L'Attaque des Titans

L'Attaque des Titans
Image illustrative de l'article L'Attaque des Titans
Logo de la version française de L'Attaque des Titans.
進撃の巨人
(Shingeki no Kyojin)
Genre Action, dark fantasy, horreur, mystère, tragédie, thriller
Manga
Cible
éditoriale
Shōnen
Auteur Hajime Isayama
Éditeur (ja) Kōdansha
(fr) Pika Édition
Prépublication Drapeau du Japon Bessatsu Shōnen Magazine
Sortie initiale
Volumes 34
Anime japonais : Saison 1
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Studio d’animation Wit Studio
Production I.G
Compositeur
Licence (fr) Wakanim, Netflix, Prime Video, Anime Digital Network (streaming)
(fr) @Anime (DVD/Bluray)
Chaîne Drapeau du Japon MBS, Tokyo MX, TV Aichi, FBS, HTB, TOS , BS11
1re diffusion
Épisodes 25 (+ 1 récapitulatif)
Film japonais : Attack on Titan
Réalisateur
Shinji Higuchi
Producteur
Scénariste
Yusuke Watanabe
Machiyama Tomohiro
Sortie

(1re partie)
(2e partie)

Anime japonais : Saison 2
Réalisateur
Masashi Koizuka
Producteur
Scénariste
Studio d’animation Wit Studio
Compositeur
Licence (fr) Wakanim, Netflix, Prime Video, Anime Digital Network (streaming)
(fr) @Anime (DVD/Bluray)
Chaîne Drapeau du Japon MBS, Tokyo MX, TV Aichi, FBS, HTB, TOS , BS11
1re diffusion
Épisodes 12
Anime japonais : Saison 3
Réalisateur
Masashi Koizuka
Scénariste
Studio d’animation Wit Studio
Compositeur
Licence (fr) Wakanim, Netflix, Prime Video (streaming)
(fr) @Anime (DVD/Bluray)
Chaîne Drapeau du Japon NHK General TV
1re diffusion
Épisodes 22
Anime japonais : Saison 4: The Final Season
Réalisateur
Yūichirō Hayashi
Studio d’animation MAPPA
Compositeur
Hiroyuki Sawano
Kohta Yamamoto
Licence (fr) Wakanim (streaming)
Chaîne Drapeau du Japon NHK General TV
1re diffusion en cours
Épisodes 16

Autre

L’Attaque des Titans (進撃の巨人, Shingeki no Kyojin?, litt. Le Titan assaillant, souvent abrégé SnK) est un shōnen manga écrit et dessiné par Hajime Isayama. Il est prépublié entre et dans le magazine Bessatsu Shōnen Magazine puis compilé en trente-quatre volumes reliés par l’éditeur Kōdansha. La version française est publiée en intégralité par Pika Édition dans la collection seinen entre et .

L’histoire tourne autour du personnage d’Eren Jäger dans un monde où l’humanité vit entourée d’immenses murs pour se protéger de créatures gigantesques, les Titans. Le récit raconte le combat mené par l’humanité pour reconquérir son territoire, en éclaircissant les mystères liés à l’apparition des Titans, du monde extérieur et des évènements précédant la construction des murs.

Une adaptation en série télévisée d’animation de vingt-cinq épisodes produite par Wit Studio est diffusée initialement entre avril et sur la chaîne MBS au Japon. Une deuxième saison de douze épisodes est diffusée entre avril et . Une troisième saison de vingt-deux épisodes, divisée en deux parties, est diffusée entre et sur NHK General TV. Une quatrième et dernière saison, divisée en deux parties, est produite par MAPPA et diffusée de à sur NHK General TV pour la première partie et à partir de pour la seconde partie. La version originale sous-titrée en français est diffusée et distribuée en simultané par Wakanim en streaming et téléchargement légal, puis éditée par @Anime en DVD et Blu-ray. Des original video animation sont commercialisés au format DVD avec des éditions limitées du manga, et un film live en deux parties est diffusé lors de l’été 2015. Des adaptations en jeux vidéo, light novels et séries dérivées ont également vu le jour.

La série est un succès commercial à l’échelle mondiale, avec un tirage total s’élevant à plus de 100 millions d’exemplaires en . L’adaptation en anime a notamment permis une large popularisation de l’œuvre à l’international. L’accueil critique est également positif, de par l’atmosphère, l'intensité et le développement du récit, récompensé par de nombreux prix prestigieux, bien que l'interprétation politique de la série soit sujette à controverse.

Trame

Univers

Plus de cent ans avant le début de l’histoire, des créatures géantes humanoïdes mangeuses d'hommes nommées Titans (巨人, Kyojin?) sont subitement apparues et ont presque anéanti l’humanité. Ces créatures géantes font habituellement entre trois et quinze mètres de haut, avec quelques exceptions comme le Titan colossal qui en mesure soixante[1]. Il semblerait que les Titans dévorent les humains par instinct et uniquement pour les tuer : en effet, ils ne possèdent pas de système digestif et n’ont pas besoin de se nourrir car ils puisent leur énergie dans la lumière du soleil. Néanmoins, certains sont actifs durant la nuit. Les Titans ont la peau dure, des capacités régénératrices et ne peuvent être tués que par une incision profonde à la base de la nuque[2].

Pour se protéger, l’humanité vit entourée par un système de trois murs concentriques de cinquante mètres de haut, distants les uns des autres d’une centaine de kilomètres[3]. Le mur extérieur est le Mur Maria (ウォール・マリア, Wōru Maria?), l’intermédiaire est le Mur Rose (ウォール・ローゼ, Wōru Rōze?) et le central est le Mur Sina (ウォール・シーナ, Wōru Shīna?). Afin de pouvoir se défendre plus facilement et efficacement, ainsi que pour réduire les coûts nécessaires à la défense, des bastions ont été fabriqués. Ils permettent aux membres d’une garnison d’attirer les Titans à un même endroit du mur afin de les attaquer à l’aide de canons[4],[5]. Grâce au relief et l’altitude grandissants à l’approche du mur central, de nombreux cours d’eau irriguent la zone dans son intégralité, ce qui permet à l’humanité de ne manquer ni de ressources minérales ni de gaz naturel[6]. Ces trois murs sont considérés comme sacrés par certains cultes, symbolisant trois déesses protectrices des humains.

La lutte contre les Titans est menée par une armée répartie en trois branches : le bataillon d'exploration, la garnison et les brigades spéciales. Le bataillon d’exploration (調査兵団, Chōsa Heidan?) effectue des expéditions de reconquête de territoires à l’extérieur des murs, là où se trouvent les Titans. Du fait du faible taux de réussite de ces missions, l'existence du bataillon d'exploration est souvent déplorée par le peuple. La garnison (駐屯兵団, Chūton Heidan?) s’occupe de la protection des murs et des habitants des villes. Enfin, les brigades spéciales (憲兵団, Kenpeidan?) opèrent sous l’autorité royale dans des conditions de vie prospères et doivent maintenir la paix à l'intérieur des murs. Seules les dix premières recrues de chaque brigade d'entraînement reçoivent le privilège de demander une affectation au sein des brigades spéciales. Afin d’accéder au point faible des Titans, les soldats utilisent des lames et les équipements de manœuvres tridimensionnelles (立体 機動 装置, Rittai kidō sotchi?), leur permettant de se déplacer rapidement dans un espace à trois dimensions[7]. Bien qu’ils permettent une grande mobilité à un utilisateur expérimenté, ils entraînent un grand risque de surcharge des muscles et nécessitent donc une condition physique particulière et un sens de l’équilibre maîtrisé[8]. Un entraînement dur est demandé aux soldats.

Il est révélé plus tard que les Titans sont apparus il y a environ 2000 ans, lorsqu'une jeune femme nommée Ymir Fritz (ユミル・フリッツ, Yumiru Furittsu?) est devenue le premier Titan de l'histoire en obtenant le pouvoir du Titan Originel (始祖の巨人, Shiso no Kyojin?). À la mort d'Ymir, son pouvoir a été divisé en neuf parties, donnant naissance à neuf Titans avec des capacités spéciales, appelés Titans Primordiaux, chacun possesseur d'un pouvoir du Titan (巨人の力, Kyojin no Chikara?) qui peut être transféré entre les membres du peuple d'Ymir, aussi appelé peuple eldien. Grâce à ce pouvoir, ce peuple a conquis le monde pour devenir le grand empire d'Eldia (エルディア, Erudia?)[9],[10]. La famille Fritz — avec le pouvoir du Titan fondateur entre ses mains — a gouverné le monde jusqu'à l'époque du 145e roi d'Eldia, nommé Karl Fritz (カール・フリッツ, Kāru Furittsu?) qui, après la grande guerre des Titans, a décidé de mettre fin à l'empire d'Eldia, conduisant nombre de ses habitants vers une île appelée Paradis (パラディ島, Paradi-tō?). Cependant, tous les Eldiens n'ont pas pu — ou n'ont pas voulu — le suivre sur l'île, et beaucoup sont restés sur le continent. Ils ont alors été soumis par l'empire nouvellement créé de Mahr (マーレ, Māre?) qui les a placés dans des ghettos en les traitant comme des êtres inférieurs du fait des crimes passés de leur peuple. L'empire a par la suite exploité le peuple eldien en les utilisant notamment comme des armes de destruction massive pendant les guerres en les transformant de force en Titans[9].

De son côté, en atteignant Paradis, le roi Fritz utilisa le pouvoir du Titan originel — également connu sous le terme d'Axe (座標, Zahyō?) — afin de construire les trois grands murs concentriques à partir de Titans de 50 mètres. Il a par la suite effacé la mémoire de la grande majorité de ses habitants, leur faisant oublier les guerres passées et l'existence de l'empire de Mahr. Toutes ces actions ont été menées dans le but supposé de les protéger des maux extérieurs et de les empêcher de quitter les murs, en leur faisant croire qu'au-delà d'eux, il n'y avait que des Titans. Fritz est resté le roi des murs et a changé le nom de famille de sa famille en Reiss. Ses descendants ont régné dans l'ombre en utilisant le pouvoir du Titan originel pendant plus de cent ans.

Personnages

Cosplay de plusieurs personnages du manga.

L’histoire est principalement centrée sur les personnages d’Eren Jäger, Mikasa Ackerman et Armin Arlelt puis Reiner Braun[11]. De nombreux personnages tiennent aussi un rôle important, comme les membres de la 104e brigade d’entraînement, du bataillon d’exploration ou encore de la garnison, tout comme certains Titans comme le Titan colossal, le Titan bestial, le Titan féminin ou le Titan cuirassé.

Eren Jäger (エレン・イェーガー, Eren Yēgā?)
Eren est le protagoniste du manga. Il est très impulsif, idéaliste, déterminé et violent. Enfant, il a vu sa mère se faire dévorer sous ses yeux par un Titan et rêve depuis de les anéantir. À première vue, il ne possède pas de talent particulier à part le fait qu’il soit doué en combat au corps à corps et qu’il ait une volonté d’acier[12].
Mikasa Ackerman (ミカサ・アッカーマン, Mikasa Akkāman?)
Mikasa est la dernière survivante d’un clan oriental. Enfant, elle a été sauvée puis adoptée par Eren et sa famille. Elle s’est depuis jurée de le protéger quelle que soit la situation. Classée première de sa promotion puis membre du bataillon d'exploration[13], elle est considérée comme un génie et garde toujours son sang-froid, sauf lorsqu'Eren est en danger.
Armin Arlelt (アルミン・アルレルト, Arumin Arureruto?)
Armin est le meilleur ami d’Eren. Bien qu’il soit assez faible physiquement, il possède une intelligence exceptionnelle qui fait de lui un stratège hors du commun. Également membre du bataillon d'exploration[14], il est capable d'élaborer des tactiques ingénieuses même dans des situations critiques, ce qui sauvera des soldats à de multiples reprises.
Livaï (リヴァイ, Rivai?, également écrit Rivaille et Levi)
Souvent désigné comme le Caporal-Chef Livaï (リヴァイ兵長, Rivai Heichō?), il est le chef de l'Escouade tactique au sein du Bataillon d'exploration. Il est également connu pour être le meilleur soldat de l'armée.

Histoire

Schéma représentant les trois murs concentriques ainsi que les différents districts habités par les humains.
Schéma de l’organisation du territoire humain.

Eren Jäger, alors un petit garçon d'environ 13 ans, mène une existence paisible avec ses parents et sa sœur adoptive Mikasa à Shiganshina, une ville au bord du mur Maria. Mais malheureusement, alors que les humains n'ont pas aperçu de Titans aux abords du district depuis plus d'un siècle, la ville est attaquée par un Titan de 60 mètres qui ouvre une brèche dans le mur contre la ville. Des Titans se déversent alors dans les rues, dévorant tous les humains qu'ils croisent. Eren et Mikasa sont témoins de la mort de leur mère, qui se fait dévorer sous leurs yeux. Un Titan cuirassé fait à son tour son apparition et perce le mur Maria, permettant aux Titans d'envahir tout l'espace compris entre les murs Rose et Maria. Eren et Mikasa réussissent tout de même à s'enfuir de la ville avant qu'il ne soit trop tard, avec leur ami Armin. Le père d'Eren, qui était absent de la ville ce jour-là, est porté disparu. Il apparaît cependant à Eren dans la nuit et lui confie la clé du sous-sol de leur maison, qui contiendrait soi-disant des informations essentielles sur les titans. Suite à cette journée funeste, Eren décide de se venger et jure de tuer tous les Titans jusqu'au dernier en intégrant l'armée, et plus précisément le bataillon d'exploration[15].

Quelques années plus tard, Eren, Mikasa et Armin intègrent tous les trois la 104e brigade d'entraînement de l'armée, avec une vingtaine d'autres jeunes personnes. Après trois année de formation, alors qu'ils se trouvent à Trost, une ville contre le mur Rose, pour finaliser leur formation et choisir leur corps d'armée, le Titan colossal refait son apparition et ouvre une brèche dans le mur de la ville. Le cauchemar recommence et de nombreux Titans envahissent la ville. Dans l'attente du bataillon d'exploration, spécialisé dans le combat contre les Titans, les jeunes recrues ainsi que les forces armées de la cité sont envoyées au combat pour protéger les civils lors de leur évacuation. Mais malheureusement, les soldats sont complètement dépassés et le combat tourne au carnage. Alors qu'Armin était sur le point de se faire dévorer par un Titan, Eren se sacrifie pour son ami et se fait avaler à sa place. Armin s'échappe finalement et prévient Mikasa de la mort d'Eren. Cette dernière perd le contrôle et passe sa rage sur tous les Titans qu'elle rencontre, avant de s'effondrer au sol à court de gaz de propulsion, isolée des autres. Elle se retrouve alors totalement vulnérable face à un Titan mais est sauvée in extremis par un autre Titan, qui se révèle être Eren. En effet, ce dernier n'a pas été tué par le Titan qui l'avait avalé et s'est découvert la capacité de se transformer en Titan. Grâce à la maitrise de son nouveau corps, il tue un grand nombre de titans. Lors d'une deuxième opération militaire, après l'évacuation des civils, il parvient à boucher la brèche dans le mur et ainsi à sauver la ville. Malgré le fait d'avoir sauvé Trost, Eren est considéré par certains comme un danger pour l'humanité et est donc traduit devant la justice. Plutôt que d'être mis à mort, il est finalement confié à l'unité du bataillon d'exploration dirigée par le caporal Livaï, qui voit en lui un atout dans la lutte contre les Titans mais aussi un moyen d'en apprendre davantage sur ces ennemis dont on ignore quasiment tout[16].

Au fur et à mesure que l'intrigue progresse, de nombreux mystères sont révélés quant à la capacité d'Eren à se transformer en Titan, des raisons pour lesquelles il a obtenu ce pouvoir et des autres personnes capables de se transformer également en Titan. Les humains découvriront également l'origine des Titans et l'identité de leurs réels ennemis.

