L'Exécuteur des ténèbres

L'Exécuteur des ténèbres
49e album de la série Ric Hochet
Scénario André-Paul Duchâteau
Dessin Tibet
Assistant Julien et Dandoy
Genre(s) Policier

Langue originale Français
Éditeur Le Lombard
Nb. de pages 44 planches

Prépublication Hello Bédé en 1990
Albums de la série
Planche finale datée de 1990

L'Exécuteur des ténèbres est le 49e tome de la série de bande dessinée Ric Hochet, écrit et publié en 1990.

Personnages

Les enquêteurs

  • Ric Hochet
  • Commissaire Bourdon
  • Richard Hochet, père de Ric

Suspects et victimes

  • Rudolf Valentin : malfrat, victime de l'Exécuteur
  • Jimmy : malfrat, victime de l'Exécuteur
  • Nicolas Colinet : médecin psychiatre, ami de Rudolf Valentin
  • « Le Grêlé » : ancien malfaiteur qui sort de prison , son surnom est dû aux marques qui couvrent son visage (petite vérole)
  • Éva Valentin : épouse de Rudolf Valentin

Autres personnages

  • Membres des services secrets[1] ; on ignore leur identité.

Lieux de l'action

Résumé

Un malfaiteur étrange et mystérieux

Cette section résume les planches 1 à 15.[2]

Le récit commence par un faux cambriolage de la maison de Ric Hochet, organisé par Richard, le père de Ric, accompagné d'un ami, Rudolf Valentin (planches 1 à 3).

Richard a créé une sorte d'Amicale d'anciens malfaiteurs repentis. Le groupe, qui s'amuse à faire des casses bidon « pour garder la main », est victime d'un chantage de la part d'un inconnu qui se surnomme « l'Ange exécuteur » ou « l'Exécuteur des ténèbres ». Il menace de tuer les malfaiteurs pour les châtier de leurs fautes. Cet individu semble doué de pouvoirs surhumains : il grimpe aux façades, apparaît et disparaît à volonté, et lance une sorte de rayon qui électrocute la victime. Rudolf Valentin disparaît de son domicile. Lors d'une réunion de l'Amicale des anciens voleurs, les fusibles sautent et Jimmy est attaqué au point qu'on le croit mort. L'Exécuteur envoie un gaz dans le local de réunion. Les participants quittent rapidement les lieux et y reviennent quand le gaz s'est dissipé : Jimmy est revenu à lui et parle de l'Exécuteur. Le groupe se disperse au moment où le commissaire Bourdon, appelé sur les lieux, se présente (planches 4 à 15).

Nouvelles attaques et événements étranges

Cette section résume les planches 16 à 40.[3]

Ric enquête et apprend que Rudolf travaillait pour les services spéciaux, pour quelques sales besognes. Ric est attaqué et manque être tué dans un assassinat au lasso (planches 16 à 19).

L'épouse de Rudolf est victime de l'Exécuteur (planches 20 à 24). Quelques jours plus tard, au cours d'une simulation de cambriolage près d'Étretat, Jimmy disparaît et semble s'être volatilisé : on ne retrouve que ses habits au bas d'une falaise. C'est ensuite Richard qui disparaît, puis le Dr Nicolas Colinet (planches 25 à 32). On signale à Marseille qu'un touriste britannique, John Crosby, a pu être la victime possible de l'Exécuteur. Ric et Bourdon se rendent à Marseille en TGV : l'homme se jette du haut du toit d'un hôtel ; il a été poussé par l'Exécuteur. Mais à la surprise de tous, « John Crosby » se révèle être Rudolf Valentin, et Rudolf était déjà mort avant de tomber du toit (planches 33 à 36).

Jimmy est lui aussi retrouvé mort après s'être jeté du premier étage de la Tour Eiffel, sous une fausse identité. Ric organise une réunion avec les différents protagonistes rencontrés, qui déclarent avoir peur et souhaiter une protection impérative. Alors que Ric travaille à la rédaction d'un article dans les locaux de la Rafale, il est agressé par l'Exécuteur et forcé de monter sur le toit du journal et de faire une déclaration mystérieuse, comme s'il avait été hypnotisé. Lorsque Bourdon et Ledru montent sur le toit, Ric a disparu (planches 37 à 40).

Dénouement et révélation de l'identité de l'Exécuteur

Cette section résume les planches 41 à 44.[4]

Ric est en fait séquestré avec son père Richard dans une grotte des falaises d'Étretat. Tous deux parviennent à assommer leur geôlier. Ils retournent au repaire de l'Amicale pour confondre les coupables : le plan avait été mis au point par le Dr Colinet, avec la complicité du Grêlé et d'Eva. Le plan était simple : il s'agissait de faire disparaître, avec leur total accord, Rudolf et Jimmy dans l'optique qu'ils repartent sur de nouvelles bases dans une nouvelle vie, puis de les assassiner. Chacun y trouvait son compte : vengeance à l'égard de Jimmy (Colinet), assurance sur la vie de Jimmy (Le Grêlé), héritage de Rudolf (Eva).

Remarques

  • Le personnage Horace Valmont[5] (l'un des voleurs de l'Amicale fondée par Richard) fait référence à un pseudonyme utilisé par Arsène Lupin dans le recueil Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur.
  • L'identité du personnage de Rudolf Valentin évoque l'acteur Rudolph Valentino (1895-1926).
  • Le moyen technique par lequel « l'Exécuteur » avait envoyé sa décharge paralysante et incapacitante sur Ric et Richard n'est pas du tout expliqué lors de la résolution de l'énigme.

Notes et références

  1. Planches 16 à 19.
  2. Pages 3 à 17.
  3. Pages 18 à 42.
  4. Pages 43 à 46.
  5. Planche 9 (page 11).

Voir aussi

  • La Liste mortelle : autre album de Ric Hochet dans lequel Richard fait appel à des amis voleurs pour venir en aide à Ric et à la police.

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la bande dessinée
  • Portail de la bande dessinée francophone