Liste des listes aux élections européennes de 2024 en France

Cette liste des listes aux élections européennes de 2024 en France fait état des partis politiques qui présentent une liste à ce scrutin. Les listes devaient être déposées au ministère de l'intérieur entre le lundi et le vendredi [1].

Le , 37 listes sont déposées et leur ordre est tiré au sort. Le Journal officiel publie les noms des candidats le [2]. Ce nombre constitue une nouvelle fois un record pour un scrutin national en France. Suite à une décision du conseil d'État, une 38e liste est ajoutée le [3]. Avec 81 candidats par liste, il y a au total 3 078 candidats.

Les professions de foi sont visibles ici.

Listes

Les listes sont classées selon l'ordre du tirage du ministère de l'Intérieur[2],[4].

Ordre Nom de la liste Parti(s) et mouvement(s) portant la liste Positionnement et idéologies Tête de liste Parti européen Députés sortants
Nombre Groupe
1 « Pour une humanité souveraine » Changement citoyen[5] Attrape-tout
Souverainisme
Léopold-Edouard Deher-Lesaint Aucun 0 Aucun
2 « Pour une démocratie réelle : Décidons nous-mêmes ! » Attrape-tout
Démocratie directe, démocratie délibérative
Philippe Ponge Aucun 0 Aucun
3 « La France fière, menée par Marion Maréchal et soutenue par Éric Zemmour » Reconquête[6],[7]
Mouvement conservateur[8],[9]
Extrême droite
National-conservatisme, identitarisme, euroscepticisme
Marion Maréchal Aucun 1 CRE
4 « La France insoumise - Union populaire » La France insoumise[10],[7]
Gauche écosocialiste[11]
Parti ouvrier indépendant[12]
Révolution écologique pour le vivant[13]
Péyi-A[13]
Pour La Réunion[14]
Extrême gauche à gauche
Écosocialisme, antilibéralisme, euroscepticisme modéré, altermondialisme
Manon Aubry MLP
PGE[a]
5 GUE/NGL
5 « La France revient ! Avec Jordan Bardella et Marine le Pen » Rassemblement national[6],[7]
L'Avenir français[17]
Extrême droite
Souverainisme, nationalisme, conservatisme social, euroscepticisme
Jordan Bardella PID 18 ID
6 « Europe Écologie » Les Écologistes – EELV[6],[7]
Alternative alsacienne[17]
Gauche radicale à centre gauche
Écologie politique, progressisme, fédéralisme européen
Marie Toussaint PVE 9 Verts/ALE
7 « Free Palestine » Union des démocrates musulmans français[18] Centre gauche à gauche
Anti-impérialisme, antisionisme, anticolonialisme
Nagib Azergui FPP[19],[b] 0 Aucun
8 « Parti animaliste - Les animaux comptent, votre voix aussi » Parti animaliste[21],[6],[7] Attrape-tout
Animalisme, antispécisme
Hélène Thouy APEU 0 Aucun
9 « Parti révolutionnaire Communistes » Parti révolutionnaire Communistes [7] Extrême gauche[22]
Communisme, marxisme-léninisme, euroscepticisme
Olivier Terrien Aucun 0 Aucun
10 « Parti pirate » Parti pirate[23],[6],[7] Attrape-tout
Démocratie liquide, cyberdémocratie, écologie politique
Caroline Zorn PPEU 0 Aucun
11 « Besoin d’Europe » Centre gauche à centre droit ou attrape-tout
Social-libéralisme, europhilie, réformisme, troisième voie
Valérie Hayer PDE[c]
ALDE[d]
23 RE
12 « PACE - Parti des citoyens européens, pour l'armée européenne, pour l'Europe sociale, pour la planète ! » Parti des citoyens européens[26] Gauche[27] à centre gauche[28]
Europhilie[28], écologie politique, social-libéralisme, progressisme, fédéralisme européen, social-démocratie[17]
Audric Alexandre Aucun 0 Aucun
13 « Équinoxe : écologie pratique et renouveau démocratique » Équinoxe[29],[6] Attrape-tout[30]
Écologie politique
Marine Cholley Aucun 0 Aucun
14 « Écologie positive et territoires » Écologie positive[7]
Cap21
France Écologie
Le Trèfle - Les nouveaux écologistes
Les Universalistes
100 % citoyens
Le Mouvement pour les animaux
Parti nationaliste basque
Centre gauche à droite ou attrape-tout
Écologie politique, animalisme, régionalisme, europhilie
Yann Wehrling PDE[e] 0 Aucun
15 « Liste Asselineau-Frexit, pour le pouvoir d'achat et pour la paix » Union populaire républicaine[7] Droite à extrême droite ou attrape-tout
Souverainisme, euroscepticisme, protectionnisme
François Asselineau Aucun 0 Aucun
16 « Paix et Décroissance » Écologie politique, pacifisme et objection de croissance
Brouette[31]
Gauche[32]
Écologie politique, pacifisme, euroscepticisme[33]
Michel Simonin Aucun 0 Aucun
17 « Pour une autre Europe » Fédération citoyenne[17]
Nous Citoyens – France[34]
Droite ou attrape-tout
Social-libéralisme, libéralisme économique, complotisme[35]
Jean-Marc Fortané Aucun 0 Aucun
18 « La droite pour faire entendre la voix de la France en Europe » Les Républicains[6],[7]
Les Centristes - Le Nouveau Centre[36]
