Kusmi Tea

"Kusmi Tea"

Orientis Gourmet

Création 1867 à Saint-Pétersbourg
Fondateurs Pavel Kousmichoff
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Paris depuis 1917
Drapeau de France France
Direction Sylvain Orebi en qualité de représentant d'Orientis
Activité Commerce de gros (commerce interentreprises) de café, thé, cacao et épices
Produits Thé : Detox, BB Detox, Prince Wladimir, Anastasia, Label Imperial.
Société mère Groupe Orientis ()
Sociétés sœurs Orebi et Compagnie

Compagnie Financière Olivier Langlois

Compagnie du Sphinx

Soho

Effectif 505 en 2017
Siren 350 283 057
Site web www.kusmitea.com

Chiffre d'affaires 70 840 400 € en 2017[1]
Résultat net 604 900 € en 2017

Kusmi Tea est une marque de thé fondée en 1867 à Saint-Pétersbourg (Russie) et déposée par la société parisienne Orientis Gourmet[2]

Histoire

Kusmi Tea.

Fondée en 1867 à Saint-Pétersbourg par Pavel Mikhaïlovitch Kousmichoff (Павел Михайлович Кузьмичёв[3]), la « société P.M. Kousmichoff et fils[4] » s’impose rapidement sur le marché russe. En 1880, pour la naissance de sa fille Élisabeth, il crée Bouquet de Fleurs[réf. nécessaire]. La marque crée en 1888 le thé Prince Wladimir pour fêter les neuf cents ans du baptême de la Russie par Saint Vladimir[5].

Après la révolution de 1917, les Kousmichoff se réfugient à Paris où ils ouvrent la boutique « Kusmi thé », avenue Niel[6].

En 2003, les frères Orebi rachètent la maison Kusmi. Ils sont issus d’une famille de négociants spécialisés dans le commerce du café et du cacao et ont fait le choix de reprendre une maison de thé[5].

En 2012, Kusmi ouvre son magasin sur les Champs-Élysées et annonce à l'époque une marge opérationnelle de 12,7 % pour 23 millions d'euros de chiffre d'affaires[5].

En 2017, outre la distribution dans les Monoprix, le groupe a 55 boutiques en propre et une dizaine en franchise en régions[5].

Origine du nom

La marque Kusmi Tea est à l'origine un jeu de mot entre Kousmichoff et kusmi cha (cha signifiant thé en chinois). Le terme anglais tea a ensuite remplacé cha pour la vente internationale[réf. nécessaire]. Le terme « cha » se rapproche également du mot russe « tchaï » (чай en russe) signifiant « thé »[7].

Les thés Kusmi

Magasin Kusmi Tea dans le centre commercial Les Quatre Temps à La Défense.

Différents mélanges russes aromatisés avec de la bergamote et des agrumes ont été créés par le fondateur Pavel Kousmichoff. Basés sur des thés d’Inde, de Chine, ou de Ceylan, ils sont aromatisés avec des essences naturelles de Grasse, de Calabre ou de Madagascar[réf. nécessaire].

Une gamme Bien-être a vu le jour dans les années 2000. Regroupant des thés comme le « BB Detox », best-sellers de la maison, le Detox, le Blue Detox, le Boost. Des infusion sont venus l'enrichir comme l'AquaRosa, une base d'hibiscus avec des fruits rouges, ou le Be Cool, une base de verveine, menthe poivrée et racine de réglisse.

Il est possible de dater les mélanges en fonction de leur numéro. Les thés numérotés de 12 à 108 datent de 1867 à 1880. Bouquet de Fleurs no 108 date de 1880. Prince Wladimir de 1888, et Windsor et Victoria de 1910. Plus récemment, en 2003, a été créé Saint-Pétersbourg à l'occasion du tricentenaire de la ville[réf. nécessaire].

Présence de pesticides

Kusmi Tea a annoncé a retiré en 2017 « par mesure de précaution » du marché européen et de la vente sur internet des boîtes de camomille. Elles auraient contenu une substance potentiellement nocive à long terme[8],[9],[10]. Selon 60 millions de consommateurs, des analyses de l'Earl Grey aromatisé à l'huile essentielle de bergamote aurait également révélé la présence de résidus de pesticides[11]. Les spécialistes recommanderaient donc (tout comme pour l'eau minérale) de souvent changer de marque de thé[11].

International

Le thé Kusmi Tea est vendu en Europe et en Amérique du Nord avec des magasins à Paris, Bordeaux, Mérignac, Bégles, Lille, Toulon, Bruxelles, New York, Londres, Montréal, Oslo et Milan[réf. nécessaire][12].

Références

  1. Sur www societe.com le 16 juillet 2019
  2. consultation de la base INPI le 8 mai 2019
  3. La translittération latine actuelle du nom de famille est Kouzmitchov, le site de la société utilise l'orthographe historique Kousmichoff qui ne se conforme à aucune norme de translittération, mais combine des éléments français (у > ou), allemand (з > s) et anglais (ч > ch).
  4. En russe : Товарищество П.М. Кузмичевъ съ сыновьями.
  5. a b c et d Comment Kusmi Tea a transformé du thé en or, Challenges, 4 août 2017
  6. Prisma Media, « Kusmi Tea : le gourou français du thé branché », sur Capital.fr (consulté le 11 août 2016)
  7. cf чай
  8. « Kusmi Tea retire ses sachets de camomille, potentiellement cancérigènes », sur LCI, LCI, (consulté le 20 janvier 2020)
  9. Nathalie Lamoureux, « Des pesticides dans nos tisanes ! », sur Le Point, (consulté le 20 janvier 2020)
  10. « Kusmi Tea retire ses infusions à la camomille par précaution, une substance cancérogène détectée », sur FranceSoir, (consulté le 20 janvier 2020)
  11. a et b « 17 sortes de pesticides et des produits chimiques retrouves dans les sachets de the des grandes marques », LCI,
  12. « Trouver une boutique - KUSMI TEA », kusmitea.com (consulté le 15 novembre 2018).

Liens externes