Léon Mougeot

Léon Mougeot
Image dans Infobox.
Fonctions
Sénateur de la Troisième République
Haute-Marne
-
Député
Haute-Marne
-
Président de conseil général
Conseil général de la Haute-Marne ()
-
Député
Haute-Marne
-
Député
Haute-Marne
-
Conseiller général
Haute-Marne et canton de Val-de-Meuse
-
Député
Haute-Marne
-
Maire de Langres ()
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Parti républicain, radical et radical-socialiste ()

Léon Paul Gabriel Mougeot est un avocat et un homme politique français, né le à Montigny-le-Roi (Haute-Marne) et décédé le à Rochevilliers, un hameau de Villiers-sur-Suize (Haute-Marne), ancien député radical, ministre et sénateur.

Biographie

Il est député de la Haute-Marne de 1893 à 1908, au cours de quatre mandats successifs[1]. Au cours de cette période, il participe à plusieurs gouvernements.

Il est sous-secrétaire d'État aux Postes et Télégraphes du au dans les gouvernements Henri Brisson (2), Charles Dupuy (4), Charles Dupuy (5) et Pierre Waldeck-Rousseau. À ce poste, il essaie de moderniser le système postal français. Le réseau des boîtes aux lettres est rénové : par un décret de 1899, il impose le modèle vert-bronze (peint en bleu en 1905) du fondeur Savana Delachanal qui permet au facteur-releveur de signaler l'avancement des tournées quotidiennes. Ces nouvelles boîtes ont été surnommées les « mougeottes »[2],[3]. En 1900 et 1902, il encourage par des indemnités l'achat et l'entretien de bicyclette par les facteurs dont la tournée est longue[4].

Boite aux lettre dite La Mougeotte.

Il est ministre de l'Agriculture du au dans le gouvernement Émile Combes, puis sénateur de la Haute-Marne de 1908 à 1920. Il est président du Conseil général de la Haute-Marne de 1906 à 1920[5].

Il s'enrichit et devient grand propriétaire colonial en Tunisie où on le surnomme « le seigneur Mougeot »[6].

Léon Mougeot appartenait à la franc-maçonnerie[7].

Voir aussi

Bibliographie

  • « Léon Mougeot », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Alphonse Bertrand, La Chambre de 1893 : biographies des 581 députés avec avertissement et documents divers, la liste des ministères qui se sont succédé en France depuis 1871, la liste alphabétique des députés, etc., Librairies - Imprimeries Réunies, 1893, p. 321
  • Émile Combes et Maurice Sorre, Mon ministère : mémoires, 1902-1905, Plon, 1956, 293 p.
  • Jean-Louis Debré, Les oubliés de la République, Fayard, 2008, 317 p. (ISBN 9782213637099)
  • Michel Gaudart de Soulages, H. Lamant, Hubert Lamant-Duhart et Henri Prouteau, Dictionnaire des francs-maçons français, Albatros, 1980, p. 419
  • Henri Carnoy, Georges Harmois et Émile Alleaume, Léon Mougeot, Suivi du discours prononcé par M. Mougeot, le , au banquet de la Presse suburbaine, Impr. E. Dubois, 1903

Liens externes

Notes et références

  1. Fiche sur le site de l'Assemblée nationale, page consultée le 5 juin 2007
  2. « Les mougeottes de Mougeot », dans Chronique du timbre-poste français, éd. Chronique/La Poste, 2005, page 73.
  3. Présentation d'une « mougeotte » sur le site du musée de La Poste, page consultée le 5 juin 2007.
  4. D'après « Léon Mougeot aime le vélo », dans Chronique du timbre-poste français, éd. Chronique/La Poste, 2005, page 78.
  5. Site du Conseil général de la Haute-Marne [1]
  6. Madeleine Rebérioux, La République radicale ? 1898-1914, Éditions du Seuil, 1975, p. 127
  7. M. Gaudart de Soulages (et al.), Dictionnaire des francs-maçons français, 1980, p. 419