Suite du résumé détaillé

Après qu'Eren a rejoint le bataillon d'exploration, une expédition est lancée pour se rendre à Shiganshina dans le but d'accéder à la cave de Grisha Jäger, le père d'Eren, et ainsi obtenir des réponses sur les mystères entourant les Titans. Mais alors que la brigade traverse les plaines en direction de la ville, elle est attaquée par un nouveau Titan intelligent, le Titan féminin. Cette dernière poursuit le bataillon jusqu'à une immense forêt, où les soldats réussissent à la capturer brièvement avant que celle-ci n'appelle à l'aide d'autres Titans qui la dévorent. Alors que les soldats s'apprêtent à battre en retraite, elle réapparaît et anéantit en un clin d'œil les meilleurs soldats de Livaï qui étaient chargés de la protection d'Eren. Fou de rage, ce dernier se transforme en titan et se bat à mains nues, mais est finalement vaincu puis enlevé par le mystérieux Titan, qui le garde dans sa bouche, avant d'être délivré in extremis par Livaï et Mikasa qui laissent le Titan Féminin vivant mais affaibli dans la forêt. De retour dans l'enceinte du mur Rose, Armin comprend que le Titan féminin n'est autre qu'une de leurs compagnes de la 104e brigade d'entraînement, Annie Leonheart. Classée 4e de la promotion, cette dernière avait rejoint les Brigades Spéciales, corps de l'armée affilié directement au roi et chargé du maintien de l'ordre intra-muros. Armin avertit alors la direction du bataillon d'exploration et fomente un plan pour la capturer à Stohess. Après un combat éprouvant dans la ville, Annie s'enferme dans un bloc de cristal plutôt que de se rendre. Inconsciente dans son cristal, elle est gardée dans les sous-sols de la ville et placée sous surveillance étroite. Après cet épisode perturbant, Eren, Mikasa, Armin et d'autres membres du bataillon reforment l'escouade Livaï[17].

Peu après, des Titans sont aperçus au sein du mur Rose. Plusieurs équipes de soldats, comprenant Christa, Ymir, Berthold et Reiner, sont alors envoyées pour localiser la brèche qui leur aurait permis de traverser et prévenir la population d'une éventuelle attaque. Étrangement, aucune fissure n’est découverte et les équipes se rejoignent au niveau de la forteresse Utgard où ils décident de passer la nuit en sécurité, comme les titans ne sont pas censés être actifs la nuit. Pourtant, la forteresse se fait attaquer par un groupe de Titans dirigé par un nouveau Titan intelligent, le Titan bestial. Plus proche d'une bête que d'un humain, ce gigantesque titan capable de parler mène l'attaque depuis le mur Rose, d'où il lance des gravats aux effets similaires à ceux de boulets de canon. Les soldats survivants sont finalement sauvés grâce à Ymir qui, à la surprise générale, se transforme elle aussi en Titan, le Titan mâchoire, puis par les renforts humains lorsque Ymir s'effondre. Alors que Ymir est au bord de la mort, son amie Christa Lenz révèle sa véritable identité : Historia Reiss, dernière héritière de la famille royale. Profitant du repos après la bataille, Reiner et Bertholt révèlent eux aussi leur véritable identité, respectivement Titan cuirassé et Titan Colossal, et parviennent à capturer Eren et Ymir. Une escouade de sauvetage est immédiatement mise en place par le major Erwin pour tenter de les récupérer alors que Reiner et Bertholt fuient vers les murs extérieurs. Après avoir finalement rattrapé les traîtres mais entourés par des Titans, l’escouade est sauvée par Eren qui se découvre un nouveau pouvoir, « l’Axe ». Sans comprendre comment celui-ci fonctionne, il permet à Eren de contrôler et de donner des ordres aux Titans ordinaires. Il utilise alors ce pouvoir pour détourner les Titans des humains et les faire se concentrer sur Reiner et Bertolt, qui réussissent tout de même à fuir hors des murs avec Ymir. L’escouade retourne quant à elle à l’intérieur du mur Rose, sa mission accomplie mais au prix de lourdes pertes[18].

Le mystère des Titans au sein du mur Rose sans brèche n’est cependant toujours pas élucidé, et les soldats commencent à penser que les Titans seraient peut-être à l’origine des êtres humains. Pour appuyer cette théorie, Conny avoue avoir cru reconnaître sa mère dans un Titan lors de la visite de son village, au cours de l’alerte de la population d’une attaque potentielle imminente au sein du mur Rose. Il avait trouvé son village détruit et vide, à l’exception d’un Titan avec les traits de sa mère qui gisait sur le dos dans une maison, atrophié. L’enquête ne peut pas être poussée plus loin pour le moment, car le bataillon doit faire face à une nouvelle menace émanant des Brigades Spéciales, le corps d’armée spécialisé dans la protection du roi et le maintien de l’ordre intra-muros. En effet, ces dernières menacent de renverser le gouvernement actuel sous prétexte qu’il n’agirait qu’en fonction des intérêts de la noblesse en dépit de ceux de la population. Avec l’aide de Dimo Reeves, un riche homme d’affaires de Trost, le bataillon d’exploration crée un subterfuge pour piéger une division des Brigades Spéciales. Malheureusement, le plan est un échec, Dimo Reeves est assassiné et Eren et Historia sont enlevés. Le bataillon d’exploration découvre alors que le roi n’est en réalité qu’un imposteur et que le vrai roi n’est autre que Rhodes Reiss, le père d’Historia, qui a probablement fait enlever cette dernière ainsi qu’Eren.

Le bataillon d’exploration fait également de nombreuses découvertes sur les Titans à savoir que le pouvoir de métamorphose en Titan intelligent se transmet en avalant un liquide cérébro-spinal de l’actuel propriétaire du Titan, et donc par sa mort, et que lors de la transmission, les pouvoirs et les souvenirs du derniers porteur sont transmis au nouveau. Il est par ailleurs possible de créer artificiellement le liquide si spécial, ce qui conduit alors, lors de l’injection, à la création d’un Titan ordinaire, incapable de se contrôler et de se retransformer en humain. Le nombre de Titans intelligents étant très limité, l’hypothèse est faite qu’Eren aurait obtenu son Titan, le Titan Originel, de son père, la nuit qui avait suivi la première attaque des Titans à Shiganshina. Lui-même aurait réussi à voler ce Titan à la famille Reiss en dévorant la fille de Rhodes, quelques jours avant l’attaque. Le Titan Originel est le Titan le plus puissant, il est capable de contrôler ses semblables et de formater la mémoire des humains au sein des murs. Cependant, les pouvoirs de ce Titan ne sont pleinement accessibles qu’à des personnes de sang royal, tout comme les souvenirs du premier roi, qui a été celui qui a érigé les murs. Il est aussi supposé que ce roi avait modifié la mémoire des habitants des murs pour qu’ils se croient les seuls représentants de l’espèce humaine. Eren ne peut donc utiliser le pouvoir de l’Axe que lorsqu’il est en contact avec une personne de sang royal, donc Historia ou Rhodes, ce qui explique qu’il n’arrivait pas à le réutiliser.

Le bataillon d’exploration lance une attaque éclair sur les territoires de Rhodes Reiss, se doutant que ce dernier souhaite qu’Historia ou lui-même se transforme en Titan et dévore Eren, afin que le Titan Originel revienne dans la famille royale. Alors qu’Historia refuse de se transformer en Titan et de dévorer Eren comme son père le souhaite, le bataillon d’exploration pénètre dans la chapelle où ils se trouvent et Rhodes se transforme lui-même en Titan haut de 120 mètres. Le bataillon réussit finalement à le tuer avant qu’il n’atteigne une ville et Historia est sacrée reine quelque temps après. Lors de cet événement, Eren a acquis le pouvoir de se rigidifier en ingérant un liquide cérébro-spinal spécial que Rhodes conservait précieusement. Cette nouvelle capacité permet d’envisager la fermeture de la brèche dans le mur Maria et sa reconquête[19].

Pour mener à bien cette mission, il est prévu d’atteindre dans un premier temps la ville de Shiganshina et dans un deuxième temps de boucher grâce à Eren les brèches aux deux extrémités de la cité, pour fermer le Mur Maria dans un premier temps, puis pour sécuriser la ville ensuite. Cette entreprise s’avère très risquée car les soldats du bataillon d’exploration se doutent que Reiner, Bertholt et le mystérieux Titan Bestial feront tout pour les empêcher de réussir et tenteront de capturer Eren par tous les moyens. Le bataillon d’exploration, auquel se sont ajoutés quelques volontaires des Brigades Spéciales (maintenant dissoutes), atteint sans encombre la ville de Shiganshina. Alors que les soldats sécurisent la cité abandonnée qui a l’air pourtant parfaitement calme, Reiner est découvert caché dans un mur. Immédiatement après, le Titan Bestial est signalé à l’intérieur du mur Maria avec un nouveau Titan intelligent, le Titan Charrette. Alors que les deux Titans massacrent les chevaux du bataillon laissés à l’intérieur du mur, le bataillon est divisé en deux : du côté intérieur de la ville les escouades Hansi et Livaï pour neutraliser rapidement Reiner, et du côté extérieur les autres membres du bataillon accompagnés par Erwin et Livaï pour tenter de sauver les chevaux, unique moyen de repli vers le mur Rose, et éventuellement neutraliser le Titan Bestial. À l’intérieur des murs, les soldats réussissent à affaiblir grandement Reiner grâce à une nouvelle arme, la lance foudroyante, arme à utilisation unique qui propulse une lance explosive. Mais leurs efforts sont presque réduits à néant lorsque le Titan Bestial lance depuis l’extérieur de la ville un tonneau contenant Bertholt, qui se transforme en vol au-dessus de la cité. Sa transformation tue instantanément toute l’escouade Hansi, excepté Hansi elle-même. Reiner étant toujours mal en point, Armin met au point un plan pour venir à bout de Bertholt avec l’aide d’Eren et de Mikasa. L’attaque est un succès, mais Bertholt n’est mis hors état de nuire que grâce au sacrifice d’Armin, qui termine complètement calciné et au bord de la mort. À l’extérieur du mur, Erwin et Livaï sont en difficulté également. Le seul plan plausible pour Erwin est un assaut frontal suicide avec tous les soldats restants, lui compris, pour faire diversion pendant que Livaï attaquera par surprise le Titan Bestial. Livaï réussit effectivement à atteindre le Titan Bestial et à le mettre hors de combat, mais celui-ci est secouru par le Titan Charrette au dernier moment qui le saisit et s’enfuit vers la ville et l’extérieur des murs. Il parvient au passage à récupérer également Reiner, mais abandonne Bertholt. Les survivants décident alors de transformer un des soldats mourants en Titan pour que celui-ci dévore Bertholt. Cela permettra ainsi de sauver le soldat en question et de récupérer le Titan Colossal. Après un débat houleux pour savoir qui d’Armin ou d’Erwin allait être sauvé et hériter du Titan, Livaï choisit de laisser Erwin mourir en paix et transforme Armin en Titan. Les brèches dans les murs sont fermées, puis les survivants se rendent à l’ancienne maison d’Eren pour enfin découvrir les secrets enfermés dans la cave par Grisha Jäger des années auparavant[20].

Carte représentant le territoire du manga, avec l'île Paradis en rouge et l'empire Mahr en violet.
Carte du monde montrant l'île Paradis et l'empire Mahr.

Ils découvrent alors qu'ils sont en fait des Eldiens, ennemis jurés des conquérants Mahrs qui ont été enfermés à l'intérieur des murs après la fuite du roi Fritz lors de la guerre contre ces derniers. Ce ne sont pas les derniers humains comme on leur a dit, mais plutôt une secte fermée d'Eldiens sur une île isolée appelée Paradis. Du fait qu'ils sont des "sujets d'Ymir" qui peuvent être transformés en Titans par injection de liquide cérébrospinal, les Eldiens continuent d'être opprimés par Mahr. Après avoir découvert la vérité, le bataillon d'exploration tue tous les Titans restants sur l'île et atteint enfin le rivage, où Eren se demande s'ils seront vraiment libres s'ils gagnent contre tous leurs ennemis[21].

Trois ans plus tard, Mahr lutte pour conserver sa domination alors que d'autres nations ont inventé des armes anti-Titan, leur supprimant ainsi leur principal avantage. Les guerriers en formation Gaby Braun et Falco Gleis sont plongés dans la guerre lorsque le bataillon d'exploration s'infiltre et attaque Revelio, la capitale de Mahr. Eren tue Willy Tybur, qui contrôlait Mahr dans l'ombre, et acquiert la propriété du Titan marteau d'armes après avoir mangé son ancien propriétaire, la sœur de Tybur. Le Titan colossal d'Armin utilise une bombe nucléaire pour détruire toute sa flotte navale. Ils s'échappent et retournent sur Paradis après leur victoire, bien qu'ils subissent eux-mêmes de nombreuses pertes. En effet, Gaby et Falco parviennent à monter à bord du navire et tuent Sasha Braus, avant d'être capturés. Le demi-frère d'Eren, Sieg Jäger, propriétaire du Titan bestial, et sa fervente adepte Jelena travaillent avec Paradis, croyant qu'ils peuvent former un nouvel empire eldien. Du fait de son initiative, Eren est emprisonné pour trahison envers le bataillon d'exploration, mais il s'échappe avec une faction d'adeptes extrémistes de Paradis appelée les Pro-Jäger. Eren trahit ses amis et perd la confiance d'Armin et Mikasa lorsqu'il la traite d'esclave. Livaï est grièvement blessé lorsqu'il est pris dans une explosion de lances foudroyantes. Jelena et ses partisans prennent le contrôle du gouvernement de Paradis, tenant en otage d'importants responsables en leur faisant ingérer sans le savoir du liquide cérébrospinal. Le plan de Sieg est d'utiliser le Titan originel d'Eren pour euthanasier les sujets d'Ymir. La flotte aérienne de Mahr arrive à Paradis et la guerre éclate. Eren est apparemment tué lorsque Gaby lui tire dessus et le décapite. Porco Galliard, propriétaire du Titan mâchoire, se fait dévorer par le titan de Falco[22].

Pendant ce temps, Eren a survécu et rencontre Sieg dans le Chemin, une série de passerelles interconnectées reliant tous les sujets d'Ymir. Là, il est capable de manipuler le passé en utilisant son Titan assaillant et de convaincre Grisha dans le passé de tuer la famille Reiss. Il rencontre également la conscience d'Ymir Fritz, le Titan originel, dont le passé torturé a conduit à son emprisonnement dans les Voies pendant des milliers d'années. Eren utilise son pouvoir pour libérer le grand terrassement, libérant des milliers de Titans colossaux gardés dans les murs de Paradis et les menant dans une marche génocidaire pour tuer tout le monde à l'extérieur des murs. Avec l'aide des Titans des guerriers Mahr, le bataillon d'exploration parvient à arrêter le grand terrassement, bien que celui-ci a déjà anéanti 80 % de l'humanité. Eren révèle à Armin, qui est maintenant le commandant du bataillon, qu'il est devenu l'ennemi de l'humanité afin de donner à Paradis un avantage dans la guerre. Mikasa tue Eren, mettant définitivement fin au pouvoir des Titans et donnant au bataillon une bonne lumière aux yeux des Mahr. Trois ans plus tard, Livaï vit retiré à Revelio avec Gaby et Falco tandis que le monde se prépare à une guerre entre les habitants de l'île et les autres pays, mais Armin et ses alliés espèrent que les négociations de paix menées par la reine Historia seront couronnées de succès[23].

Analyse de l’œuvre

Genèse et développement

Alors qu’il a dix-neuf ans, Hajime Isayama dessine un one shot comprenant déjà quelques éléments de la future série[24]. Dès cette époque, l’auteur possède une idée globale de l’histoire, avec comme ligne directrice « une humanité acculée »[25]. Au départ, il remet ses travaux à l’éditeur Shūeisha afin d’être publié dans le magazine Weekly Shōnen Jump. Cependant, comme le style est légèrement éloigné de la ligne du magazine, l’éditeur lui demande de modifier quelques détails, ce qu’il refuse[26],[27],[28]. Il décide alors de proposer ses travaux à Kōdansha qui accepte de le publier[28]. Le one shot est alors publié dans le magazine Weekly Shōnen Magazine et l’auteur reçoit en le prix « meilleur travail » au Grand Prix du Manga[29]. Il travaille ensuite sur deux publications, Heart Break One et Orz, et devient assistant de Yuki Sato[30]. En 2009, l’éditeur Kōdansha lui propose d’écrire une série pour le nouveau magazine mensuel, Bessatsu Shōnen Magazine[28], lancé cette même année. Durant six mois, il travaille alors sur l’univers et l’histoire de son œuvre[31]. Il soumet ensuite deux storyboards, ceux des troisième et quatrième chapitres de l’œuvre, qui sont acceptés pour une publication dans le magazine[32].

