Les Trois Mousquetaires : Milady

Les Trois Mousquetaires : Milady
Réalisation Martin Bourboulon
Scénario Alexandre de La Patellière
Matthieu Delaporte
Musique Guillaume Roussel
Acteurs principaux
Sociétés de production Chapter 2
Pathé Films
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Espagne
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre cape et épée
Durée 115 minutes
Sortie 2023

Série Les Trois Mousquetaires

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Les Trois Mousquetaires : Milady est un film franco-germano-hispano-belge réalisé par Martin Bourboulon et sorti en 2023.

C'est la suite du film Les Trois Mousquetaires : D'Artagnan et la deuxième partie de l'adaptation cinématographique du roman du même nom d'Alexandre Dumas.

Synopsis

Constance Bonacieux est enlevée sous les yeux de D'Artagnan. Dans une quête effrénée pour la sauver, le jeune mousquetaire est contraint de s'allier à la mystérieuse Milady de Winter. Alors que la guerre est déclarée, Athos, Porthos et Aramis ont déjà rejoint le front. Par ailleurs, un terrible secret du passé va briser toutes les anciennes alliances[1].

Fiche technique

Médias externes
Images
Affiche officielle sur le site Allociné
Vidéos
Bande-annonce officielle sur le compte YouTube de Pathé

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution

Production

Genèse et développement

Le projet et le casting ont été annoncé le 11 février 2021[4]. Produit par Dimitri Rassam pour Chapter 2 et Pathé, il a été co-produit par M6 Films, l'allemand Constantin Film et l'espagnol DeAPlaneta[4]. Il a été pré-acheté par M6, OCS et Canal Plus[4]. Le budget de la saga en deux parties est de 72 millions d'euros[9],[10]. Le scénario des deux films a été co-écrit par Matthieu Delaporte et Alexandre De La Patellière[10]. La bande originale a été composée par Guillaume Roussel[4]. Pathé sortira le film en salles en France et gérera les ventes internationales[4].

Tournage

Les Trois Mousquetaires : D'Artagnan et Les Trois Mousquetaires : Milady ont été tournés conjointement pendant 150 jours en France[11], dans des monuments tels que le Palais du Louvre, l'Hôtel des Invalides à Paris, les châteaux de Fontainebleau (Seine-et-Marne), le Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), le Fort la Latte (Côtes-d'Armor), le Château de Pierrefonds et Chantilly (Oise), le château de Fontaine-Henry (Calvados) ainsi que la citadelle de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) et le centre-ville historique de Troyes (Aube)[10],[12].

Le tournage débute le 16 août 2021[13] et se termine le 3 juin 2022 au château de Farcheville (Essonne)[14],[15].

L'intégralité du tournage se déroule en France, et, à part pour un jour en studio, totalement en décors naturels aménagés[16],[17].

Début , l'équipe tourne à Compiègne (Oise), puis se rend dans la ville de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), notamment au Fort National, qui fait office de doublure pour les fortifications de La Rochelle[18],[19], ainsi que sur la plage de l’Éventail[20]. La plage Bonaparte de Plouha (Côtes-d'Armor) sert également de décor[21], ainsi que le Fort la Latte à Plévenon[22]. Ces décors des Côtes-d'Armor servent de cadre aux scènes du siège de la Rochelle, présenté dans le deuxième film.

Le tournage se déroule également en Île-de-France, notamment à Paris (hôtel des Invalides, le palais du Louvre) et en Seine-et-Marne (château de Fontainebleau[23], cité épiscopale et cathédrale de Meaux[24]), ainsi que dans l'Oise (château de Chantilly) et le Val-d'Oise (Mériel)[25],[26], les Yvelines (château de Saint-Germain-en-Laye)[27], la Seine-Saint-Denis (Maison d'éducation de la Légion d'honneur à Saint-Denis), et les Hauts-de-Seine (Levallois-Perret)[28].

