Khalid ben Mohammed al Ankary

Khalid bin Mohammed Al Angari
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Khalid ben Mohammed al Ankary (arabe : خالد بن محمد العنقري), né en 1952 à Djeddah, est un homme politique saoudien. Il est ministre de l'Enseignement supérieur de 1991 et 2014 puis aambassadeur d'Arabie saoudite en France de 2016 à 2019.

Biographie

Études

Khalid ben Mohammed al Ankary est né à Djeddah en 1952. Il étudie à l'université de Floride, d'où il sort diplômé avec un doctorat en géographie en 1981[1].

Carrière

Khalid ben Mohammed al Ankary retourne en Arabie saoudite et devient professeur assistant à l'université du Roi-Saoud de Riyad jusqu'en 1983. Il entre en politique en tant que ministre délégué aux Affaires municipales et rurales, puis prend la tête de ce ministère en 1990[2],[3].

En 1991, Khalid ben Mohammed al Ankary est nommé à la tête du ministère de l'Enseignement supérieur[2],[3]. Il met en place les programmes de développement de l'accès à l'éducation et aux études supérieures pour les jeunes femmes saoudiennes[4], et déploie des plateformes de formation en ligne et de formation à distance pour sept universités saoudiennes[5]. En 2014, il est remplacé à ce poste par Khalid ben Abdallah al Sabti[6].

Ancien ambassadeur d'Arabie saoudite en France

Le , Khalid ben Mohammed al Ankary est nommé ambassadeur d'Arabie saoudite en France, succédant à Mohammed ben Ismaïl al Cheikh[7],[8]. Sa mission est de créer une coopération multidisciplinaire avec la France, de promouvoir le tourisme en Arabie saoudite, de favoriser les échanges au niveau des universités et des pôles de recherche, et d'unifier les points de vue sur les conflits moyen-orientaux et la lutte contre le terrorisme aux côtés de la France[9],[10].

L'ambassade saoudienne organise des évènements culturels et artistiques mêlant les cultures des deux pays, en lançant la première exposition du MiSK Art à l'UNESCO en [11] et l'exposition d'art saoudien à la YIA art fair[12]. Khalid ben Mohammed al Ankary assure la représentation du royaume lors du salon Livre Paris 2018[13].

Vie privée

Khalid ben Mohammed al Ankary est marié à Mohdi al Ibrahim, la sœur de la femme du roi Fahd ben Abdelaziz Al Saoud. Ils ont huit enfants[14].

Notes & Références

  1. (en) The power of an American education, www.marymount.edu, 17 novembre 2014 (consulté le 7 septembre 2018).
  2. a et b (en) Minister of Higher Education: Dr. Khalid Al-Angary, www.saudi-online.com (consulté le 7 septembre 2018)
  3. a et b (en) Khalid Al-Angary, www.susris.com (consulté le 7 septembre 2018)
  4. (en) KSU to open college for female graduates, www.edarabia.com, janvier 2014 (consulté le 7 septembre 2018)
  5. (en) E-learning Implementation in Seven KSA Universities, www.elc.edu.sa (consulté le 7 septembre 2018)
  6. (en) Saudi Arabia appoints eight ministers in pre-budget reshuffle, www.gulfnews.com, 8 décembre 2014 (consulté le 7 septembre 2018)
  7. Antoine Izambard, L'étonnant plan com' de l'Arabie saoudite en France, www.challenges.fr, 24 mai 2016 (consulté le 7 juillet 2018)
  8. Remise de lettres de créance, www.legifrance.gouv.fr, 20 février 2016 (consulté le 7 septembre 2018)
  9. (en) Alicia Buller, France and Saudi Arabia to ‘invest in the future’, www.arabnews.com, 8 avril 2018 (consulté le 7 septembre 2018)
  10. Audition de S.E. Dr Khalid Bin Mohammad Al Ankary, ancien ambassadeur d'Arabie saoudite en France, www.mediapart.fr, 1 mars 2016 (consulté le 7 septembre 2018)
  11. Siegfried Forster, L’art contemporain saoudien, une bonne surprise exposée à l’Unesco, www.rfi.fr, 12 octobre 2017 (consulté le 7 septembre 2018)
  12. «France-Arabie: pour un partenariat stratégique renforcé», par l’ambassadeur d’Arabie saoudite à Paris, www.lopinion.fr, 5 avril 2018 (consulté le 7 septembre 2018)
  13. Patrick Besson, L'Arabie saoudite pour les nuls, www.lepoint.fr, 1 avril 2018 (consulté le 7 septembre 2018)
  14. Khalid Bin Mohammed Al Angari, www.myheritage.fr (consulté le 7 septembre 2018)

Articles connexes