Droite
Conservatisme, gaullisme
François-Xavier Bellamy PPE 8 PPE
19 « Lutte ouvrière le camp des travailleurs » Lutte ouvrière[37],[6],[7]
Combat ouvrier[38]
Extrême gauche
Communisme, trotskisme[39]
Nathalie Arthaud Aucun 0 Aucun
20 « Changer l'Europe » Nouvelle Donne[7]
Allons enfants[40]
Gauche
Progressisme, écologie politique, interventionnisme, démocratie participative, fédéralisme européen
Pierre Larrouturou Aucun 1 S&D
21 « Nous le peuple » République souveraine[41]
L'appel au peuple[42]
Gauche ou attrape-tout
Souverainisme, euroscepticisme, universalisme républicain, protectionnisme, gaullisme de gauche
Georges Kuzmanovic Aucun 0 Aucun
22 « Pour un monde sans frontières ni patrons, urgence révolution ! » Nouveau Parti anticapitaliste – Révolutionnaires[7] Extrême gauche
Communisme, trotskisme
Selma Labib Aucun 0 Aucun
23 « « Pour le pain, la paix, la liberté ! » présentée par le Parti des travailleurs » Parti des travailleurs Extrême gauche
Communisme, trotskisme
Camille Adoue Aucun 0 Aucun
24 « L'Europe ça suffit ! » Les Patriotes[43],[6]
Via, la voie du peuple[44],[7]
Droite à extrême droite
Souverainisme, gaullisme, euroscepticisme
Florian Philippot MPCE[f] 0 Aucun
25 « Non ! Prenons-nous en mains » Rester libre[5] Extrême droite[17] ou attrape-tout
Euroscepticisme, complotisme[45]
Édouard Husson Aucun 0 Aucun
26 « Forteresse Europe — Liste d'unité nationaliste » Les Nationalistes[46] Extrême droite
Nationalisme européen, ultranationalisme, néofascisme, euroscepticisme
Pierre-Marie Bonneau APL 0 Aucun
27 « Réveiller l'Europe » Place publique[6],[7]
Parti socialiste[47],[48],[7]
Gauche à centre gauche
Socialisme, social-démocratie, social-écologie[49], progressisme, europhilie
Raphaël Glucksmann PSE 5 S&D
28 « Non à l'UE et à l'OTAN, communistes pour la paix et le progrès social » Association nationale des communistes[50] Extrême gauche[51]
Communisme, marxisme-léninisme, euroscepticisme
Charles Hoareau Aucun 0 Aucun
29 « Alliance rurale » Résistons[52] Centre ou attrape-tout
Ruralisme[53],[54], agrarisme[55]
Jean Lassalle Aucun 0 Aucun
30 « France libre » France Libre[56]
Union de la Résistance[57]
Extrême droite[59] ou attrape-tout
Complotisme[60],[61], antisémitisme[62]
Francis Lalanne Aucun 0 Aucun
31 « Europe Territoires Écologie » Parti radical de gauche[6],[7]Volt France [64]
Mouvement des progressistes[65]
Mouvement des citoyens[65]
Collectif des sociaux-démocrates réformateurs[65]
Centre gauche
Fédéralisme européen[66], progressisme[66], social-libéralisme, radicalisme, régionalisme[63], écologie politique[66]
Guillaume Lacroix ALE[g]
Volt Europa
2 Verts/ALE
32 « La ruche citoyenne » La Ruche citoyenne Attrape-tout
Écologie politique
Lorys Elmayan Aucun 0 Aucun
33 « Gauche unie pour le monde du travail soutenue par Fabien Roussel» Parti communiste français[67],[6],[7] Parti communiste réunionnais[70] Gauche radicale
Communisme, antilibéralisme, souverainisme de gauche, euroscepticisme modéré
Léon Deffontaines PGE 1 GUE/NGL[h]
34 « Défendre les enfants » Aucun[i] Attrape-tout
Droits des parents[17], protection de l'enfance[17]
Gaël Coste-Meunier Aucun 0 Aucun
35 « Écologie au centre » Écologie au centre[6],[7]
Égalité Europe Écologie[71]Génération animal
Jeunes Ecqo
La France autrement
Centre ou attrape-tout
Écologie politique, animalisme, localisme, europhilie[72]
Jean-Marc Governatori Aucun 0 Aucun
36 « Démocratie représentative » Démocratie représentative Extrême gauche[73] ou attrape-tout[74]
Droits des minorités[75], droit au logement[75], complotisme[74], conservatisme social[74]
Hadama Traoré Aucun 0 Aucun
37 « Espéranto langue commune » Europe Démocratie Espéranto[76],[6] Attrape-tout
Europhilie, espérantisme
Laure Patas d’Illiers EDE 0 Aucun
38 « Liberté démocratique française » Liberté démocratique française Extrême droite[17] ou attrape-tout
Démocratie directe, Souverainisme[3]
Patrice Grudé Aucun 0 Aucun

Détail des listes

Pour une humanité souveraine (Changement citoyen)

Pour une Démocratie Réelle : Décidons Nous-Mêmes !

Cette liste, candidate pour la première fois aux élections européennes, de la coalition démocratique Décidons Nous-Mêmes, soutenue par le parti Decidemos prône la démocratie directe, avec le référendum d'initiative citoyenne constitutionnel comme en Suisse, la souveraineté populaire, ainsi que l’instauration du référendum d’initiative citoyenne européen confédéral. Y candidate en particulier en no 11 Yvan Bachaud, militant du référendum d'initiative citoyenne (RIC) depuis 1977.