Généralement, Isayama met environ une semaine pour les croquis et deux semaines pour le dessin définitif de la quarantaine de pages composant un chapitre[33]. La quatrième semaine du mois est principalement dédiée à la préparation du chapitre suivant[34]. Bien que l’auteur possède une idée globale de la trame à suivre pour son manga, les idées de scénario ne sont pas totalement définies jusqu’à ce que le dessin soit réalisé[33]. En , il déclare vouloir finir sa série en une vingtaine de tomes[35]. En , Isayama affirme qu’il souhaitait initialement terminer la série au bout d’environ seize volumes mais qu’il a préféré la rallonger pour mieux décrire l’histoire et les nombreux personnages. Il poursuit alors en disant qu’il aimerait conclure sa série dans environ trois ans[36], propos également tenus par son responsable éditorial Shintarō Kawakubo[37]. L’intention de l’auteur est de réaliser une fin traumatisante proche de celle du roman Brume (The Mist) de Stephen King. Il envisage cependant la possibilité de la modifier du fait de l’attachement que les fans de la série télévisée ont pour les différents personnages[38],[28]. En , il est révélé que le manga entre dans son dernier arc[39]. En , l'auteur annonce qu'il souhaite finir le manga en 2020[40]. En , il annonce qu'il reste 1 à 2% pour terminer le manga[41]. En , la fin est finalement annoncée pour le [42]. L'auteur soumet alors le dernier chapitre de sa série fin mars à l'éditeur Kōdansha[43].

Lors de l’adaptation en série télévisée d'animation, l'auteur se propose d’aider le studio d’animation du fait que ses premières planches ne soient pas au niveau espéré. Ainsi, il suggère aux animateurs le design qu’il souhaite reproduire pour les personnages et les Titans, et en profite pour améliorer le fonctionnement de la manœuvre tridimensionnelle pour obtenir la meilleure animation possible[31]. Après le début de la diffusion, il commente sur son blog que « l’anime L’Attaque des Titans est très intéressant. Je vais moi aussi faire des efforts sur le manga »[44],[45].

Inspiration

Peinture représentant un monstre arrachant de la chair d’un corps
Saturne dévorant un de ses fils, peinture de Francisco de Goya représentant le roi des Titans, Cronos, dévorant l’un de ses enfants.

Hajime Isayama décide de faire une œuvre basée sur des Titans car ils ont une apparence brute et grossière et qu’ils provoquent un sentiment d’insécurité. L’idée originale provient à la fois d’une image du manga Jigoku Sensei Nūbē montrant une Joconde anthropophage sortir de son tableau pour manger les gens[46], mais également d’une rencontre avec un client ivre dans le cybercafé dans lequel l’auteur travaillait. En effet, cette personne qui l'empoigne au col, incapable de s’exprimer correctement, lui fait comprendre que l’être humain peut être l’animal le plus familier et effrayant du monde[47],[48],[28],[note 1]. Comme œuvres servant d’inspiration générale, l’auteur cite le jeu vidéo Muv-Luv Alternative , dans lequel des extraterrestres répugnants exterminent l’humanité qui ne recule devant rien[49], ou encore le manga ARMS par sa manière d’exploiter au maximum le format manga[30]. Il déclare également être influencé par les jeux vidéo comme Mega Man Legends et Monster Hunter ainsi que le cinéma de monstres mettant en scène Godzilla, Mothra ou encore Gamera[31].

Pour la conception des Titans, Isayama utilise des modèles humains, comme l’artiste martial Yushin Okami pour la forme Titan d’Eren[33] ou encore le catcheur Brock Lesnar pour le Titan cuirassé[50]. Il utilise également un livre photo référençant diverses expressions humaines pour leur visage[47],[48]. Isayama désire que les Titans disposent d’une aura imposante, similaire à celle des catcheurs, afin de créer un sentiment de malaise et de peur aux lecteurs[31],[51]. De même, il dessine volontairement les Titans déformés, à la manière du tableau Saturne dévorant un de ses fils, pour « laisser le lecteur imaginer inconsciemment les détails ou parties non dessinées[31] ».

Photo aérienne de la ville de Nördlingen, ville allemande entourée par un mur
Ville allemande de Nördlingen ayant inspiré l’auteur.

Pour la conception des murs protégeant l’humanité, Isayama s’inspire de la ville allemande de Nördlingen qui, ayant gardé son aspect médiéval, est entourée par un mur[52]. La présence d’un « mur de la peur » permet de faire référence à la culture japonaise et l’aspect isolé et enfermé du peuple japonais[53]. Elle peut également faire référence à Midgard de la mythologie nordique et au Tartare de la mythologie grecque, une prison entourée d’un triple mur dans laquelle sont enfermés les Titans. Pour le personnage principal du manga, il s’inspire de son enfance à l’époque où il vivait dans un village entouré de montagnes (ville de Hita) et qu’il désirait savoir ce qui se trouvait au-delà[47],[48],[54].

Manga

Caractères japonais blancs avec un contour noir et le sous-titre anglais Attack on Titan
Logo japonais du manga.

La série fait partie des titres de lancement du magazine mensuel Bessatsu Shōnen Magazine publié le par Kōdansha[55],[56]. Le premier volume tankōbon est sorti le [57] et le rythme de parution est de trois tomes par an. Le dernier chapitre est publié le dans le magazine, et le 34e et dernier tome est commercialisé le [58],[59]. En , il est annoncé la publication d'une version entièrement colorisée du manga[60], et le premier tome de cette full color edition est commercialisé en [61]. En , la maison d'édition Kōdansha annonce la publication de 100 exemplaires des deux premiers chapitres dans un format « Titan », faisant entre six et sept fois la taille normale d'un tankōbon, afin de battre le record de la bande dessinée le plus grande dans le Livre Guinness des records[62].

La publication française est réalisée par Pika Édition dans sa collection seinen depuis le [63]. Mehdi Benrabah, le directeur éditorial de la maison d'édition, explique ce choix parce que le manga « ne répondait pas à beaucoup des codes du shonen »[64]. À partir du , l’éditeur français publie les chapitres au format epub en simultané avec le Japon[65]. Une édition en grand format intitulée « Édition Colossale » est également publiée depuis [66]. Cette dernière édition comporte un total de douze tomes regroupant trois tomes de l'édition standard, le dernier tome proposant différents bonus[67].

Le manga est également publié par Tong Li Publishing en Chine et à Hong Kong depuis [68], par Haksan Culture Company en Corée du Sud depuis [69], par Kodansha Comics USA en Amérique du Nord depuis juin 2012 sous le titre Attack on Titan[70],[71], par Norma Editorial en Espagne depuis septembre 2012 sous le titre Ataque a los Titanes[72],[73], par Panini Comics en Italie depuis mars 2012 sous le titre L’attacco dei Giganti[74], au Brésil depuis novembre 2013 sous le titre Ataque dos Titãs[75],[76] et au Mexique, en Pologne par Japonica Polonica Fantastica depuis mai 2014 sous le titre Atak Tytanów[77], en République Tchèque par Crew depuis septembre 2014 sous le titre Útok titánů[78]. À partir d’, la plateforme Crunchyroll propose également le manga en version numérique dans plus de 170 pays, avec une parution simultanée avec le Japon des nouveaux chapitres[79].

Anime

Série télévisée

Caractères japonais gris et rouges et le sous-titre anglais Attack on Titan
Logo de l’adaptation anime.

L’adaptation en anime est annoncée en , après l’ouverture d’un site internet teaser nommé « project-attack.com »[80],[81]. Celle-ci est produite au sein du studio Wit Studio avec une réalisation de Tetsurō Araki, une production de Tetsuya Kinoshita, un scénario de Yasuko Kobayashi et des compositions de Hiroyuki Sawano[82]. Sa diffusion débute initialement le sur MBS[note 2],[83]. L’anime est ensuite rediffusé sur les chaînes Tokyo MX, TV Aichi, FBS, HTB, TOS , BS11, puis sur le site Niconico[84]. Peu après le début de la diffusion, Kyoji Asano, character designer de la série, annonce rechercher des animateurs afin d’aider le studio d’animation, en assurant que la série ne perdrait pas en qualité[85]. Le dernier épisode est diffusé en avant-première au Marunouchi Picadilly 1 à Tokyo le lors d’un événement spécial retransmis en streaming dans plus de quinze salles de cinéma japonaises[86].

À la suite de cet évènement, Tetsurō Araki, Tetsuya Kinoshita et l’auteur Hajime Isayama déclarent vouloir adapter la suite du manga[87],[88]. En , George Wada, président de Wit Studio, annonce qu’une seconde saison est en préproduction[89]. Lors de la première séance de projection du film d’animation Shingeki no Kyojin zenpen ~Guren no yumiya~ en au Japon, avec la présence des seiyū des principaux personnages, cette saison est initialement annoncée pour une diffusion en 2016[90]. En , la diffusion est finalement annoncée pour le printemps 2017[91]. Cette seconde saison est réalisée par la même équipe que la première, à l'exception de Masashi Koizuka qui prend la place de Tetsurō Araki en tant que réalisateur. Le premier épisode est diffusé le sur 21 chaines japonaises, dont Tokyo MX et MBS[92]. La saison est composée de douze épisodes[93] et adapte les chapitres 35 à 50.

Une troisième saison est annoncée lors de la diffusion du dernier épisode de la deuxième saison[94],[95]. Elle est composée de 22 épisodes diffusés en deux parties. La première partie, diffusée entre juillet et sur NHK General TV[96],[97], adapte l'arc du Tournant Majeur, correspondant aux chapitres 51 à 70 du manga. La deuxième moitié, diffusée entre avril et , adapte quant à elle l’arc du Retour à Shiganshina, qui correspond aux chapitres 71 à 90 de l’œuvre originale. Pour la première partie, l'auteur Hajime Isayama a retravaillé le scénario de l'histoire car il n'était pas satisfait de son travail sur le manga[98].

Une quatrième et dernière saison est annoncée lors de la diffusion du dernier épisode de la troisième saison[99]. En , un teaser est dévoilé et il est révélé que Wit Studio laisse la place à MAPPA avec Yūichirō Hayashi à la direction. Le directeur de la première saison Tetsurō Araki affirme que la nouvelle équipe est « merveilleuse »[100]. Dans une interview réalisée en juin 2020, l'auteur du manga Hajime Isayama confirme que cette saison ira « jusqu'à la fin du manga »[réf. nécessaire]. En , un rapport de NHK General TV révèle que la diffusion de cette dernière saison débute le [101],[102]. La première partie de la saison, composée de 16 épisodes couvrant les chapitres 91 à 116, est diffusée jusqu'au . Une seconde partie est prévue pour l'hiver 2021-2022[103]. Le 22 août 2021, il est annoncé sur le compte twitter officiel de l'anime que la seconde partie sera diffusée à partir de janvier 2022 sur NHK General TV[104].

Les différentes saisons sont diffusées en streaming et en téléchargement légal sur Wakanim en version originale sous-titrée en français, en simultané avec le Japon[105],[106],[107]. Les trois premières saisons sont disponibles sur Netflix[108],[109] et Amazon Prime Video[110], tandis que les deux saisons sont aussi disponibles sur Anime Digital Network en version française à partir de [111]. La première saison est diffusée à la télévision sur France 4 en version française ou version originale sous-titrée entre septembre et [112]. Les quatre saisons sont également diffusées sur la chaine Mangas[113].

La série est également éditée en Amérique du Nord par Funimation et Crunchyroll[114],[115], au Royaume-Uni par Manga Entertainment[116] et en Australie par Madman Entertainment[117]. Netflix propose également la série en streaming dans la plupart des pays où le service est disponible[118].

Original video animation

Au Japon, des épisodes Original video animation sont commercialisés directement en DVD avec les éditions limitées de certains tomes du manga. Le premier, initialement prévu pour le avec l’édition limitée du tome 11, est commercialisé le avec l’édition limitée du tome 12 pour améliorer sa qualité[119]. Il adapte le chapitre Le carnet d’Ilse (イルゼの手帳, Iruze no techō?) présent dans le tome 5 servant de prologue aux entraînements des membres de l’armée[120]. Le deuxième, Totsuzen no Raihō-sha (突然の来訪者?), est sorti en avec le tome 13[121]. Le troisième, Kon'nan (困難?), est sorti en avec le tome 14[122].

Les tomes 15 et 16, respectivement sortis en et en , sont commercialisés avec deux OAD adaptant la série dérivée L’Attaque des Titans: Birth of Livaï[123]. L’histoire est centrée sur le soldat Livaï et Erwin Smith et implique de nouveaux personnages tels que Furlan et Isabel.

Les tomes 24, 25 et 26, respectivement sortis le , le et le , sont quant à eux commercialisés en bundle avec 3 OAD adaptant la série de manga L'Attaque des Titans : Lost Girls. Les deux premiers OAD sont centrés sur le passé du personnage d'Annie, tandis que le troisième est consacré à celui de Mikasa[124].

Films d’animation

En , la production de deux films d’animation regroupant l’intégralité de la série d’animation est annoncée[125]. Le premier, L’Attaque des Titans : L’arc et la flèche écarlates (「進撃の巨人」前編~紅蓮の弓矢~, Shingeki no Kyojin zenpen ~Guren no yumiya~?), est diffusé en avant-première au Festival international du film de Tokyo fin [126], puis est sorti dans les salles japonaises le [127], avant de sortir en DVD et Blu-ray le [128]. Le deuxième film, L’Attaque des Titans : Les ailes de la liberté (「進撃の巨人」後編~自由の翼~, Shingeki no Kyojin kōhen ~Jiyū no tsubasa~?), est sorti le au Japon[90]. Un film récapitulatif de la deuxième saison intitulé L’Attaque des Titans : Le rugissement de l'éveil (進撃の巨人 ~覚醒の咆哮~, Shingeki no Kyojin ~Kakusei no hōkō~?) est sorti le [96]. Enfin, un film récapitulatif des trois premières saisons intitulé Shingeki no Kyojin: Chronicle (進撃の巨人 〜クロニクル〜?) est sorti le [129].

En France, le premier film est diffusé en avant-première le au Grand Rex[130] et commercialisé en combo DVD/Blu-ray collector par @Anime le [131]. Le deuxième film est également diffusé en avant-première au Grand Rex en [132], avant de sortir en DVD et Blu-ray le [133]. Le troisième film est commercialisé le [134].

Musique

Les musiques des adaptations animées de L’Attaque des Titans sont composées par Hiroyuki Sawano.

La première saison de la série télévisée propose deux génériques d'ouverture et deux génériques de fermeture. Pour les épisodes 1 à 13.5, le thème d’ouverture est Guren no yumiya (紅蓮の弓矢?) de Linked Horizon et le thème de fin est Utsukushiki zankoku na sekai (美しき残酷な世界?) de Yōko Hikasa. Pour les épisodes 14 à 25, le thème d’ouverture est Jiyū no tsubasa (自由の翼?) de Linked Horizon et le thème de fin est Great Escape de cinema staff[135]. Le CD single des génériques de fin de la série est sorti le . Celui des génériques d’ouverture de la série, sorti le au Japon, s’est vendu à plus de 129 000 exemplaires en cinq jours[136] et à plus de 230 000 exemplaires en [137]. Deux albums comprenant l’ensemble des morceaux de l’Original Soundtrack sont sortis respectivement le [138],[139] et le avec l’édition limitée du quatrième DVD/Blu-ray[140],[141].

Pour le premier film d'animation, le thème d’ouverture est Guren no zahō (紅蓮の座標?) de Linked Horizon et le thème de fin est YAMANAIAME de Hiroyuki Sawano[144]. Ce dernier thème est commercialisé le sous forme de CD contenant sept pistes[145].

La deuxième saison propose un nouveau générique d'ouverture de Linked Horizon, intitulé Shinzo wo sasageyo! (心臓を捧げよ!?, ou Opfert eure Herzen! en allemand), tandis que le générique de fin est Yuugure no tori (夕暮れの鳥?) de Shinsei Kamattechan. La bande originale est commercialisée en 2 CD le par Pony Canyon[147].

Est sortie la même année une série de singles dédiée à plusieurs personnages de la série. Ces singles regroupés sous le nom de Character imagesongs ont été composés par Kohta Yamamoto et Hiroyuki Sawano et réarrangés par Yamamoto. Chaque chanson est chantée par le seiyū du personnage à qui est dédiée la chanson.

