Karl Toko-Ekambi

Karl Toko-Ekambi
Image illustrative de l’article Karl Toko-Ekambi
Karl Toko-Ekambi avec Villarreal en 2018
Situation actuelle
Équipe Olympique lyonnais
Numéro 7
Biographie
Nom Karl Brillant Toko-Ekambi
Nationalité Français
Camerounais
Nat. sportive Camerounais
Naissance (29 ans)
Paris (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Attaquant/Ailier
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2000-2006 Paris FC
2008 FC Gobelins
2008-2010 Paris FC
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2010-2014 Paris FC069 (21)
2014-2016 FC Sochaux-Montbéliard082 (26)
2016-2018 Angers SCO072 (25)
2018-2020 Villarreal CF062 (24)
2020- Olympique lyonnais092 (34)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2015- Cameroun048 (11)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Karl Brillant Toko-Ekambi, né le à Paris, est un footballeur international franco-camerounais évoluant au poste d'attaquant à l'Olympique lyonnais.

Karl est formé au Paris FC avec qui il débute en professionnel en troisième division. Au terme d'une quatrième saison réussie, il s'engage avec le FC Sochaux-Montbéliard à l'échelon supérieur. Après deux années convaincantes en tant que meilleur buteur du club, il rejoint l'Angers SCO, en Ligue 1, où il est encore plus décisif et finaliste de la Coupe de France 2016-2017. Ses performances l'envoient en Espagne, au Villarreal CF, où il découvre la Ligue Europa. Un an et demi après, il revient en France avec un prêt à l'Olympique lyonnais durant la mi-saison 2019-2020. À l'issue du prêt, l'Olympique lyonnais lève l'option d'achat qui lui était assortie. Capable d'évoluer en tant que attaquant de pointe ou en soutien voire sur l'aile droite ou gauche , Karl Toko-Ekambi est un attaquant complet rapide et adroit à la finition.

Sur le plan international, Toko-Ekambi décide de jouer pour l'équipe du Cameroun, tandis qu'il possède aussi la nationalité française. Il débute avec les Lions indomptables en 2015. Deux ans après, il remporte la Coupe d'Afrique des nations puis participe à la Coupe des confédérations 2017. Il inscrit le 29 mars 2022 le but face à l'Algérie qui envoie son équipe à la Coupe du monde au Qatar.

Biographie

Enfance et formation

Karl Toko-Ekambi grandit dans le XIIIe arrondissement de Paris. Sa mère travaille dans les assurances et son père est hôtelier à Douala. Il commence le football au Paris FC et y évolue jusqu'en U16 où, à la suite d'une relégation et un genou mal soigné et douloureux, il décide d'arrêter de jouer. Scolarisé dans un internat de l'Eure, il ne joue plus qu'en salle avec ses amis dans un gymnase du XIIIe[1].

Il déclare début 2020 : « Je n'ai pas joué en club pendant un an et demi puis j'ai repris avec mes potes en U19 PH aux Gobelins (en 2008). Je me suis dit que je gâchais peut-être quelque chose et le Paris FC m'a repris après un essai »[1].

Avec les U19 du club de la capitale, il se révèle lors de la Coupe Gambardella 2010-2011 – avec l'élimination du PSG notamment. En , il signe un contrat fédéral longue durée (quatre ans et demi)[2], à l'âge de 18 ans[3] alors qu'il est déjà convoité par Brest, Sochaux ou Le Havre. Lors de cette saison 2010-2011, il est l'auteur de 21 buts : douze en championnat U19, trois en Gambardella, six avec l'équipe réserve senior en CFA 2[2].

Longtemps et jusqu'en 2015 alors qu'il joue encore au Paris FC en National, il fait partie d'un groupe de rap MZ sous le pseudo « MC Loka », avec ses amis d'enfance[1].

Paris FC

Karl Toko-Ekambi joue son premier match professionnel durant la saison 2010-2011 de National[4]. Il joue deux matchs lors de cette première saison.

Lors de sa seconde saison au Paris FC, après avoir raté son baccalauréat scientifique en , Toko-Ekambi s'installe dans l'équipe type. Il enchaîne huit titularisations sur les neuf derniers matchs de son équipe fin . L'attaquant a déjà trouvé le chemin des filets à huit reprises dont un quintuplé à Ris-Orangis, un but à Noisy-le-Sec hors-championnat, puis des buts à Niort et face à Bayonne en National. En championnat, il participe à 26 rencontres où il marque trois buts[2].

