Jordan Veretout

Jordan Veretout
Image illustrative de l’article Jordan Veretout
Veretout avec l'équipe de France des moins de 19 ans en 2012.
Situation actuelle
Équipe AS Rome
Numéro 17
Biographie
Nom Jordan Marcel Gilbert Veretout
Nationalité Français
Naissance (28 ans)
Ancenis (Loire-Atlantique)
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 2011-
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1999-2003 AS Belligné
2003-2011 FC Nantes
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2011-2015 FC Nantes 146 (15)
2015-2017 Aston Villa029 0(0)
2016-2017 AS Saint-Étienne043 0(4)
2017-2019 ACF Fiorentina075 (15)
2019- AS Rome091 (22)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010-2011 France -18 ans008 0(2)
2011-2012 France -19 ans012 0(1)
2012-2013 France -20 ans015 0(2)
2013-2014 France espoirs009 0(0)
2021- France004 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Jordan Veretout, né le à Ancenis (Loire-Atlantique), est un footballeur international français qui évolue au poste de milieu de terrain à l'AS Rome.

Biographie

Enfance et formation au FC Nantes

Jordan Veretout grandit et tape dans son premier ballon en 1999, alors qu’il est âgé de cinq ans, à l'AS Belligné, à environ soixante kilomètres de Nantes[1]. Son père est dirigeant au club et fervent supporter du FC Nantes[1]. Jordan passe ses week-ends sur le terrain local[1]. « C’était un enfant assez fin, pas très grand, très vif avec le ballon, très technique et, surtout, très discret », raconte un ancien jeune coéquipier[1]. Le jeune Jordan démontre rapidement des aptitudes supérieures aux autres mais le football reste une passion et un moyen de s’évader[1]. « Jordan (...) ne se prenait pas la tête, développe son ancien camarade de Belligné. Le foot, pour lui, c’était instinctif. Il ne voulait pas devenir professionnel et il n’en a jamais parlé un seul instant plus jeune. Son père ne le poussait pas non plus »[1]. Lors d'une finale départementale perdue 12-1 contre le FC Nantes, Jordan effectue un bon match et marque le seul but de son équipe[1]. Il est repéré par Guy Jolivet, l’un des éducateurs du club nantais, qui lui propose de venir faire quelques entraînements à Nantes[1]. La famille Veretout accepte de laisser leur fils partir pour rejoindre la Jonelière[1].

Arrivé au FC Nantes à l'âge de dix ans, il y suit toute sa formation[2]. Au centre de formation, l’enfant de Belligné impressionne par sa technicité et sa qualité de passe[1]. Il croise notamment les jeunes joueurs Adrien Trebel, Koffi Djidji, Maxime Dupé et Issa Cissokho[1]. En septembre 2005, Veretout et son équipe de benjamin représentent la France à la Danone Nations Cup[1]. Deux mois plus tard, il joue en lever de rideau du match amical France-Allemagne, le 12 novembre 2005 au Stade de France[1]. Progressivement, il parvient à compenser son manque de capacités physiques et dans les duels en adaptant son jeu sur ses qualités techniques[1]. Jordan fait des apparitions dans le groupe professionnel alors qu'il n'a que seize ans[1].

En 2010, Veretout fait partie de l’aventure en Coupe Gambardella qui s’achève par une défaite en demi-finales face à Sochaux (1-4)[1]. Durant la saison 2010-2011, ses performances remarquées en U19 et en équipe réserve sous les ordres de Loïc Amisse lui offrent la possibilité d’intégrer à quatre reprises la feuille de match en Ligue 2[1]. D’abord face à Nîmes et Istres, sans entrer pas en jeu, puis à Sedan le 13 mai 2011 où il effectue ses premiers pas professionnel en entrant à la 87e minute[1].