La troisième saison propose deux génériques d'ouverture et deux génériques de fermeture. Pour les épisodes 38 à 49, le générique d'ouverture est Red Swan interprété par Yoshiki feat. Hyde et le générique de fin est Akatsuki no Requiem (暁の鎮魂歌, Akatsuki no chinkonka?) par Linked Horizon. Pour les épisodes 50 à 59, le générique d'ouverture est Shoukei to shikabane no michi (憧憬と屍の道?) par Linked Horizon et le générique de fin est Name of Love par Cinema Staff. La bande originale est commercialisée en 2 CD le par Pony Canyon[149].

Le générique d'ouverture de la quatrième saison est Boku no Sensō (僕の戦争?) de Shinsei Kamattechan et le générique de fin est Shōgeki (衝撃?) par Yuko Ando.

La bande originale de la quatrième saison est composée par Hiroyuki Sawano et Kohta Yamamoto. Ce dernier avait par ailleurs composé les albums Character Imagesongs consacrés aux personnages de l'anime, qui étaient sortis en 2017. L'album de la première partie de la saison finale a été commercialisée le par Pony Canyon[151].

En , Hiroyuki Sawano annonce un nouveau projet musical porté sur la série sur les réseaux sociaux. Ce projet est nommé "Attack on Titan" suite[153].

Le (jour de la sortie du dernier épisode de la première partie de la saison finale) est publié sur la chaine YouTube d'Hiroyuki Sawano, une musique nommée feat. AoT comprenant deux remix de Ashes on The Fire (thème principal de la saison finale) avec deux autres musiques de la série. Ce double remixage a été composé par Hiroyuki Sawano et Kohta Yamamoto[154].

Le groupe de métal symphonique Epica a enregistré en été 2017 un EP intitulé Epica vs Attack on Titan Songs proposant des versions anglaises de quatre musiques de l'anime composées par Revo du groupe Linked Horizon. Il est sorti le au Japon et le en dehors[155].

Doublage

Les personnages principaux Eren Jäger, Mikasa Ackerman et Armin Arlelt sont respectivement doublés par Yūki Kaji, Yui Ishikawa et Marina Inoue[82],[156]. Les personnages sont respectivement doublés en français par Bastien Bourlé, Nathalie Bienaimé et Adrien Solis (ce dernier fut remplacé par Victor Niverd à partir de la troisième saison).

Le doublage français est réalisé au sein du studio WanTake sous la direction artistique de Grégory Laisné et Mélanie Anne[157]. Pour ce doublage, Grégory Laisné déclare que le studio n'a pas cherché à se rapprocher des voix originales, mais préférait que « la voix colle à l’image, et le comédien à l’esprit et au jeu de son personnage[158] ».

Films live

Photographie aérienne représentant l’île de Hashima entourée par l’océan
Vue aérienne de l’île de Hashima, lieu de tournage du film live japonais.

Une adaptation en film live est annoncée en pour une sortie à l’automne 2013[159],[160]. Tetsuya Nakashima doit en assurer la réalisation mais celui-ci quitte le projet en [161]. La sortie du film est alors repoussée à une date ultérieure[161]. En , le site officiel annonce que la production est assurée par Tōhō, avec Shinji Higuchi comme réalisateur et Yusuke Watanabe et Machiyama Tomohiro comme scénaristes[162]. En , le constructeur automobile Subaru réalise une publicité dans laquelle des Titans apparaissent[163].

Le tournage s’effectue durant l’été 2014 sur l’île de Hashima, surnommée Gunkanjima, tombée en ruines et désertée depuis les années 1970[164],[165]. Le rôle d’Eren Jäger est interprété par Haruma Miura[166]. Satomi Ishihara, Kiko Mizuhara, Kanata Hongō, Nanami Sakuraba et Takahiko Miura font également partie du cast et incarnent des personnages issus du manga[167]. Sept personnages sont créés pour le film, notamment Shikishima, interprété par Hiroki Hasegawa, un personnage clé en tant qu'homme le plus fort de l’humanité[168]. Le film est divisé en deux parties ; la première sort le 1er août et la seconde le [169]. Pour accompagner cette sortie, un drama intitulé Shingeki no Kyojin ~Hangeki no noroshi~ (進撃の巨人 反撃の狼煙?) est diffusé sur le service de streaming dTV de NTT DoCoMo à partir du [170],[171].

La production d'un film live américain est annoncée officiellement en , avec Andrés Muschietti comme réalisateur[172].

Produits dérivés

Publications

Romans

Une série de light novels nommée Before the fall est publiée au Japon. Écrite par Ryo Suzukaze et illustrée par Shibamoto Thores, elle offre une préquelle à l’histoire du manga[173]. Le premier tome, sorti le [174], suit l’histoire d’Angel (アンヘル, Anheru?) et de la mise au point de la manœuvre tridimensionnelle. Les deuxième et troisième tomes, sortis respectivement le [175] et le [176], racontent l’histoire de Kyklo (キュクロ, Kyukuro?), appelé « l’enfant des Titans », et son combat contre les Titans à l’aide de la manœuvre tridimensionnelle. La série est publiée en version anglaise en Amérique du Nord depuis par Vertical[177] et en version française par Pika Édition sous son label Pika Roman depuis [178].

Une deuxième série de light novels nommée L'Attaque des Titans: Hope of the City (進撃の巨人 隔絶都市の女王, Shingeki no Kyojin: Kakuzetsu toshi no jōō?, litt. La reine de la ville isolée) est publiée au Japon. Elle est écrite par Ryō Kawakami et illustrée par Range Murata[179]. Le premier volume est sorti le [180], et le second et dernier le [181]. La série est publiée en Amérique du Nord en 2015 par Vertical[182]. Elle est éditée en version française par Pika Édition sous son label Pika Roman à partir du [183].

Un troisième light novel nommé L'Attaque des Titans: Lost Girls, écrit par Hiroshi Seko, est sorti le au Japon[184],[185]. Il comprend trois histoires courtes : Lost in the Cruel World et Wall Sina, Goodbye, adaptations des visual novel de même nom, ainsi que Lost Girls[186]. Il est édité en version française par Pika Édition sous son label Pika Roman le [187]. L'œuvre est adaptée en trois OAV commercialisés avec les tomes 24, 25 et 26 du manga original entre et [124].

Un roman écrit par l'Américaine Rachel Aaron nommé Garrison Girl: An Attack on Titan Novel est publié le par Quirk Books[188]. Il est ensuite traduit en japonais et publié le par Kōdansha sous le titre Attack on Titan: Roses on the Wall (進撃の巨人 果てに咲く薔薇, Shingeki no Kyojin ~Hate ni saku bara~?)[189].

Séries dérivées

Caractères japonais gris et rouges et le sous-titre anglais Attack on Titan: Junior High
Logo japonais du manga L’Attaque des Titans: Junior High-School

Une série dérivée humoristique nommée L’Attaque des Titans: Junior High-School (進撃!巨人中学校, Shingeki! Kyojin chūgakkō?) est prépubliée dans le magazine Bessatsu Shōnen Magazine entre [190] et [191]. Ce manga est écrit et dessiné par Saki Nakagawa et l’histoire se déroule au collège Shingeki[192]. Le premier tome est commercialisé le [193] et la série compte un total de onze tomes[194]. Hors du Japon, la série est publiée en Amérique du Nord par Kodansha Comics USA depuis mars 2014 sous le titre Attack on Titan: Junior High[195],[196] et en version française à partir de [197].
La série est adaptée en anime au sein du studio Production I.G, avec une réalisation de Yoshihide Ibata, un scénario de Midori Gotō et des compositions de Asami Tachibana[198]. Elle est diffusée à partir du sur MBS au Japon[199] et en simulcast sur Wakanim dans les pays francophones[200].

Une deuxième série dérivée est annoncée dans le tome 11 du manga sorti le [201]. Écrite et dessinée par Satoshi Shiki, il s’agit de l’adaptation en manga de la série de light novels Before the fall[202]. Un prologue est sorti le dans le magazine Monthly Shōnen Sirius[203] et la série a réellement commencé le [204]. Le premier volume est commercialisé le [205]. Le dernier chapitre de la série est paru le , et la série totalise 17 tomes[206],[207]. La version française est publiée par Pika Édition à partir d’[208]. En , le tirage total de la série s'élève à 1,4 million d'exemplaires[209].

Une troisième série dérivée, L’Attaque des Titans: Birth of Livaï (進撃の巨人 悔いなき選択, Shingeki no Kyojin Gaiden: Kuinaki sentaku?, litt. L’Attaque des Titans Spin-off : Une décision sans regret), est écrite par Gan Sunaaku et dessinée par Hikaru Suruga et raconte le passé de Livaï[210]. Elle est publiée dans le magazine shōjo Aria du [211] au [212]. Le premier volume relié est commercialisé le [213] et la série compte un total de deux tomes[214]. Cette série a permis à Kōdansha de multiplier par cinq le tirage du magazine Aria en [215], et par dix en [216]. Hors du Japon, la version française est publiée par Pika Édition à partir d’[217] puis de janvier 2018 dans une édition en couleur[218]. La version anglaise est publiée par Kodansha Comics USA en Amérique du Nord depuis juin 2014 sous le titre Attack on Titan: No Regrets[219].

Une quatrième série dérivée nommée Sungeki no Kyojin (Spoof on Titan) (寸劇の巨人?) est publiée sur l’application smartphone Manga Box de Kōdansha entre son lancement le [220] et le [221]. Dessinée par hounori, il s’agit d’un yonkoma parodique avec les personnages principaux du manga original[222]. Le premier volume est commercialisé le [223] et le second le [224].

La cinquième série dérivée est l'adaptation du light novel L'Attaque des Titans: Lost Girls. Celle-ci est publiée entre le et le dans le magazine Bessatsu Shōnen Magazine[225],[226]. Le premier volume est commercialisé le [227], et le second le [228]. La version française est publiée par Pika Édition en [229].

Guidebook

Un guide officiel nommé L’Attaque des Titans Inside (進撃の巨人 INSIDE 抗, Shingeki no Kyojin: Inside kō?) est sorti le en version japonaise[230] et le en version française[231]. Un deuxième guide nommé L’Attaque des Titans Outside (進撃の巨人 OUTSIDE, Shingeki no Kyojin: Outside kō?) est sorti le en version japonaise[232] et le en version française[233]. Un troisième guide nommé Shingeki no Kyojin: Animation Side (進撃の巨人 ANIMATION SIDE?) est sorti le en version japonaise[234]. Un quatrième guide nommé L’Attaque des Titans: Answers (進撃の巨人 ANSWERS, Shingeki no Kyojin: ANSWERS?) est sorti le en version japonaise[235] et le en version française[236].

En Amérique du Nord, Kodansha Comics USA publie les deux premiers guidebooks sous forme d’un unique volume le [195],[237].

Crossover

Début , C. B. Cebulski, écrivain et éditeur de Marvel Comics, annonce la production d’un crossover entre L’Attaque des Titans et l’univers Marvel[238],[239]. Intitulée Attack on Avengers, le crossover est publié le dans le magazine Brutus édité par Magazine House[240]. Le scénario est écrit par Hajime Isayama et propose des affrontements à New York entre des membres des Gardiens de la Galaxie, Vengeurs et différents Titans provenant du manga[241].

DVD et Blu-ray

Au Japon, la première saison est éditée en DVD et Blu-ray à partir du . Les éditions limitées proposent différents bonus comme des épisodes humoristiques avec les personnages en version SD nommés Chimi kyara gekijō tondeke! Kunren heidan (ちみキャラ劇場 とんでけ!訓練兵団?) ou des jeux vidéo. Le premier coffret sorti le inclut un tome 0, one shot de soixante-cinq pages à l’origine de la série dessiné par l’auteur du manga lorsqu’il avait dix-neuf ans[24]. Les 3e et 6e coffrets contiennent des jeux vidéo de type visual novel. Le 5e coffret contient la version colorisée des chapitres du manga que les épisodes 11 à 13 adaptent[242]. Le 9e coffret comprend un bonus de 120 minutes consacré à l’événement Attack on Taikan, qui s'est déroulé le à la Yokohama Arena[243].

Dans les pays francophones, l’intégralité de la première saison est éditée par @Anime en coffret combo DVD et Blu-ray et commercialisée en avant-première à Japan Expo 2014[244]. Divers bonus comme un artbook et les épisodes courts bonus sont compris[245]. Elle est ensuite commercialisée sous forme de deux coffrets respectivement le et le [246],[247]. Une seconde édition est proposée le avec le coffret DVD et le coffret Blu-ray séparément[131]. La deuxième saison est éditée en [248].

Liste des DVD et Blu-ray de la première saison
Édition japonaise Édition française
Coffret Date de sortie Épisodes Coffret Date de sortie Épisodes
1 [249] 1 – 2 1 [246] 1 – 13
2 [250] 3 – 4
3 [251] 5 – 7
4 [252] 8 – 10
5 [253] 11 – 13
6 [254] 14 – 16 2 [247] 14 – 25
7 [255] 17 – 19
8 [256] 20 – 22
9 [257] 23 – 25
Liste des DVD et Blu-ray de la deuxième saison
Édition japonaise Édition française
Coffret Date de sortie Épisodes Coffret Date de sortie Épisodes
1 [258] 26 – 31 1 26 – 37
2 [259] 32 – 37
Liste des DVD et Blu-ray de la troisième saison
Édition japonaise Édition française
Coffret Date de sortie Épisodes Coffret Date de sortie Épisodes
1 [260] 38 – 40 1 38 – 49
2 [261] 41 – 43
3 [262] 44 – 46
4 [263] 47 – 49
5 [264] 50 – 52 2 50 – 59
6 [265] 53 – 55
7 [266] 56 – 59
Liste des DVD et Blu-ray de la quatrième saison
Édition japonaise Édition française
Coffret Date de sortie Épisodes Coffret Date de sortie Épisodes
1 [267] 60 – 67 1 - -
2 [268] 68 – 75

Jeux vidéo

Konami lance un jeu vidéo de cartes à collectionner le sur la plateforme mobile Mobage[269],[270]. Un jeu vidéo social nommé Shingeki no Kyojin: Hangeki no tsubasa (進撃の巨人 -反撃の翼?, litt. L’Attaque des Titans: Les Ailes de la contre-attaque) est créé par la société Strategy & Partners et est sorti sur la plateforme mobile GREE le [271], puis sur la plateforme Mobage le [272]. Une version sur navigateur Web nommée Shingeki no Kyojin: Hangeki no tsubasa Online (進撃の巨人 -反撃の翼 オンライン?, litt. L’Attaque des Titans: Les Ailes de la contre-attaque en ligne) est également sortie le [273], disponible en ligne jusqu’au [274].

Plusieurs jeux vidéo de type visual novel sont disponibles dans le premier tirage du troisième et du sixième Blu-ray. Ces jeux vidéo, développés par plusieurs membres du studio Nitroplus[275] en collaboration avec Production I.G et l’auteur Hajime Isayama, relatent des histoires inédites avec Mikasa, Livaï et Erwin. Le troisième Blu-ray, sorti le , contient le jeu Lost In The Cruel World basé sur Mikasa. Le sixième Blu-ray, sorti le , contient le jeu Kuinaki sentaku (悔いなき選択?, litt. Une décision sans regrets) basé sur le passé d’Erwin et Livaï, le jeu Nubatama no yoru no mori ni akaakato moyuru (ぬばたまの夜の森に、あかあかと燃ゆる?, Brightly Burning in the Forest on a Pitch-Black Night) sur Eren et Livaï et le jeu Wall Sina, Goodbye (Wall Sina, Goodbye (アニ外伝)?, litt. Mur Sina, au revoir) basé sur Annie[276].

Un jeu vidéo sur Nintendo 3DS est annoncé en [277]. Intitulé Shingeki no Kyojin: Jinrui saigo no tsubasa (進撃の巨人〜人類最後の翼?, litt. Les dernières ailes de l’humanité), il s’agit d'un jeu d'action en 3D développé par Spike Chunsoft[278],[279]. En , le magazine Famitsu annonce la sortie du jeu pour le [280]. Des DLC sur Livaï et Sasha ont par la suite vu le jour[281]. En , le jeu s’est écoulé à près de 300 000 exemplaires[282].
En , une nouvelle version du jeu intitulée Chain est annoncée. Celle-ci propose de nouveaux niveaux et nouvelles missions, ainsi qu’un mode multijoueur coopératif en ligne jouable jusqu’à quatre joueurs. Le jeu est disponible le au Japon[283], puis en en Amérique du Nord sous le titre Attack on Titan: Humanity in Chains via le Nintendo eShop par Atlus[284]. En Europe, la sortie est repoussée au en raison d'une plainte pour copyright, obligeant Atlus à sortir le jeu sous le titre Shingeki no Kyojin: Humanity in Chains[285]. Une suite intitulée Shingeki no Kyojin 2 ~Mirai no zahyō~ (進撃の巨人2~未来の座標~?) est sorti le au Japon[286].

Un jeu vidéo pour smartphone intitulé Shingeki no Kyojin: Jiyū e no hōkō (進撃の巨人 -自由への咆哮-?, litt. L'Attaque des Titans : Le rugissement de la liberté) est sorti le au Japon[287]. Il s’agit d'un jeu de stratégie proche du jeu Clash of Clans[288]. Le jeu en ligne Phantasy Star Online 2: Episode 2 propose une collaboration avec L’Attaque des Titans[289].

Lors de Japan Amusement Expo 2015, Capcom annonce le développement d'un jeu d'arcade[290]. Le jeu est dévoilé en février 2016 sous le nom Shingeki no Kyojin: Team Battle, et est jouable à l'aide d'une reproduction de la manœuvre tridimensionnelle apparaissant dans le manga. Le jeu est annoncé jouable en solo ou jusqu'à huit joueurs en ligne[291]. Toutefois, en , Capcom annonce mettre fin au développement du jeu[292].

Un jeu PlayStation 3, PlayStation 4 et PlayStation Vita, développé par Omega Force et édité par Koei Tecmo, est annoncé en [293]. Intitulé A.O.T. Wings of Freedom (Attack on Titan au Japon), le jeu propose dix personnages jouables. Il est commercialisé le au Japon, le en Europe et le en Amérique du Nord. En Occident, le jeu est également proposé sur Xbox One et Microsoft Windows[294],[295].
Une suite est annoncée en [296]. Intitulée A.O.T. 2, celle-ci est sortie en sur PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows et Nintendo Switch[297]. Une extension intitulée Final Battle, rajoutant notamment le scénario de la troisième saison animée, est sortie le [298].

Un autre jeu Nintendo 3DS est annoncé en . Intitulé Shingeki no Kyojin: Shichi kara no dasshutsu (進撃の巨人 死地からの脱出?), le jeu est développé par Ruby Party et édité par Koei Tecmo[299]. Il est sorti le au Japon[300].

Autres produits

Au Japon, il existe un grand marketing autour de la série. Les enseignes Pizza Hut et Lotteria proposent des collaborations avec L’Attaque des Titans à partir de 2013[301],[302], tout comme Mercedes-Benz en 2021[303]. De nombreux mèmes Internet consistant en différents cosplays ou imitation de scènes de l’anime apparaissent sur les réseaux sociaux[304]. Le parc à thème Universal Studios Japan propose des attractions basées sur l’univers de L’Attaque des Titans du au [305], et des nouvelles attractions et expositions les années suivantes[306],[307]. Une attraction voit également le jour au Fuji-Q Highland en 2017[308]. De nombreux événements sont proposés à travers le Japon, comme des expositions[309] ou des jeux d'évasion[310].

Des dakimakura d’Eren et Livaï, ainsi que des coupe-papiers inspirés des manœuvres tridimensionnelles sont également commercialisés[311]. Des figurines de différents personnages sont commercialisées chez Banpresto, Good Smile Company ou Max Factory[312],[313]. Des goodies sont également offerts avec certains numéros du magazine Bessatsu Shōnen Magazine, et l’éditeur français lance également une opération éventail en 2013 avec un modèle à l’effigie du manga[314]. Des parfums ont également été produits[315]. Un drama CD de seize minutes est commercialisé avec le magazine Bessatsu Shōnen Magazine de sorti le [316]. Un magazine spécial de douze numéros, Monthly Attack on Titan, est commercialisé à partir d’ et propose des figurines des personnages et un diorama[317].

Des statues à l'effigie d'Eren, Armin et Mikasa sont érigées en 2020 au barrage Oyama dans la ville de Hita dans la préfecture d'Ōita, ville natale du mangaka[318].

En France, un jeu de société nommé Attack on Titan – Le Dernier Rempart sort en 2017, créé par Antoine Bauza et Ludovic Maublanc. Les joueurs incarnent un Titan et des défenseurs humains. Les personnages principaux sont inclus tels qu'Eren, Armin, Mikasa, Levy, et d'autres[319].

Accueil

Critique

Plusieurs critiques jugent que L’Attaque des Titans peut illustrer le désespoir ressenti par les jeunes dans la société actuelle, bien que l’histoire laisse place à toute interprétation personnelle de la part des lecteurs[320]. La mise en scène d'une jeunesse militaire qui mène une révolution est également perçue comme une références directe à l'histoire du Japon, comme la restauration de Meiji[321]. Sébastien Kimbergt d’AnimeLand note le « coup de génie de l’auteur » qui a réussi à adapter deux concepts très en vogue, jugeant que les Titans ne sont rien d’autres qu’un mélange entre zombies géants et mechas pilotés[322]. Yoshiyuki Tomino, créateur de Gundam, salue le fait que l’univers de la série provient à la fois de l’expérience personnelle de l’auteur et de différentes recherches sur les Titans. Il juge toutefois que le dessin est un peu trop brut et grossier[323]. Le site Manga-News met en avant la densité et la richesse des tomes, saluant la mise en scène autour des Titans et les séquences d’action de « grande intensité »[324]. Quelques critiques sont également émises concernant le dessin du manga jugé « un peu faible », notamment sur le design des personnages, bien que celui-ci s’améliore au fil des tomes[325],[326]. L'intrigue « prenante, violente et abrupte » permet toutefois de passer outre certaines lacunes du dessins[321]. Quant à l’adaptation française par Pika Édition, elle est jugée « très convaincante » avec une « transcription fluide des textes »[324].

La série est un succès en Asie, notamment en Chine et à Taïwan[327]. Wong Yeung Tat, journaliste média de Hong Kong, a salué le style de Hajime Isayama et la polyvalence de la série qui s’ouvre à diverses interprétations de la part des lecteurs[328]. Quelques critiques sont toutefois émises, notamment par le magazine sud-coréen Electronic Times qui accuse la série d’avoir un message politique et militaire en faveur du premier ministre du Japon Shinzō Abe[329], tandis que la série a trouvé un écho auprès des jeunes de Hong Kong qui ont vu l’invasion des Titans comme une métaphore de la Chine continentale[327],[7]. En 2010, le blog de l’auteur est victime de nombreux flaming après qu'il a annoncé que le personnage Dot Pixis est inspiré d’Akiyama Yoshifuru, ancien général de l’armée impériale japonaise[330],[331],[332]. En , le blog de l’auteur est à nouveau attaqué avec la publication de plusieurs centaines de menaces de mort à son encontre[333]. En 2015, le gouvernement chinois met sur liste noire plusieurs séries d'animation japonaises, dont L’Attaque des Titans, car elles proposent des « scènes de violence, de pornographie, de terrorisme et des crimes contre la moralité publique »[334].

Le mangaka a également été accusé d'antisémitisme et d'apologie au fascisme avec le développement de sa série. En effet, le traitement du peuple eldien dans le manga rappelle la condition du peuple juif, leur persécution par le peuple Mahr pouvant être comparée à la persécution juive par l'Allemagne nazie. Cela inclut les affirmations selon lesquelles Isayama promeut le nationalisme et la théorie de la domination mondiale juive[335]. Cependant, cela a été contesté par de nombreux fans de la série, affirmant que si les Eldiens reflètent le peuple juif, ils sont destinés aux lecteurs pour sympathiser avec plutôt que d'être décrits comme des méchants[336],[337],[338].

L’adaptation animée est également bien accueillie par la critique[339],[340],[341]. Manga-News salue notamment le design des personnages de Kyoji Asano, rendant les personnages plus reconnaissables que dans le manga. Les scènes d’action bénéficient de « techniques d’animation maîtrisées » sur les déplacements tridimensionnels[342]. Sur Anime News Network, Rebecca Silverman, enthousiasmée par le contraste créé par les scènes sanglantes et les paysages idylliques, juge que la série animée constitue un « excellent mélange de ce que la romancière gothique du XIXe siècle Ann Radcliffe définit comme l'horreur contre la terreur : la première, physique, vous fait détourner les yeux, tandis que la seconde, intellectuelle, vous donne envie de savoir la suite »[343] ; Martin Theron, pour sa part, considère que l'anime procure des « émotions intenses, viscérales et graphiques » mais souffre d'un problème de rythme, notamment sur la seconde partie de la première saison[344]. Le magazine AnimeLand lui décerne le prix du « Meilleur doublage français » lors de l'Anime & Manga Grand Prix 2014[345]. Tiphaine de Raguenel, directrice des programmes jeunesse de France 4, compare la série à Game of Thrones du fait des nombreuses morts de personnages et son monde médiéval fantastique[346]. Le doublage français est quant à lui jugé « très convaincant »[342].

Le changement de studio pour la quatrième saison a toutefois suscité plusieurs craintes et le contenu proposé par le studio Mappa a été fortement critiqué par les fans[347], notamment concernant l'animation et les effets spéciaux numériques (CGI)[348],[349]. Toutefois, cela n'a pas empêché le succès critique et d'audience de la saison[350].

Ventes et audiences

Le manga connaît un succès immédiat au Japon et devient une des séries les plus remarquées de l’année 2011. Il se retrouve en onzième position du classement Oricon des meilleures ventes par série avec 3 766 194 exemplaires vendus[351],[352]. En 2012, il atteint cette fois la quinzième position du classement Oricon des meilleures ventes par série avec 2 682 504 exemplaires vendus[353]. En , le tirage total des neuf premiers volumes est de dix millions d’exemplaires[354].

L’adaptation en série télévisée d’animation a permis d’augmenter considérablement le nombre de ventes de la série ; ainsi, les dix volumes du manga étaient présents dans le top 50 Oricon lors de la semaine du 8 au [355]. Début , les quatre premiers tomes s’étaient écoulés à plus d’un million d’exemplaires chacun[356] puis les huit premiers fin mai[357], élevant alors le tirage total à 19,5 millions d’exemplaires[358]. Milieu 2013, la série se place alors à la quatrième place du classement Oricon avec 4 292 208 exemplaires vendus[359]. En , 8,7 millions d’exemplaires sont tirés depuis le début de l’anime[360]. En , le nombre de volumes vendus dépasse les 20 millions d’exemplaires : il s'agit de la septième série à dépasser ce cap depuis la création du top Oricon en 2008[361]. Lors de l’année fiscale 2013, la série est classée 2e série la plus vendue avec 15 933 801 exemplaires, avec l’intégralité des tomes sortis présent dans le top 15 Oricon[362],[363]. Grâce notamment au succès de la série, l’éditeur du manga Kōdansha enregistre une hausse de son chiffre d’affaires pour la première fois en dix-huit ans[364].

En , plus de trente millions d’exemplaires sont vendus au Japon, et le tirage total à l’échelle mondiale dépasse les trente-huit millions de copies[365]. Lors du premier semestre 2014 (du au ), le manga se classe à la première place du top Oricon avec 8,34 millions de copies vendues au Japon, mettant fin aux cinq années dominées par One Piece[366]. Le tome 13 a un tirage initial de 2,75 millions d’exemplaires, record actuel de la série[367]. En , le tirage total atteint les quarante millions d’exemplaires[368]. Sur l’année fiscale 2014, la série se place à la deuxième du classement Oricon avec 11,8 millions d'exemplaires vendus[369]. En France, les deux premiers volumes se classent dans le top 15 des meilleures ventes de mangas entre juin et [370], et 125 000 tomes sont vendus sur l’année 2013[371]. En Amérique du Nord, le tirage total de la série s’élève à 500 000 exemplaires en [372], et à 660 000 en [373]. Il atteint les 2,5 millions d’exemplaires en [374]. En , le tirage de la série s'élève à plus de 60 millions d'exemplaires[375]. En , le tirage dépasse les 71 millions d'exemplaires[376]. En , le tirage mondial dépasse les 86 millions d'exemplaires, avec 76 millions édités au Japon et 10 millions dans le reste du monde[377]. En , le tirage atteint la barre des 100 millions d'exemplaires, célébrée par la réalisation d'une fresque murale géante au Madison Square à New York[378].

Les DVD et Blu-ray de la série d’animation se vendent également bien, les premiers coffrets DVD ou Blu-ray de la première saison se classant tous deux premiers lors de la première semaine de commercialisation[379],[380]. Les huit autres coffrets se classent également dans les premières places lors de leur sortie[381],[382],[383]. Aux États-Unis, l’anime, diffusé dans l’émission Toonami sur Adult Swim, réunit plus d’un million de téléspectateurs par épisode au mois de [384]. En France, la première saison réalise un score moyen de 100 000 spectateurs lors de sa diffusion sur Wakanim[385]. Lors du confinement lié à la pandémie de Covid-19 en 2020, L'Attaque des Titans est parmi les séries les plus regardées sur Netflix et Wakanim[386]. Le premier épisode de la quatrième saison a réalisé le meilleur démarrage de l'histoire du site, en ayant provoqué « la plus grosse panne de Wakanim depuis des années »[387]. Le fort succès de cette dernière saison a multiplié par quatre les ventes du manga en France, ce qui poussé Pika Édition à réimprimer 1,2 million d'exemplaires[387]. Le succès est également important aux Etats-Unis[388].

Les produits non officiels sont également bien accueillis ; en effet, un jeu vidéo nommé Hangeki no ha (反撃の刃?, litt. Les Lames de la contre-attaque), sorti sur Google Play le [389], est téléchargé plus de 500 000 fois en seulement cinq jours[390].

Prix et récompenses

Le manga remporte le 35e prix du manga Kōdansha dans la catégorie shōnen en 2011[391]. Cette même année, il est également nommé au prix Manga Taishō[392]. En 2012, il est nommé au 16e prix culturel Osamu Tezuka[393], tout comme en 2014 lors de la 18e édition[394]. Le manga est élu Manga of the Year en 2013 et en 2014 par le magazine Da Vinci[395],[396]. L’adaptation en série télévisée d’animation a également été bien accueillie. Lors des NewType Anime Award 2013, la série animée a reçu cinq prix en plus du prix du meilleur studio pour Wit Studio : meilleure série animée, meilleur réalisateur, meilleur scénariste, meilleures musiques, et meilleur personnage féminin pour Mikasa[397]. La série télévisée reçoit le prix de meilleure série d’animation au 18e Animation Kobe Award en 2013[398]. Aux Tokyo Anime Award 2014, elle obtient la récompense de meilleure série télévisée de 2013[399]. La rédaction du magazine Weekly Playboy édité par Shūeisha trouve que l’anime a marqué l’année 2013[400].

Aux États-Unis, la Young Adult Library Services Association intègre L’Attaque des Titans dans sa liste 2013 des meilleurs romans graphiques pour adolescents[401]. En 2014, la série remporte le prix Harvey de la meilleure œuvre étrangère[402]. En France, les lecteurs du magazine AnimeLand l’élisent meilleur espoir manga 2012 lors de la 20e édition de l’Anime & Manga Grand Prix organisé au Salon du livre en [403], puis meilleur manga et meilleur anime l’année suivante[404]. Les lecteurs de Manga-news l’élisent meilleur shōnen 2013[405]. En 2014, le premier tome du manga est sélectionné au 41e festival international de la bande dessinée d'Angoulême[406]. En Italie, la série reçoit le Prix Micheluzzi de la meilleure série étrangère en 2014[407].

L'adaptation animée fait également partie des meilleures séries des années 2010 selon Crunchyroll[408], IGN[409] et Polygon[410].

