Limerlé

Limerlé

Limerlé
Limerlé
Église de Limerlé.
Blason de Limerlé
Héraldique
Drapeau de Limerlé
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Bastogne
Commune Gouvy
Section Gouvy
Code postal 6670
Code INS 82037
Zone téléphonique 080
Démographie
Gentilé Limerlois(e), Gaudin(ne)s
Population 408 hab. (01/01/2020[1])
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 09′ 28″ nord, 5° 55′ 27″ est
Superficie 800 ha = 8 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : province de Luxembourg
Voir sur la carte administrative de province de Luxembourg
City locator 14.svg
Limerlé
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Limerlé
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Limerlé

Limerlé (Lomescher & Lammescher en luxembourgeois[2], en néerlandais Lomerslaer[3] ou Lomerslaar, en allemand Lamerscher) est une section de la commune belge de Gouvy située en Région wallonne dans la province de Luxembourg.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Histoire

En feuilletant l’histoire, Limerlé se présente avec une orthographe assez variée. C’est ainsi que nous trouvons: Nimerlé en 1403; Lymerlez (1438); Limurlé (1439); Lymerslar (1456); Lymerslaer (1497); Lymerlée (1585); Lemurlé (1599); Limeslé (1604-1716); Limerler (1731).

Archéologiquement parlant, on a trouvé à l'ouest de la localité des ruines romaines et des armes de fer. L’ancienne voie romaine traversait le territoire du sud-ouest au nord-est. Un ancien château aurait existé en vers 1430 ("Le château de Limurlé"). Il a été remplacé par un autre en 1656.

Les seigneurs et la cour de Rouvroy avaient droit de basse et moyenne justice. Mais les seigneurs d'Houffalize s'y réservaient le droit de haute justice sur la seigneurie et la cour de Rouvroy. La seigneurie de Steinbach et Limerlé avaient également droit de haute, moyenne et basse justice (la seigneurie d’Arras à Gouvy, avec droit de justice moyenne et basse seulement, mais qui pour la justice haute dépendait de la prévôté de Bastogne, et Rouvroy était une terre appartenant aux seigneurs de Houffalize.) Ce droit de haute justice est attesté par la présence de gibets dans la région.

Sous le régime français, fusionne avec Bellain, Rouvray et Steinbach.

En 1823, fusionne avec le hameau de Gouvy.

Notes et références

  1. http://gouvy.eu/livre/23-villages/limerle/
  2. Zesummegestallt vum Henri Leyder - Lëtzebuerger Marienkalender 1997 - iwwerschaft 3/2011
  3. « Belgische gemeenten en hun historische vertaling »