En , le tournage reprend après une pause d'un mois. Néanmoins, il est à noter que les deux films sont tournés en même temps et dans le désordre : la première partie du tournage ne coïncide pas forcément avec la première partie du diptyque (les scènes du siège de la Rochelle ayant été filmées à l'automne 2021 n'apparaîtront par exemple que dans le deuxième volet). En , l'équipe prend ses quartiers à Troyes, notamment dans la Maison de l'outil et de la pensée ouvrière, dont une des salles servira par exemple de base au décor de la chambre de D'Artagnan[29],[12]. Le tournage se déroule également le même mois aux Hospices de Beaune (Côte-d'Or)[30] ainsi que sur le domaine du Valpendant dans la commune de Presles (Val-d'Oise) et le château de la Cordelière à Chaource (Aube)[31]. En , le tournage se déplace au château de Farcheville (Essonne)[32], puis à Moret-Loing-et-Orvanne (Seine-et-Marne)[33].

Prévu pour courir jusqu'au [34], le tournage reprend pour quelques jours après le festival de Cannes, pour finalement terminer le au château de Farcheville[35],[36]. Le tournage des deux films aura ainsi duré 150 jours[37].

Post-production

À la suite des réactions du public au premier opus D'Artagnan, le réalisateur Martin Bourboulon va infléchir légèrement ses choix esthétiques et narratifs pour le second film : il décide notamment de modifier légèrement la colorimétrie à l'étalonnage par rapport au premier film : « Milady est plus clair, plus lumineux que D’Artagnan. Mais cette différence de tonalité entre les deux volets était inscrite dans l’histoire.(...) Cela étant dit, j’avoue qu’on a pris en compte le retour des spectateurs. On a choisi de proposer une colorimétrie plus lumineuse, plus claire et plus brillante à la suite des avis sur le premier film. On voulait jouer davantage sur les contrastes. Dans D’Artagnan, il y avait, c’est vrai, une image un peu encaissée : le deuxième volet devait être plus brillant[38]. ». Ces petits ajustements se sont également étendus au montage du film, pour donner plus de place aux personnages de Porthos et Aramis, par exemple : « Un peu à la manière de la colorimétrie, on a rééquilibré des choses sur les personnages eux-mêmes. On a aussi voulu redonner plus de place à Aramis [Duris] et Porthos [Marmaï], accentuer l’ambiguïté de Milady… Et on a dans le même temps amplifié certains partis pris qui nous semblaient bons et que le public avait bien reçus. Je pense au mouvement du film, à une certaine dynamique, un certain rythme… »[39].

Musique

Les Trois Mousquetaires : Milady
Bande Originale du Film

Bande originale
Sortie
Durée 43:28
Genre Musique de film
Format CD, téléchargement numérique
Compositeur Guillaume Roussel
Label Milan Records

La bande originale du film est, comme pour le premier opus, composée par Guillaume Roussel, élève de Hans Zimmer. Elle sort le sous le label américain Milan Records[40],[41].

Sortie

Le film est présenté en première mondiale au Festival Varilux de cinéma français à Rio de Janeiro, Brésil le [42]. Les avant-premières parisiennes ont officiellement lieu le à l'UGC Normandie, puis au Grand Rex.

Pathé sort le film en salles en France le [10].

Accueil

Accueil critique

En France, le site Allociné propose une moyenne de 3,35, d'après l'interprétation de 36 critiques de presse. Le site américain Rotten Tomatoes propose un score de 87 % et une note moyenne de 7,6/10 à partir de l'interprétation de 45 critiques[44].

Box-office

France

Pour son premier jour d'exploitation en France, Les Trois Mousquetaires : Milady réalise 149 164 entrées, dont 75 725 entrées en avant-première, pour un total de 2 670 séances sur 724 salles[45]. Le film se positionne en seconde place du box-office des nouveautés pour sa journée de démarrage, derrière Wonka (184 927 entrées)[46]. Pour son premier week-end d'exploitation en France, le film cumule 611 371 entrées sur 12 807 séances[47] dans 724 salles[48], le plaçant en deuxième place du box-office, derrière Wonka (689 706 entrées)[47]. Le film cumule 711 192 entrées pour sa première semaine d'exploitation[49].

