Liste d'élections nationales en 2021

Chronologies
Années :
2018 2019 2020  2021  2022 2023 2024
Décennies :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Liste d'élections
2018 2019 2020  2021  2022 2023 2024
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile • Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie • Élections Fantasy Football Informatique Jeu • Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie • Radio • Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie • Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie des élections nationales

Cet article recense les élections nationales prévues pour l'année 2021. Il inclut les élections des chefs de l’exécutif, des parlements ainsi que des référendums au niveau national dans les États souverains. Les scrutins de leurs entités internes se trouvent quant à eux sur la page des élections infranationales en 2021.

Par mois

Janvier

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Législatives Le Kazakhstan est généralement considéré comme ayant un régime autoritaire. Premières élections locales sous le multipartisme. Le parti Nour-Otan (attrape-tout, autoritaire, laïc), au pouvoir, conserve sans surprise la majorité absolue des sièges. Aucun parti d'opposition n'ayant pris part au scrutin, les autres sièges reviennent à deux autres partis qui de fait soutiennent le gouvernement.
Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan Présidentielle et référendum Élection anticipée, résultant des manifestations de 2020 et de la démission du président Sooronbay Jeenbekov.
Par le référendum, le président par intérim Sadyr Japarov demande le consentement des citoyens pour abroger le régime parlementaire du pays au profit d'un régime présidentiel.
Le Premier ministre Sadyr Japarov (parti Mekenchil, populiste) est élu dès le premier tour avec 79,2 % des voix face à seize autres candidats.
La mise en place d'un régime présidentiel est approuvée par 81,5 % des votants, malgré les craintes de l'opposition de voir apparaître « un pouvoir autoritaire, semblable à ceux du Kazakhstan, de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan voisins »[1].
Drapeau de l'Ouganda Ouganda Présidentielle et législatives L'Ouganda est généralement considéré comme ayant un régime autoritaire. Au pouvoir depuis 1986, le président Yoweri Museveni est candidat à un sixième mandat, ayant fait abroger la restriction sur le nombre de mandats ainsi que la limite d'âge.
Le candidat d'opposition Robert Ssentamu est arrêté en novembre 2020. Son arrestation provoque d'importantes manifestations dont la répression fait plusieurs dizaines de morts.
Le président Yoweri Museveni (Mouvement de résistance nationale : droite national-conservatrice, autoritaire, libérale en économie) est déclaré réélu dès le premier tour avec 58,6 % des voix face à dix autres candidats dont notamment Robert Ssentamu (Plateforme de l'unité nationale : centre-gauche social-libéral et progressiste ; 34,8 %).

Les législatives sont remportées par le Mouvement de résistance nationale au pouvoir, qui conserve la majorité absolue au parlement.

Drapeau du Portugal Portugal Présidentielle Le président Marcelo Rebelo de Sousa (issu du Parti social-démocrate : centre-droit libéral-conservateur et chrétien-démocrate) est réélu dès le premier tour pour un second mandat avec 60,7 % des voix, face à six autres candidats dont notamment Ana Gomes (Parti socialiste, centre-gauche ; 13,0 %) et André Ventura (Chega : droite à extrême-droite ; 11,9 %).
Drapeau du Gabon Gabon Sénatoriales Scrutin indirect Sans surprise, le scrutin est largement remporté par le Parti démocratique gabonais au pouvoir.

Février

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein Législatives L'Union patriotique (centre-droit libéral-conservateur) et le Parti progressiste des citoyens (droite national-conservatrice, libérale en économie), les deux partis de la coalition au pouvoir depuis 2005, progressent et remportent chacun les deux-cinquièmes des sièges.
Daniel Risch (Union patriotique) est nommé Premier ministre et maintient un gouvernement de coalition des deux partis.
Drapeau de l'Équateur Équateur Présidentielle et législatives 1er tour de la présidentielle et tour unique des législatives. Le président Lenín Moreno ne brigue pas de second mandat. Assemblée sans majorité. L'Union pour l'espérance (gauche, socialisme du XXIe siècle) progresse et obtient la majorité relative avec plus d'un tiers des sièges. Le mouvement Pachakutik (gauche socialiste, écologiste et indigéniste) progresse très nettement et devient la deuxième force à l'Assemblée. L'Alianza País (centre-gauche social-libéral), qui disposait de la majorité relative durant la législature sortante, perd tous ses sièges.

