Léonce Bernheim

Léonce Bernheim
Fonctions
Maire de Pourcy ()
jusqu'en
Conseiller général de la Marne
Canton de Châtillon-sur-Marne
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 58 ans)
Auschwitz
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
Parti politique
Membre de
Lieu de détention

Léonce Bernheim, né le à Toul et mort le à Auschwitz[1], en déportation, est un ingénieur des arts et manufactures et avocat français.

Biographie

Famille

Fils d'Émile Bernheim (1851-1930), fondateur du domaine hôtelier de Beauvallon, Léonce Bernheim se marie à Renée Schwob d'Héricourt (1896-1943), nièce de Jacques Schwob d'Héricourt. Leur fils est le banquier Antoine Bernheim (1924-2012). Ils sont les grands parents de l'historien des religions Pierre-Antoine Bernheim (1952-2011) et de la princesse Martine Orsini-Bernheim.

Carrière

Sorti ingénieur de l'École centrale, il devient avocat.

En 1927, il est délégué de la France au XVe Congrès sioniste, qui avait lieu à Bâle[2]. La même année, il est élu conseiller général du canton de Châtillon-sur-Marne, sous l'étiquette SFIO[3].

En tant que juif, il est démissionné d'office de sa fonction de maire de Pourcy[4]. Il est déporté le à Auschwitz[5].

Il a été directeur de l'Organisation Reconstruction Travail (ORT)

Notes et références

  1. « Léonce BERNHEIM », sur MemorialGenWeb.org (consulté le 14 septembre 2011)
  2. Nicault C., « L’acculturation des israélites français au sionisme après la Grande Guerre », Archives juives 2006/1, n°39, p. 9-28
  3. Vin et république (1907-2007) : colloque, Montpellier, 18-19 octobre 2007, L'Harmattan, (ISBN 978-2-296-10750-2, lire en ligne), p. 111
  4. Le sort des francs-maçons et des juifs, Centre régional de documentation pédagogique, Champagne-Ardenne
  5. Le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère.

Sources

  • Michel Dreyfus et Catherine Nicault, Léonce Bernheim, avocat, militant socialiste et sioniste, Archives Juives 2014/1 (Vol. 47), pages 146-153

Voir aussi

Articles connexes