La France fière, menée par Marion Maréchal et soutenue par Éric Zemmour (Reconquête)

Initialement, le Centre national des indépendants et paysans soutenait la liste. La liste de Reconquête est menée par Marion Maréchal et est soutenue par le Parti de la France[77]. Cependant, Marion Maréchal dénonce l'utilisation de son image par ce « groupuscule »[78].

La France insoumise - Union populaire

La France insoumise a confirmé sa présence aux élections européennes de 2024 le [79]. Le , le parti soumet à l'approbation de ses membres une liste avec en tête Manon Aubry, présidente du groupe de la Gauche au Parlement européen, comprenant notamment la juriste franco-palestinienne Rima Hassan et l'eurodéputé EÉLV Damien Carême[13].

La liste est soutenue par le Parti ouvrier indépendant[12] ainsi que par la tendance CLAIRE du NPA[80] et la Gauche révolutionnaire[81].

La France revient ! Avec Jordan Bardella et Marine le Pen (Rassemblement national)

Le , Jordan Bardella annonce : « Je conduirai naturellement la liste du Rassemblement national pour les élections européennes »[82]. Fabrice Leggeri annonce le qu'il figurera en troisième place sur la liste[83]. Le Malika Sorel annonce qu'elle rejoint la liste, elle figure en deuxième position[84]. Le , le parti dévoile les 35 premiers noms de sa liste lors d'un meeting de Jordan Bardella et Marine Le Pen à Perpignan, liste clôturée par le maire de Perpignan, par ailleurs vice-président du parti, Louis Aliot, qui figure à la 81e place[85].

Europe Écologie (Les Écologistes - Europe Écologie Les Verts)

Free Palestine (Union des démocrates musulmans français)

Le , l'Union des démocrates musulmans français annonce présenter une liste pour l'élection européenne[19].

Parti animaliste - Les animaux comptent, votre voix aussi

Parti révolutionnaire Communistes

Le Parti révolutionnaire Communistes, présent à toutes les élections européennes depuis 2009, présente une liste conduite par Olivier Terrien[7].

Parti pirate

Besoin d'Europe (Renaissance, MoDem, Horizons, Parti radical et UDI)

Le , lors d'un bureau exécutif, Renaissance valide la candidature de Valérie Hayer comme tête de liste de la majorité présidentielle (Renaissance, MoDem, Horizons et Parti radical)[86]. Le , l'UDI annonce soutenir et rejoindre la liste[87]. La composition finale de la liste est annoncée les 3 et . La liste est soutenue par le Tapura huiraatira et le Amuitahiraa o te nuna'a Maohi, deux partis polynésiens[88].

PACE - Parti des citoyens européens, pour l'armée européenne, pour l'Europe sociale, pour la planète !

Équinoxe : écologie pratique et renouveau démocratique

Le Parti Équinoxe a confirmé sa participation et élu sa tête de liste pour les élections européennes 2024 le [17].

Écologie positive et territoires (Écologie positive, Cap21 et Le Trèfle)

La liste « Écologie positive et territoires » regroupe huit mouvements : Écologie positive, Cap21, France-Écologie, 100 % Citoyens, Les Universalistes, le Parti nationaliste basque, le Mouvement pour les animaux et Le Trèfle. L'ancien ministre de la Culture et de la Communication Jean-Jacques Aillagon figure en dernière position de cette liste.

Liste Asselineau-Frexit, pour le pouvoir d'achat et pour la paix (Union populaire républicaine)

François Asselineau mène la liste de l'UPR. On peut noter la présence de l'ancien sénateur Pierre-Yves Collombat en dernière position.

Paix et décroissance (Écologie politique, pacifisme et objection de croissance)

Pour une autre Europe (Fédération citoyenne et Nous Citoyens - France)

La droite pour faire entendre la voix de la France en Europe (Les Républicains et Les Centristes)

Le François-Xavier Bellamy est désigné tête de liste[89].

Lutte ouvrière le camp des travailleurs

Le Nathalie Arthaud annonce « Nous avons toujours été présents dans toutes les luttes électorales. Il y aura une liste LO menée par moi-même et Jean-Pierre Mercier »[37]. Arlette Laguiller sera inscrite sur la liste en dernière position[90],[91].

Changer l'Europe (Nouvelle Donne)

Le , l'eurodéputé sortant Pierre Larrouturou annonce constituer une liste composée de Nouvelle Donne et Allons enfants[40].

Nous le peuple (République souveraine)

Le , Georges Kuzmanovic annonce dans une tribune dans Marianne que République souveraine, dont il est président, participera à une liste citoyenne aux élections européennes[41]. Cette liste s'inscrirait « dans le sillage de la gauche républicaine et du gaullisme social avec pour objectif le retour d’un État fort et social, planificateur dans l’économie, soucieux d’abord des intérêts des Français et qui redonne à la France sa stature unique dans le monde. » [92]

Georges Kuzmanovic, le producteur laitier et président du Samu Social Agricole Philippe Grégoire, et le prince Joachim Murat sont candidats sur la liste[42],[92].