Andrés Arauz (Union pour l'espérance) et Guillermo Lasso (CREO : centre-droit libéral-conservateur) se qualifient pour le second tour de la présidentielle, avec respectivement 32,7 % et 19,7 % des voix. Le candidat du Pachakutik, Yaku Pérez, est écarté de peu avec 19,4 %.
Drapeau du Kosovo Kosovo Législatives Scrutin anticipé, la Cour constitutionnelle ayant invalidé en décembre 2020 l'investiture du gouvernement du Premier ministre Avdullah Hoti et ordonné la tenue de nouvelles élections. Parlement sans majorité. Le principal parti d'opposition, Autodétermination (centre-gauche), qui disposait de la majorité relative des sièges au parlement sortant, progresse très nettement, distançant les autres partis et atteignant même la majorité absolue des voix. La Ligue démocratique (centre-droit conservateur, libéral en économie) du Premier ministre Avdullah Hoti perd la moitié de ses sièges et chute à la troisième place derrière le Parti démocratique (également centre-droit conservateur et libéral en économie).

Un gouvernement de coalition mené par Albin Kurti est formé le 22 mars.

Drapeau du Laos Laos Législatives Le Laos est un régime à parti unique. Il y a davantage de candidats que de sièges à pourvoir, les électeurs étant appelés à les départager, mais tous doivent être approuvés au préalable par une collectivité locale ou par une organisation de masse affiliée au parti. Le Parti révolutionnaire populaire lao (marxiste-léniniste), seul parti autorisé, remporte sans surprise la quasi-totalité des sièges. Une demi-douzaine de sièges sont obtenus par des candidats non-membres du parti mais affiliés et autorisés par les autorités.
La nouvelle assemblée élit le Premier ministre sortant Thongloun Sisoulith à la présidence de la République, poste auquel il est le seul candidat. Sur nomination du nouveau président, l'assemblée élit ensuite Phankham Viphavanh à la fonction de Premier ministre.
Drapeau du Niger Niger Présidentielle 2d tour. Le président Mahamadou Issoufou (PNDS) a effectué les deux mandats autorisés par la Constitution, et n'est donc pas candidat. Le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (centre-gauche) conserve la présidence avec la victoire de Mohamed Bazoum. Il obtient 55,8 % des voix face à Mahamane Ousmane (Renouveau démocratique et républicain).
Drapeau du Salvador Salvador Législatives Le parti Nouvelles idées (centre-droit conservateur, libéral en économie, populiste) du président Nayib Bukele remporte une large majorité absolue des sièges, conférant au président de la République une majorité parlementaire pour la première fois depuis son élection en 2019. L'Alliance républicaine nationaliste (droite national-conservatrice et néolibérale), qui détenait la majorité relative des sièges, hostile au président Bukele, perd la plupart de ses sièges. Le Front Farabundo Martí de libération nationale (gauche) poursuit son déclin, perdant presque tous ses sièges restants.