Le film cumule 1 173 072 entrées pour sa deuxième semaine d'exploitation, le plaçant en troisième place du box-office français[50]. Au bout de 14 semaines d’exploitation dans les salles françaises, le film totalise 2 576 308 entrées.

International

Marchant dans les pas du premier opus du diptyque Les Trois Mousquetaires : D'Artagnan, seul film français en exploitation sur plus de 50 marchés étrangers en 2023[52], Les Trois Mousquetaires : Milady entame une large tournée internationale fin 2023 et début 2024.

Au démarrage, les chiffres sont à la baisse comparés aux 1 650 000 entrées et 9.1 millions d'euros de recettes comptabilisés par le premier volet internationalement en décembre 2023, après 9 mois d'exploitation[53].

Cependant, le film accumule 175 081 entrées et 1 180 052 euros de recettes sur 21 territoires en décembre 2023, troisième film français au box-office international derrière Anatomie d'une chute de Justine Triet, porté par ses nombreux prix et un bouche-à-oreilles fort, et le drame psychologique Dogman de Luc Besson, deux film respectivement partiellement ou entièrement en langue anglaise contrairement à l'adaptation du classique de la littérature de Dumas[53].

En janvier 2024, le film passe deuxième de ce tableau d'entrées des films français distribués dans les salles internationales et rajoute 214 630 entrées et 1 106 133 euros de recettes sur 18 territoires pour un cumul de 403 164 entrées et 2 345 723 euros de recettes hors-France après deux mois d'exploitation mondiale[54].

En février 2024, le film est le cinquième film français le plus vu en salles internationalement et rajoute 224 464 entrées et 1 084 296 de recettes à son total hors France qui s'élevait alors à 638 028 entrées et 3 499 406 glanés dans le monde[55].

En mars 2024, le film est le quinzième film français le plus vu en salles hors ses frontières avec 22 755 entrées supplémentaires. totalisant 665 873 entrées et 3 678 009 de recettes grâce à son exploitation sur 5 territoires supplémentaires lors de sa tournée[56].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 2 576 308 entrées,[57] 27 mars 2024 14
Drapeau du Mexique Mexique 106 000 entrées[54] 7 janvier 2024 1
Drapeau de la Russie Russie 80 169 entrées 31 mars 2024 8
Drapeau de l'Italie Italie 47 931 entrées 25 février 2024 2
Espagne 44 385 entrées 4 février 2024 2
Brésil 18 481 entrées[57] 21 janvier 2024 4
Monde 695 235 entrées en cours 28

Monde Total mondial 3 271 543 entrées
22 047 317 USD[58]
en cours 28

Distinctions

Organisme Date cérémonie Récompense Catégorie Présélectionné(es) État Références
Académie des arts et techniques du cinéma 23 février 2024 Césars Meilleure musique originale Guillaume Roussel Nommé [59],[60]
Meilleur son David Rit, Gwennolé Le Borgne, Olivier Touche, Cyril Holtz, Niels Barletta Nommés [59],[60]
Meilleure photographie Nicolas Bolduc Nommé [59],[60]
Meilleurs costumes Thierry Delettre Nommé [59],[60]
Meilleurs décors Stéphane Taillasson Récompensé [59],[60]
Meilleurs effets visuels Olivier Cauwet Nommé' [59],[60]
PIDS Enghien
(Paris Images Digital Summit - Festival des Effets Spéciaux)
31 janvier 2024 Digital Creation GENIE Awards Meilleurs Effets Visuels – Long Métrage Olivier Cauwet (BUF Superviseur VFX), Simon Beausoleil (BUF Producteur VFX)
pour BUF – CGEV (Compagnie Générale des Effets Visuels) – Mac Guff
Nommés [61],[62]