Annexes

Bibliographie

  • (en) Jonathan Clements et Helen McCarthy, The Anime Encyclopedia, 3rd Revised Edition : A Century of Japanese Animation, Berkeley, Californie, Stone Bridge Press, , 1136 p. (ISBN 9781611720181, présentation en ligne)
  • Matthieu Pinon et Laurent Lefebvre, Histoire(s) du manga moderne (1952-2012), YNNIS éditions, , 208 p. (ISBN 979-1-0933-7622-6)

Tomes

  • Hajime Isayama, L’Attaque des Titans, tome 1, Pika Édition, (ISBN 978-2-8116-1169-9)
  • Hajime Isayama, L’Attaque des Titans, tome 2, Pika Édition, (ISBN 978-2-8116-1170-5)
  • Hajime Isayama, L’Attaque des Titans, tome 21, Pika Édition, (ISBN 978-2-8116-3332-5)
  • Hajime Isayama, L’Attaque des Titans, tome 22, Pika Édition, (ISBN 978-2-8116-3484-1)
  • Hajime Isayama, L’Attaque des Titans, Inside, Pika Édition, (ISBN 978-2-8116-1628-1)
  • Hajime Isayama, L’Attaque des Titans, Outside, Pika Édition, (ISBN 978-2-8116-1822-3)

Articles et analyses

  • Steve Naumann, « L’Attaque des Titans », AnimeLand, no 192,‎ , p. 36-38 (ISSN 1148-0807)
  • Viky et Steve Naumann, « L’Attaque des Titans - Dossier », AnimeLand, no 195,‎ , p. 42-50 (ISSN 1148-0807)
  • Sébastien Kimbergt, Viky, Nicolas Penedo, Carla Cino et Soufana Louali, « L’Attaque des Titans - Dossier », AnimeLand, no 199,‎ , p. 59-73 (ISSN 1148-0807)
  • Manon Eskenazi, Rui Pascoual et Pierre Herbulot, « L’Attaque des Titans - Dossier », AnimeLand, no 200,‎ , p. 52-57 (ISSN 1148-0807)
  • Laurent Lefebvre, « L’Attaque des Titans - le making-of », Coyote magazine, no 46,‎ , p. 100-101 (ISSN 1276-3942)
  • Thomas Maksymowicz, « L’Attaque des Titans », Coyote magazine, no 50,‎ , p. 22-25 (ISSN 1276-3942)
  • Frédéric Ducarme, « Les mangas nekketsu shōnen sont-ils des mangas sportifs ? L’exemple de Dragon Ball », Comicalités,‎ (lire en ligne).

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. « J'ai ressenti la peur au contact de cette personne avec qui je ne parvenais pas à communiquer, j'ai pensé que l'être humain était l'animal le plus dangereux. » Hajime Isayama.
  2. La série télévisée d’animation est diffusée initialement sur MBS le samedi à 25 h 58, ce qui correspond techniquement au dimanche à h 58.