Mars

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau des États fédérés de Micronésie États fédérés de Micronésie Législatives Élections de mi-mandat, concernant les députés mais non les sénateurs. Les dix députés sortants sont tous réélus, dont quatre n'ayant aucun adversaire dans leur circonscription. Il n'y a pas de partis politiques aux États fédérés de Micronésie, et les élus siègent donc sans étiquette.
Drapeau du Pakistan Pakistan Sénatoriales Scrutin indirect. Renouvellement par moitié. Le gouvernement fédéral du Premier ministre Imran Khan, bien qu'arrivé en tête avec ses alliés, échoue de peu à décrocher la majorité absolue.
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Législatives Malgré un recul, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (conservateur, libéral en économie), parti du président Alassane Ouattara, conserve la majorité absolue des sièges.
Drapeau de la Suisse Suisse Référendums Trois objets sont soumis à la votation. Les citoyens approuvent à 51,2 % l'interdiction de se dissimuler le visage, rejettent à 64,4 % la création d'un identifiant électronique national pour chaque résident, et approuvent à 51,7 % la participation de la Suisse à l'accord de libre échange entre l'Union européenne et l'Indonésie.
Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine Législatives 2e tour et 1er tour partiel. Les deux tiers du pays sont contrôlés par des forces armées qui échappent au pouvoir en place[2],[3]. Le Mouvement Cœurs Unis obtient 25 sieges, loin devant le Mouvement de libération centraficain et le Rassemblement démocratique centraficain qui obtienent 6 sieges chacun.
15- Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Législatives États constitutif du Royaume des Pays-Bas Le gouvernement de coalition de centre-droit conserve la majorité absolue des sièges. Le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (centre-droit libéral-conservateur) du Premier ministre Mark Rutte demeure la principale force à la Seconde Chambre, avec près d'un quart des sièges. Son allié les Démocrates 66 (centre social-libéral) progresse et devient la deuxième force à l'assemblée.
Drapeau de Curaçao Curaçao Législatives Parlement sans majorité. Le parti d'opposition Mouvement pour l'avenir de Curaçao (MKP, centre-droit indépendantiste) arrive en tête et remporte à lui seul près de la moitié des sièges. Son dirigeant Gerrit Schotte est par conséquent chargé par la gouverneure Lucille George-Wout de former un gouvernement. La coalition sortante, composée du Parti de la vraie alternative (centre-droit libéral), du Mouvement Antilles nouvelles (centre-gauche) et du Parti de l'innovation nationale essuie une sévère défaite, les deux premiers perdant une bonne partie de leurs sièges tandis que le troisième ne parvient pas à se maintenir au parlement.
Drapeau de la république du Congo République du Congo Présidentielle Denis Sassou-Nguesso (Parti du travail : centre-gauche), au pouvoir depuis 1997 et précédemment de 1979 à 1991, est réélu dès le premier tour avec 88,40 % des voix face à six autres candidats, dont notamment Guy Kolélas (Union des démocrates humanistes : centre-droit libéral-conservateur) qui termine deuxième avec 7,96 % des voix mais meurt de la Covid-19 le jour du scrutin.
Drapeau du Laos Laos Présidentielle Scrutin indirect Le Premier ministre Thongloun Sisoulith est élu à l'unanimité des suffrages exprimés, dans le cadre d'un système à parti unique.
Drapeau d’Israël Israël Législatives Scrutin anticipé. Ce sont les quatrièmes élections législatives en moins de deux ans, les partis représentés à la Knesset ne parvenant pas à s'entendre pour former un gouvernement durable. Alternance. Parlement sans majorité. Le Likoud (droite national-libérale et national-conservatrice) du Premier ministre Benyamin Netanyahou recule mais demeure la première force à la Knesset, avec un quart des sièges. Aucune coalition sortante ne dispose d'une majorité en mesure de gouverner.

Mi-juin, Naftali Bennett (Yamina : extrême-droite populiste, national-conservateur, libéral en économie) devient Premier ministre, ayant formé une coalition hétéroclite de huit partis qui disposent ensemble de la moitié des sièges à la Knesset. En vertu de l'accord de coalition, il cédera mi-2023 le poste de Premier ministre à Yaïr Lapid (Yesh Atid : centriste, laïc, libéral). Les autres partis de la coalition sont Bleu et blanc (centriste, social-libéral, attrape-tout), le Parti travailliste (centre-gauche social-démocrate), Israel Beytenou (droite nationaliste, libérale en économie, laïque), Nouvel Espoir (droite national-libérale), Meretz (gauche socialiste, laïque et écologiste) et Ra'am (parti arabe, hétéroclite).
Drapeau du Turkménistan Turkménistan Sénatoriales Scrutin indirect. Rétablissement du bicaméralisme.
Le Turkménistan est généralement considéré comme une dictature, voire comme un État totalitaire[4], et demeure de facto un État à parti unique.
Le parti démocratique du Turkménistan obtient trois sièges, les 45 autres revenant à des élus officiellement indépendants dont le président Gurbanguly Berdimuhamedow.