Références historiques et anachronismes

Les auteurs du film suivent les pas de Dumas en s'arrangeant, comme lui, avec la vérité historique en parsemant leur film de quelques anachronismes par goût esthétique ou narratif.[citation nécessaire] On peut notamment relever :

Costumes

  • La France ne commence à instaurer l'uniforme militaire qu'à partir des années 1660 mais les mousquetaires, en tant que troupe d'élite du roi, portent dès 1622 une casaque bleue à quatre pans ornée de croix blanches fleurdelisées par-dessus leurs habits civils. Par goût esthétique, et contre l'avis du conseiller historique du film Julien Wilmart[63], l'équipe du film remplace ces casaques par des manteaux bleu marine portant un blason en forme de croix cousu sur l'épaule. On notera néanmoins que ces manteaux sont toujours dénommés « casaques » dans les dialogues.
  • On peut voir que le personnage de Benjamin de la Fère porte des lunettes à branches, or ces lunettes n'apparaissent qu'au XVIIIe siècle. À l'époque du film, les lunettes seraient plus vraisemblablement des bésicles.

Personnages

Hannibal

Le scénario inclut, parmi plusieurs personnages qui ne sont pas présents dans les romans de Dumas, un mousquetaire noir dénommé Hannibal, interprété par Ralph Amoussou[64],. Personnage fictif au règne de Louis XIII, Hannibal est librement inspiré de la lecture du roman de Frédéric Couderc Prince ébène, publié en 2003 aux Presses de la Renaissance puis Pocket en 2005. Après plus de deux siècles d'oubli, Prince ébène révèle l'existence d'Aniaba, jeune prince venu d'Afrique, devenu le « filleul » de Louis XIV lors de son baptême célébré par Bossuet. Premier mousquetaire noir de l'Histoire en Europe (et premier officier noir de l'armée française)[65], Aniaba a guerroyé tout comme son double Hannibal (mais en Flandres) avant que sa trace se perde en Afrique.

Ce choix narratif rétablit cependant une certaine vérité historique en rapprochant Aniaba (arrivé en France en 1688) du véritable temps de service des quatre fameux soldats. En effet, ce n'est qu'entre 1640 et 1644 que les vrais Charles de Batz de Castelmore d'Artagnan, Armand d'Athos, Isaac de Porthau et Henri d'Aramitz entrèrent tous réellement chez les mousquetaires, après qu'ils ont fait leurs preuves en tant que cadets-gentilhommes dans la compagnie des Essarts du régiment des Gardes-Françaises sous Louis XIV et le ministère du cardinal Mazarin pour la majorité voire totalité de leur service et non pas Louis XIII et Richelieu comme Dumas a fictionnalisé leurs histoires dans le premier roman de sa trilogie. Seul Jean-Armand du Peyrer, comte de Trois-Villes (dit de Tréville) fut vraiment mousquetaire au siège de La Rochelle durant la période du roman et ne devint capitaine des mousquetaires qu'en 1634, commandant effectivement ces quatre gentilhommes (provenant tous de son entourage familial direct et indirect) dans ses effectifs.[citation nécessaire]

Le nom choisi pour le personnage, outre sa sonorité similaire avec celui de son inspiration réelle, est un clin d'œil hommage[citation nécessaire] au premier major-général afro-descendant d'une armée européenne Abraham Petrovitch Gannibal (aussi dit Hannibal) dans l'armée impériale russe au XVIIIe siècle. Comme Aniaba, il était lui aussi un prince africain. Il a précédé de quelques années ses contemporains généraux pionniers dans les forces armées françaises : les trois franco-caribéens Thomas Alexandre Dumas, père du romancier Alexandre Dumas auteur de la Trilogie des Mousquetaires adaptée par ces films (et qui aurait inspiré les traits physiques et de caractère du personnage de Porthos), ainsi que Joseph Serrant, comme le général d'abord dans l'armée révolutionnaire française puis dans la Grande Armée de Napoléon. Un autre Noir est dans l'armée impériale de l'Empereur Napoléon: il s'agit du général métis franco-polonais Władysław Franciszek Jabłonowski .[citation nécessaire]

