LGV Madrid-Barcelone-Figueras

LGV Madrid-Barcelone-Figueras
⇒ Voir la carte de la ligne. ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Un Talgo 350 entre Madrid et Tarragone
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Villes desservies Madrid, Saragosse
Tarragone, Barcelone
Figueras
Historique
Mise en service 2008 – 2013
Caractéristiques techniques
Longueur 752 km
Vitesse maximale
commerciale
310 km/h
Vitesse maximale
de conception
350 km/h
Écartement standard (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Pente maximale 12,5 
Nombre de voies Double voie
Signalisation ETCS niveau 2
Trafic
Propriétaire ADIF
Exploitant(s) RENFE
Trafic AVE, Avant, Altaria

La LGV Madrid - Barcelone - Figueras est une ligne à grande vitesse espagnole constituée de trois tronçons, mis en service en 2003 (entre Madrid et Lérida), puis en 2008 (entre Lérida et Barcelone)[1] et enfin en 2013 (entre Barcelone et Figueras). Elle est connectée au réseau ferré français par le biais de la LGV Perpignan - Figueras transfrontalière qui traverse les Pyrénées par un tunnel de 8 km de long sous le col du Perthus. Elle permet de relier les villes de Madrid et Barcelone en 2h30. Le dernier tronçon Barcelone - Figueras comporte un tunnel et une nouvelle gare sous Barcelone.

Le tronçon Barcelone-Sants - Figueras a été inauguré le et mis en exploitation commerciale le . À cette date, ne manquent que l'interconnexion à Figueres et la mise en service de la future gare de Barcelone-Sagrera (prévue pour 2022-2023).

Au premier semestre 2017, la LGV a transporté 2,15 millions de voyageurs, représentant une part de marché de 65,3% sur la liaison Madrid-Barcelone, devant le transport aérien et le transport routier[2].

Malgré les retards, la ligne a été achevée au début de l'année 2013.

Histoire

La ligne a été ouverte en trois étapes entre Madrid et Lérida (2003) puis entre Lérida et Barcelone (2008) et enfin (2011) entre la Figueres-Vilafant et Perpignan. Le troisième tronçon est en cours de construction mais a pris du retard notamment pour le tunnel sous Barcelone et les tunnels Girona I et Girona II sous Gérone. En , ces trois tunnels ont été achevés[3]. La mise en service, originellement prévue pour 2009, a été effectuée le .

Evolution du trafic

Année Trafic annuel
(en millions de voyageurs)[4]
2014 3,44
2015 3,72
2016 3,87

Exploitation

Desserte internationale depuis décembre 2013

Carte schématique du réseau des trains Renfe-SNCF en Coopération gérés par Elipsos, juin 2014
AVE Marseille Madrid

L'ouverture d'une desserte continue entre la France et l'Espagne a été inaugurée le , avec une liaison Paris-Barcelone[5]. Cette date correspond à la date de changement de la grille des trains publiée en France, dite horaires hiver. Les billets sont en vente dès le .

Le compte rendu d'une rencontre entre les ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et José Manuel Garcia-Margallo indique que l'inauguration est « prévue en novembre », alors qu'un sommet franco-espagnol doit avoir lieu en Espagne le [6].

D'après l'AFP, le , le ministre espagnole des Transports, Ana Pastor, a annoncé le premier train à grande vitesse reliant directement Paris à Barcelone, en un peu plus de six heures, pour le . Le voyage de bout en bout dure six heures et 20 minutes grâce à la suppression de changement de train à Figueres. Le service direct commence avec deux trajets aller-retour chaque jour.

Lorsque le tronçon Perpignan et Nîmes, prévu pour 2021 pour le moment, sera achevé, le Barcelone-Paris ne durera plus que 5h35[7],[8].

L'ouverture de cette ligne a été marquée par une dizaine de reports avant son inauguration[9].

Dessertes TGV commercialisées en service à partir du .

Gares
N° train sens France-Espagne 9741 9711 9715 9729 9731
Paris-Lyon X X
Lyon-Part Dieu X ! !
Valence TGV X ! X
Marseille-Saint-Charles ! ! ! X
Aix-en-Provence TGV ! ! ! X
Avignon TGV ! ! ! X
Nîmes X X X X
Montpellier-Saint-Roch X X X X
Béziers ! ! ! X
Toulouse-Matabiau ! ! ! X !
Carcassonne ! ! ! X !
Narbonne X X X ! !
Perpignan X X X X X
Figueres Vilafant X X X X X
Gérone X X X X X
Barcelone-Sagrera TAV ! ! ! ! !
Barcelone-Sants X X X X X
Saragosse X
Madrid X
N° train sens Espagne-France 9738 9706 9702 9726 9724

Ouverture à la concurrence en 2020

Pour préparer l'ouverture à la concurrence, Renfe Operadora a misé sur l'Avlo (abréviation de AVE low cost) des S-106 et des S-112, démunis de classes business et de voitures bars, afin de réduire les coûts, avec 581 et 438 places (c'est-à-dire une augmentation de 20 % pour la S-112) respectivement. Le premier Avlo circulera le sur l'axe Madrid - Saragosse - Barcelone, même si les premiers billets seront vendus en . Ce nouveau secteur sera géré par Félix Martín Merino[10],[11].

Galerie

Notes et références

  1. Structurae, « Ligne à grande vitesse Madrid - Saragosse - Barcelone - frontière française »
  2. (es) hosteltur, « El AVE desplaza al avión entre Madrid y Barcelona, con el 65% del mercado »
  3. (ca) la clau, « La Clau - Le dernier tunnel TGV de Girona est percé - Economie », sur www.la-clau.net (consulté le 8 mai 2017)
  4. Número de pasajeros que usaron el tren de alta velocidad AVE entre Madrid y Barcelona de 2010 a 2016 (en miles)(es)
  5. La ligne à grande vitesse Paris-Barcelone inaugurée après dix ans d’attente - Article du Monde du 15 décembre 2013.
  6. « TGV France-Espagne : la date de décembre semble tenir la route », sur Lindependant.fr (consulté le 8 mai 2017)
  7. « Le premier TGV Paris-Barcelone prévu pour le 15 décembre » [archive du 23 novembre 2013], sur www.liberation.fr, Libération, (consulté le 30 décembre 2019)
  8. Le Point, magazine, « Le premier TGV Paris-Barcelone prévu le 15 décembre », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2017)
  9. « ferroviaire - Couac France-Espagne : le TGV Paris-Barcelone lancé le 15 décembre? - Tour Hebdo », sur www.tourhebdo.com, (consulté le 1er mai 2021)
  10. « La Renfe dévoile Avlo, son train à grande vitesse low cost », sur www.ville-rail-transports.com, Ville, Rail et Transports, (consulté le 30 décembre 2019)
  11. (es) Carlos Morán, « AVLO, el nuevo tren de alta velocidad low cost de Renfe, se estrenará el próximo 6 de abril », sur www.expansion.com, Expansión, (consulté le 30 décembre 2019)

Voir aussi

Article connexe

Liens externes