Avril

Date Pays Élections Notes Résultats
3- Drapeau du Kosovo Kosovo Présidentielle Scrutin indirect La candidate réformiste Vjosa Osmani l'emporte après plusieurs tours de scrutin malgré un boycott de l'opposition.
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Législatives Parlement sans majorité. La coalition au pouvoir perd sa majorité absolue des sièges : Le GERB (conservateur) du Premier ministre Boïko Borissov recule nettement mais demeure le premier parti à l'Assemblée, tandis que ses partenaires le VMRO - Mouvement national bulgare (extrême-droite), le Front national pour le salut de la Bulgarie (extrême-droite) et Union nationale Attaque (extrême-droite) perdent chacun tous leurs sièges.
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam Présidentielle Scrutin indirect Le Premier ministre Nguyễn Xuân Phúc est élu à l'unanimité des suffrages exprimés, dans le cadre d'un système à parti unique.
Drapeau du Groenland Groenland Législatives Élections législatives anticipées. Pays constitutif du royaume de Danemark Parlement sans majorité. Le parti d'opposition Inuit Ataqatigiit (gauche indépendantiste et écosocialiste) devance le Siumut (centre-gauche) du Premier ministre Kim Kielsen et devient le premier parti au Parlement. Son dirigeant, Múte Bourup Egede, forme un gouvernement de coalition avec le parti Naleraq (centre populiste, indépendantiste), arrivé troisième.
Drapeau de Djibouti Djibouti Présidentielle Le président Ismaïl Omar Guelleh (Union pour la majorité présidentielle : centre-gauche) est réélu avec 98,6 % des voix face au seul candidat d'opposition ayant décidé de se présenter.
Drapeau des Samoa Samoa Législatives Parlement sans majorité. Alternance. Le Parti pour la protection des droits de l'homme (chrétien conservateur), au pouvoir depuis 1982, perd sa majorité absolue des sièges et se trouve à égalité avec le nouveau parti FAST (chrétien conservateur). L'appui de l'unique député indépendant permet au FAST de disposer d'une très courte majorité absolue des sièges, mais le Premier ministre sortant Tuilaepa Sailele Malielegaoi refuse de céder le pouvoir, arguant que le tribunaux doivent encore se prononcer sur la légitimité de l'élection de certains députés. Le 23 juillet, toutefois, la Cour d'Appel statue que Fiame Naomi Mata'afa, cheffe du FAST, est légalement Première ministre depuis le 24 mai.
Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan Référendum constitutionnel Porte sur un passage à un régime présidentiel Avec un taux d'abstention de 63 %, la proposition est approuvée par 78,2 % des votants.
Drapeau de l'Équateur Équateur Présidentielle 2d tour. Alternance. Guillermo Lasso (Mouvement CREO : droite libéral-conservatrice) est élu avec 52,5 % des voix face à Andrés Arauz (Union pour l'espoir : gauche progressiste).
Drapeau du Pérou Pérou Présidentielle et législatives Tour unique des législatives et 1er tour de la présidentielle. Congrès sans majorité. Le parti Pérou libre (extrême-gauche, socialiste, conservatisme sociétal) fait son entrée au Congrès en y devenant la principale force avec plus d'un quart des sièges. Le parti Force populaire (extrême-droite néolibérale en économie, national-conservatrice et populiste), qui avait perdu la très grande majorité de ses sièges aux élections précédentes, en retrouve quelques-uns et devient la deuxième force au Congrès avec un peu moins d'un cinquième des sièges. Le parti Action populaire (droite, libérale en économie) recule de la première à la troisième place.

Le second tour de l'élection présidentielle, le 6 juin, oppose Pedro Castillo (Pérou libre) et Keiko Fujimori (Force populaire). Rafael López Aliaga (Rénovation populaire : extrême-droite libéral-conservatrice) arrive troisième avec 11,8 % des voix.