Le comte de Chalais

Henri de Talleyrand-Périgord, comte de Chalais, a certes existé et conspiré en 1626 contre Richelieu. Mais il n'a pas sa place dans le roman. Dumas ne l'y avait pas intégré. En 1627, année où situe l'intrigue, il était mort décapité depuis un an[66].

Dialogues

La première bande-annonce des deux films, révélée le , fait entendre quelques répliques inspirées de citations historiques célèbres :

  • La réplique du capitaine de Tréville, « Mousquetaires, vous êtes soldats pour mourir, je vous emmène là où on meurt. » est inspirée d'une citation célèbre du général Oscar de Négrier : « Vous autres légionnaires, vous êtes soldats pour mourir et je vous envoie où l'on meurt ! »[67].

Futur

La même équipe de production (Chapter 2 et Pathé) et les mêmes scénaristes vont ensuite réaliser une autre adaptation à gros budget de Dumas, consacrée cette fois au Comte de Monte-Cristo[68]. Pour ce film, Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière signeront le scénario ainsi que la réalisation. La sortie en salles est fixée au [69].

Le , Dimitri Rassam annonce qu'un troisième film est prévu, il devrait sortir d'ici à 2027 et adapter le roman Vingt Ans après.

Pathé et Chapter 2 développent également deux séries dérivées en lien avec les films, l'une au titre international de Milady Origins, centrée sur le passé du personnage éponyme et l'autre Black Musketeer centrée sur le personnage de Hannibal, inspiré du personnage réel d'Aniaba, le premier et unique mousquetaire noir de l'Histoire.

Le tournage prévu pour le deuxième trimestre 2023[71]. Les deux séries seront, supervisées par Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière[72], avec deux équipes de scénaristes plus particulièrement dédiées à chaque série : Judith Havas et Simon Jablonka pour la série consacrée à Milady Origins et Thomas Mansuy et Mathieu Leblanc, avec Sarah Malléon et Nils-Antoine Sambuc, pour Black Musketeer. Ces deux séries seront coproduites et diffusées par Disney+[73].

Dédicace

Ce film est dédié à la mémoire de Martinus Van Lunen[réf. nécessaire].

