Liste des groupes d'intervention policiers

Cette liste concerne les groupes d'intervention des forces de police. Dans la province du Québec et en français québécois, le terme « équipe tactique » est également utilisé.

Pour les unités de forces spéciales des forces armées, se conférer à la Liste des unités de forces spéciales.

Cette liste recense les groupes d'intervention des forces de police ou des agences spécialisées contre un type de crime ou délit. Ces unités, bien que certaines puissent avoir un statut militaire (GIGN français ou UEI espagnol par exemple), n'ont pour seule vocation le rétablissement de l'ordre et non n'effectuer des missions strictement militaires relevant des forces spéciales. Ces groupes ont pour mission de :

  • libérer des otages ;
  • intervenir sur des missions à haut-risque, notamment face à des individus fortement armés ou barricadés ;
  • mener des opérations de contre-terrorisme ;
  • escorter des dignitaires de l'État ou étrangers, des prisonniers dangereux.

Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan

Ministère de l'intérieur

Drapeau de l'Allemagne Allemagne

État fédéral
  • Bundeszollverwaltung (Administration fédérale des douanes) 
    • Zentrale Unterstützungsgruppe Zoll : Ils ont pour rôle d'aider les douaniers allemands dans des enquêtes pour des arrestations à hauts risques
  • Bundespolizei (Police fédérale)

Land

Drapeau de l'Argentine Argentine

Police fédérale argentine
  • Groupe fédéral d'opérations spéciales 
  • Grupo Especial Uno .
Gendarmerie nationale argentine
  • Escadron Scorpion 
  • Section d'opérations spéciales de Monte 
Groupes des forces de police provinciales

Drapeau de l'Australie Australie

L'Australie dispose de plusieurs groupes tactiques de police , dont vocation antiterrorisme : un pour la police fédérale australienne, le groupe de réaction spécialisée  et un par police d'État :

Les États et territoires peuvent également disposer d'autres unités de même type comme l'Hostage Response Group  en Nouvelle-Galles du Sud, l'équipe de réaction aux incidents critiques  pour Victoria intervenant sur des opérations de moindre importance[1].

Drapeau de l'Autriche Autriche

Ministère fédéral de l'Intérieur
  • GEK Cobra, unité antiterroriste fédérale ;
  • unité WEGA  (pour Wiener Einsatzgruppe Alarmabteilung) unité travaillant uniquement à Vienne ;
  • le groupe d'intervention pénitentiaire (Justizwache Einsatzgruppe )

Drapeau de la Belgique Belgique

Police fédérale (Belgique)

Drapeau du Canada Canada

Gendarmerie royale du Canada
Service correctionnel du Canada
  • Équipe institutionnelle de réaction d'urgence 
Unités des polices provinciales.

Les trois polices provinciales disposent chacune d'une unité d'intervention :

Unités des polices municipales.

La majorité des services de police des métropoles canadiennes disposent d'unités d'intervention comme l'équipe tactique du service de police d'Ottawa[8], l'équipe de réaction d'urgence (Emergency Response Team) du département de la police de Vancouver[9] ou la force opérationnelle d'urgence (Emergency task Force) de Toronto[10].

Drapeau du Danemark Danemark

Rigspolitiet 
  • Politiets Aktionsstyrke 

Drapeau de l'Espagne Espagne

Guardia Civil
Corps national de police d'Espagne
Mossos d'Esquadra (Catalogne)
  • Groupe spécial d'intervention 
Ertzaintza (Pays basque)
  • Berrozi Berezi Taldea (BBT)

Drapeau des États-Unis États-Unis d'Amérique

Federal Bureau of Investigation
Agences fédérales et départements de police

De très nombreux départements de police ou agences fédérales (DEA ou ATF par exemple) disposent d'unités d'interventions de type SWAT ou ESU .

Drapeau de la France France

Logo du Ministère de l'Intérieur (2020).svg Ministère de l'Intérieur
Ministère des Armées.svg Ministère des Armées

Ministère de la Justice.svg Ministère de la Justice

  • Équipes régionales d'intervention et de sécurité (ÉRIS) : Elles ont pour missions le rétablissement du maintien de l’ordre (face à des mutineries ou le refus des détenus de retourner dans leurs cellules), l'organisation de fouilles, le transfert administratif de détenus sensibles ou dangereux et le partage d'expertise technique sur l’intervention en milieu carcéral[31]. Les opérateurs sont des gardiens sélectionnés puis formés pendant dix semaines par le GIGN[32].

