Kinngait

Cape Dorset
Kinngait (ᑭᙵᐃᑦ)
Kinngait
Cape Dorset, le 4 mai 1997.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Territoire Drapeau du Nunavut Nunavut
Constitution
Démographie
Population 1 236 hab. (2006)
Densité 127 hab./km2
Géographie
Coordonnées 64° 13′ 54″ nord, 76° 32′ 25″ ouest
Superficie 974 ha = 9,74 km2
Divers
Indicatif 867
Code géographique 6204007
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Cape Dorset
Géolocalisation sur la carte : Nunavut
Voir sur la carte administrative du Nunavut
City locator 14.svg
Cape Dorset
Géolocalisation sur la carte : Nunavut
Voir sur la carte topographique du Nunavut
City locator 14.svg
Cape Dorset
Liens
Site web www.capedorset.ca/en/index.asp

Cape Dorset (inuktitut : Kinngait, « hautes montagnes ») est un village inuit situé sur l'île Dorset près de la péninsule de Foxe au Nunavut. Depuis le début de 2020, le nom Kinngait remplace officiellement celui de Cape Dorset[1].

Histoire

Pendant près de 2000 ans, les Tuniits et les Dorsets, puis les Inuits, habitent Kinngait[2]. Les Inuits de Cape Dorset sont des descendants de la culture de Thulé plus récente. Les artéfacts de la culture de Dorset se trouvent à Cape Dorset[2].

Le capitaine Luke Foxe nomme le cap le 24 septembre 1631, en référence à Edward Sackville, 4e comte de Dorset[2], qui finance l'expédition infructueuse de Foxe pour la recherche du passage du Nord-Ouest.

En 1913, la Compagnie de la Baie d'Hudson y établit un poste de traite[2].

Dans les années 1950, le gouvernement obligent plusieurs Kinngaimmuit à s'installer dans la communauté, là où les services gouvernementaux sont centralisés, ce qui les force à délaisser leur campement et leur mode de vie traditionnel. L'éloignement de la vie en territoire mène à l'abattage de qimmiit (chiens de traîneaux) par les autorités[2].

En 1953, l'artiste James Houston joint la communauté. Houston et sa femme passent dix ans à Cape Dorset et font la connaissance d'artistes talentueux. Ils valorisent la sculpture et introduisent l'estampe[réf. souhaitée].

La Coopérative est fondée en 1959. Cette année-là, la première exposition de sculpture inuite est présentée au Festival de Stratford[3]. En 1961, une église anglicane est construite[4].

Commission de vérité du Qikiqtani

En août 2019, à la suite de la Commission de vérité du Qikiqtani qui se déroule de 2007 à 2010[5],[4], le gouvernement du Canada présente des excuses officielles « pour les politiques fédérales traumatisantes adoptées dans la région du Qikiqtani » de 1950 à 1975[2],[6].

Démographie

93 % de la population est inuite et 92 % parle l'inuktitut. La moyenne d'âge est d'environ 27 ans. 14% de la population détient un diplôme d'études secondaires[2].

Évolution démographique
2001 2006 2011 2016
1 1481 2361 3631 441
(Sources : [7],[8])

Personnalités liées

Références

  1. Laureen Laboret, « Au Nunavut, les noms de lieux de la discorde », sur Radio-Canada, (consulté le 27 janvier 2021)
  2. a b c d e f et g (en-CA) « Communities », sur Qikiqtani Inuit Association (consulté le 27 janvier 2021)
  3. Histoire.
  4. a et b « Kinngait | The Qikiqtani Truth Commission », sur Qikiqtani Truth Commission, (consulté le 27 janvier 2021)
  5. (en) « QTC Final Report: Achieving Saimaqatigiingniq | The Qikiqtani Truth Commission », sur Qikiqtani Truth Commission (consulté le 27 janvier 2021)
  6. Relations Couronne - Autochtones et Affaires du Nord Canada, « Le gouvernement du Canada présente ses excuses aux Inuits du Qikiqtani », sur Gouvernement du Canada, (consulté le 27 janvier 2021)
  7. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - Cape Dorset » (consulté le 2 mars 2020)
  8. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - Cape Dorset » (consulté le 2 mars 2020)