Durant la saison 2012-2013, il connait des débuts difficiles à cause de quelques blessures. Il parvient malgré tout à réaliser de bonnes performances, et à marquer quatre buts en quatorze matchs de championnat. En juillet 2013, il effectue un essai, non concluant, au Stade lavallois, avant de retourner au Paris FC[6].

C'est lors de la saison 2013-2014 qu'il commence réellement à s'imposer et devient le joueur clé de l'équipe. Il marque quatorze buts en vingt-sept matchs de championnat et termine second meilleur buteur. À la suite de cette saison très aboutie, il attire les convoitises de plusieurs clubs de Ligue 2 et Ligue 1, dont le FC Sochaux qui est le plus intéressé des clubs[7].

FC Sochaux-Montbéliard

Le , Toko-Ekambi s'engage au FC Sochaux-Montbéliard pour trois ans et pour la somme d'un million d'euros[8]. Il fait ses débuts sous ses nouvelles couleurs le suivant, lors d'une défaite un but à zéro face à l'US Orléans[9]. Une semaine plus tard, dès sa première titularisation, Toko-Ekambi marque son premier but avec Sochaux lors d'un match remporté deux buts à zéro face à l'AC Ajaccio[10]. Le , il marque son premier doublé avec le FC Sochaux-Montbéliard, lors d'un match de Ligue 2 face au Gazélec Ajaccio et d'une victoire deux buts à un[11]. Il devient un titulaire indiscutable de l'équipe et enchaîne les buts. Le , il marque un nouveau doublé face à LB Châteauroux, victoire trois buts à zéro et récidive deux semaines plus tard, lors d'un match face à l'US Créteil remporté deux buts à un[12],[13]. Toko-Ekambi réalise donc une première saison brillante, avec 14 buts en 38 matchs de championnat et termine quatrième meilleur buteur du championnat[14].

Durant l'intersaison, Toko-Ekambi souhaite quitter le club pour jouer au plus haut niveau, mais le club l'en empêche en raison des difficultés en championnat[15]. Toko-Ekambi marque le premier but de sa saison 2015-2016 lors d'un match de Ligue 2, le , face au Chamois niortais[16]. Le , il qualifie le FC Sochaux-Montbéliard en 16e de finale après un long rush solitaire face à Strasbourg, permettant à son équipe de l'emporter deux buts à un[17]. Au total, il marque onze buts en championnat et termine septième meilleur buteur de Ligue 2.

En deux saisons, il inscrit 25 buts et poursuit sa progression à Angers en Ligue 1[1].

Angers SCO

Le , il s'engage pour quatre saisons à l'Angers SCO qui évolue en Ligue 1[18].

Avec le club angevin, le joueur se montre à son avantage, faisant parler sa vitesse et ses qualités de finisseur[19]. Il parvient également à aller jusqu'en finale de la Coupe de france, mais doit s'incliner en finale face au PSG (0-1)[20].

Lors de la saison 2017-2018, il contribue au maintien du SCO d’Angers en Ligue 1 en inscrivant 17 buts en championnat[19]. Le , le joueur camerounais reçoit le prix Marc Vivien-Foé, décerné par RFI et France 24 au meilleur joueur africain de Ligue 1. Il devance ainsi Wahbi Khazri et Bertrand Traoré[21].

Villarreal CF

Toko-Ekambi avec Villarreal en

Le , il s'engage pour cinq ans avec Villarreal, Angers devant toucher tout de son côté près de 20 M€ dans l'opération[22]. Lors de son passage au sein du club espagnol, le joueur marque 24 buts en championnat[23].

Le , il s'offre même un quadruplé en seizième de finale de Coupe du roi contre Almería, devenant le premier joueur de Villarreal à réaliser cet exploit depuis le début de l'ère professionnelle en Espagne (1934)[24].

En Liga espagnole, son bilan est de 24 buts, dix passes décisives en 62 matchs disputés en 18 mois[1].

Olympique lyonnais

Le , il revient en Ligue 1 en rejoignant l’Olympique lyonnais sous la forme d’un prêt assorti d’une option d’achat de 11,5 M€ à l’issue de la saison 2019-2020. Il prend le numéro 21[25]. Dès sa première apparition entre Rhône et Saône le , après être rentré en jeu à la place de Martin Terrier, sorti sur blessure, au cours de la première mi-temps d'une victoire 3-0 contre le Toulouse FC, Toko-Ekambi ouvre son compteur avec Lyon en inscrivant le troisième but avec l'aide du poteau. Lors du match suivant sur la pelouse de l'OGC Nice en Coupe de France, le , il obtient un penalty à la suite d'une faute de Dante à la 93e minute, qui est transformé par Houssem Aouar et scelle la victoire des siens 2 buts à 1, et permet donc la qualification de l'OL en quarts de finale. Le , toujours contre Nice mais cette fois en Ligue 1, il marque son deuxième but avec l'Olympique lyonnais en égalisant à 1 partout juste avant la mi-temps mais les Lyonnais sont finalement défaits en seconde période sur le score de 2-1.