Références

  1. L’Attaque des Titans, tome 2, 2013, p. 150.
  2. L’Attaque des Titans, Inside, 2014, p. 92-93.
  3. Kwan-yin Lee, « Milking cash cows for insights : the sociopolitical implications of Shingeki no kyojin and The hunger games' dystopian fantasies », The University of Hong Kong Libraries (thèse),‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. L’Attaque des Titans, tome 1, 2013, p. 96.
  5. L’Attaque des Titans, tome 2, 2013, p. 76.
  6. L’Attaque des Titans, tome 2, 2013, p. 38.
  7. a et b The Anime Encyclopedia, 3rd Revised Edition : A Century of Japanese Animation.
  8. L’Attaque des Titans, tome 2; 2013, p. 142.
  9. a et b L’Attaque des Titans, tome 21; 2017.
  10. L’Attaque des Titans, tome 22; 2017.
  11. (en) Megan Peters, « Attack On Titan Creator Confirms New Protagonist », sur comicbook.com, (consulté le ).
  12. L’Attaque des Titans, Inside, 2014, p. 6-11.
  13. L’Attaque des Titans, Inside, 2014, p. 12-15.
  14. L’Attaque des Titans, Inside, 2014, p. 16-19.
  15. Chapitres 1 et 2
  16. Chapitres 3 à 19
  17. Chapitres 20 à 34
  18. Chapitres 35 à 50
  19. Chapitres 50 à 70.
  20. Chapitres 71 à 84
  21. Chapitres 85 à 90.
  22. Chapitres 91 à 119.
  23. Chapitres 120 à 139.
  24. a et b Reith Saji, « Le Bluray de l’anime Shingeki no Kyojin, daté au Japon », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  25. L’Attaque des Titans, Inside, 2014, p. 160.
  26. « L’Attaque des Titans : on va tous mourrrriiiiir », sur Paoru.fr, (consulté le ).
  27. (ja) « 変身!!!! », sur Blog de Hajime Isayama,‎ (consulté le ).
  28. a b c d et e Histoire(s) du manga moderne (1952-2012), 2015, Hajime Isayama, p. 133
  29. (ja) « 2006年7月期 », sur Weekly Shōnen Magazine (consulté le ).
  30. a et b « AnimeLand # 193 juillet-août 2013 », AnimeLand, no 193, 3 juillet 2013
  31. a b c d et e L’Attaque des Titans, le making-of, p. 100-101.
  32. L’Attaque des Titans, Outside, 2015, p. 18-19.
  33. a b et c (en) alversob, « Interview with Attack on Titan Creator Hajime Isayama », sur Geek-news.mtv.com, (consulté le ).
  34. L’Attaque des Titans, Outside, 2015, p. 27-28.
  35. (en) « Attack on Titan Creator Aims to End Manga in 20 Volumes », sur Anime News Network, (consulté le ).
  36. (en) « Attack on Titan Creator Isayama: Manga to End in About 3 Years », sur Anime News Network, (consulté le ).
  37. Reith Saji, « La fin du manga Shingeki no Kyojin, déjà datée au Japon ? », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  38. Reith Saji, « L’auteur de Shingeki no Kyojin obligé de changer de fin pour les fans ? », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  39. (en) « Attack on Titan Manga's Final Panel Previewed on TV », sur Anime News Network, (consulté le ).
  40. (en) « Kodansha: Hajime Isayama Aims to End Attack on Titan Manga in 2020 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  41. (en) « Attack on Titan Manga Is 1% to 2% From Completion », sur Anime News Network, (consulté le ).
  42. « L'Attaque des Titans se conclura au mois d'avril », sur manga-news.com, (consulté le ).
  43. « Le chapitre final de L'attaque des titans bouclé, Kodansha montre les dents pour prévenir les fuites », sur Anime News Network, (consulté le ).
  44. (en) « Feel the Quake of the Titans! New Anime Attack on Titan is Picking Up Massive Attention! », sur Otakumode.com, (consulté le ).
  45. (en) Scott Green, « VIDEO: Behind the Scenes of Attack on Titan », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  46. L’Attaque des Titans, Outside, 2015, p. 15.
  47. a b et c Reith Saji, « Isayama Hajime révèle des détails sur son manga Shingeki no Kyojin, en Vidéo », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  48. a b et c (en) Sarah Nelkin, « Attack on Titan Creator Reveals Secrets on Japanese TV Show », sur Anime News Network, (consulté le ).
  49. L’Attaque des Titans, Outside, 2015, p. 14.
  50. (ja) « アクセス数がすごい! », sur Blog de Hajime Isayama,‎ (consulté le ).
  51. L’Attaque des Titans, Inside, 2014, p. 163-164.
  52. Reith Saji, « Le manga Shingeki no Kyojin trouve son inspiration dans la ville de Nördlingen (Allemagne) », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  53. (en) Lynzee Lamb, « Interview: George Wada, Producer of Attack on Titan », sur Anime News Network, (consulté le ).
  54. (en) « Hajime Isayama Shares His Inspiration for Attack on Titan », sur Anime News Network, (consulté le ).
  55. (en) « Bessatsu Shōnen Magazine to Launch in September », sur Anime News Network, (consulté le ).
  56. (ja) « 本日創刊、別冊少年マガジン。雷句誠新連載ついに始動 », sur Natalie.mu,‎ (consulté le ).
  57. (ja) « 進撃の巨人(1) », sur Kōdansha (consulté le ).
  58. (en) Adriana Hazra, « Attack on Titan Manga Ends on April 9 After 11 Years », sur Anime News Network, (consulté le )
  59. (en) Daryl Harding, « Attack on Titan Manga to Finish in April 2021 », sur Crunchyroll, (consulté le )
  60. (en) « Attack on Titan Manga Gets Full-Color Serialization », sur Anime News Network, (consulté le ).
  61. (ja) « 進撃の巨人 Full color edition(1) », sur kc.kodansha.co.jp (consulté le ).
  62. (en) « Attack on Titan Manga Breaks Records With Titan-Sized Print Volume », sur Anime News Network, (consulté le ).
  63. « Les Titans s’élèvent chez Pika ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  64. Clémence Duneau, « Sortie de l’ultime chapitre de « L’Attaque des Titans », une œuvre qui bouscule les codes du manga », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  65. « L’Attaque des Titans en simulpub », sur Pika Édition, .
  66. « L'Attaque des Titans revient dans une édition colossale », sur manga-news.com, (consulté le ).
  67. « Des nouvelles de l'édition colossale de L'Attaque des Titans », sur manga-news.com, (consulté le ).
  68. (zh) « 進擊的巨人 1 », sur Tong Li Publishing (consulté le ).
  69. (ko) « 진격의 거인 1권 », sur Haksan Culture Company (consulté le ).
  70. (en) « Kodansha USA Adds Attack on Titan, Miles Edgeworth Manga », sur Anime News Network, (consulté le ).
  71. (en) « Kodansha Comics Announces Hajime Isayama's Attack on Titan At New York Comic-Con », sur Anime News Network, (consulté le ).
  72. (es) Manu, « Shingeki no Kyojin licenciada por Norma Editorial », sur Deculture.es, (consulté le ).
  73. (es) « ATAQUE A LOS TITANES 01 », sur Normaeditorial.com (consulté le ).
  74. (it) « L’attacco dei Giganti 1 », sur Panini Comics (consulté le ).
  75. (pt) Dudu, « Panini Publicará Mangá Shingeki no Kyojin », sur Jbox.com, (consulté le ).
  76. (pt) Leandro de Barros, « Panini anuncia o lançamento do mangá de Shingeki no Kyojin no Brasil! », sur Supernovo.net, (consulté le ).
  77. (pl) « Atak Tytanów tom 01 », sur Japonica Polonica Fantastica (consulté le ).
  78. (cs) « Útok titánů 1 », sur Crew.cz (consulté le ).
  79. (en) « Crunchyroll to Simultaneously Offer Kodansha Manga in 170 Countries », sur Anime News Network, (consulté le ).
  80. (en) « Death Note's Araki Directs TV Anime Project 'Attack' », sur Anime News Network, (consulté le ).
  81. « Shingeki no Kyojin : L’anime », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  82. a et b (ja) « Shingeki no Kyojin: Staff & Cast », sur Shingeki.net (consulté le ).
  83. (en) « Saki Fujita, Keiji Fujiwara Join Attack on Titan TV Anime's Cast », sur Anime News Network, (consulté le ).
  84. (ja) « Shingeki no Kyojin: On air », sur Shingeki.net (consulté le ).
  85. Reith Saji, « L’anime Shingeki no Kyojin, en difficulté ? », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  86. (en) « Last Attack on Titan Episode to Screen in Japanese Theaters », sur Anime News Network, (consulté le ).
  87. Reith Saji, « Pas de Saison 2 pour l’anime Shingeki no Kyojin pour le moment ? », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  88. (en) « Attack on Titan Staff & Cast: More Anime Not Green-Lit Yet », sur Anime News Network, (consulté le ).
  89. Reith Saji, « L’anime Shingeki no Kyojin Saison 2, en préproduction », sur Adala-news.fr, (consulté le )
  90. a et b (en) « Attack on Titan TV Anime Gets 2nd Season in 2016 », sur Anime News Network, (consulté le )
  91. (en) « Attack on Titan Anime's 2nd Season Premieres in Spring 2017 », sur Anime News Network, (consulté le )
  92. (en) « Attack on Titan 2nd Season's New Visual, Linked Horizon Song Revealed », sur Anime News Network, (consulté le )
  93. (en) « Attack on Titan Season 2 Listed With 12 Episodes », sur Anime News Network, (consulté le )
  94. « Attack on Titan Anime Season 3 to Air in 2018 », sur Anime News Network, (consulté le )
  95. (ja) 「進撃の巨人」製作委員会, « TVアニメ「進撃の巨人」Season 3 2018年スタート決定! », sur shingeki.tv (consulté le )
  96. a et b (en) « Attack on Titan Season 3 Premieres in July After January Compilation Film », sur Anime News Network, (consulté le ).
  97. (en) « Attack on Titan 3rd Season's Promo Video Reveals July 22 Premiere (Updated) », sur Anime News Network, (consulté le ).
  98. (en) Megan Peters, « 'Attack On Titan' Creator Reveals Hopes For Season 3 », (consulté le ).
  99. « Ultime saison datée pour L'Attaque des Titans ! », sur manga-news.com, (consulté le ).
  100. (en) Daryl Harding, « Attack on Titan The Final Season TV Anime 1st Trailer and Visual Released, MAPPA Takes Over Anime Production », sur Crunchyroll, .
  101. « L'anime Shingeki no Kyojin Final Season sortira en Décembre 2020 », sur Adala News, (consulté le )
  102. « 放送番組編成計画|経営に関する情報|NHKについて », sur www.nhk.or.jp (consulté le )
  103. (en) Joseph Luster, « Attack on Titan Final Season Anime Continues with Episode 76 », sur crunchyroll.com, (consulté le ).
  104. « https://twitter.com/anime_shingeki/status/1429397943220645888 », sur Twitter (consulté le )
  105. « L’Attaque des Titans sur Wakanim ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  106. « La saison 2 de L'Attaque des Titans chez Wakanim et @Anime », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  107. « La saison finale de L'Attaque des Titans en simulcast sur Wakanim », sur manga-news.com, (consulté le ).
  108. Lisef, « L'Attaque des Titans est de retour sur Netflix ! », sur 9emeart.fr, (consulté le ).
  109. « "L'attaque des Titans" : Netflix annonce une date pour la saison 3 partie 1 », sur mouv.fr, (consulté le ).
  110. « L’Attaque des Titans envahit Prime Video : 7 raisons de dévorer l’animé », sur Konbini - All Pop Everything : #1 Media Pop Culture chez les Jeunes (consulté le )
  111. Cami-sama, « ADN dévoile son planning de novembre (avec Kid Paddle, Nana, L’Attaque des Titans, MHA…) », sur animeland.fr, (consulté le ).
  112. « L’anime L’Attaque des Titans arrive à la télévision sur France 4 », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  113. « La saison finale de L'Attaque des Titans diffusée sur Mangas », sur manga-news.com, (consulté le ).
  114. (en) « Funimation Streams Attack on Titan TV Anime », sur Anime News Network, (consulté le ).
  115. (en) Patrick Macias, « Crunchyroll to Stream Attack on Titan Anime! », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  116. (en) « Anime Announcements at London MCM Expo Comic Con (Updated) », sur Anime News Network, (consulté le ).
  117. (en) « Madman Announces New Weekly Streaming Schedule », sur Anime News Network, (consulté le ).
  118. (en) « Attack on Titan’s Netflix Debut Hit by Translation Woes », sur Animeherald.com, (consulté le ).
  119. (en) « Attack on Titan Original Anime DVD Delayed 4 Months », sur Anime News Network, (consulté le ).
  120. Reith Saji, « L’anime Shingeki no Kyojin OAD, reporté », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  121. « Deuxième OAD pour l’Attaque des Titans », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  122. Reith Saji, « L’anime Shingeki no Kyojin OAD 3, annoncé », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  123. Reith Saji, « L’anime Shingeki no Kyojin Gaiden: Kuinaki Sentaku OAD, annoncé », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  124. a et b (en) « Attack on Titan: Lost Girls Novel Gets 3 Original Anime DVDs », sur Anime News Network, (consulté le ).
  125. (en) « Attack on Titan Anime Gets 2 Compilation Films in 2014-2015 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  126. (en) « "Attack on Titan" 1st Compilation Film to be Screened at Tokyo International Film Festival », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  127. Reith Saji, « Le film animation Shingeki no Kyojin Zenpen, en Visual Art », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  128. (en) Mikikazu Komatsu, « Manga Author Draws Box Art for "Attack on Titan" 1st Film DVD/Blu-ray », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  129. Laurent Koffel, « Le film Attack on Titan: Chronicle qui regroupe les 3 saisons de l’Attaque des Titans prévu pour le 17 juillet », sur coyotemag.fr, (consulté le ).
  130. Jérôme Fréau, « Le premier film de l’Attaque des Titans en avant-première au Grand Rex », sur AnimeLand, (consulté le )
  131. a et b « L'Attaque des Titans : le film et de nouvelles éditions de la série en DVD & Blu-ray ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  132. « Le second film de l'Attaque des Titans au Grand Rex en septembre », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  133. « Le 2e film de L'Attaque des Titans arrive chez @Anime », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  134. Bruno de la Cruz, « Le 3e film L’Attaque des Titans – Le Rugissement de L’Eveil chez @Anime », sur AnimeLand, (consulté le ).
  135. (ja) « 音楽 MUSIC », sur shingeki.tv (consulté le )
  136. Reith Saji, « L’opening de l’anime Shingeki no Kyojin s’écoule à plus de 129 000 exemplaires, au Japon », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  137. (en) « 10 Top-Selling Anime CD Singles: 2013 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  138. (en) Scott Green, « Attack on Titan Soundtrack Gets an Eye-Grabbing Cover and Jaw-Dropping Track List », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  139. (ja) « 澤野弘之 TVアニメ「進撃の巨人」オリジナルサウンドトラック 音楽:澤野弘之 », sur Pony Canyon (consulté le ).
  140. (en) Scott Green, « VIDEO: Attack on Titan Original Soundtrack CD 2 Preview », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  141. (ja) « 進撃の巨人 ラジオCD「進撃の巨人ラジオ~梶と下野の進め!電波兵団~」Vol.1 », sur Pony Canyon (consulté le ).
  142. (ja) « オリジナルサウンドトラック | TVアニメ「進撃の巨人」公式サイト », sur shingeki.tv (consulté le ).
  143. (ja) « Blu-ray & DVD 第4巻 | TVアニメ「進撃の巨人」公式サイト », sur shingeki.tv (consulté le ).
  144. (en) « Hiroyuki Sawano Performs Attack on Titan Film's Ending Theme 'YAMANAIAME' », sur Anime News Network, (consulté le ).
  145. (ja) « 劇場版『進撃の巨人』ED曲が決定 澤野弘之「YAMANAIAME」 », sur Oricon,‎ (consulté le ).
  146. (ja) « YAMANAIAME », sur shingeki.tv (consulté le ).
  147. (ja) « "Attack On Titan" Season 2 Original Soundtrack », sur cdjapan.co.jp (consulté le ).
  148. a et b (ja) « オリジナルサウンドトラック音楽:澤野弘之 », sur shingeki.tv (consulté le ).
  149. (ja) « "Attack On Titan" Season 3 Original Soundtrack », sur cdjapan.co.jp (consulté le ).
  150. a et b (ja) « オリジナル・サウンドトラック/澤野弘之 », sur shingeki.tv (consulté le ).
  151. (ja) 「進撃の巨人」The Final Season製作委員会, « オリジナルサウンドトラック「Ashes on The Fire」KOHTA YAMAMOTO | TVアニメ「進撃の巨人」The Final Season », sur オリジナルサウンドトラック「Ashes on The Fire」KOHTA YAMAMOTO | TVアニメ「進撃の巨人」The Final Season (consulté le )
  152. https://shingeki.tv/final/music/soundtrack/
  153. « Hiroyuki Sawano / Project【emU】 “Attack on Titan” suite » (consulté le )
  154. « feat. AoT「立body機motion × Ashes on The Fire」/「Ashes on The Fire × ətˈæk 0N tάɪtn」 » (consulté le )
  155. Amaury Blanc, « Epca : L’EP Epica vs. Attack on Titan a une date de sortie internationale », sur radiometal.com, (consulté le ).
  156. (en) Scott Green, « "Attack on Titan" Anime Cast Revealed », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  157. « L’Attaque des Titans (TV) », sur Doublanim.fr (consulté le ).
  158. L’Attaque des Titans - Dossier, p. 55.
  159. « Film pour Fairy Tail et Shingeki no Kyojin », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  160. (en) « Attack on Titan/Shingeki no Kyojin Film to Be Live-Action », sur Anime News Network, (consulté le ).
  161. a et b (en) « Director Nakashima Leaves Live-Action Attack on Titan Film », sur Anime News Network, (consulté le ).
  162. Reith Saji, « Réalisateur & Scénariste du film live Shingeki no Kyojin, révélés », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  163. Reith Saji, « La version live du manga Shingeki no Kyojin, en Publicité Vidéo Spéciale », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  164. « L’Attaque des Titans - nouvelles informations sur le film live ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  165. (en) « SFX Director Shinji Higuchi to Helm Live-Action Attack on Titan Film », sur Anime News Network, (consulté le ).
  166. Reith Saji, « Premier acteur pour le film live Shingeki no Kyojin, révélé », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  167. Jérôme Fréau, « Le film live de l’Attaque des Titans prévu pour 2015 », sur AnimeLand, (consulté le ).
  168. (en) « Live-Action Attack on Titan Films' Eren, Mikasa, 11 Others Unveiled in Costume (Update) », sur Anime News Network, (consulté le ).
  169. (en) « Live-Action Attack on Titan Films' Full Teaser Reveals Opening Dates », sur Anime News Network, (consulté le ).
  170. (en) « Live-Action "Attack on Titan" Drama Coming This Summer », sur Crunchyroll, .
  171. « Plus d'informations sur le drama L'Attaque des Titans », sur manga-news.com, (consulté le ).
  172. (en) « Hollywood Attack on Titan Film Taps It Director Andy Muschietti », sur Anime News Network, (consulté le ).
  173. (en) Yomimaid, « Attack On Titan Prequel Novel Gets New Print Run in Japan », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  174. (ja) « 進撃の巨人 Before the fall », sur Kōdansha (consulté le ).
  175. (ja) « 進撃の巨人 Before the fall(2) », sur Kōdansha (consulté le ).
  176. (ja) « 進撃の巨人 Before the fall(3) », sur Kōdansha (consulté le ).
  177. (en) « Vertical Adds Attack on Titan: Before the Fall Light Novel Series », sur Anime News Network, (consulté le ).
  178. « Le roman de l'Attaque des Titans - Before the fall chez Pika Edition », sur manga-news.com, (consulté le ).
  179. (en) « Attack on Titan Novel Illustrated by Last Exile's Range Murata », sur Anime News Network, (consulté le ).
  180. (ja) « 進撃の巨人 隔絶都市の女王(上) », sur Kōdansha (consulté le ).
  181. (ja) « 進撃の巨人 隔絶都市の女王(下) », sur Kōdansha (consulté le ).
  182. (en) « Vertical Licenses More Attack on Titan Light Novels », sur Anime News Network, (consulté le ).
  183. « Le roman L'Attaque des Titans : Hope of the City chez Pika Edition », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  184. (en) « Attack on Titan Gets 'Lost Girls' Novel Spinoff », sur Anime News Network, (consulté le ).
  185. (ja) « 小説 進撃の巨人 LOST GIRLS », sur Kōdansha (consulté le ).
  186. (en) Scott Green, « "Attack on Titan - Lost Girls" Light Novel Plans Detailed », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  187. « Pika se lance dans le roman », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  188. (en) « Garrison Girl: An Attack on Titan Novel, by Rachel Aaron », sur penguinrandomhouse.com (consulté le ).
  189. (ja) « 進撃の巨人 果てに咲く薔薇 愛蔵版 », sur bookclub.kodansha.co.jp (consulté le ).
  190. (en) « Attack on Titan Manga Inspires Comedy Spinoff Manga », sur Anime News Network, (consulté le ).
  191. (en) « Attack on Titan: Junior High Manga Ends on July 9 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  192. « Fiche technique de Shingeki! Kyojin chûgakkō », sur Manga-news.com (consulté le ).
  193. (ja) « 進撃!巨人中学校(1) », sur Kōdansha (consulté le ).
  194. (ja) « 進撃!巨人中学校(11) », sur Kōdansha (consulté le ).
  195. a et b (en) « Kodansha USA Adds Attack on Titan: Junior High Manga, Guidebooks », sur Anime News Network, (consulté le ).
  196. (en) « Attack on Titan: Junior High 1  », sur Randomhouse.com (consulté le ).
  197. « L'Attaque des Titans Junior High School débarque chez Pika », sur manga-news.com, (consulté le ).
  198. (en) « Attack on Titan: Junior High Spinoff Manga Gets TV Anime Adaptation », sur Anime News Network, (consulté le ).
  199. (en) « Attack on Titan: Junior High Anime's 2nd Video Details Comedy Premise », sur Anime News Network, (consulté le ).
  200. « L'Attaque des Titans - Junior High School en simulcast sur Wakanim et en physique chez @Anime », sur manga-news.com, (consulté le ).
  201. (en) « Attack on Titan Spawns Another Series in Shōnen Sirius Magazine », sur Anime News Network, (consulté le ).
  202. Reith Saji, « Un spinoff manga de Shingeki no Kyojin, daté au Japon », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  203. Reith Saji, « Le manga Shingeki no Kyojin: Before the Fall, annoncé », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  204. « X-Blade Cross se termine et Spin-off de L’Attaque des Titans », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  205. (ja) « 進撃の巨人 Before the fall(1) », sur Kōdansha (consulté le ).
  206. « Clap de fin pour L'Attaque des Titans : Before The Fall », sur manga-news.com, (consulté le ).
  207. (ja) « 進撃の巨人 Before the fall(17) », sur Kōdansha (consulté le ).
  208. « L’Attaque des Titans - Before the Fall chez Pika ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  209. (en) « Attack on Titan: Before the Fall Manga Has 1.4 Million Copies in Print », sur Anime News Network, (consulté le ).
  210. Reith Saji, « Le manga Shingeki no Kyojin Gaiden, annoncé », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  211. « Nouveau spin-off pour L’Attaque des Titans », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  212. Jérôme Fréau, « Le spin-off de L’Attaque des Titans, Shingeki no Kyojin Gaiden – Kuinaki Sentaku, se termine », sur AnimeLand, (consulté le ).
