Kunheim

Kunheim
Kunheim
Entrée du village de Kunheim.
Blason de Kunheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Intercommunalité Communauté de communes Pays Rhin-Brisach
Maire
Mandat
Jill Köppe-Ritzenthaler
2020-2026
Code postal 68320
Code commune 68172
Démographie
Gentilé Kunheimois, Kunheimoises
Population
municipale
1 779 hab. (2018 en diminution de 0,11 % par rapport à 2013)
Densité 151 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 37″ nord, 7° 32′ 06″ est
Altitude Min. 181 m
Max. 190 m
Superficie 11,75 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Colmar
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Ensisheim
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Kunheim
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Kunheim
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Kunheim
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Kunheim

Kunheim [kynaɪm] est une commune française située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie

Écluse de Kunheim sur  l’ancien canal du Rhin au Rhône
Artère principale de Kunheim.

Kunheim fait partie du canton d'Andolsheim et de l'arrondissement de Colmar. Kunheim se trouve à environ 15 km de Colmar, la grande ville la plus proche. La proximité de la voie rapide A 35 à la sortie de Colmar permet d'atteindre facilement les grandes métropoles alsaciennes : Mulhouse, Colmar, Sélestat et Strasbourg.

Insolite : la situation climatique et géologique de la région Hardt Nord permet la plantation en terre du palmier Trachycarpus fortunei, lequel peut atteindre plusieurs mètres de haut. Certains sont visibles à Kunheim face à la mairie.

Cours d'eau

  • Sur la commune de Kunheim (68320) passent, l’ancien canal du Rhin au Rhône et le canal de Neuf-Brisach
  • le Rhin.

Lieux-dits et écarts

À Kunheim, il n'y a pas de lieux-dits ou écarts.

Toponymie

  • Choneshaim, 785 ;
  • Cuonenhaim, XIIIe siècle.

Urbanisme

Typologie

Kunheim est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Colmar, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 95 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (49,5 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (49,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (45,8 %), forêts (35,9 %), zones urbanisées (7,4 %), eaux continentales[Note 3] (3,9 %), prairies (3,7 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (3,1 %), zones humides intérieures (0,2 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Histoire

Le village est mentionné pour la première fois en 785 dans un acte de donation de sainte Odile à l'abbaye d'Ebersmunster. La donation est confirmée en 998 par l'empereur Otton III. À partir du Xe siècle le bourg passe entre les mains des seigneurs de Horbourg. Plusieurs couvents possèdent des terres à Kunheim. C'est le cas par exemple de l'abbaye d'Erstein qui en 1023 reçoit des mains de Henri II du Saint-Empire romain germanique (9731024) des terrains dans la commune. Deux siècles plus tard, vers 1324 la famille des Horbourg vend ses terres aux comtes de Wurtemberg, qui confient la moitié du village, à leur tour en 1394 aux seigneurs de Rathsamhausen Zu Ehenweyer, puis le village entier à partir du XVIe siècle. En 1601, la Réforme est tardivement introduite dans le village. Entre Kunheim et Biesheim existait autrefois un village nommé Edenbourg (du celte aithin, coteau) qui figure sur la carte de Speckel (1576) et sur celle de Merian (1645) qui aurait été détruit en 1638. On y a découvert une figure bizarre de grès calcaire haute de onze pouces et large de neuf, qui tenait entre les dents un grand chêne dont elle mordait la capsule et dont la tige très déliée ne faisait pas corps avec le gland, des fragments de poterie semblable à celle des Étrusques, un bas relief représentant la moitié d'un athlète etc. En 1633 lors de la guerre de Trente Ans la population est assaillie par les Suédois qui se livrent aux pires exactions. La peste et la famine déclarées en 1636 anéantit le village entier. Le village est repeuplé en 1650 grâce à l'arrivée de Suisses alémaniques et des rares survivants cachés dans les environs. La peste apparaît à nouveau vers 1663 et décime une partie de la population[8]. Au XVIIIe siècle un grave incendie, puis des inondations répétées du Rhin, surtout en 1766 déplace le village de 1 km à l'est avec le concours des communes voisines appelées à l'aide. Après la réalisation du Grand canal d'Alsace et la création de zones rhénanes, la commune connaît une expansion sans limite. Évacué dès , Kunheim est gravement sinistré lors de l'offensive allemande de . Une grande partie de la population se réfugie à Casteljaloux, en Lot-et-Garonne. Cet événement devint le thème du jumelage entre Kunheim et Casteljaloux, officialisé 60 ans plus tard en juin 1999. Le , le village a été très touché par les tirs d'artillerie allemande. Lors de la libération de la commune le , le village est une nouvelle fois affecté par les tirs de l'artillerie allemande. L'après-guerre se révèle fertile sur le plan économique : création du port de Colmar-Neuf-Brisach qui attire des industriels à investir dans la région. En 1962, la cartonnerie de Kaysersberg s'installe dans le canton et installe une usine de carton ondulé, puis trois ans plus tard une usine de papier.