Pour un monde sans frontières ni patrons, urgence révolution ! (Nouveau Parti anticapitaliste – Révolutionnaires)

Le Nouveau Parti anticapitaliste – Révolutionnaires (NPA), issu de la « plateforme C » du congrès du NPA de 2022 (le parti s'étant scindé en deux groupes distincts partageant le même nom), annonce présenter une liste le . Il réunit les fractions trotskistes, opposées à la « majorité » emmenée par Philippe Poutou et Olivier Besancenot. Le NPA a préalablement proposé une union avec Lutte ouvrière (LO), qui lui a été refusée[12]. Quatre porte-paroles de campagne sont désignés : Selma Labib, Gaël Quirante, Armelle Pertus et Damien Scali[93].

« Pour le pain, la paix, la liberté ! » présentée par le Parti des travailleurs

Le Parti des travailleurs (PT), dénommé Parti ouvrier indépendant démocratique (POID) jusqu'en 2023, présente une liste conduite par Camille Adoue[12].

L'Europe ça suffit ! (Les Patriotes et VIA, la voie du peuple)

La liste conduite Florian Philippot pour Les Patriotes et Via, la voie du peuple est soutenue par Génération Frexit - Reprenons le contrôle[94].

Non ! Prenons-nous en mains (Rester libre)

Forteresse Europe — Liste d'unité nationaliste (Les Nationalistes)

Réveiller l'Europe (Parti socialiste et Place publique)

Le Parti socialiste (PS) confirme sa liste autonome[48]. En date du , du côté de la majorité Renaissance, des Républicains ou du PS, les têtes de listes ne sont pas encore totalement arrêtées[17]. Cependant, le , le conseil national officialise Raphaël Glucksmann (coprésident de Place publique) comme tête de liste[95]. Une liste provisoire est validée le par les adhérents[96]. Le , un accord est trouvé entre le PS et Place publique sur la composition de la liste, Place publique obtenant 20 places sur les 81 de la liste[97].

Non à l'UE et à l'OTAN, communistes pour la paix et le progrès social (Association nationale des communistes)

Alliance rurale (Résistons)

France libre

Le chanteur complotiste Francis Lalanne présente une liste nommée « France libre » avec l'humoriste antisémite Dieudonné[98].

Europe Territoires Écologie (Parti radical de gauche, Régions et peuples solidaires et Volt France)

Le Parti radical de gauche, Régions et peuples solidaires et Volt France présenteront une liste commune[99].

La ruche citoyenne

Gauche unie pour le monde du travail soutenue par Fabien Roussel (Parti communiste français)

Léon Deffontaines est désigné le par le conseil national du Parti communiste français comme tête de liste[100]. Sa liste est soutenue par la Gauche républicaine et socialiste, L'Engagement, parti créé par Arnaud Montebourg[68] (bien que celui ci ne soutienne pas la liste[101]), Les Radicaux de Gauche[70], scission du PRG, et le Parti communiste réunionnais[70]. Cécile Cukierman[102], Taran Marec, conseiller municipal délégué à la vitalité de la langue bretonne à Brest[103], Manon Ovion, « figure syndicale de la lutte dans l’entreprise Vertbaudet »[102] et Haby Ka, élue de Seine-Saint-Denis[104], seront présent sur cette liste. Une liste de 81 candidats, dont « certains noms restant à finaliser », est validée par le conseil national le 3 et [105] et doit être votée par les adhérents du 8 au [70]. Un accord avec le Mouvement républicain et citoyen, « pour lequel des places sont réservées en attendant sa réponse », est en discussion[70].

Défendre les enfants (Droits du parent et de l'enfant)

Liste consacrée à la défense des droits parentaux et la protection de l’enfance, au niveau national et européen[17].

Écologie au centre

En , la liste Écologie au centre conduite par Jean-Marc Governatori est ralliée par Juliette de Causans[106]. La présidente d'Europe Égalité Écologie avait déclaré vouloir présenter une liste aux élections européennes en [107],[108].

Démocratie représentative

Espéranto langue commune (Europe Démocratie Espéranto)

Liberté démocratique française

Suite à une décision du conseil d'État, une 38e liste est ajoutée le [4].

Partis ayant renoncé

Debout la France

Le député de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a annoncé le qu'il renonçait à présenter une liste aux élections européennes pour des raisons financières suite à des sondages donnant son parti en dessous du seuil de remboursement de campagne[109].

Génération.s

Pour le parti Génération.s, la séquence des européennes s'ouvre par de lourdes tensions internes en cause un vote organisé sans consultation des militants au sujet d'une possible alliance avec la liste de La France insoumise, poussant la direction à changer de coordinateurs nationaux. Le parti membre de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale a décidé le de ne pas présenter de liste (contrairement aux élections européennes de 2019) et de ne pas s'allier avec quelconque parti de la Nupes, choisissant de ne pas diviser la gauche et de ne pas rentrer dans le jeu des critiques entre les formations politiques de l'union pour préparer le rassemblements de ces derniers pour l'élection présidentielle française de 2027. Cependant l'ancien coordinateur national du mouvement en poste avant la discorde interne au sujet de l'alliance avec LFI, Arash Saeidi, se placera en 6e position de la liste portée par Manon Aubry, quittant par la même occasion Génération.s pour rejoindre La France insoumise[110].

Mouvement écologiste indépendant et Écologie autrement

Le Mouvement écologiste indépendant (MEI) annonce le qu'il ne présenterait finalement pas de liste aux élections européennes pour des raisons budgétaires[111]. Cette liste aurait été conduite par Iris Nakov du MEI et Grégory Berthault de l'Écologie autrement[112].