  213. (ja) « 進撃の巨人 悔いなき選択(1) », sur Kōdansha (consulté le ).
  214. (ja) « 進撃の巨人 悔いなき選択(2) », sur Kōdansha (consulté le ).
  215. Reith Saji, « Le manga Shingeki no Kyojin Gaiden a déjà trouvé son public, au Japon », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  216. Reith Saji, « Le spinoff manga Shingeki no Kyojin Gaiden: Kuinaki Sentaku s’affirme au Japon », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  217. « Le manga L’Attaque des Titans - Birth of Livaï chez Pika », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  218. Bruno de la Cruz, « Une édition couleur pour la série L’Attaque des Titans – Birth of Livaï », sur AnimeLand, (consulté le ).
  219. (en) « Attack on Titan: No Regrets 1 », sur randomhouse.com (consulté le ).
  220. (en) « DeNA's Free Manga Box App Launches in English (Updated) », sur Anime News Network, (consulté le ).
  221. (en) « Spoof on Titan 4-Panel Manga Ends », sur Anime News Network, (consulté le ).
  222. (en) « Kodansha Launches Free App With Attack on Titan, Knight in the Area Manga Spinoffs », sur Anime News Network, (consulté le ).
  223. (ja) « 寸劇の巨人(1) », sur Kōdansha (consulté le ).
  224. (ja) « 寸劇の巨人(2) », sur Kōdansha (consulté le ).
  225. Sherlock, « Un nouveau spin-off pour l'Attaque des Titans », sur AnimeLand, (consulté le ).
  226. (en) « Ryōsuke Fuji's Attack on Titan: Lost Girls Manga Ends in May », sur Anime News Network, (consulté le ).
  227. (ja) « 進撃の巨人 LOST GIRLS(1) », sur Kōdansha (consulté le ).
  228. (ja) « 進撃の巨人 LOST GIRLS(2) », sur Kōdansha (consulté le ).
  229. « Le manga L’Attaque des Titans – Lost Girls arrive chez Pika », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  230. (ja) « 進撃の巨人 INSIDE  », sur Kōdansha (consulté le ).
  231. « L’Attaque des Titans Inside, le guide officiel en France chez Pika », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  232. (ja) « 進撃の巨人 OUTSIDE  », sur Kōdansha (consulté le ).
  233. « L’Attaque des Titans Outside, le deuxième guide de L’Attaque des Titans chez Pika », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  234. (ja) « 進撃の巨人 ANIMATION SIDE  », sur Kōdansha (consulté le ).
  235. (ja) « 進撃の巨人 ANSWERS », sur Kōdansha (consulté le ).
  236. Bruno de la Cruz, « Le guidebook L’Attaque des Titans Answers chez Pika en novembre », sur AnimeLand, (consulté le ).
  237. (en) « Attack on Titan Guidebook: Inside & Outside », sur Randomhouse.com (consulté le ).
  238. Alfro, « Marvel annonce un crossover avec L’Attaque des Titans », sur 9emeart.fr, (consulté le ).
  239. (en) « Attack on Titan Gets Crossover With Marvel Comics », sur Anime News Network, (consulté le ).
  240. Jérôme Fréau, « Des précisions sur le cross-over entre Marvel et L’Attaque des Titans », sur AnimeLand, (consulté le ).
  241. (en) « Attack on Titan's Marvel Crossover Also Features Guardians of the Galaxy », sur Anime News Network, (consulté le ).
  242. (en) « 5th Attack on Titan Blu-ray/DVD to Bundle Full-Color Manga », sur Anime News Network, (consulté le ).
  243. Adeline Mechin, « Sortie du 9e volume de L’Attaque des Titans au Japon », sur AnimeLand, (consulté le ).
  244. « @Anime, nouveau label d'animation en France ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  245. « L’Attaque des Titans en DVD et BR ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  246. a et b « L’Attaque des Titans - Combo DVD + BR Vol.1 », sur Manga-news.com (consulté le ).
  247. a et b « L’Attaque des Titans - Combo DVD + BR Vol.2 », sur Manga-news.com (consulté le ).
  248. « La saison 2 de L'Attaque des Titans en DVD & Blu-ray chez @Anime », sur manga-news.com, (consulté le ).
  249. (ja) « Blu-ray & DVD 1 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  250. (ja) « Blu-ray & DVD 2 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  251. (ja) « Blu-ray & DVD 3 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  252. (ja) « Blu-ray & DVD 4 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  253. (ja) « Blu-ray & DVD 5 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  254. (ja) « Blu-ray & DVD 6 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  255. (ja) « Blu-ray & DVD 7 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  256. (ja) « Blu-ray & DVD 8 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  257. (ja) « Blu-ray & DVD 9 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  258. (ja) « Season 2 Blu-ray&DVD Vol.1 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  259. (ja) « Season 2 Blu-ray&DVD Vol.2 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  260. (ja) « Season 3 Blu-ray&DVD Vol.1 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  261. (ja) « Season 3 Blu-ray&DVD Vol.2 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  262. (ja) « Season 3 Blu-ray&DVD Vol.3 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  263. (ja) « Season 3 Blu-ray&DVD Vol.4 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  264. (ja) « Season 3 Blu-ray&DVD Vol.5 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  265. (ja) « Season 3 Blu-ray&DVD Vol.6 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  266. (ja) « Season 3 Blu-ray&DVD Vol.7 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  267. (ja) « Season 4 Blu-ray&DVD Vol.1 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  268. (ja) « Season 2 Blu-ray&DVD Vol.2 », sur Shingeki.tv (consulté le ).
  269. (ja) « フィーチャーフォン向けソーシャルゲーム「進撃の巨人」のサービスが,Mobageで本日開始 », sur 4gamer.net,‎ (consulté le ).
  270. (en) « KONAMI to Turn Popular Manga Attack on Titan into Social Game », sur Konami, (consulté le ).
  271. (en) « Magazine: Attack on Titan Has Video Game Planned », sur Anime News Network, (consulté le ).
  272. (ja) « 『進撃の巨人 –反撃の翼-』 Mobageにてサービス開始のお知らせ », sur strategy-p.co.jp,‎ (consulté le ).
  273. (ja) « 『進撃の巨人 -反撃の翼- ONLINE』正式サービス開始 », sur strategy-p.co.jp,‎ (consulté le ).
  274. (en) « Attack on Titan, Madoka Magica, Initial D's Online Games to End Service », sur Anime News Network, (consulté le ).
  275. (en) « Nitro+: Not Involved in Blu-ray Visual Novels, But Our Staffers Are », sur Anime News Network, (consulté le ).
  276. (en) « Attack on Titan Blu-rays Add Visual Novels by Nitro+ Staff », sur Anime News Network, (consulté le ).
  277. La rédaction, « L’Attaque des Titans en jeu vidéo », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  278. Reith Saji, « Le manga Shingeki no Kyojin adapté en jeu vidéo sur 3DS », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  279. Reith Saji, « Premières informations sur le jeu Shingeki no Kyojin 3DS, révélées », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  280. (en) « Attack on Titan 3DS Game's Screenshots, Details Posted », sur Anime News Network, (consulté le ).
  281. (en) « Spike Chunsoft Extends Attack On Titan Free DLC To February », sur Siliconera.com, (consulté le ).
  282. (en) « Attack on Titan: The Last Wings of Mankind », sur VG Chartz (consulté le ).
  283. (en) « Attack On Titan: The Last Wings Of Humanity Chain Screenshots Burst Through The Wall », sur Siliconera.com, (consulté le ).
  284. (en) « Atlus to Release Attack on Titan: Humanity in Chains in N. America, Europe », sur Anime News Network, (consulté le ).
  285. Jarod, « Shingeki no Kyôjin ce jeudi sur l'eShop », sur gamekult.com, (consulté le ).
  286. (en) « Spike Chunsoft's Attack on Titan 2 3DS Game Ships November 30 in Japan », sur Anime News Network, (consulté le ).
  287. (ja) « 巨人を“使う立場”になれるiOS/Android「進撃の巨人 -自由への咆哮-」 », sur game.watch.impress.co.jp,‎ (consulté le ).
  288. Reith Saji, « Le jeu pour smartphone Shingeki no Kyojin: Jiyū e no Hōkō, annoncé », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  289. Adeline Mechin, « Phantasy Star Online et L’Attaque des Titans », sur AnimeLand, (consulté le ).
  290. (en) Sato, « Attack on Titan Arcade Game Being Made By Capcom », sur siliconera.com, (consulté le ).
  291. (en) « Capcom's Attack on Titan Arcade Game Features Omni-Directional Maneuver Gear Controls », sur Anime News Network, (consulté le ).
  292. (en) « Capcom Cancels Development of Attack on Titan: Team Battle Arcade Game », sur Anime News Network, (consulté le ).
  293. (en) Sato, « Attack on Titan Game Announced For PlayStation 4, PlayStation 3, And PS Vita », sur siliconera.com, (consulté le ).
  294. daFrans, « L'Attaque des Titans débarque le 26 août 2016 sur PC, PS4, Xbox One, PS3 et Vita », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  295. (en) Steven Strom, « Koei Tecmo Attack on Titan Game Coming to America in August », sur IGN, (consulté le ).
  296. (en) « Koei Tecmo Games Reveals Attack on Titan 2 Game For Early 2018 Release Worldwide », sur Anime News Network, (consulté le ).
  297. (en) « Attack on Titan 2 Game Adds New Playable Characters », sur Anime News Network, (consulté le ).
  298. Clementoss, « Attack on Titan 2 : Final Battle - une extension pour couvrir la troisième saison de l'anime », sur jeuxvideo.com, (consulté le ).
  299. (en) « Attack on Titan Gets Adventure Game for 3DS », sur Anime News Network, (consulté le ).
  300. Puyo, « Retard à l'allumage pour l'Attaque des Titans 3DS », sur gamekult.com, (consulté le ).
  301. (en) « Attack on Titan Giants Eat at Pizza Hut, Too », sur Anime News Network, (consulté le ).
  302. L’Attaque des Titans - Dossier, p. 67.
  303. (en) « Attack on Titan x Mercedes-Benz Collaboration Puts Titan-Wrapped Cars on Display », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  304. Reith Saji, « Les lycéennes japonaises littéralement fans de l’anime Shingeki no Kyojin », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  305. (en) « Attack on Titan Gets 1st Life-Size, 15-Meter Statue », sur Anime News Network, (consulté le ).
  306. (en) « Toole Japan Part II: Attack on Titan and Evangelion at Universal Studios Japan », sur Anime News Network, (consulté le ).
  307. « Universal Studio Japan sort sa première vidéo promotionnelle pour son attraction d'été Attack on Titan the Real », sur Anime News Network, (consulté le ).
  308. (ja) « 富士急ハイランドに進撃の巨人エリア--日本初の上映やフジキュウ区奪還も », sur news.mynavi.jp,‎ (consulté le ).
  309. « Du 5 juillet au 8 septembre 2019 : Une exposition colossale pour Attack on Titan Final », sur coyotemag.fr, (consulté le ).
  310. (en) « Attack on Titan-themed Real Escape Game Finally Reaches Its Final Season "Escape from The Five Titans" », sur Crunchyroll, (consulté le ).
  311. (en) « Attack on Titan Inspires Hugging Pillows for Eren & Levi », sur Anime News Network, (consulté le ).
  312. « L’Attaque des Titans en Nendoroid ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  313. « Mikasa Ackerman - Ichiban Kuji », sur Manga-news.com (consulté le ).
  314. « Les éventails Pika arrivent le 26 juin ! », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  315. (en) Bamboo Dong et Karen Ressler, « Attack on Titan… Perfume? », sur Anime News Network, (consulté le ).
  316. (en) « Bessatsu Shōnen Mag to Bundle Attack on Titan Drama CD », sur Anime News Network, (consulté le ).
  317. (en) « Attack on Titan Gets Its Own Monthly Magazine With Figures », sur Anime News Network, (consulté le ).
  318. (en) Brian Ashcraft, « New Attack On Titan Statues Erected In An Excellent Location », sur kotaku.com, (consulté le ).
  319. « Attack on Titan – Le Dernier Rempart », sur ShoShoSein, (consulté le ).
  320. (ja) « Boosted by anime version, 'Attack on Titan' manga sales top 22 million », sur Asahi Shinbun, (consulté le ).
  321. a et b Gaël Simon, « "L'Attaque des Titans" est-il le manga le plus emblématique de sa génération ? », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  322. L’Attaque des Titans - Dossier, p. 59.
  323. Reith Saji, « Le créateur de la saga Gundam s’exprime sur la série Shingeki no Kyojin », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  324. a et b Takato, « L’Attaque des Titans volume 1 », sur Manga-news.com (consulté le ).
  325. Takato, « L’Attaque des Titans volume 3 », sur Manga-news.com (consulté le ).
  326. Steve Naumann, « L’Attaque des Titans volume 3 », sur AnimeLand (consulté le ).
  327. a et b (zh) « 《進擊の巨人》爆紅中港台 Youtube點擊400萬 網民熱議圍牆抗敵 (2013年05月27日) », sur Am730.com.hk,‎ (consulté le ).
  328. (zh) « 流行漫畫﹕因為,我們也有想要打倒的巨人 », sur Reading.mingpao.com,‎ (consulté le ).
  329. (zh) « 軍國主義復活?/進擊的巨人 引發韓日論戰 », sur Libertytimes.com.tw,‎ (consulté le ).
  330. Reith Saji, « L’auteur du manga Shingeki no Kyojin, menacé de mort », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  331. (en) Brian Ashcraft, « A Thousand Death Threats Against a Popular Anime Creator », sur Kotaku.com, (consulté le ).
  332. (ja) « 犯行予告の収集・通報サイト », sur Yokoku.in,‎ (consulté le ).
  333. (ja) « 更新が滞ってすいません!返事します! », sur Blog de Hajime Isayama,‎ (consulté le ).
  334. (en) « China Blacklists Attack on Titan, Death Note, 36 More Anime/Manga », sur Anime News Network, (consulté le ).
  335. (en) « The fascist subtext of Attack on Titan can’t go overlooked », sur polygon.com, (consulté le ).
  336. (en) Dave Trumbore, « Here's What 'Attack on Titan' Would Look Like If It Was Pro-Fascist & Anti-Semitic », sur collider.com, (consulté le ).
  337. (en) Faiyaz Chowdhury, « Attack on Titan's Criticism of Fascism & Racism Is Far From Subtle », sur cbr.com, (consulté le ).
  338. Yasmine Amimoussa, « L’auteur de l’Attaque des Titans s’est-il inspiré du fascisme nazi pour créer son chef d’oeuvre ? », sur dailygeekshow.com, (consulté le ).
  339. « Critique du dvd : Attaque des Titans (l') - Intégrale Blu-Ray », sur manga-news.com, (consulté le ).
  340. « Critique de l'anime : Attaque des Titans (l') (Saison 2) », sur manga-news.com, (consulté le ).
  341. « Critique de l'anime : Attaque des Titans (l') (Saison 3) », sur manga-news.com, (consulté le ).
  342. a et b Takato, « L’Attaque des Titans - Intégrale DVD et Blu-ray », sur Manga-news.com (consulté le ).
  343. (en) Rebecca Silverman, « The Spring 2013 Anime Preview Guide - Attack on Titan », sur Anime News Network, (consulté le )
  344. (en) « Review: Attack on Titan », sur Anime News Network, (consulté le ).
  345. « 22e Anime Manga Grand Prix », AnimeLand, no 203,‎ (ISSN 1148-0807)
  346. Joel Metreau, « La série d'animation japonaise L’Attaque des titans débarque sur France 4 », sur 20 minutes, (consulté le ).
  347. (en) Emperor Pyros, « Did MAPPA Studio ruin Attack on Titan Season 4 like fans say? », (consulté le ).
  348. (en) Constance Sarantos, « Attack on Titan: Season 4 Showcases the Differences Between Wit & MAPPA », sur cbr.com, (consulté le ).
  349. (en) Megan Peters, « Attack on Titan Director Retreats From Twitter After Fans Troll New Episode », sur comicbook.com, (consulté le ).
  350. (en) Hannah Collins, « How Attack on Titan Beat Critics to Become America's Most In-Demand Show », sur cbr.com, (consulté le ).
  351. (ja) « Classement Oricon 2011 par série », sur Oricon (consulté le ).
  352. (en) « Top-Selling Manga in Japan by Series: 2011 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  353. « Top 30 Oricon Année 2012 (Par Séries) », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  354. (en) « Attack on Titan Has 10 Million Copies in Print », sur Anime News Network, (consulté le ).
  355. « Top 50 Oricon du 8 au 14 avril », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  356. « Top 50 Oricon du 29 avril au 5 mai », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  357. « Top 50 Oricon du 20 au 26 mai », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  358. « Chiffres du mois de mai », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  359. « Top 30 Oricon 1re moitié 2013 (Par Séries) », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  360. (en) « Attack on Titan Manga Prints 8.7 Million More After Anime », sur Anime News Network, (consulté le ).
  361. Reith Saji, « Le manga Shingeki no Kyojin devient l’une des séries les plus lucratives au Japon », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  362. « Top 30 Oricon Année 2013 (Par Séries) », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  363. « Top 100 Oricon Année 2013 (Par Volumes) », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  364. (en) « Kodansha's 1st Sales Jump in 18 Years Credited to Attack on Titan », sur Anime News Network, (consulté le ).
  365. (en) « Attack on Titan Manga Prints 38.3 Million Worldwide », sur Anime News Network, (consulté le ).
  366. Reith Saji, « Le manga One Piece détrôné pour la première fois par Shingeki no Kyojin », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  367. (en) « Attack on Titan Volume 13 Gets 2.75-Million 1st Printing », sur Anime News Network, (consulté le ).
  368. (en) « Attack on Titan Manga Reaches 40 Million Copies », sur Anime News Network, (consulté le ).
  369. Sherlock, « Top 50 (par séries) Oricon de 2014 », sur AnimeLand, (consulté le ).
  370. « Les Meilleures Ventes Top 50 Albums & Mangas Juin Juillet 2013 », sur Canalbd.info (consulté le ).
  371. Jordan Grelet, « L’Attaque des Titans, un véritable best-seller », sur AnimeLand, (consulté le ).
  372. (en) « Attack on Titan Manga Has 500,000 Copies in English », sur Anime News Network, (consulté le ).
  373. (en) « Attack on Titan Manga Has 31 Million in Circulation », sur Anime News Network, (consulté le ).
  374. (en) « Attack on Titan Manga Has 2.5 Million Copies in Print in English », sur Anime News Network, (consulté le ).
  375. (en) Ollie Barder, « 'Attack On Titan' Manga Now Has Over 60 Million Copies In Print », sur forbes.com, (consulté le ).
  376. (en) « Attack on Titan Manga Has 71 Million Copies in Print », sur Anime News Network, (consulté le ).
  377. (en) « Roundup of Newly Revealed Print Counts for Manga, Light Novel Series - October 2018 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  378. Egan Loo, « Une fresque murale géante réalisée à NYC vient célébrer les 100 millions d'exemplaires en circulation du manga Attack on Titan », sur Anime News Network, (consulté le ).
  379. (en) « Japan's Animation Blu-ray Disc Ranking, July 15-21 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  380. (en) « Japan's Animation DVD Ranking, July 15-21 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  381. (en) « Japan's Animation DVD Ranking, September 16-22 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  382. (en) « Japan's Animation Blu-ray Disc Ranking, November 18-24 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  383. (en) « Japan's Animation DVD Ranking, March 17-23 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  384. Reith Saji, « L’anime Shingeki no Kyojin dépasse le million de téléspectateurs aux USA », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  385. L’Attaque des Titans, p. 24.
  386. Pauline Croquet, « « L’Attaque des Titans » : le manga gagnant du confinement », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  387. a et b Jérôme Lachasse, « Pourquoi l'anime L'Attaque des Titans déchaîne autant les passions », sur bfmtv.com, (consulté le ).
  388. (en) « TV series demand across all television platforms for the U.S. (31 January - 6 February, 2021) », sur parrotanalytics.com, (consulté le ).
  389. (ja) « 【進撃の巨人風ワイヤーアクションゲーム】反撃の刃 », sur Google Play (consulté le ).
  390. (en) « Unofficial Attack on Titan Game Gets Over 500,000 Downloads », sur Anime News Network, (consulté le ).
  391. « Les 35e Kodansha Awards », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  392. (en) « 13 Titles Nominated for 4th Manga Taisho Awards », sur Anime News Network, (consulté le ).
  393. (en) « 16th Tezuka Osamu Cultural Prize Nominees Announced », sur Anime News Network, (consulté le ).
  394. (en) « 18th Tezuka Osamu Cultural Prize Nominees Announced », sur Anime News Network, (consulté le ).
  395. Reith Saji, « Manga of the Year 2013, au Japon », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  396. « Le meilleur manga de l’année selon le Magazine Da Vinci », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  397. Reith Saji, « NewType Anime Award 2013 », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  398. (en) « Attack on Titan, Garden of Words take top honors at Kobe anime awards », sur Asahi Shinbun, (consulté le ).
  399. Reith Saji, « Tokyo Anime Award 2014 », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  400. Reith Saji, « Les Animes qui ont marqué leur époque selon l’éditeur Shueisha », sur Adala-news.fr, (consulté le ).
  401. (en) « U.S. Librarians Rank Stargazing Dog in Teens' Top 10 », sur Anime News Network, (consulté le ).
  402. (en) « Attack on Titan Manga Wins 2014 Harvey Award », sur Anime News Network, (consulté le ).
  403. Olivier, « 20e ANIME & MANGA GRAND PRIX : les gagnants », sur AnimeLand, (consulté le ).
  404. Nicolas Penedo, « AMGP 2013 : les résultats », sur AnimeLand, (consulté le ).
  405. « L’Attaque des Titans remporte le tournoi shônen 2013 », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  406. « L’Attaque des Titans », sur bdangouleme.com (consulté le )
  407. (it) « Vincitori Premi Micheluzzi 2014 », sur comicon.it, (consulté le ).
  408. (en) Ian Wolf, « Crunchyroll Names The Top 100 Anime of the 2010s », sur Anime UK News, (consulté le )
  409. (en) « The Best Anime of the Decade (2010 - 2019) », sur IGN, (consulté le )
  410. (en) « The best anime of the decade », sur Polygon, (consulté le )
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 16 avril 2015 ().
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 16 avril 2015 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.