notamment. Les pièces de piastres sont de plus en plus rares car inutiles (ne valent rien). Il y a des pièces de 1, 2, 5, 10 et 25 livres.

Histoire

Une livre libano-syrienne, officiellement appelée « livre syrienne » jusqu'en 1924, fut créée le 31 mars 1920 par l'arrêté no 129 du haut-commissaire Gouraud pour remplacer la livre égyptienne dans les Mandats français au Levant ; le privilège de son émission était confié par cet arrêté à la Banque de Syrie et du Liban (qui s'appelait alors « Banque de Syrie »), et sa valeur fixée à 20 francs payables en chèque sur Paris[1].

Change

En 2009, au cours officiel, 1 euro valait environ 65 livres syriennes. 1 livre syrienne valait donc 0,0152 euros. La principale banque est la Banque commerciale de Syrie. En voyage en Syrie, il est souvent utile de garder sur soi une certaine somme en euros ou en dollars pour les hôtels plus chics ou pour négocier l'achat d'une marchandise un peu coûteuse (tapis…). Pratiquer le change au marché noir est très risqué: le taux est presque le même et l'infraction est passible de 24 ans de prison.
Le reçu délivré au change officiel permet de restituer un excédent de livres à la fin du voyage.

En avril 2016, 1 euro valait environ 250 livres syriennes[2].

Cartes bancaires

Quelques distributeurs automatiques (surtout à Damas et Alep) acceptent la carte Visa.

Références

Bibliographie