Le , l'Olympique lyonnais lève l'option d'achat assortie au prêt, et Toko-Ekambi s'engage pour quatre saisons en faveur des Gones[26]. Il portera le numéro 7 qui est laissé libre à cause du départ de Martin Terrier. Au mois de juillet, l'OL s'incline en finale de Coupe de la Ligue aux tirs au but face au Paris Saint-Germain, malgré la tentative réussie par Toko-Ekambi[27]. Par la suite, les Lyonnais disputent la phase à élimination de la Ligue des champions, et se qualifient en quarts de finale en éliminant la Juventus Turin. Au tour suivant face à Manchester City, grand favori de la confrontation, Toko-Ekambi se montre décisif en première période, en se présentant face au gardien des Citizens Ederson, et, même s'il est repris par le tacle d'Eric García, Maxwel Cornet en profite pour ouvrir le score. L'Olympique lyonnais remporte finalement le match 3-1 et se qualifie pour la deuxième demi-finale de Ligue des champions de son histoire[28]. Opposés au Bayern Munich en demi-finales, l'OL domine le début de match, et après avoir manqué une occasion importante par Memphis Depay, Toko-Ekambi échoue sur poteau de Manuel Neuer, et les Bavarois vont par la suite s'imposer 3-0[29].

Toko-Ekambi et ses coéquipiers débutent ensuite une saison sans Coupe d'Europe pour la première fois depuis 1996. Au mois d'octobre, Toko-Ekambi se met en valeur en inscrivant deux doublés sur le terrain du RC Strasbourg (victoire 3-2)[30] et face à l'AS Monaco (4-1), avec en prime un penalty provoqué face aux Monégasques[31]. Au tournant du mois de décembre, il inscrit un but deux passes décisive face à Reims (3-0)[32] puis deux buts et une passe décisive à Metz la journée suivante[33]. Après une bonne première partie de saison, l'OL est sacré champion d'automne pour la première fois depuis la saison 2008-2009 qui avait vu les Gones être sacrés champions de France[34]. Toko-Ekambi se montre moins décisif en seconde partie de saison, notamment lors d'une période sans marquer entre février et mai, pour la dernière journée de championnat face à Nice. Lors de ce match, alors que les Lyonnais avaient la possibilité de récupérer la troisième place qualificative pour la Ligue des champions face à une équipe qui n'a plus rien à jouer, ils s'inclinent 3 à 2 après avoir mené deux fois au score grâce à deux buts de Toko-Ekambi[35]. L'OL disputera donc la Ligue Europa la saison prochaine.

À l'intersaison, le Néerlandais Peter Bosz remplace Rudi Garcia, arrivé à la fin de son contrat au poste d'entraîneur[36]. Toko-Ekambi inscrit son premier but de la saison lors de la première journée de Ligue Europa sur la pelouse des Glasgow Rangers (2-0). Ce but, inscrit d'une frappe enroulée de l'extérieur de la surface, est par la suite élu plus beau but de la journée[37]. Lors de la phase de groupes de C3, il se montre particulièrement à son avantage, avec notamment deux doublés face à Brøndby et au Sparta Prague, et termine meilleur buteur de la phase de groupes avec 6 buts, ex-æquo avec le joueur du SC Braga Galeno[38].

Carrière internationale

Karl Toko-Ekambi avec la sélection camerounaise lors de la Coupe des confédérations 2017

Karl Toko-Ekambi débute avec le Cameroun le grâce à de bonnes performances en club.

Le sélectionneur allemand Volker Finke convoque donc l'attaquant sochalien, nommé pour le trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 2, pour affronter le Burkina Faso. Toko-Ekambi entre donc en jeu à la 67e minute en remplacement de Junior Mengolo. 20 minutes après son entrée en jeu, il délivre sa première passe décisive sous les couleurs africaines du Cameroun pour Clinton Njie qui marquera un doublé dans les cinq dernières minutes du match. Le Cameroun s'impose 3 buts à 2.

Toko-Ekambi est de nouveau convoqué pour participer à un match contre la République démocratique du Congo le (match nul 1-1).

Le , il remporte la Coupe d'Afrique des nations avec les Lions indomptables à l'issue d'une victoire 2-1 face à l'Égypte.