Drapeau du Tchad Tchad Présidentielle Dans un climat d'intimidation, les candidatures d'opposition sont empêchées de diverses manières[5]. Le président Idriss Déby (Mouvement patriotique du salut : attrape-tout, autoritaire), au pouvoir depuis 1990, est réélu pour un sixième mandat dès le premier tour, avec 79,3 % des voix face à six candidats « sans poids politique accusés d’être de simples 'faire-valoir' »[5]. Le président réélu est toutefois tué le 20 avril, durant une visite sur le front de la lutte menée par l'armée tchadienne contre les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad. Un régime militaire de transition est alors instauré, mené par le général Mahamat Déby, son fils.
Drapeau du Bénin Bénin Présidentielle L'élection se déroule dans le cadre d'une « dérive autoritaire », les candidats d'opposition étant de fait empêchés de se présenter. Le président Patrice Talon (sans étiquette, conservateur, néolibéral) est réélu dès le premier tour avec 86,4 % des voix, face à deux candidats « inconnus ou presque et de la même tendance politique que lui »[6]. Le taux de participation chute à 50,2 %.
Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert Législatives Le Mouvement pour la démocratie (centre-droit libéral) du Premier ministre Ulisses Correia e Silva conserve de peu la majorité absolue des sièges.
Drapeau de l'Albanie Albanie Législatives Le Parti socialiste (centriste, néolibéral, pro-européen) du Premier ministre sortant Edi Rama conserve la majorité absolue des sièges.

Mai

Date Pays Élections Notes Résultats
15- Drapeau du Chili Chili Constituantes Les élections constituantes font suites au référendum d'octobre 2020. Assemblée sans majorité. La coalition des partis de droite et d'extrême-droite (dont notamment Rénovation nationale du président Sebastián Piñera et le Parti républicain) termine en tête mais obtient moins d'un quart des sièges, loin du tiers qui lui aurait permis de mettre un véto sur un nouveau projet de constitution ; c'est le plus mauvais résultat obtenu par la droite depuis la fin de la dictature militaire. La coalition de gauche alliant notamment le parti Révolution démocratique et le Parti communiste est deuxième avec un peu moins d'un siège sur cinq, devançant de peu la coalition de centre-gauche comprenant notamment le Parti socialiste, et la « Liste du peuple », coalition de candidats sans étiquette issus des manifestations de 2019-2020 et classés à la gauche radicale. Les diverses coalitions de gauche totalisent ainsi tout juste une majorité absolue des sièges.
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam Législatives Le Viêt Nam est un État à parti unique. Quelques candidatures indépendantes sont tolérées, mais doivent être approuvées par les autorités. Le parti présente davantage de candidats qu'il n'y a de sièges à pourvoir, les citoyens étant appelés à les départager. Le Parti communiste (marxisme-léninisme) conserve mécaniquement l'écrasante majorité (97 %) des sièges. La plupart des autres sièges reviennent à des candidats issus d'organisations de masse affiliées au parti. Il y a toutefois quatre élus indépendants (auto-nominés), soit deux de plus qu'en 2016[7].
Drapeau de la Syrie Syrie Présidentielle La Syrie est une dictature, et en proie depuis 2011 à la guerre civile syrienne dévastatrice. L'élection ne peut se tenir que dans la majorité du pays contrôlée par le gouvernement. Bachar el-Assad (parti Baas : populiste, social-nationaliste, laïc) est réélu pour un quatrième mandat de sept ans avec 95,1 % des voix face aux deux autres candidats approuvés.
Drapeau de Chypre Chypre Législatives Parlement sans majorité. Le Rassemblement démocrate (droite libéral-conservatrice) du président Níkos Anastasiádis demeure la principale force à la Chambre avec près d'un tiers des sièges. Il devance de peu le Parti progressiste des travailleurs (communiste), qui demeure la principale force d'opposition.

À l'extrême-droite, le Front populaire national (ultranationalisme ethnique, Énosis) obtient un nombre record de voix (6,8 %) et passe de deux à quatre sièges.

Drapeau du Somaliland Somaliland Législatives Reportées depuis 2017. Le Somaliland est un État non reconnu ayant fait sécession de la Somalie. Alternance. Le parti d'opposition Waddani (droite islamo-démocrate, populiste, centre-gauche sur le plan économique) remporte un peu plus d'un tiers des sièges et devance d'un seul siège le parti Kulmiye (centre-gauche social-libéral) du président Muse Bihi Abdi. Le Waddani forme une majorité de coalition avec le parti d'opposition Pour la justice et le développement (centre-gauche social-démocrate).