Alliance centriste et Territoires en mouvement

Le , après un rapprochement entre leurs mouvements, Philippe Folliot de l'Alliance centriste et Jean-Christophe Fromantin de Territoires en mouvement, fusionnent leurs projets de liste. Ils espèrent rallier Utiles à cette liste conduite par Gilles Mentré[113]. Finalement, ils annoncent renoncer le faute de fonds suffisants[114].

Alliance royale

Comme lors de toutes les élections européennes depuis 2004, l'Alliance royale a l'intention de se présenter[115]. Ne trouvant pas assez de candidats pour compléter sa liste, le parti doit cependant renoncer le [116].

Europe équitable

Europe équitable envisage de présenter une liste menée par Thierry-Paul Valette, sous la bannière « L’union pour une Europe arc-en-ciel »[117]. Finalement le parti ne dépose aucune liste auprès du Ministère de l'Intérieur, en raison d'un nombre insuffisant de candidats selon un communiqué du parti publié le [118].

Union des centristes et des écologistes et Les écologistes

Antonin Duarte, président du parti Les écologistes et de l'Union des centristes et des écologistes, souhaite voir ses partis concourir lors de ces élections[119]. Finalement les partis ne déposent aucune liste auprès du Ministère de l'Intérieur. Selon Antonin Duarte le , ils se sont retirés pour éviter de multiplier les listes écologistes face à la montée de l'extrême-droite[120]. Selon Mediapart le , ils n'avaient pas réunis assez de fonds pour se présenter[121].

Parti fédéraliste

Le Parti fédéraliste, mené par Yves Gernigon a l'intention de participer au scrutin[122], à l'instar des élections européennes de 2019 où il avait remporté 0,05 % des suffrages. Finalement le parti ne dépose aucune liste auprès du Ministère de l'Intérieur, pour des raisons financières selon un communiqué publié le [123].

Notes et références

Notes

  1. Observateur[15],[16]
  2. Coalition politique de partis propalestiniens et « composés essentiellement de citoyens de confession musulmane » (le BIG Partei  en Allemagne, la Team Fouad Ahidar en Belgique, le Partido Andalusí en Espagne, l'Union des démocrates musulmans français en France, NIDA  aux Pays-Bas et le Partiet Nyans  en Suède[20]).
  3. Le MoDem est membre du PDE.
  4. L'UDI et le Parti radical sont membres de l'ALDE.
  5. Le Parti nationaliste basque est membre du PDE.
  6. Via est membre du MPCE.
  7. Certains membres du R&PS appartiennent à l'ALE.
  8. Emmanuel Maurel, eurodéputé de GRS, siège au groupe de la Gauche.
  9. Soutenue par les associations Droits du parent et de l'enfant, Racine d’Enfants, Mamies Papis Chagrin, Équité parentale, Égalité Parentale, Nous voulons voir nos petits-enfants, J’aime mes 2 parents, Parents Dynamiques, Père Enfant Mère et 24 h du Mans pour l’Égalité Parentale.

