Les Enfants sur la place publique

Les Enfants sur la place publique

Jésus bénit les jeunes enfants, d'après Gustave Doré.

Les Enfants sur la place publique est une illustration employée par Jésus-Christ pour souligner l'inconsistance de la sagese strictement humaine. Relatée dans l'Évangile selon saint Luc (Lc 7:31-35) cette simple comparaison n'est pas à proprement parler une 'parabole'.

L'enfant aux Cerises d'Édouard Manet. Les enfants sont souvent l'exemple de l'innocence.

Texte

Évangile selon saint-Luc, chapitre 7, versets 31 à 35 :

« À qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils ? Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui, se parlant les uns aux autres, disent : Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé ; nous vous avons chanté des complaintes, et vous n'avez pas pleuré. Car Jean Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites : Il a un démon. Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. »

D'après la Bible traduite par Louis Segond.

Interprétation

Un prêtre, le Père Pujol, explique que nous sommes comme les pharisiens de l'époque de Jésus et que nous préférons le confort de nos vies à la dureté de la foi, et de ses obligations. « Nous aussi nous courrons ce danger. Que de fois nous critiquons tout: si l'Église a dit ceci ou cela, si elle a dit le contraire...; et de même pour Dieu et les autres. Au fond, peut-être inconsciemment, nous voulons justifier notre paresse et notre manque de désir d'une véritable conversion, notre commodité et notre manque de docilité[1].» Pour ce Père, nous ne devons pas avoir peur de nous convertir, et de vivre pleinement notre foi afin d'accueillir le Sauveur qu'est le Messie.

Références

  1. Homélie du Père Pujol sur le mercredi de la 24e semaine du temps ordinaire, deuxième paragraphe [1]