Notes et références

  1. « Pathé International : Les Trois Mousquetaires », sur patheinternational.com (consulté le )
  2. Fabien Lemercier, « 340 longs métrages produits par la France en 2021 », sur Cineuropa,
  3. Thomas Baurez, Thierry Chèze et Gaël Golhen, « Au cœur de l'action - Dans les coulisses des Trois Mousquetaires », Première,‎ .
  4. a b c d e f et g (en) Elsa Kelassy, « Dimitri Rassam, Pathe Team on Big-Budget ‘The Three Musketeers’ Film Adaptation (EXCLUSIVE) », sur Variety,
  5. « Les trois mousquetaires: Milady », sur Cineuropa (consulté le )
  6. a et b « Les Trois Mousquetaires - Milady de Martin Bourboulon », sur Unifrance (consulté le ).
  7. « Les Trois Mousquetaires : Milady | Visas et Classification | CNC », sur CNC.fr (consulté le )
  8. Alissa Serna, « Olivier Le Montagner de retour chez lui pour la sortie du film "Les Trois mousquetaires" », sur Le Journal de Saône-et-Loire,
  9. Emma Poesy, « La tonitruante bande-annonce des Trois Mousquetaires affiche ses ambitions hollywoodiennes », sur Le Figaro,
  10. a b c et d (en) Elsa Keslassy, « ‘The Three Musketeers: D’Artagnan:’ Trailer, Official Poster Unveiled by Pathe, Chapter 2 (EXCLUSIVE) », sur Variety,
  11. Dimitri Rassam, « Tweet de Dimitri Rassam », sur Twitter,  : « 150 jours de tournage (8 mois) »
  12. a et b « Troyes : tournage de deux films sur Les Trois Mousquetaires », sur YouTube,
  13. « Les trois mousquetaires de Martin Bourboulon entre en tournage », sur Le Film français,
  14. Stéphane Joby, « Au château de Farcheville (Essonne), derniers jours de tournage pour Les Trois Mousquetaires, aventure au long cours de @MBourboulon », sur Twitter,
  15. Dimitri Rassam, « Clap de fin de tournage », sur Twitter,
  16. « C'est l'un des projets les plus ambitieux du cinéma français. Le tournage pendant 7 mois de l'adaptation du roman d'Alexandre Dumas, Les trois mousquetaires », sur www.rtl.fr (consulté le ).
  17. « La France de d'Artagnan - uMap », sur umap.openstreetmap.fr (consulté le )
  18. « Saint-Malo - Les « Trois Mousquetaires » invertissent le Château de Saint-Malo », sur Le Télégramme, (consulté le ).
  19. « Saint-Malo. Les Trois Mousquetaires : un tournage exceptionnel et en public ! », sur Ouest-France, (consulté le ).
  20. « Cassel et Duris à l’assaut de Saint-Malo sur le tournage des Trois Mousquetaires », sur Ouest France, (consulté le ).
  21. « Cinéma : le film Les Trois Mousquetaires en tournage plage Bonaparte à Plouha », sur actu.fr, (consulté le ).
  22. « Les trois mousquetaires ont investi le Fort-La-Latte, à Plévenon », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  23. « Fontainebleau. Casting : postulez pour le tournage des Trois Mousquetaires au château », sur Actu.fr, (consulté le ).
  24. « Meaux accueille des stars du cinéma pour le tournage d'un film historique », sur actu.fr, (consulté le ).
  25. (en) Elsa Keslassy, « Pathé, Dimitri Rassam’s $85-Million The Three Musketeers – d’Artagnan – Milady Kicks Off Filming in France », sur Variety, (consulté le ).
  26. « Val-d'Oise : des figurants recherchés pour un film avec Vincent Cassel, Eva Green et François Civil », sur actu.fr, (consulté le ).
  27. « Yvelines. Saint-Germain-en-Laye. Un casting pour le film « Les Trois Mousquetaires – Milady » », sur actu.fr (consulté le ).
  28. « Les Trois Mousquetaires à Levallois », sur Ville de Levallois, (consulté le ).
  29. « Troyes : Les Trois Mousquetaires s’invitent à la Maison de l’Outil », sur canal32.fr (consulté le ).
  30. « Beaune. Le tournage des Trois mousquetaires investit l’Hôtel-Dieu avec Vincent Cassel, François Civil, Romain Duris et Pio Marmaï », sur www.bienpublic.com (consulté le ).
  31. Par Chaource, « Film « les Trois Mousquetaires » – Tournage à la Cordelière », sur Chaource en pays d'Armance (consulté le ).
  32. « Casting figurants Essonne à Farcheville pour le film Les 3 mousquetaires », sur Laminute.info (consulté le ).