Lors de la Coupe d'Afrique des nations de football 2021 que le Cameroun joue à domicile, Toko-Ekambi contribue à qualifier son équipe pour les huitièmes de finale, notamment en inscrivant un doublé face à l'Ethiopie[39].

Le 29 mars 2022, Karl Toko Ekambi marque dans les arrêts de jeu de la deuxième mi-temps des prolongations, en match retour du troisième tour des éliminatoires zone Afrique, le but face à l'Algérie qui permet au Cameroun de s'imposer 2-1 et de se qualifier pour la Coupe du monde 2022 au Qatar[40].

Statistiques détaillées

Statistiques de Karl Toko-Ekambi au [41]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Cameroun Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2010-2011 Drapeau de la France Paris FC National 2 0 - - - - - - - - - - - 2 0 0
2011-2012 Drapeau de la France Paris FC National 25 3 - 3 0 - - - - - - - - 28 3 0
2012-2013 Drapeau de la France Paris FC National 14 4 - - - - - - - - - - - 14 4 0
2013-2014 Drapeau de la France Paris FC National 27 14 - - - - - - - - - - - 27 14 0
Sous-total 68 21 - 3 0 - - - - - - - - 71 21 0
2014-2015 Drapeau de la France FC Sochaux-Montbéliard Ligue 2 38 14 2 2 0 0 - - - - 3 0 0 43 14 2
2015-2016 Drapeau de la France FC Sochaux-Montbéliard Ligue 2 34 11 1 8 1 0 - - - - 2 0 0 44 12 1
Sous-total 72 25 3 10 1 0 - - - - 5 0 0 87 26 3
2016-2017 Drapeau de la France Angers SCO Ligue 1 31 7 5 2 1 0 - - - - 9 2 1 42 10 6
2017-2018 Drapeau de la France Angers SCO Ligue 1 32 17 6 2 0 0 - - - - 2 0 0 36 17 6
Sous-total 63 24 11 4 1 0 - - - - 11 2 1 78 27 12
2018-2019 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF LaLiga 34 10 2 2 5 0 C3 7 3 5 8 1 1 51 19 8
2019-2020 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF LaLiga 18 6 2 1 0 1 - - - - 6 0 0 25 6 3
Sous-total 52 16 4 3 5 1 - 7 3 5 14 1 1 76 25 11
2019-2020 Drapeau de la France Olympique lyonnais (prêt) Ligue 1 8 2 1 3 0 2 C1 4 0 0 - - - 15 2 3
2020-2021 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 35 14 6 4 0 0 - - - - 4 0 0 43 14 6
2021-2022 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 29 12 5 0 0 0 C3 9 6 2 15 8 0 53 26 7
Sous-total 72 28 12 7 0 2 - 13 6 2 19 8 0 111 42 16
Total sur la carrière 325 111 30 29 7 3 - 20 9 7 48 11 2 422 138 42