Références

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Élections européennes de 2024 en France » (voir la liste des auteurs).
  1. Décret no 2024-226 du portant convocation des électeurs pour l'élection des représentants au Parlement européen.
  2. a et b Arrêté du fixant les listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen des 8 et .
  3. a et b Martin Lagrave, « Européennes 2024 : une nouvelle liste d’anciens gilets jaunes s’engage dans la bataille », Le Figaro, (consulté le ).
  4. a et b Arrêté du modifiant l'arrêté du fixant les listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen des 8 et .
  5. a b et c Laure Cometti, Margaux Duguet, Fabien Jannic-Cherbonnel et Thibaud Le Meneec, « Européennes 2024 : quelles sont les 37 listes en lice pour le scrutin du 9 juin ? », (consulté le ).
  6. a b c d e f g h i j k l m n et o Hugo Palacin et Valentin Ledroit, « Élections européennes 2024 : les candidats têtes de liste en France », sur Toute l'Europe, (consulté le ).
  7. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x et y « Européennes 2024 : qui sont les principaux candidats pour l’élection du 9 juin ? », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. « Retrouvez mon passage sur Valeurs actuelles ! », sur Mouvement conservateur, (consulté le ).
  9. Célestine Gentilhomme, « Européennes : la présidente du Mouvement Conservateur, Laurence Trochu, rejoint la liste Reconquête », Le Figaro, (consulté le ).
  10. Davide Basso, Agence France-Presse, « Européennes : Manon Aubry désignée « coordinatrice » pour LFI, l'hypothèse Ségolène Royal écartée », sur EurActiv, (consulté le ).
  11. « Plein soutien à la liste de Manon Aubry ! », sur Gauche écosocialiste, (consulté le ).
  12. a b c et d Lucas Sarafian, « Européennes : les extrêmes gauches jouent à chacune pour soi », Politis, (consulté le ).
  13. a b et c Hugo Palacin, « Élections européennes 2024 : qui sont les candidats de la liste La France insoumise (LFI) ? », sur Toute l'Europe, (consulté le ).
  14. Annaëlle Dorressamy et Nadine Bachelot, « Huguette Bello, présidente de la Région Réunion, sera candidate aux élections européennes de 2024 », sur Réunion La Première, (consulté le ).
  15. Aida Sanchez Alonso, « Selon Walter Baier, les parti établis "légitiment" l'extrême droite », sur Euronews, (consulté le ) : « Jean-Luc Mélenchon, qui est le leader de La France Insoumise, l'un des partis observateurs de la gauche européenne, considère la situation à Gaza comme un génocide. ».
  16. Fabien Escalona, « Européennes : les Insoumis font « alliance à part » au sein de la gauche radicale » [archive du ] Accès payant, sur Mediapart, (consulté le ) : « L’eurodéputée nie toute idée de compétition avec le PGE, dont certains membres de "Maintenant la gauche !"  [sic] font pleinement partie, là où LFI n’y est qu’observatrice. ».
  17. a b c d e f g h i j et k Pierre Breteau et Romain Geoffroy, « Qui sont les candidats aux élections européennes de 2024 ? », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. Jean-Pierre Stroobants, « Des listes « Free Palestine » aux élections européennes », Le Monde,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  19. a et b « Lancement de la coalition Free Palestine Party », sur Union des démocrates musulmans français, (consulté le ).
  20. Amandine Hess, « Élections européennes 2024 : la guerre à Gaza s'invite dans la campagne électorale », sur Euronews, .
  21. « Européennes : le Parti animaliste retente sa chance en solo » Accès payant, Chez Pol, Libération, (consulté le ).
  22. Clémence Barral, « Petit tour de France de quelques résultats inattendus de ces européennes », Le Figaro, (consulté le ).
  23. Célestine Gentilhomme, « Européennes : pourquoi les petites listes se multiplient » Accès payant, Le Figaro, (consulté le ).
  24. Matthieu Deprieck, « Européennes : les places seront chères sur la liste Renaissance » Accès payant, L'Opinion, (consulté le ).
  25. « L'UDI se rallie à Renaissance pour les élections européennes », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  26. Jean-Luc Icard, « Politique.. PACE, le Parti des citoyens européens présente une liste aux élections européennes », Haute-Provence info,‎ (lire en ligne).
  27. Fabien Cazenave, « Aux élections européennes, les fédéralistes tentent de promouvoir une vraie Europe », sur EurActiv, (consulté le ).
  28. a et b « INFOGRAPHIE. Qui sont les prétendants à l'élection présidentielle 2022 ? Consultez notre liste des candidats actualisée au fil de la campagne », sur Franceinfo, (consulté le ).
  29. Floriane Dumont, « RENNES : Le Parti Équinoxe se lance dans les élections européennes », sur Presse Agence, (consulté le ).
  30. Yves-Marie Robin, « Équinoxe, une jeune liste écologiste aux élections européennes », Ouest-France, (consulté le ).
  31. « Trois adhérents du mouvement Brouette de Melrand dans la course aux européennes », Ouest-France, (consulté le ).
  32. Laurent de Boissieu, « Écologie, Pacifisme et Objection de Croissance (EPOC) », sur France Politique (consulté le ).
  33. « Sortir de l'UE », sur Décroissance Élections (consulté le ).
  34. « Pour une autre Europe : l’engagement de Nous Citoyens – France », sur Nous Citoyens, (consulté le ).
  35. William Audureau, « Régionales : d’où viennent les listes "Un nôtre monde", citoyennistes et antivaccin ? », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  36. « Notre programme et nos candidats pour les élections européennes 2024 avec François-Xavier Bellamy », sur Les Centristes - Le Nouveau Centre, (consulté le ).
  37. a et b Isabelle Lassalle, « Élections européennes : Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte Ouvrière, annonce sa candidature », sur France Bleu, (consulté le ).