Juin

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau d’Israël Israël Présidentielle Scrutin indirect L'indépendant Isaac Herzog (issu du Parti travailliste, centre-gauche) est élu dès le premier tour.
Drapeau du Pérou Pérou Présidentielle 2e tour. En raison de crises et de scandales politiques, le pays a connu quatre présidents de la République depuis la dernière élection présidentielle en 2016. Le président de transition Francisco Sagasti (Parti violet : centriste) ne se présente pas. Alternance. Pedro Castillo (Pérou libre : gauche radicale socialiste, populiste, conservatrice sur le plan sociétal) est élu avec 50,2 % des voix face à Keiko Fujimori (Force populaire : droite radicale national-conservatrice, populiste, néolibérale). Celle-ci, s'inscrivant dans la continuité idéologique de son père Alberto Fujimori (condamné à 25 ans de prison pour crimes contre l'humanité et corruption), est battue au second tour pour sa troisième élection présidentielle consécutive, alors qu'elle est poursuivie en justice pour soupçons de blanchiment d'argent, appartenance au crime organisé et entrave à la justice.
Drapeau du Mexique Mexique Législatives Malgré un recul qui lui fait perdre sa majorité des deux tiers, la coalition de gauche « Ensemble » du président Andrés Manuel López Obrador, menée par le parti MORENA (gauche) et incluant le Parti vert écologiste (centre-droit conservateur, néolibéral et écologiste) et le Parti du travail (gauche radicale), remporte le scrutin en conservant la majorité absolue des sièges.
Drapeau de la Mongolie Mongolie Présidentielle Le mandat du président de la République n'étant pas renouvelable, le président sortant Khaltmaagiyn Battulga (Parti démocrate : centre-droit libéral-conservateur) n'est pas candidat. Alternance. Ukhnaagiin Khürelsükh (Parti du peuple : centre-gauche social-démocrate) est élu dès le premier tour avec 72,2 % des voix face aux deux autres candidats. Le candidat du Parti démocrate termine dernier avec 6,4 % des voix. Le Parti du peuple dispose par ailleurs d'une large majorité au Grand Khoural d'État (Parlement) depuis les élections législatives de 2020.
Drapeau de l'Algérie Algérie Législatives Élections anticipées. Assemblée sans majorité. Avec un taux de participation de seulement 23 %, le Front de libération nationale (centre-gauche social-libéral) y demeure le premier parti, avec un quart des sièges, mais recule très nettement en perdant un tiers de ses sièges sortants. Le Mouvement de la société pour la paix (droite islamiste, conservatrice, libérale en économie) est la principale force d'opposition, mais avec seulement un sixième des sièges.
Drapeau de la Suisse Suisse Référendums Un ou plusieurs objets sont soumis à la votation.
Drapeau de l'Iran Iran Présidentielle L'Iran est une république islamique et autoritaire. Seuls les candidats approuvés par le Conseil des gardiens de la Constitution sont autorisés à se présenter. Ebrahim Raïssi (Association du clergé militant : principaliste, droite ultraconservatrice, cléricaliste, libérale en économie) est élu dès le premier tour avec 72,4 % des voix. Ses principaux rivaux n'avaient pas été autorisés à se présenter[8]. Le taux d'abstention atteint 51,2 %, un record.
Drapeau de l'Arménie Arménie Législatives Élections anticipées. Le parti Contrat civil (centriste, libéral, populiste) conserve la majorité absolue des sièges. Nikol Pachinian demeure Premier ministre.
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie Législatives Initialement prévu en août 2020, le scrutin est reporté à juin 2021 du fait de la pandémie de Covid-19. Il se déroule durant la guerre du Tigré qui oppose l'armée au gouvernement régional du Tigré en rébellion. Le Parti de la prospérité (multi-ethnique, social-libéral) du Premier ministre Abiy Ahmed remporte une très large majorité absolue des sièges.
Drapeau d'Aruba Aruba Législatives État constitutif du Royaume des Pays-Bas Parlement sans majorité. Le Mouvement électoral du peuple (centre-gauche) de la Ministre-présidente Evelyn Wever-Croes y demeure la première force avec un peu moins de la moitié des sièges, mais son gouvernement de coalition perd sa majorité absolue, les deux autres partis de la coalition ayant perdu l'ensemble de leurs sièges.