  33. « Moret. Un tournage avec des stars du cinéma va perturber le centre-ville », sur actu.fr (consulté le ).
  34. Thomas Baurez, Thierry Chèze et Gaël Golhen, « Au cœur de l'action - Dans les coulisses des Trois Mousquetaires », Première,‎ .
  35. « Tweet de Stéphane Joby le 1 juin 2022 », sur Twitter, (consulté le ).
  36. « Tweet de Dimitri Rassam le 3 juin 2022 (1) », sur Twitter, (consulté le ).
  37. « Tweet de Dimitri Rassam le 3 juin 2022 (2) », sur Twitter, (consulté le ).
  38. « Et la lumière fut », Première, no 546,‎ , p. 43 (lire en ligne)
  39. « La suite dans les idées », Première, no 546,‎ , p. 45
  40. (en) « Home », sur My Site 1 (consulté le )
  41. (en-US) « ‘The Three Musketeers – Part II: Milady’ Soundtrack Released | Film Music Reporter » (consulté le )
  42. (pt-BR) Victor Hugo Furtado, « Festival Varilux 2023 :: Os Três Mosqueteiros: Milady será exibido em sessão especial no RJ », sur Papo de Cinema,
  43. (en) « The Three Musketeers: Part II - Milady », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  44. « TOP premier jour des sorties du mercredi 13 décembre 2023 », sur Zickma, .
  45. Jules Dreyfus, « Box-office 1er jour : Wonka à la course avec Les Trois Mousquetaires : Milady », sur Boxoffice Pro, .
  46. a et b Tanguy Colon, « Box-office week-end : Wonka comme un chef », sur Boxoffice Pro, .
  47. « Top week-end du 13 au 17 décembre 2023 », sur Zickma,
  48. « JPBoxOffice - Hebdo France - DU 13 AU 19 Décembre 2023 », sur JPBoxOffice (consulté le ).
  49. Jules Dreyfus, « Box-office hebdo : Wonka maintient le cap », sur Boxoffice Pro, .
  50. « Les 10 plus grands succès français en salle à l’international en 2023 », sur Unifrance, , p. 5-6, 8
  51. a et b « Box-office international des films français - Décembre 2023 », sur Unifrance,
  52. a et b « Box-office international des films français - Janvier 2024 », sur Unifrance,
  53. « Box-office international des films français - Février 2024 », sur Unifrance,
  54. « Box-office international des films français - Mars 2024 », sur Unifrance,
  55. a et b « Les Trois Mousquetaires : Milady (2023) », sur JPBoxOffice (consulté le ).
  56. (en) « The Three Musketeers - Part II: Milady (2023) », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  57. a b c d e et f « César Nominations 2024 », sur offi.fr (consulté le )
  58. a b c d e et f « Le palmarès complet des César 2024 », sur Vanity Fair France (consulté le )
  59. « GENIE Awards – Les lauréats 2024 », sur pids-enghien.fr, (consulté le )
  60. « PIDS Enghien - Présentation », sur pids-enghien.fr (consulté le )
  61. « Tweet de Julien Wilmart le 23 février 2023 », sur Twitter, .
  62. (en) Elsa Kelassy, « Dimitri Rassam, Pathe Team on Big-Budget ‘The Three Musketeers’ Film Adaptation (EXCLUSIVE) », sur Variety, .
  63. « L’avant-garde nègre – XVIIe siècle : Louis Aniaba – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le ).
  64. « La mort du comte de Chalais », sur www.historia.fr (consulté le )
  65. « Belfort : le général de Negrier - France Bleu », sur ici, par France Bleu et France 3 (consulté le )
  66. Fred Teper, « Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte annoncent de nombreux projets de films et de séries (Actus) », sur Les Chroniques de Cliffhanger & Co, (consulté le ).
  67. « "Le Comte de Monte-Cristo": la sortie du film avec Pierre Niney avancée de six mois », sur BFMTV (consulté le )
  68. « « Les Trois Mousquetaires » : les secrets d'un blockbuster 100 % français », sur lejdd.fr (consulté le ).
  69. (en) Elsa Keslassy, « Pathé Steps Into Upscale Drama With Napoleon, Black Musketeer Series », sur Variety, (consulté le ).
  70. (en) Elsa Keslassy, « Disney+, Pathe, Chapter 2 Team on ‘Three Musketeers’ Spinoff Series, ‘Milady Origins,’ ‘Black Musketeer’ (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le ).

Annexes

Articles connexes

Liens externes