Héraldique


Blason de Kunheim

Les armes de Kunheim se blasonnent ainsi :
« D'argent à la fasce de sinople, au chevron écimé de gueules et touchant le trait du chef»[9].

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1945 mars 1947 Paul Sigwalt    
mars 1947 mars 1971 Albert Feuerbach    
mars 1971 mars 2008 Raymond Gantz DVD  
mars 2008 mai 2020 Éric Scheer MEI[10]  
mai 2020 En cours Jill Köppe-Ritzenthaler [11]    
Les données manquantes sont à compléter.


Jumelages

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[13].

En 2018, la commune comptait 1 779 habitants[Note 4], en diminution de 0,11 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
261283394514622614666731724
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
666700735704707715687697685
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
654642600593557563536498548
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
6007521 0351 1791 3131 5691 6911 7641 777
2018 - - - - - - - -
1 779--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

Église de Kunheim.
Mairie de Kunheim.

L’église de Kunheim

L'ancienne église fut détruite le .
Notice no IA68004944, base Mérimée, ministère français de la Culture

Maison Husser-Ritzenthaler (1761)

Notice no IA68004960, base Mérimée, ministère français de la Culture

Ferme Hofert (1766)

Notice no IA68004958, base Mérimée, ministère français de la Culture

Ferme du XIXe siècle à pans de bois

Notice no IA68004959, base Mérimée, ministère français de la Culture

Mairie-école (1863)

Elle abrite une poste depuis une date indéterminée.
Notice no IA68004956, base Mérimée, ministère français de la Culture

Mémorial du vieux Kunheim (1977)

La vie associative

Kunheim possède un vaste tissu associatif :

  • Aikido Club Kunheim ;
  • Association de pêche et de pisciculture (APP) ;
  • Badminton Loisir ;
  • Basket Club de Kunheim ;
  • Gymnastique féminine ;
  • Gymnastique volontaire ;
  • Judo Club Kunheim ;
  • Karate Club Kyokushinkai Kunheim (K.C.K.K.) ;
  • Tennis Club Kunheim (TCK) ;
  • Volley Club ;
  • Association culturelle des Vins de France « Tire-Bouchon » ;
  • CAAE. – Cre’Art ;
  • Groupe Vocal « Joie de chanter » ;
  • Ludothèque « Les Mickados » ;
  • Société d’histoire de la Hardt et du Ried (SHHR) ;
  • Société de Musique « Écho du Rhin » ;
  • ACMJE ;
  • Action catholique des enfants « Les Vives la Vie » (ACE) ;
  • AIREL : Association Intercommunale de rencontre et de loisirs du Ried ;
  • Amicale Jules Verne (AJV) ;
  • Amicale des Anciens Combattants ;
  • Club Rural du Ried ;
  • Amicale des Donneurs de Sang ;
  • Amicale des Sapeurs Pompiers ;
  • Jeunes Sapeurs-Pompiers.

Personnalités liées à la commune

Jean-Frédéric Aufschlager (1766-1833), pédagogue, historien et écrivain.

Françoise Urban-Menninger (1953- ), poète, nouvelliste

Ernest Urban, (1946 - 2020 ), historien du village, co-fondateur de la SHHR, auteur de plusieurs articles et livres sur la commune, la paroisse, etc.

Voir aussi

Équipements administratifs, scolaires, sportifs, culturels et associatifs

  • Mairie/Poste ;
  • Caserne des Pompiers (CPI) ;
  • Salle des fêtes ;
  • Salle des sports ;
  • Salle Kegreiss (salle polyvalente) ;
  • École Primaire Jules Verne et École Maternelle ;
  • Déchèterie ;
  • Courts de Tennis ;
  • Parcours de santé ;
  • Plusieurs médecins (notamment dans le pôle santé rue de Casteljaloux).

Commerces

  • Un café/bar (Au lion) ;
  • Une boulangerie (Grenacker) ;
  • Un kebab (Chez Dino) ;
  • Un coiffeur (La Boite à tifs) ;
  • Une banque (Crédit Mutuel).
  • Une rôtisserie (La Vieille Pompe);

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel
  • Kunheim sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Bibliographie

  • Textes et histoires pour Kunheim - Étude effectuée par "Maisons Paysannes d'Alsace" -
  • Registres paroissiaux protestants et état civil de Kunheim de 1652 à 1908 - naissances, mariages, décès - P. Hirtz - 2008
  • Kunheim - A la croisée des eaux - Collection Mémoire de vies - 2012
  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Colmar », sur insee.fr (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 20 mai 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 20 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. On trouve encore à la place de l'ancienne église une croix et quelques vestiges permettant de localiser le vieux village
  9. Archives Départementales du Haut-Rhin
  10. http://m-e-i.fr/blog/liste-des-candidat-es-du-haut-rhin/
  11. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.