Juillet

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau de la Moldavie Moldavie Législatives Élections anticipées, la présidente de la République Maia Sandu souhaitant obtenir une majorité au Parlement pour gouverner. Le Parti action et solidarité (centre-droit social-libéral et pro-européen) de la présidente remporte une majorité absolue des sièges, devançant le Bloc électoral des communistes et socialistes (gauche socialiste, conservatrice, pro-russe et eurosceptique).
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Législatives Élections anticipées, les élections en avril n'ayant pas permis la formation d'un gouvernement. Parlement sans majorité. Le parti Il y a un tel peuple (populiste, attrape-tout, issu des manifestations anti-corruption de 2020-2021) devient le premier parti à l'Assemblée nationale, avec un peu plus d'un quart des sièges. Il devance de quelques sièges la coalition du GERB (centre-droit conservateur) et de l'Union des forces démocratiques (centre-droit conservateur).

En attente de la formation d'un gouvernement.
Drapeau de la Slovénie Slovénie Référendum Référendum d'origine populaire à l'encontre d'une modification de la loi de protection des zones aquifères et cotières. Large victoire du « Non » au projet de loi, avec près de neuf votes valides sur dix. Un résultat confirmé par un nombre suffisant d'inscrits en défaveur du projet, la constitution imposant un minimum de 20 % du total des inscrits votant « Non ».
Le projet de loi rejeté par les électeurs n'entre pas conséquent pas en vigueur.
Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe Présidentielle 1er tour. Le président sortant, Evaristo Carvalho (Action démocratique indépendante : centre-droit chrétien-démocrate et libéral), ne se représente pas. Second tour le 8 août.
Drapeau de Sainte-Lucie Sainte-Lucie Législatives Alternance. Le Parti travailliste (centre-gauche) obtient la majorité absolue des sièges. Son dirigeant Philip Pierre remplace Allen Chastanet (Parti uni des travailleurs : centre-droit chrétien-démocrate et conservateur) au poste de Premier ministre.

Août

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau du Mexique Mexique Référendum Vise à rendre passibles de poursuites pour corruption les anciens présidents, qui bénéficient jusque là d'une immunité pour les faits accomplis au cours de leur mandat. Malgré une très large majorité de votes en faveur du projet, le référendum est invalidé par sa très faible participation. Avec à peine plus de 7 % des inscrits, cette dernière échoue en effet de loin à franchir le quorum de 40 % requis.
Drapeau de la Zambie Zambie Présidentielle, législatives et municipales Alternance. Hakainde Hichilema (Parti unifié pour le développement national : centriste, social-libéral) est élu dès le premier tour avec 59,4 % des voix face à quinze autres candidats dont notamment le président sortant Edgar Lungu (Front patriotique : centre-gauche, 38,3 %).
Le Parti unifié pour le développement national devient le principal parti à l'Assemblée législative avec la majorité absolue des sièges élus.
30- Drapeau de l'Estonie Estonie Présidentielle Scrutin indirect

La présidente sortante Kersti Kaljulaid, éligible pour un second mandat, ne parvient pas à réunir suffisamment de soutiens au Parlement pour présenter sa candidature. In fine, un seul candidat parvient à se présenter, soutenu par la coalition au pouvoir et une partie de l'opposition : le biologiste Alar Karis, directeur du Musée d'histoire naturelle d'Estonie. Il réunit au second tour organisé le 31 août la majorité des deux tiers requise. C'est la première fois en 30 ans qu'une élection présidentielle n'a qu'un seul candidat, une situation qui suscite une remise en question du système électoral en vigueur.

