Liang Wenbo

Liang Wenbo
Image illustrative de l'article Liang Wenbo
Liang Wenbo en 2016
Fiche d'identité
Nom complet Liang Wenbo
Nationalité Drapeau : République populaire de Chine Chinoise
Date de naissance (30 ans)
Lieu de naissance Zhaodong
Professionnel 2004 à aujourd'hui
Meilleur classement mondial 16e
Gains 582 013 £
Break le plus élevé 147
Victoires
Tournoi ranking 1
Autres tournois 0

Liang Wenbo (Chinois: 梁文博, pinyin: Liáng Wénbó) né le 5 mars 1987 à Zhaodong, Heilongjiang, est un joueur de snooker chinois, professionnel depuis 2004.

Il remporte son premier tournoi Ranking le 16 octobre 2016 à l'English Open.

Liang compte deux finales perdues, dont une finale au Shanghai Masters à l'âge de 21 ans.

En 2011, il remporte la coupe du monde par équipes avec l'équipe de Chine.

Carrière

Les débuts (2004-2007)

Liang devient professionnel en 2004, en jouant sur le challenge tour, deuxième division du circuit mondial. Il prend la 104e place du circuit, sur 168 joueurs engagés. Malgré cette performance, il reçoit une invitation pour le circuit principal, en partie grâce à sa victoire au championnat du monde amateur en 2005. 2006 voit sa première qualification pour un tournoi Ranking, au Welsh Open, où il écrase Nigel Bond au premier tour (5-0), avant d'être sorti par Graeme Dott (5-3). Le reste de la saison 2005-2006 est pauvre en résultats, Liang ne franchit plus les qualifications. Il termine la saison 78e, une place éliminatoire. Il est sauvé de la relégation par son classement parmi les qualifiés de l'année, classé parmi les huit premiers "débutants" de la saison.

Liang réalise des progrès lors de la saison 2006-2007, progressant au deuxième tour de qualification, sinon mieux, de chacun des tournois Ranking de la saison. Il se qualifie pour le Grand Prix, où il enregistre une victoire sur le septuple champion du monde Stephen Hendry (3-0). Pour la deuxième année consécutive, il parvient à rejoindre le tableau final du Welsh Open où il retrouve, comme l'année précédente, Nigel Bond. Liang ne réitère pas sa performance de l'année précédente, et Bond l'emporte par 5-3. Liang termine la saison 66e du classement mondial.

Le début de la saison 2007-2008 est plus compliqué pour le jeune chinois, qui manque de justesse la qualification pour le Shanghai Masters et les finales du Grand Prix. Il parvient tout de même au premier tour du Northern Ireland Trophy, mais perd contre Gerard Greene, qui jouait à domicile (5-2). La suite de la saison est une série d'éliminations en qualifications pour Liang, qui perd contre des joueurs souvent mois bien classés que lui. Malgré une saison décevante, il se qualifie pour le championnat du monde 2008.

La révélation (2008-2009)

Liang fait une entrée remarquée au championnat du monde de 2008, en dedans et en dehors du plan sportif. Il est le troisième joueur chinois de l'histoire qualifié pour un championnat du monde de snooker, après Ding Junhui et Liu Chuang. Pour son match du premier tour, il affronte Ken Doherty. Avant le match, Liang manque son entrée, en apparaissant dans l'arène juste après les officiels, au lieu d'attendre d'être annoncé[1]. Obligé de retourner en coulisses en attendant d'être appelé, il est chaudement accueilli à son retour par le public de Sheffield, amusé par l'incident. Mis en confiance, Liang remporte son match contre le champion du monde 1997, 10-5.

Au deuxième tour, contre le Nord-Irlandais Joe Swail, de petits incidents viennent cimenter le soutien du public envers Liang. Il empoche une bille accidentellement, en ouvrant le paquet de rouges, et ne s'en étant pas rendu compte, retourne à son siège. Ce n'est qu'après que Swail le lui ait fait remarquer que Liang revient à la table devant un public amusé. Plus tard, dans la vingt-troisième frame, menant 12-10 Liang célèbre la victoire après avoir empoché la bille de match. Mais Swail revient dans la partie grâce à un snooker et remporte la manche suivante pour égaliser à 12-12.