  38. « CO no 1327 () – Éditorial – Le 8 juin, votez pour la liste « Lutte ouvrière, le camp des travailleurs » conduite par Nathalie Arthaud et Jean-Pierre Mercier, avec Jean-Marie Nomertin et Gabriel Jean-Marie », Combat ouvrier,‎ (lire en ligne).
  39. (en) « European Social Survey. Appendix A3 political parties »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?) [PDF], sur Enquête sociale européenne, (consulté le ).
  40. a et b Stéphane Vernay, « Pierre Larrouturou monte une liste Nouvelle Donne pour les européennes », Ouest-France, (consulté le ).
  41. a et b Georges Kuzmanovic, « Georges Kuzmanovic : « Nous présentons une liste citoyenne aux européennes, pour dire non... 3 fois non » », Marianne, (consulté le ).
  42. a et b « Nous le Peuple », sur Nous le peuple (consulté le ).
  43. « Communiqué de presse des Patriotes du 15 septembre 2023 », sur Les Patriotes, (consulté le ).
  44. Agence France-Presse, « Européennes: Florian Philippot et Jean-Frédéric Poisson font liste commune pour le Frexit », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le ).
  45. « Éric Verhaeghe », sur Conspiracy Watch, (consulté le ).
  46. Romane Lizée, « Pierre-Marie Bonneau, une robe noire au service des nationalistes », sur StreetPress, (consulté le ).
  47. Le Monde avec AFP, « Le Parti socialiste décide de présenter une liste autonome aux élections européennes », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  48. a et b Pierre Lepelletier, « Européennes : le PS confirme sa liste autonome » Accès payant, Le Figaro, (consulté le ).
  49. Jannick Alimi, « À gauche ou a droite cinquante nuances d'écologie », Le Parisien, (consulté le ).
  50. « Les échos et les off de la rédaction de Presse Océan », Presse Océan,‎ (lire en ligne).
  51. « Qui retrouve-t-on dans les 37 listes aux élections européennes ? », 20 Minutes, (consulté le ).
  52. Agence France-Presse, « Élections européennes 2024 : Jean Lassalle conduira la liste de l'Alliance rurale aux côtés du patron des chasseurs Willy Schraen », Franceinfo, (consulté le ).
  53. Alexandra Ayo Barro, « Présidentielle 2022 : retour sur le parcours du candidat Jean Lassalle », Femme actuelle, (consulté le ).
  54. Kevin Dupont, « Présidentielle française : où en sont les candidats en quête de 500 parrainages ? », Moustique, (consulté le ).
  55. (en) « France », sur Europe Elects (consulté le ).
  56. a et b « Mouvements citoyens qui ont décidé de partir ensemble aux Européennes pour vous défendre », sur France Libre (consulté le ).
  57. « Union de la Résistance - Soutien France Libre », sur France Libre (consulté le ).
  58. « Mouvements citoyens qui ont décidé de partir ensemble aux Européennes pour vous défendre », sur France Libre (consulté le ).
  59. Christine Kerdellant, « L'hégémonie numérique de l'extrême droite », Les Échos, (consulté le ).
  60. « Francis Lalanne et Dieudonné sur une même liste aux élections européennes », 20 Minutes, (consulté le ).
  61. PS, « Élections européennes 2024 : "La France libre", "Paix et décroissance"... on vous présente les petites listes inconnues », La Dépêche du midi, (consulté le ).
  62. Maxime Macé et Pierre Plottu, « Européennes : vers une liste Lalanne-Dieudonné » Accès payant, Libération, (consulté le ).
  63. a et b « Le PRG et les régionalistes de R&PS ouvrent une coalition pour l’Europe et les territoires », sur Parti radical de gauche, (consulté le ).
  64. « Le PRG, les régionalistes de R&PS et Volt France renforcent la coalition pour l’Europe et les territoires », sur Parti radical de gauche, (consulté le ).
  65. a b et c Agence France-Presse, « Élections européennes 2024 : le Parti radical de gauche et ses alliés lancent leur liste », Le Monde, (consulté le ).
  66. a b et c « Qui sommes-nous ? », sur Volt France (consulté le ).
  67. Léna Coulon, « Léon Deffontaines, jeune communiste à l’assaut des européennes », Libération, (consulté le ).
  68. a b et c Paul Turban, « Européennes 2024 : la liste communiste reçoit le soutien d'Arnaud Montebourg », Les Échos, (consulté le ).
  69. « Elections européennes du 9 juin 2024 - le MRC s'engage ! », sur Mouvement républicain et citoyen, (consulté le ).
  70. a b c d e et f Diego Chauvet, « Européennes 2024 : le PCF valide sa liste et vise le million de voix », L'Humanité, (consulté le ).
  71. Paméla Rougerie, « « Un moyen de se faire connaître » : une candidate aux européennes fait campagne avec une photo retouchée », Le Parisien, (consulté le ).
  72. « Détail sur le parti », sur Europe Égalité Écologie (consulté le ).
  73. Laurent de Boissieu, « Démocratie Représentative (DR) », sur France Politique, (consulté le ).
  74. a b et c Tris Acatrinei, « « Pour moi, le lobby LGBT est un vrai problème » : l’interview d’Hadama Traoré (Démocratie Représentative) chez Hugo Au Perchoir », sur Projet Arcadie (consulté le ).
  75. a et b Anthony Cortes, « Qui est Hadama Traoré, l'organisateur du rassemblement interdit de soutien au tueur de la Préfecture », Marianne, (consulté le ).
  76. « Bouresse : Europe démocratie espéranto fait son université d’été » Accès payant, La Nouvelle République du Centre-Ouest, (consulté le ).
  77. « Le Parti de la France apporte son soutien à Marion Maréchal pour les Européennes ! », sur Parti de la France, .
  78. « Marion Maréchal dénonce l'utilisation de son image par le "groupuscule" d'extrême droite Parti de la France sans son autorisation », sur Franceinfo, (consulté le )
  79. « Elections européennes 2024 : Manon Aubry sera la tête de liste de la France insoumise », sur Franceinfo, (consulté le ).
  80. « Tendance CLAIRE du NPA | Élections européennes du 9 juin : Pour s’opposer au macronisme, à l’extrême-droite et à la gauche bourgeoise, mobilisons-nous pour le succès de la France Insoumise ! », sur Tendance Claire, (consulté le ).
  81. « [Tract] Élections européennes : mettons une défaite électorale à Macron, au RN et aux capitalistes ! », Gauche révolutionnaire,‎ (lire en ligne).