Septembre

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe Présidentielle 2d tour. Carlos Vila Nova (Action démocratique indépendante : centre-droit, parti du président sortant) est élu avec 57,5 % des voix face à Guilherme Posser da Costa (Mouvement pour la libération de Sao Tomé-et-Principe – Parti social-démocrate : centre-gauche).
Drapeau du Maroc Maroc Législatives Parlement sans majorité. Alternance. Le Parti de la justice et du développement (droite islamiste), au pouvoir, perd la quasi-totalité de ses sièges. Le Rassemblement national des indépendants (centre-droit libéral-conservateur) arrive en tête avec environ un quart des sièges.
Drapeau de la Norvège Norvège Législatives Parlement sans majorité. Le Parti travailliste (centre-gauche), principal parti d'opposition, devance le Parti conservateur (droite conservatrice, libérale en économie) au pouvoir et termine premier avec un peu plus d'un quart des sièges.
En attente de la formation d'un gouvernement.
Drapeau des Bahamas Bahamas Législatives Élections anticipées
Drapeau de la Russie Russie Législatives
Drapeau du Canada Canada Législatives Élections anticipées
Drapeau de l'Islande Islande Législatives
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Législatives
Drapeau de la Suisse Suisse Référendums Un ou plusieurs objets sont soumis à la votation.
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Référendum Porte sur la légalisation de l'avortement.

Octobre

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau du Qatar Qatar Législatives Premières élections législatives de l'histoire du pays.
Drapeau du Maroc Maroc Sénatoriales Scrutin indirect.
8- Drapeau de la Tchéquie Tchéquie Législatives
Drapeau de l'Irak Irak Législatives Élections anticipées
Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert Présidentielle
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan Présidentielle
octobre Drapeau du Japon Japon Législatives
Drapeau du Mali Mali Référendum constitutionnel Révision de la constitution en application de l'Accord d'Alger.
octobre Drapeau des Fidji Fidji Présidentielle Scrutin indirect

Novembre

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau d'Haïti Haïti Législatives, sénatoriales, présidentielle et référendum constitutionnel Prévues initialement pour le 26 septembre 2021.
Drapeau du Nicaragua Nicaragua Présidentielle et législatives
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Présidentielle et législatives Législatives anticipées.
Drapeau de l'Argentine Argentine Législatives Renouvellement par moitié de la chambre basse, et par tiers de la chambre haute.
Drapeau du Chili Chili Présidentielle et parlementaires Renouvellement par moitié de la chambre haute.
Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan Législatives Élections anticipées.
Drapeau du Honduras Honduras Présidentielle et législatives
Drapeau de la Suisse Suisse Référendums Un ou plusieurs objets sont soumis à la votation.
Drapeau des Tonga Tonga Législatives
novembre Drapeau de la Barbade Barbade Présidentielle Scrutin indirect. Première élection présidentielle depuis le passage à un système républicain.

Décembre

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau de la Gambie Gambie Présidentielle
Drapeau de Taïwan Taïwan Référendum Quatre questions sont soumises au vote des électeurs : sur la construction dans le récif algal de Datan d'un terminal pour la centrale a gaz de Taoyuan, sur la levée de l'interdiction des importations de porc en provenance des États-Unis, sur la construction de la quatrième centrale nucléaire du pays et sur l'organisation de référendums le même jour que d'autres scrutins nationaux.
décembre Drapeau de la Transnistrie Transnistrie Présidentielle République sécessionniste de Moldavie
décembre Drapeau de l'Algérie Algérie Sénatoriales Renouvellement par moitié. Scrutin indirect.
Drapeau de la Libye Libye Présidentielle et législatives Prévues depuis 2018, elles ne peuvent avoir lieu en raison de la guerre civile en cours.

Date incertaine

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau de la Libye Libye Référendum constitutionnel Porte sur l'adoption d'une nouvelle constitution.
Drapeau de la Somalie Somalie Présidentielle Scrutin indirect qui aurait dû se tenir avant le 8 février, mais dont la tenue est repoussée à une date indéterminée.
Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso Référendum constitutionnel Référendum sur un passage à un régime semi-présidentiel.
Drapeau de la Palestine Palestine Présidentielle État non reconnu par une partie de la communauté internationale.
Drapeau de la Palestine Palestine Législatives État non reconnu par une partie de la communauté internationale.

Tenue incertaine

Date Pays Élections Notes Résultats
Drapeau du Kenya Kenya Référendum constitutionnel

Notes et références