La manche décisive apporte une controverse qui vient ternir le tableau. Liang, après deux breaks de 34 et 30, est snooké sur une bille jaune. Il manque son premier coup de désnookage, passant par les bandes. En replaçant la bille blanche, l'arbitre commet une erreur en donnant un angle légèrement meilleur à Liang, qui peut ainsi toucher la bille jaune directement. Swail, furieux, déplore après le match l'amateurisme de Liang qui selon lui aurait dû signaler l'erreur de l'arbitre avant de jouer le coup[2]. Certains joueurs prennent la défense de Liang, pointant du doigt le fait que Swail ait donné son consentement à l'arbitre avant le coup, et qu'on ne pouvait pas reprocher à l'un ou l'autre de ne pas avoir pu garder les idées claires devant l'enjeu.

En quart de finale, Liang affronte Ronnie O'Sullivan. Il se maintient à hauteur de l'Anglais le temps d'une session (4-4), avant que ce dernier ne prenne l'ascendant sur le reste de la partie et l'emporte 13-7. Son élimination en quart de finale rapporte 5 000 points à Liang, qui accède à la 40e place mondiale. De ce fait, le processus de qualification est réduit de quatre à deux matchs.

La saison 2008-2009 est décevante pour Liang, qui ne se qualifie pour des tournois Ranking qu'en quatre occasions seulement, sans jamais dépasser le premier tour. Le début de a saison 2009-2010, en revanche, est brillante. Il remporte un tournoi non-ranking en juillet 2009, à Pékin, battant en finale l'Écossais Stephen Maguire (7-6). Au Shanghai Masters 2009, il terrasse quatre joueurs anglais (Peter Ebdon, Ali Carter, Ricky Walden et Shaun Murphy) mais s'incline en finale face au cinquième, Ronnie O'Sullivan (10-5)[3]. Liang poursuit sur sa lancée au UK Championship. Avec deux victoires contre Ryan Day et Mark King, il se qualifie pour les quarts de finale et s'incline lourdement contre John Higgins (9-2). En fin de saison, il retrouve Ronnie O'Sullivan au premier tour du championnat du monde, et perd de nouveau, 10-7.

En perte de vitesse (2010-2013)

Les trois saisons suivantes sont anecdotiques pour Liang, qui se qualifie pour douze des trente tournois Ranking au programme. Il réalise sa meilleure performance, un deuxième tour, à l'Australian Goldfields Open 2011. Entré au top 16 au terme de la saison 2009-2010, il figure au 37e rang à la fin de l'exercice 2011-2012.

Coup d'accélérateur (2015-2016)

Au championnat du Royaume-Uni, il atteint la finale de l'une des plus grandes compétitions de snooker au monde, opposé à Neil Robertson il s'incline 5-10 .

Il remporte son premier titre à l'English Open le 16 octobre 2016 contre Judd Trump (9-6).

Compétitions par équipe

En dehors de ses résultats personnels, Liang s'impose aux Jeux asiatiques de 2010 et à la coupe du monde de snooker 2011 associé à son compatriote Ding Junhui.

Palmarès

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois majeurs [4] 0 0
Autres tournois Ranking 1 2
Tournois Ranking mineurs 0 1

Titres

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableaux
2016-2017 English Open Drapeau : Angleterre Manchester Drapeau : Angleterre Judd Trump 9-6 Tableau

Finales perdues

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableaux
2009-2010 Shanghai Masters Drapeau : République populaire de Chine Shanghai Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 5-10 Tableau
2010-2011 European PTC - Event 3 Drapeau : Allemagne Rüsselsheim Drapeau : Écosse Marcus Campbell 0-4
2015-2016 UK Championship Drapeau : Angleterre York Drapeau : Australie Neil Robertson 5-10

Notes et références

  1. « Liang Wenbo's days at Crucible Theatre 2008 », sur www.youtube.com (consulté le 2 mars 2013)
  2. (en)« Liang edges out Swail in classic », BBC (consulté le 21 mars 2013)
  3. (en) « O'Sullivan seals Shanghai Masters », BBC (consulté le 21 mars 2013)
  4. Championnats du monde, UK Championship et Masters

Liens externes