  82. Paul Laubacher, « Jordan Bardella au Figaro : "Je conduirai naturellement la liste du Rassemblement national pour les élections européennes" », Le Figaro,‎ (lire en ligne Accès payant).
  83. J. Bro, Agence France-Presse, « Élections européennes : l'ancien patron de l'agence de l'UE pour les frontières rejoint le RN », sur BFM TV, (consulté le ).
  84. « Malika Sorel rejoint Jordan Bardella : «Je souhaite participer à la recomposition française» », (consulté le ).
  85. « Élections européennes 2024 : voici les 35 premiers noms de la liste du Rassemblement national », sur CNews, (consulté le ).
  86. « Valérie Hayer : « Le président de la République m'a proposé d'être tête de liste de la majorité pour les élections européennes » », Le Figaro, (consulté le ).
  87. Yves-Marie Robin, « Élections européennes : l’UDI s’allie à Renaissance », Ouest-France, (consulté le ).
  88. Charlie René, « Européennes : abstention au Tavini, soutien timide au Tapura, pas de consigne chez Ahip », Radio1 Tahiti,‎ (lire en ligne).
  89. « Élections européennes : François-Xavier Bellamy sera la tête de liste des Républicains », L'Indépendant (Pyrénées-Orientales), (consulté le ).
  90. « Élections européennes 2024 : À 83 ans, Arlette Laguiller fait son come-back chez Lutte ouvrière », 20 Minutes, (consulté le ).
  91. « Élections européennes 2024 : Lutte ouvrière - Le camp des travailleurs », sur Lutte ouvrière (consulté le ).
  92. a et b Jean-Baptiste Roques, « Georges Kuzmanovic: « Bien davantage qu’un Frexit, nous voulons que l’UE disparaisse » », Causeur, (consulté le ).
  93. « [Communiqué] C’est officiel, le NPA sera bien présent aux élections européennes ! », sur Nouveau Parti anticapitaliste, (consulté le ).
  94. Génération Frexit - Reprenons le contrôle, « Communiqué concernant les élections européennes », (consulté le ).
  95. « Élections européennes 2024 : le conseil national du Parti socialiste approuve Raphaël Glucksmann comme tête de liste », sur France Info, (consulté le ).
  96. Sacha Nelken, « Européennes : les militants socialistes approuvent la liste contestée de leur direction et confirment Raphaël Glucksmann comme chef de file », Libération, (consulté le ).
  97. « Élections européennes 2024 : le PS et Place publique trouvent un accord sur leur liste commune », La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  98. Agence France-Presse, « « France libre » : Dieudonné et Francis Lalanne font liste commune pour les élections européennes », sur BFM TV (consulté le ).
  99. « Le PRG, les régionalistes de R&PS et Volt France renforcent la coalition pour l'Europe et les territoires », sur Volt France (consulté le ).
  100. « Européennes : Léon Deffontaines désigné « chef de file » des communistes », Le Monde, (consulté le ).
  101. Antoine Margueritte, « Européennes : Arnaud Montebourg prend ses distances avec la liste du PCF, soutenue par son parti », Marianne, (consulté le ).
  102. a et b « Européennes 2024 : un nouveau rassemblement à gauche initié par le PCF », sur Parti communiste français, (consulté le ).
  103. Frédérique Guiziou, « Élections européennes : le Brestois Taran Marec candidat du Parti communiste français », Ouest-France, (consulté le ).
  104. « Reprenons la main en France et en Europe », sur 66.pcf.fr, (consulté le ).
  105. Serge Danilo, « Élections européennes. L’ancien leader CGT-Renault Le Mans en bonne position sur la liste du PCF », Ouest-France, (consulté le ).
  106. « Encore épinglée pour ses photos retouchées, cette candidate aux européennes assume », sur Le HuffPost, (consulté le ).
  107. Vincent Ballester, « Élections sénatoriales : Juliette de Causans retouche sa photo avec l'intelligence artificielle, « pour faire parler de sa campagne » », sur France 3 Grand Est, (consulté le ).
  108. Guillaume Lévy, « L’Ardennaise Juliette de Causans encore candidate, et encore rajeunie, aux sénatoriales dans la Marne », L'Union, (consulté le ).
  109. H. de M., Agence France-Presse, « Européennes 2024 : Nicolas Dupont-Aignan et son parti Debout La France renoncent à concourir », sur BFM TV, (consulté le ).
  110. Sacha Nelken, « Européennes : Génération·s, le parti fondé par Benoît Hamon, passe son tour », Libération, (consulté le ).
  111. « Le MEI se retire de la compétition européenne », sur Mouvement écologiste indépendant, (consulté le ).
  112. Laurent de Boissieu, « Européennes 2024 : une profusion de listes écologistes », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  113. Martin Lagrave, « Pour les européennes, les "petites listes" centristes s’unissent », Le Figaro, (consulté le ).
  114. Caroline Deschamps, « Européennes 2024 : le sénateur Philippe Folliot et le maire de Neuilly Jean- Christophe Fromantin renoncent à leur liste », sur Public Sénat, (consulté le ).
  115. Yaël Goosz, « Européennes : effervescence ou trop-plein démocratique ? », sur France Inter, (consulté le ).
  116. Hugo Couturier, « Information Hugo #AuPerchoir ! », sur Twitter, (consulté le ).
  117. « Lisieux : Thierry-Paul Valette candidat aux élections européennes », sur Actu.fr, (consulté le ).
  118. Thierry-Paul Valette, « Communiqué de presse: Europe Équitable se retire de la course aux européennes 2024 et dénonce l'ingérence étrangère », sur Europe équitable, (consulté le ).
  119. Eloïse Cimbidhi, « Européennes : la bataille des petites listes vertes anti-EELV » Accès payant, Le Figaro, (consulté le ).
  120. Antonin Duarte, « A J-22 des élections #Europeennes2024 », sur Twitter, (consulté le ).
  121. Pauline Graulle, « Une affaire de financement atomise les petits partis centristes » Accès payant, sur Mediapart, (consulté le ).
  122. Elisa Robuchon, « Élections européennes : qui est Yves Gernigon, candidat du Parti fédéraliste européen ? », Sud Ouest, (consulté le ).
  123. Parti fédéraliste européen, « Elections européennes de juin 2024 », sur Twitter, (consulté le ).