Drapeau de l'Islande Islande

Police islandaise 
  • Sérsveit ríkislögreglustjórans  (Unité des opérations spéciales du commissaire national), surnommée Víkingasveitin (escouade viking).

Italie

Police nationale italienne
  • Nucleo operativo centrale di sicurezza
Arme des Carabiniers

Drapeau du Japon Japon

  • Special Assault Team (特殊急襲部隊, Tokushu Kyūshū Butai?): unités d'intervention de premier niveau
  • Anti-Firearms Squads (銃器対策部隊, Jūki-taisaku-butai?): unités d'intervention régionales

Drapeau du Luxembourg Luxembourg

Police grand-ducale

Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande

Police néo-zélandaise 
  • Groupe des tactiques spéciales , unité nationale antiterroriste et d'intervention de deuxième échelon ;
  • Escouade des agresseurs armés , unités d'intervention de premier échelon.

Drapeau de la Norvège Norvège

Police norvégienne

Drapeau du Portugal Portugal

Polícia de Segurança Pública
Garde nationale républicaine
  • Grupo de Intervenção de Operações Especiais (GIOE)
Direção-Geral de Reinserção e Serviços Prisionais (Services pénitentiaires)
  • Grupo de Intervenção e Segurança Prisional (GISP)

Drapeau de la Suède Suède

Police suédoise
  • Nationella Insatsstyrkan  unité d'intervention nationale[36]
  • Piketen , unités d'intervention régionales[37]

Drapeau de la Suisse Suisse

Office fédéral de la police

L'office fédéral de la police ne dispose pas d'unité d'intervention, censée suppléer ou appuyer les groupes d'interventions cantonaux car le groupe d'engagement Tigris

« ne saurait être comparé aux unités spéciales d’intervention que connaissent les cantons, comme «Gentiane» pour Berne, «Diamant» pour Zurich ou «Lynx» pour la Suisse centrale. En ce qui le concerne, en effet, le groupe Tigris n’intervient pas lors de prises d’otages ou d’accès de folie meurtrière. Par ailleurs, il dispose d’un équipement différent, qui ne comprend ni fusils de précision, ni explosifs. Il ne concurrence donc pas les unités d’intervention des cantons, se bornant à jouer un rôle de coordinateur en cas d’engagement à caractère intercantonal, ce dont se félicitent d’ailleurs les cantons eux-mêmes »

— Commission de gestion du Conseil des Etats, Contrôle relatif au groupe d’engagement «Tigris»[38]

Police cantonale genevoise
  • Brigade d'intervention subdivisé en[39] :
    • groupe d'intervention ;
    • tireurs d'élites ;
    • brigade des chiens.
Gendarmerie vaudoise
Canton de Berne

Groupe Gentiane [38]

Canton de Zurich
Canton de Bâle-Campagne
  • Groupe barracuda 
Police neuchâteloise
Canton du Valais
  • Groupe d'intervention du canton du Valais (EDELWEISS)
Canton du Jura
  • Groupe d'intervention et Tireurs d’Élite (GITE)
Canton de Fribourg
  • Groupe d'intervention de la police cantonale fribourgeoise (GRIF)
Suisse centrale

Drapeau de l’Union européenne Union européenne

L'Union européenne ne dispose pas d'unité d'intervention mais a mis en place Europol afin d'améliorer la coordination des unités de police de ses États membres. Le réseau Atlas est un regroupement de forces spéciales de différents pays[40], c'est une des sous divisions d’Europol. Il y en a d'autre comme la Force de gendarmerie européenne (EuroGendFor ou FGE) regroupement des gendarmeries européennes.

Notes & références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « List of special law enforcement units » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Critical Incident Response Team.The new look FRU », sur tpav.org.au
  2. « CGSU : unités spéciales de la police fédérale », sur policelocale.be (consulté le )
  3. Circulaire Ministérielle GPI 81, Royaume de Belgique, publiée le 14/08/2014. Lien internet : site du Ministère de la Justice Belge.
  4. « Groupe tactique d'intervention », sur rcmp-grc.gc.ca (consulté le )
  5. « Les groupes tactiques d’intervention », sur sq.gouv.qc.ca (consulté le )
  6. « Équipe d'intervention en cas d'urgence », sur www.opp.ca (consulté le )
  7. (en) « Tactics and Rescue Unit », sur rnc.gov.nl.ca
  8. « Équipe tactique », sur ottawapolice.ca/fr (consulté le )
  9. (en) « Emergency Response Team (ERT) », sur vancouver.ca (consulté le )
  10. (en) « Emergency Task Force », sur www.torontopolice.on.ca (consulté le )
  11. « Création des 50 premiers Psig Sabre », sur www.gendcom.gendarmerie.interieur.gouv.fr (consulté le )
  12. « Gendarmerie : les nouvelles unités PSIG-Sabre reçoivent leur équipement », France 3,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « France 3 Paris Ile-de-France », sur www.facebook.com, (consulté le )
  14. « Les 19 centrales nucléaires protégées par une unité spécialisée », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. « Le tir accidentel d’un gendarme perturbe un discours du président Hollande », Zone Militaire,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. Gendarmerie nationale, « Intervention », Gendarmerie,‎ inconnue (lire en ligne, consulté le )
  17. Gendarmerie nationale, « Observation Recherche », Gendarmerie,‎ inconnue (lire en ligne, consulté le )
  18. Gendarmerie nationale, « Sécurité Protection », Gendarmerie,‎ inconnue (lire en ligne, consulté le )
  19. Gendarmerie nationale, « Appui Opérationnel », Gendarmerie,‎ inconnue (lire en ligne, consulté le )
  20. Gendarmerie nationale, « Formation », Gendarmerie,‎ inconnu (lire en ligne, consulté le )
  21. « Pelotons de sûreté maritime et portuaire : intervention renforcée », sur www.gendcom.gendarmerie.interieur.gouv.fr (consulté le )
  22. « Les Psig et Psig Sabre de la gendarmerie des transports aériens », sur www.gendcom.gendarmerie.interieur.gouv.fr (consulté le )
  23. « Avec les unités d’élite de la Garde républicaine », leparisien.fr,‎ 2017-01-23cet17:00:12+01:00 (lire en ligne, consulté le )
  24. « SERIE. Dans la vie quotidienne de la BRI : se préparer à un attentat », France 3,‎ (lire en ligne, consulté le )
  25. « Arrêté du 5 janvier 2011 relatif aux missions et à l'organisation des services composant la force d'intervention de la police nationale et portant dispositions sur l'affectation et l'aptitude professionnelle de leurs agents », sur legifrance.gouv.fr (consulté le )
  26. « Les CRS en première ligne face aux attentats », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  27. a et b « Attentats du 13-Novembre : la nouvelle task force pompiers-police au secours des victimes », France 3,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. « SERIE - Dans la vie quotidienne de la BRI - Former les autres brigades aux interventions », France 3,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. « Instruction N° 11/DEF/EMAT/PS/B.ORG/ORG1/312 relative à l’organisation du groupe interarmées d’hélicoptères », sur circulaires.legifrance.gouv.fr
  30. « Les équipes régionales d’intervention et de sécurité », justice.gouv.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. Le Point, magazine, « Les ERIS, des gardiens d'élite pour la paix dans les prisons », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. « Les Services centraux de la Police et leurs missions générales », sur police.public.lu (consulté le )
  33. « Projet ATLAS », sur police.public.lu (consulté le )
  34. (pt) « Unidades de polícia », sur psp.pt (consulté le )
  35. (se) « Nationella insatsstyrkan », sur polisen.se (consulté le )
  36. (se) « Piketen », sur polisen.se (consulté le )
  37. a b c et d « Contrôle relatif au groupe d’engagement «Tigris» » [PDF], sur admin.ch (consulté le )
  38. « Brigade d'intervention », sur www.ge.ch (consulté le )
  39. R. Roskoski, C. T. Lim et L. M. Roskoski, « Human brain and placental choline acetyltransferase: purification and properties », Biochemistry, vol. 14, no 23,‎ , p. 5105–5110 (ISSN 0006-2960, PMID 40, DOI 10.1021/bi00694a013, lire en ligne, consulté le )