Palmarès

En club

En sélection

Distinctions individuelles

Notes et références

  1. a b c d et e « Ligue 1 : Karl Toko Ekambi, la recrue de l’OL est un vrai titi parisien », sur leparisien.fr, (consulté le )
  2. a b et c « Le Monsieur But du PFC a 19 ans », sur leparisien.fr, (consulté le )
  3. Coupe-de-france-angers-psg-karl-toko-ekambi-le-parisien
  4. « Karl Toko Ekambi - Footmercato.net », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  5. « Ressasser le passé ne sert à rien » Accès libre, sur leparisien.fr, (consulté le )
  6. « Transferts - Toko-Ekambi : « Si une offre arrive à Sochaux, j’y réfléchirai » », sur Eurosport Mercato, (consulté le )
  7. « Toko Ekambi à Sochaux », sur L'Equipe.fr (consulté le )
  8. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 2 - Saison 2014/2015 - 1ère journée - FC Sochaux-Montbéliard / US Orléans », sur www.lfp.fr (consulté le )
  9. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 2 - Saison 2014/2015 - 2ème journée - AC Ajaccio / FC Sochaux-Montbéliard », sur www.lfp.fr (consulté le )
  10. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 2 - Saison 2014/2015 - 14ème journée - FC Sochaux-Montbéliard / GFC Ajaccio », sur www.lfp.fr (consulté le )
  11. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 2 - Saison 2014/2015 - 29ème journée - FC Sochaux-Montbéliard / Châteauroux », sur www.lfp.fr (consulté le )
  12. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 2 - Saison 2014/2015 - 31ème journée - FC Sochaux-Montbéliard / US Créteil-Lusitanos », sur www.lfp.fr (consulté le )
  13. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 2 - Classement officiel des buteurs », sur www.lfp.fr (consulté le )
  14. « Sochaux: Karl Toko-Ekambi «déçu» de rester », sur L'Equipe.fr (consulté le )
  15. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 2 - Saison 2015/2016 - 3ème journée - Chamois Niortais / FC Sochaux-Montbéliard », sur www.lfp.fr (consulté le )
  16. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Coupe de France - Saison 2015/2016 - 7ème tour - FC Sochaux-Montbéliard / RC Strasbourg », sur www.lfp.fr (consulté le )
  17. « CAMEROUN Sochaux : Toko Ekambi officiellement à Angers », sur afrik-foot.com,
  18. a et b Vincent Bregevin, « Mercato : Karl Toko Ekambi quitte Angers pour Villarreal », Eurosport,‎ (lire en ligne).
  19. Robin Korda, « Coupe de France. Angers-PSG (0-1) : le cruel but contre son camp d'Angers », LeParisien,‎ (lire en ligne).
  20. Stéphanie TROUILLARD, « Prix Marc-Vivien Foé 2018 : "Le fruit d'un travail de longue haleine" pour Toko Ekambi », France24,‎ (lire en ligne).
  21. Nabil Djellit, « Mercato : Karl Toko Ekambi (Angers) attendu à Villarreal », sur FranceFootball.fr, (consulté le )
  22. Clément Lemaître, « Toko Ekambi, premier renfort de l'attaque lyonnaise », Eurosport,‎ (lire en ligne)
  23. Romain Nono, « Espagne : Toko Ekambi, premier joueur du 21e siècle à inscrire un quadruplé pour Villareal », sur www.lebledparle.com, (consulté le )
  24. « Communiqué : Arrivée de Karl Toko-Ekambi », OL.fr,‎ (lire en ligne)
  25. « Transferts : l'OL lève l'option d'achat pour Karl Toko Ekambi, qui s'engage pour 4 ans », sur https://www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  26. Régis Testelin, « Le PSG remporte la dernière Coupe de la Ligue de l'histoire contre l'OL » Accès libre, sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  27. Cyril Olives-Berthet, « Ligue des champions : l'OL crée l'exploit contre Manchester City et rejoint le Bayern Munich en demi-finales » Accès libre, sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  28. Cyril Olives-Berthet, « Ligue des champions : le rêve de l'OL a pris fin contre le Bayern Munich » Accès libre, sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  29. Luc Hagège, « Ligue 1 : Lyon s'impose à Strasbourg avec un grand Memphis Depay » Accès libre, sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  30. « Face à Monaco, Karl Toko Ekambi (OL) a livré une copie presque parfaite » Accès libre, sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  31. « Ligue 1 : Lyon enfonce Reims et retrouve le podium » Accès libre, sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  32. Sébastien Buron, « Ligue 1 : l'OL poursuit sa belle série en s'imposant à Metz, porté par Toko Ekambi » Accès libre, sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  33. « Ligue 1 : Lyon devient champion d’automne, première victoire pour le PSG de Pochettino » Accès libre, sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le )
  34. AS, « Renversé par Nice, Lyon jouera la Ligue Europa » Accès libre, sur www.sofoot.com, So Foot, (consulté le )
  35. Alexandra Marie, « Lyon : Peter Bosz succède à Rudi Garcia comme nouvel entraîneur de l'OL » Accès libre, sur france3-regions.francetvinfo.fr, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, (consulté le )
  36. Isidore Akouete, « Europa League : Le superbe but de Karl Toko-Ekambi face aux Rangers nommé The Goal of The Week ! » Accès libre, sur www.africatopsports.com, Africa Top Sports, (consulté le )
  37. « Europa League 2021/22, Toko Ekambi en tête des buteurs » Accès libre, sur fr.uefa.com, UEFA, (consulté le )
  38. CAN 2021 : le Cameroun qualifié pour les 1/8èmes de finale, dw.com, 14 janvier 2022, par Sophie Serbini, avec Henri Fotso
  39. « Le Cameroun arrache sa qualification pour la Coupe du monde face à l'Algérie », sur lequipe.fr, (consulté le )
  40. « Fiche de Karl Toko-Ekambi », sur footballdatabase.eu
  41. Yann BUXEDA, « Prix Marc-Vivien Foé 2018 : le Camerounais Karl Toko Ekambi élu joueur africain de l'année en L1 », sur france24.com, (consulté le ).
  42. « Karl Toko Ekambi (Villarreal) élu joueur du mois d'octobre en Liga », sur https://www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  43. Monica Nkodo, « Le réveil du Lion », quotidien, Cameroon Tribune,‎ , p. 14

Liens externes