Débuts professionnels nantais

Après avoir effectué ses débuts chez les professionnels quelques mois auparavant, Jordan Veretout devient l’un des hommes forts de Landry Chauvin à seulement 18 ans, tout juste arrivé à Nantes pour la saison 2011-2012[1]. L’entraîneur le lance comme titulaire dès la première journée de Ligue 2 fin juillet 2011[1]. En , il prolonge son contrat jusqu'en 2015[réf. nécessaire]. Veretout ne sort jamais ou presque du onze départ avec trente-deux titularisations au total, pour six buts et cinq passes décisives[1]. En compagnie de son compère Adrien Trebel et de Grzegorz Krychowiak au milieu de terrain, il se révèle malgré la huitième place finale du FCN[1].

Sous la direction de Michel Der Zakarian en 2012-2013, l'entraîneur lui donne les clefs du jeu nantais où son volume du jeu et sa technique impressionnent[1]. Auteur de six passes décisives, le milieu nantais participe grandement à la remontée du club en Ligue 1[1].

Revenu à Nantes auréolé d’un titre de champion du monde U20, Jordan Veretout continue deux saisons supplémentaires à un bon niveau[1]. Jordan inscrit son premier but en Ligue 1 face à l'Olympique lyonnais, le .

En , il prolonge de deux ans, soit jusqu'en 2017, son contrat avec le FC Nantes. L’histoire avec Nantes prend finalement fin en 2015 après une dernière saison où Jordan Veretout et ses partenaires jouent une possible qualification européenne avant de s’écrouler en fin de saison[1]. Buteur à sept reprises et auteur de sept passes décisives, pour sa meilleure saison statistiquement, le milieu choisit de partir pour progresser[1].

Départ à Aston Villa, prêt à St-Étienne et arrivé en Italie

Le , Jordan Veretout s'engage pour cinq saisons avec Aston Villa pour une somme estimée à dix millions d'euros[1],[3]. Huit jours plus tard, il prend part à son premier match avec les Villans en étant titularisé lors de la première journée de Premier League face à Bournemouth (victoire 0-1)[4]. Dès le début de la saison, les Villans sont dans la zone rouge et le Français, sur le banc tous les week-ends, ne peut exprimer pleinement son potentiel sous les ordres de Tim Sherwood. Celui-ci est rapidement remplacé par Rémi Garde et Jordan Veretout voit ses performances en nette progression sans pour autant réussir à relever l'équipe de la dernière place[1]. Veretout dispute 25 matches de Premier League lors de sa première saison avec Aston Villa[5]. Le Français souhaite quitter Aston Villa qui descend en Championship[1].

Le , Jordan Veretout est prêté pour une saison sans option d'achat à l'AS Saint-Étienne[5]. Désiré par Christophe Galtier, le milieu enchaîne les titularisations[1]. Au total, il dispute quarante-trois matches pour quatre buts et cinq passes décisives[1].

Proche de s'engager définitivement avec l'AS Saint-Étienne[6], Veretout signe finalement un contrat de quatre ans avec le club italien de la Fiorentina le pour 7 M€[7]. Il fait ses débuts en Serie A le suivant, contre l'Inter Milan[8]. Veretout s'impose comme titulaire chez les Florentins et est rapidement remarqué pour ses bonnes performances[1], marquant son premier but le contre Vérone[9]. Le , il marque un doublé qui permet à son équipe de renverser la situation et s'imposer 3-2 contre la Sampdoria en Coupe d'Italie[10]. Le , Veretout marque un triplé lors de la défaite 3-4 de son équipe contre la Lazio[11]. Décisif statistiquement, Veretout est titulaire indiscutable dans l'équipe de Stefano Pioli[1]. Au sein d'un championnat réputé tactique, le Français développe son volume de jeu, joue plus haut sur le terrain et se retrouve davantage en situation de frapper[1].

Le , il marque contre l'Inter le but le plus tardif de la Serie A, transformant un penalty à la 101e[12]. Après une première saison couronnée de succès, le milieu de terrain réitère pareille performance lors de sa deuxième année à la Viola[1]. « C’était le pilier de la Fiorentina, confie Matthieu Pianezze, rédacteur pour le site Calciomio, spécialisé dans le football italien. Il a toujours été titulaire et l’un des hommes forts du socle de la Viola »[1]. Soucieux de poursuivre son ascension, Jordan Veretout quitte la Fiorentina à l’été 2019 après 75 matches disputés (quinze buts[13]) en deux saisons, pour rejoindre l’AS Roma[1].

