Lili Garel

Lili Garel
Biographie
Naissance
Décès

Élise Garel, dite Lili (née Tager à Paris en 1921 et morte à Paris le ) est une résistante juive française qui, avec son époux Georges Garel, sauve de nombreux enfants juifs durant la Shoah.

Biographie

Élise Tager[1] est née en 1921 à Paris.

Ses parents sont des juifs russes émigrés en France en 1919. Elle participe à la Manifestation du 11 novembre 1940 des lycéens et étudiants place de l'Etoile et est emprisonnée en tant que juive pendant trois mois à Fresnes. Elle se réfugie à Lyon à la fin de l'année 1941[2].

Résistante

Résistante, Lili Garel est convoyeuse entre Nice et Lyon, participe au sauvetage d'enfants juifs, avec son époux, Georges Garel, qui devient après la guerre, directeur général, puis président de l'OSE[3],[4].

Son nom de résistance est Elisabeth-Jeanne Tissier[5].

Elle aurait été emprisonnée au Fort de Montluc à Lyon[6]

Mémoires de Georges Garel

Comme le note Katy Hazan dans la préface du livre de Georges Garel, cet ouvrage est paru avec la "volonté tenace" de Lili Garel[7]

Famille

Georges et Lise Garel ont sept enfants[5]: Jean- Renaud, polytechnicien et biochimiste; Anne, médecin; Michel, conservateur des manuscrits hébraïques à la Bibliothèque Nationale de France; Laurent, médecin; Thomas, normalien et physicien; Denis, médecin; et Nathalie, publiciste[8].

Georges Garel est décédé en 1979.

Lili Garel est morte à Paris le 9 novembre 2013, à l'âge de 93 ans[9].

Honneurs

Film

L'historienne Valérie Perthuis-Portheret a réalisé un film qui relate la vie de Lili Garel, et en particulier son rôle dans la nuit de Vénissieux (28-29 août 1943), au cours de laquelle 108 enfants juifs ont été sortis du camp d'internement de Vénissieux (Métropole de Lyon) et sauvés de la déportation[12]. A noter que c'est peu après cet événement que Lili Tager et Georges Garel se marient[13], en 1943[14]. Vénissieux marque le début de l'action sur le terrain de Georges Garel avec l'OSE, jusqu'alors ingénieur à Lyon, et c'est la première implication sur le terrain de Lili Tager, qui venait à peine d'être embauchée dans le bureau de l'OSE à Lyon, comme secrétaire à temps partiel et comme assistante sociale. Elle a 20 ans. Elle n'oublie pas, des années plus tard, le "cauchemar" de Vénissieux[15],[16],[17].

Bibliographie

  • (en) Deborah Dwork. Children with a Star: Jewish Youth in Nazi Europe. Yale University Press, 1993. (ISBN 0300054475), (ISBN 9780300054477)
  • Valérie Perthuis, Le sauvetage des enfants juifs du camp de Vénissieux : août 1942, Lyon, Editions lyonnaises d’art et d’histoire, (ISBN 2-84147-048-2)
  • (en) Deborah Dwork & Robert Jan Pelt. Holocaust: A History. W.W.Norton & Company, 2002. (ISBN 0393051889), (ISBN 9780393051889)
  • Georges Garel. Le sauvetage des enfants juifs par l'OSE. Éditions Le Manuscrit, 2012. (ISBN 2304040462), (ISBN 9782304040463)

Notes et références

  1. Lili Garel nous a quittés à la mi-novembre. pmhdieufit.org.fr.
  2. "Ils nous ont quitté". Elise (Lili) Garel. La Lettre. MRJ MOI. Mémoire des résistants juifs de la M.O.I. Numéro 9, décembre 2013.
  3. Hommage à Lili Garel. Février 2014. www.ose--fr.org.
  4. Kathy Hazan. Inaguraion de la Fresque en hommage aux sauveteurs de l'OSE. Les Enfants & Amis ABADI. 25 mai 2010.
  5. a et b Joel. Sauver les enfants durant l'Occupation en France. J Forum. fr.
  6. Dévoilement de plaque en hommage à Charles Lederman. Intervention de Mme Claude Bassi-Lederman, fille de Charles Lederman.
  7. Georges Garel, Le sauvetage des enfants juifs par l'OSE, 2012, p. 35.
  8. SPÉCIAL GUERRES N°1 FÉV/MAR 2014.
  9. Avis de décès. Lili Garel-Tager. Paris.
  10. (en) Lili Garel. Newsletter of the World Federation of Jewish Child Survivors of the Holocaust. Summer 2003.
  11. Dévoilement de deux nouvelles plaques au siège de l'OSE en présence du grand rabbin de France. www.ose-fr.org.
  12. Hommage appuyé à Lili Garel. Février 2014. www.ose-fr.org.
  13. (en)Deborah Dwork. Children with a Star: Jewish Youth in Nazi Europe, 1993, p. 150.
  14. Cindy Banse, Laurent Beaugitte. Mesurer l'efficacité d'un réseau de sauvetage d'enfants juifs: l'exemple du circuit Garel (Lyon, 1942-1944). Réseaux et société. Colloque CTHS 2015 Réseaux et Société 2015. <hal-01150975.,
  15. (en) Deborah Dwork & Robert Jan Pelt. Holocaust: A History, 2002, p. 334.
  16. Alice Tourlonais. Soixante-dix ans après le sauvetage des enfants juifs du camp de Vénissieux, elles se souviennent. Lyon capitale, 31 août 2012.
  17. Jean-Charles Lemeunier. Événement unique dans l'histoire de la persécution, le sauvetage des enfants juifs de Vénissieux. Expressions. Les nouvelles de Vénissieux. 31 aoôt 2012.

Articles connexes