Liste des grands séminaires catholiques français

Article principal : Séminaire (catholicisme).

Grands séminaires en activité en 2019

Depuis les années 1950, les séminaires français sont pour la plupart interdiocésains. Outre la zone géographique indiquée dans le tableau, ils peuvent être appelés à former des candidats issus d'autres diocèses, y compris d'autres pays que la France ou Monaco. Sauf mention contraire, les séminaires assurent la formation complète, de l'année de propédeutique à l'année diaconale.


Nom du séminaire Champ d'activité Site Internet Précisions
Séminaire Saint-Sulpice (Issy-les-Moulineaux) Plusieurs diocèses des provinces de Lille, de Paris, de Reims et de Rouen https://seminairesaintsulpice.fr/ -
Séminaire des Carmes (Paris) Séminaire universitaire dépendant de l'Institut catholique de Paris http://sem-carmes.com/ Créé en 1919
Séminaire de Paris Diocèses de Paris et de Moulins https://www.seminairedeparis.fr/ Créé en 1985 comme séminaire diocésain pour Paris
Séminaire interdiocésain d'Orléans Diocèses des provinces de Tours et de Dijon http://www.seminaire-orleans.fr/ Refondé en 1980, et confié à la Congrégation de Marie et Jésus, (Eudistes)
Séminaire Saint-Yves (Rennes) Plusieurs diocèses des provinces de Rennes (Bretagne) et de Rouen (Basse-Normandie) https://www.seminairesaintyves.com/ Créé en 1661
Séminaire Sainte-Marie-Majeure de Strasbourg Archidiocèse de Strasbourg http://gdsemstrasbourg.blogspot.com/ Séminaire universitaire, la formation universitaire est assurée à l'université de Strasbourg
Grand séminaire Saint-Jean (Nantes) Plusieurs diocèses de la province ecclésiastique de Rennes (Pays de la Loire) http://seminaire-st-jean-nantes.fr/ Créé en 1642
Grand séminaire de Versailles Diocèse de Versailles, Yvelines (78). Le second cycle est assuré au séminaire de Paris, au séminaire français de Rome, et au séminaire du Studium Notre-Dame de Vie. https://seminaireversailles.fr/ Fondé en 1806, fermé en 1972, rouvert en 2006.
Séminaire de Metz ou de Lorraine Diocèses de la province ecclésiastique de Reims https://metz.catholique.fr/sites-services/le-grand-seminaire-de-metz/ Séminaire universitaire
Séminaire Saint-Luc d'Aix-en-Provence Diocèses de la province ecclésiastique de Marseille https://www.catho-aixarles.fr/diocese/seminairesaintluc/ Présenté comme diocésain, il accueille des séminaristes de plusieurs diocèses voisins
Séminaire provincial Saint-Irénée de Lyon Diocèses de la province ecclésiastique de Lyon https://seminairesaintirenee.fr/ Partiellement universitaire
Séminaire de Laghet Diocèses de Nice, de Monaco et de Vintimille-San Remo (Italie) http://seminairedelaghet.free.fr/index.htm Fondé en 2002
Séminaire La Castille à La Crau Diocèse de Fréjus-Toulon http://seminaire.frejustoulon.fr/ Recréé en 1983
Grand séminaire Saint-Cyprien de Toulouse Diocèses de la province ecclésiastique de Toulouse http://www.seminairesaintcyprien.catholique.fr/ Fondé en 1684 et installé depuis 1908 dans ancien monastère de l'ordre cistercien des Feuillants, séminaire confié à la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice depuis 1763. Études universitaires
Séminaires de sociétés de prêtres dont les membres exercent principalement au service de diocèses
Séminaire de la Société Jean-Marie-Vianney à Ars-sur-Formans, Diocèse de Belley-Ars http://sjmv.net/ -
Maison de formation de la communauté Saint-Martin à Évron près de Laval https://www.communautesaintmartin.org/ -
Séminaire du Prado à Limonest http://seminaireduprado.com/ -
Studium Notre-Dame de Vie, à Venasque http://www.studiumdenotredamedevie.org/fr/ Fondé en 1975

Séminaires particuliers

Depuis 1967, les groupes de formation universitaires (GFU)[1] rassemblaient des jeunes gens engagés dans des études universitaires, et qui suivaient le 1er cycle sous forme de sessions courtes. Les groupes de formation ouvrière fonctionnaient dans le même esprit au profit d'hommes engagés dans la vie active. En 2010, les GFO ont fusionné avec les GFU.

Dans le même esprit d'accueillir des profils différents, avait été créé un « séminaire d'aînés » pour des vocations plus tardives, en particulier d'hommes ayant fait très peu d'études auparavant. Ce séminaire installé à Vienne (Isère) a fermé en 2003 au profit de la Communauté Notre-Dame-du-Chemin, intégrée au séminaire d'Orléans[2].

La prélature territoriale de la Mission de France dispose de son propre séminaire[3].

Il existe aussi un Séminaire français de Rome fondé en 1853 et confié aux Spiritains. Les séminaristes suivent des études de type universitaire.

Anciens séminaires diocésains et interdiocésains

De la fin du XVIIe siècle jusqu'à la Révolution, et du Concordat de 1801 aux années 1950, chaque diocèse disposait en général de son séminaire. Des séminaires interdiocésains, créés après cette date, ont été regroupés avec d'autres. La liste qui suit n'est pas exhaustive.

Notes et références

  1. Site du GFU : des études pas comme les autres
  2. Histoire du Séminaire d'Orléans
  3. Site de la mission de France et du séminaire
  4. Samuel Gance. Anton ou la trajectoire d'un père. L'Harmattan, 2013, p.53-63.
  5. Site spécifique de la Maison saint François de Sales.
  6. Claire Lesegretain, « Faute de candidats, le séminaire de Lille ferme provisoirement », dans Urbi & Orbi, 5 mars 2019.
  7. Gauthier Vaillant, « Le Séminaire de Bordeaux ferme, faute de candidats », sur Urbi & Orbi, 20 mai 2019