Confirmation et Coupe d'Europe à l'AS Rome

Le , Jordan Veretout est prêté pour une saison à l'AS Rome avec option d'achat obligatoire (prêt d'1M€ puis achat de 16 M€ +2M€ en bonus)[13]. Il joue son premier match pour sa nouvelle équipe le , lors d'une rencontre de Serie A contre l'US Sassuolo. Il est titularisé lors de ce match que son équipe remporte sur le score de quatre buts à deux[14]. Il inscrit son premier but le sur penalty face au SSC Naples, en championnat (victoire 2-1)[15]. Aux côtés des références européennes telels que Smalling, Mkhitaryan, Pedro, Dzeko au sein d'une Louve en pleine reconstruction, Veretout prend une place importante dans le 3-4-2-1 d’un Paulo Fonseca[1].

Le , il réalise son premier doublé pour la Roma, face à son ancien club, l'ACF Fiorentina (2-1)[16]. En septembre, il inscrit un second doublé contre la Juventus[1]. Face à l’AC Milan en février 2021, il devient le deuxième milieu de terrain français de l'histoire à marquer dix buts lors d'une saison de championnat italien après Michel Platini[1]. Il rejoint un certain Michel Platini et confirme donc qu’il réalise l’une de ses meilleures saisons cette année[17]. Meilleur buteur de la Roma, il en est le tireur attitré des penalties depuis le début du Championnat[1]. En avril, il est l’un des joueurs qui récupère le plus de ballons par match (6,4 en moyenne)[1].

Après deux journée de Serie A 2021-2022, Jordan Veretout est impliqué dans 60% des sept buts de la Roma et en inscrit trois[18]. À son poste, dans les cinq grands championnats, il est le milieu de terrain français le plus décisif depuis un an, avec treize réalisations au compteur[18]. Ces performances lui valent d'être appelé en équipe de France[18].

En sélection nationale

Entre 2010-2011, il est titulaire en équipe de France des moins de 18 ans, puis l'année suivante en Équipe de France des moins de 19 ans de football[19].

Après avoir décroché la montée en Ligue 1 avec Nantes, Veretout s’envole en Turquie avec l’équipe de France U20 dirigée par Pierre Mankowski pour la Coupe du monde 2013. Titulaire aux côtés de Paul Pogba et Geoffrey Kondogbia, dont le sélectionneur dit qu'il est le complément, Jordan réalise une bonne compétition et participe à la victoire finale au tirs au but face à l'Uruguay (0-0 après prolongations, 4-1 aux t.a.b)[1].

Le 26 août 2021, il est sélectionné dans l'équipe de France A par Didier Deschamps, pour jouer les matchs contre la Bosnie-Herzégovine, l'Ukraine et la Finlande, comptant pour les qualifications à la Coupe du monde 2022 au Qatar[20]. Il joue son premier match le contre la Bosnie-Herzégovine (1-1) en tant que titulaire, à la 53e minutes de jeu, il sera remplacé par Léo Dubois[21].

Statistiques

Détails par saison

Statistiques de Jordan Veretout au
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
France Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2010-2011 Drapeau de la France FC Nantes Ligue 2 1 0 - - - - - - - - - 1 0
2011-2012 Ligue 2 35 6 2 0 3 0 - - - - - 40 6
2012-2013 Ligue 2 31 0 2 0 1 1 - - - - - 34 1
2013-2014 Ligue 1 27 1 1 0 3 0 - - - - - 31 1
2014-2015 Ligue 1 36 7 3 0 1 0 - - - - - 40 7
Sous-total 130 14 16 1 - - - - - - - 146 15
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Aston Villa Premier League 25 0 2 0 2 0 - - - - - 29 0
2016-2017 Drapeau de la France AS Saint-Étienne (prêt) Ligue 1 35 3 1 1 - - C3 7 0 - - 43 4
2017-2018 Drapeau de l'Italie ACF Fiorentina Serie A 36 8 2 2 - - - - - - - 38 10
2018-2019 Serie A 33 5 4 0 - - - - - - - 37 5
Sous-total 69 13 6 2 - - - - - - - 75 15
2019-2020 Drapeau de l'Italie AS Rome (prêt) Serie A 33 6 2 0 - - C3 8 1 - - 43 7
2020-2021 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 29 10 1 0 - - C3 8 1 - - 38 11
2021-2022 Serie A 8 4 - - - - C4 2 0 4 0 14 4
Sous-total 70 20 3 0 - - - 18 2 4 0 95 22
Total sur la carrière 329 50 20 3 10 1 - 25 2 4 0 388 56

En sélection nationale

Statistiques de Jordan Veretout au
Saison Sélection Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Compétition M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2021-2022 Drapeau de la France France 2 0 0 2 0 0 - - - 4 0 0
Total sur la carrière 2 0 0 2 0 0 0 0 0 4 0 0

Palmarès

En sélection nationale

Jordan Veretout est champion du monde U20 en 2013 avec l'équipe de France des moins de 20 ans et la génération Pogba-Kondogbia[6].

Le 10 octobre 2021, il gagne la Ligue des nations de l'UEFA 2020-2021 avec l'équipe de France.

Palmarès de Jordan Veretout (2)
Équipe de France des moins de 20 ans (1) : Équipe de France (1) :

Notes et références

Notes

  1. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.

Références

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq et ar Paul Dev, « Sur les traces de Jordan Veretout, l'enfant réservé de Belligné devenu incontournable à la Roma », sur France Football, (consulté le )
  2. « Jordan Veretout, véritable jeune de cœur »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), Ouest-France,
  3. « Jordan Veretout cinq ans à Aston Villa (off.) », sur L'Équipe, (consulté le )
  4. « Feuille du match AFC Bournemouth - Aston Villa », sur transfermarkt.fr
  5. a et b « Jordan Veretout prêté à Saint-Etienne », sur L'Équipe, (consulté le )
  6. a et b « Jordan Veretout proche de Saint-Etienne », sur L'Équipe, (consulté le )
  7. « Jordan Veretout signe officiellement à la Fiorentina », sur L'Équipe, (consulté le )
  8. (it) Andrea Sorrentino, « La nuova frizzante Inter dello stratega Spalletti il primo esame è superato », la Repubblica,
  9. (it) Benedetto Ferrara, « Verona-Fiorentina 0-5: cinquina viola, scaligeri travolti e fischiati », 10 septembre 2017.
  10. (it) Benedetto Ferrara, « Baba e Veretout la corsa viola nel segno del Var », la Repubblica,‎ 14 décembre 2017. (lire en ligne)
  11. (it) Gianluca Bigiotti, « Tris Veretout, sono 10,l’importanza del centrocampista goleador vs passato », sur fiorentina.it, 19 avril 2018.
  12. (it) « Veretout segna il goal più tardivo della storia della Serie A al 101': è record! », Soccermagazine (consulté le )
  13. a et b « Mercato: c'est officiel, Jordan Veretout file à l’AS Rome », sur RMC SPORT, (consulté le )
  14. « Feuille du match AS Roma - US Sassuolo », sur transfermarkt.fr
  15. « Feuille du match AS Roma - SSC Naples », sur transfermarkt.fr
  16. « Feuille du match AS Roma - ACF Fiorentina », sur transfermarkt.fr
  17. « AS Roma : Jordan Veretout rejoint Michel Platini », sur https://www.footmercato.net/,
  18. a b et c Jean-Marcel BOUDARD, « Jordan Veretout, le nouvel empereur de la Roma », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  19. « Fiche de Jordan Veretout », sur FFF.fr
  20. « Moussa Diaby, Aurélien Tchouaméni, Jordan Veretout et Théo Hernandez appelés avec les Bleus, pas Olivier Giroud », sur L'équipe.com,
  21. « Rapport du match France/Bosnie-Herzégovine », sur FFF.com,

Liens externes