Jules Pierre Fourreau

Jules Pierre Fourreau
Jules Pierre Fourreau.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 26 ans)
Beaune
Abréviation en botanique
Fourr.
Nationalité
Activité

Jules Pierre Fourreau[1] est un botaniste français né à Lyon le et mort à Beaune le .

Biographie

Après des études au collège des Minimes à Lyon où il a été l'élève de l'abbé Madenis, auteur de l'ouvrage Manuel du botaniste herborisant, il tient d'abord une Maison de commerce. Puis, il devient adjoint du botaniste Alexis Jordan, surtout comme dessinateur, chargé de la supervision des travaux des graveurs et des coloristes et aussi comme herboriste.

Il commence des campagnes d'herborisation à partir de 1864 : Ardèche et Alpes, Montélimard l'année suivante et le Midi et la Provence en 1866 où il rencontre Frédéric Mistral avec qui il noue une sincère amitié. Ce dernier lui fait connaître Nicolas de Séménow. Il continue d'herboriser dans le département du Gard en 1868.

En 1869, il donne le nom de Mistralia à un genre de plantes de la famille des Thyméléacées en l'honneur du poète Frédéric Mistral[2]. Cette même année, il crée la Société de la Renaissance et en devient le président. Il y présente deux études, l'une sur l'influence sociale, politique et religieuse de la Renaissance, l'autre sur la liberté de la presse.

Début 1870, il herborise aux alentours de Marseille, mais il est enrôlé volontaire aux légionnaires du Rhône en novembre. Il meurt le à l'hôpital de Beaune des suites d'une blessure au pied reçue à la bataille de Nuits le .

Frédéric Mistral, qui l'appelait « une hirondelle de bonheur », à l'annonce de sa mort, dit : « C'est un élu ! Il est de ceux qui, par le sacrifice de leur vie et la pureté de leur holocauste, désarmeront la main qui nous châtie et rachèteront notre France dévoyée. »

Sa principale contribution, durant sa trop courte vie, tient aux remarquables iconographies qu'il a laissées. Adolphe Méhu parle aussi de son sens des affinités des plantes qui aurait fait de lui un taxonomiste de premier plan.

Hommages

Le genre Fourraea Greuter & Burdet[3] de la famille des Brassicacées lui a été dédié ainsi que l'espèce Rosa fourroei Déségl. (1872).

Bibliographie

Références

  1. L'IPNI diffuse l'ordre des prénoms ainsi : « Jules Pierre », alors que la société botanique de France ainsi que la société linnéenne de Lyon utilisent toujours « Pierre-Jules » ; si ce dernier ordre est certainement le bon, l'usage international a été conservé ici
  2. Ce genre ne contient qu'une espèce : Mistralia gnidium (L.) Fourr., mais qui est considérée comme un synonyme de Daphne gnidium L.
  3. C'est actuellement une section du genre Arabis

Liens externes

Fourr. est l’abréviation botanique standard de Jules Pierre Fourreau.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI