Joost Klein

Joost Klein
Biographie
Naissance
Nationalité
Domiciles
Formation
Stedelijk Gymnasium Leeuwarden ()
Activités
Période d'activité
depuis
Autres informations
Membre de
Albino Sports ()
Cheveux
Labels
TopNotch (-), Albino Sports () (depuis )
Partenaires
Brunzyn (en), Appie Mussa (), Acid (), Daan Koens (), Martijn van Eijzeren (), Martijn van Eijzeren (), Teun de Kruif (en), Donnie (en), Dylan van Dael ()
Genres artistiques
Discographie
Joost Klein discography ()
Œuvres principales
Friesenjung (), Albino (), Europapa

Joost Klein, plus connu sous le seul prénom Joost, est un chanteur, musicien, écrivain et ancien YouTubeur néerlandais, né le à Leeuwarden (Frise).

Il est un artiste de hip hop, bien que ses chansons et ses performances incluent souvent des influences de musique électronique, telles que la drum and bass, le hardstyle et le gabber[1],[2]. Il a édité huit albums studio, dont deux ont atteint le top 10 du top 100 des albums néerlandais. Il a également fait quatre entrées dans le top 40 néerlandais.

En 2023, il est sélectionné pour représenter les Pays-Bas au Concours Eurovision de la chanson 2024 à Malmö (Suède), avec le titre Europapa. Il participe à la seconde semi-finale, ayant lieu le , et se qualifie pour la grande finale, mais est cependant disqualifié à la suite d'une plainte d'une membre de la production, une première dans l'histoire du concours.

Biographie

Jeunesse

Joost Klein naît le à Leeuwarden, en Frise, et grandit dans le village voisin de Britsum. En 2008, il lance une chaîne YouTube sous le nom d'EenhoornJoost.

Jeune, il fréquente le Stedelijk Gymnasium de Leeuwarden, sans pour autant terminer son cursus[3].

En 2010, à douze ans, il perd son père, emporté par un cancer, et, un an plus tard, en 2011, sa mère décède d'un arrêt cardiaque. À la suite du décès de ses parents, il est pris en charge par son frère et sa sœur aînée[4].

Carrière

Début

Tout en étant actif en tant que YouTuber dans les années 2010, Joost Klein publie des vidéos allant de sketches à des mini-documentaires[3].

En 2016, il publie son premier extended play Dakloos et commence à se concentrer sur une carrière dans la musique. Son premier clip, Bitches, atteint un million de vues sur YouTube[5]. En 2017 et 2018, il signe brièvement par TopNotch, mais décide finalement de créer son propre label, Albino Records[6].

Le , il sort la mixtape Scandinavian Boy, suivie des singles Meeuw et Ome Robert en 2018.

Crédit image:
Youri de Ruiter
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Joost Klein en 2018.

Le , il sort l'album studio M van Marketing avec le rappeur néerlandais Donnie. Pour promouvoir cet album, le duo organise un concert unique intitulé Viraal in Carré au théâtre Carré à Amsterdam[7]. De son côté littéraire, il écrit un petit livre de poèmes intitulé Albino, publié le . Il déclare avoir écrit ce livre grâce à son père qui, ayant également écrit un livre, l'avait encouragé à faire de même[8]. Pour promouvoir son album studio du même titre, il organise la tournée de concerts Het gaat niet zo goed (traduit par « Cela ne va pas trop bien ») en 2019, au cours de laquelle il se rend dans des salles telles que Paard, De Oosterpoort, Doornroosje et Paradiso[9]. Il termine la tournée à Paradiso, le . L'été suivant, il se produit dans les principaux festivals du Benelux tels que Pukkelpop, Pinkpop, Lowlands et Zwarte Cross.

Le , il sort l'album 1983, dont le titre fait référence à l'année de naissance de son frère aîné[10], pour lequel il collabore avec les producteurs de musique Mick Spek, Kauwboy et Tantu Beats.

Le , il sort l'album Joost Klein 7, composé de sept chansons, dont une collaboration avec le rappeur canadien bbno$. Le de la même année, il sort le single Ik wil je, un remix de la chanson homonyme du groupe belge De Kreuners[11].

Le , il sort son huitième album studio, Fryslân, en référence à sa province natale, la Frise. L'album contient les singles Florida 2009, Wachtmuziek et Papa en mama, et ceci est entièrement produit par le producteur Tantu Beats. On peut y entendre divers échantillons, comme ceux du groupe de ska néerlandais Doe Maar et de Crazy Frog. Dans Florida 2009, il évoque la mort de ses parents. Il présente la chanson en avant-première lors de l'édition de Pinkpop 2022[12].

Eurovision 2024

En 2023, il obtient son premier succès en Allemagne avec le single Friesenjung, une collaboration avec le rappeur allemand Ski Aggu et une adaptation d'une chanson de l'humoriste frison Otto Waalkes. Cette chanson atteint la première place du Top 100 allemand. La même année, il exprime son intérêt pour représenter les Pays-Bas au Concours Eurovision de la chanson 2024 à Malmö, en Suède. Une pétition est lancée par l'émission de radio NPO 3FM VoorAan of PowNed pour tenter de réaliser cet objectif[13]. Le , il est sélectionné pour représenter les Pays-Bas au concours[14].

Lors du Concours Eurovision de la chanson 2024, il est l'objet d'une plainte d'une membre de la production et est disqualifié quelques heures avant le début de la finale sans raison officielle[15]. Deux jours avant, ne souhaitant pas être à proximité de la chanteuse israélienne, Eden Golan, lors d'une conférence de presse, il cache son visage à plusieurs reprises avec son drapeau national[16],[17].

Notes et références

  1. (nl) « LL23: Pompeblêden of verzuipen met Joost », sur 3voor12 (consulté le ).
  2. « Muzikaal is er geen ruk aan, de rest valt niet te snappen. Toch treft Joost weer doel op Pukkelpop ★★★☆☆ », sur demorgen.be (consulté le ).
  3. a et b (nl) « Joost Klein begon op YouTube, schreef een dichtbundel en stond als rapper in Carré en op Lowlands: ‘Het was opeens een ding’ », sur volkskrant.nl (consulté le ).
  4. (nl) « Het verdrietige verhaal achter de vrolijke nummers van Songfestivalkandidaat Joost Klein », sur libelle.nl (consulté le ).
  5. (nl) « In de spotlight: Joost Klein », sur Teenmag (consulté le ).
  6. (nl) « Miljard views op Top Notch Youtube kanaal », sur Emerce (consulté le ).
  7. (nl) « Ja hoor: Donnie & Joost treden op in Carré », sur parool.nl (consulté le ).
  8. (nl) Jelmer Visser, « Albino: 'Een roetsjbaanrit door een fucked up brein' », sur Metronieuws.nl, (consulté le ).
  9. (nl) « Joost negen clubs langs met z'n 'Het gaat niet zo goed' tour | Nieuws op Podiuminfo », sur podiuminfo.nl (consulté le ).
  10. (nl) « Joost - 1983 (★★★½): Geld en verdriet, met nonsens en een dikke beat », sur Dansende Beren, (consulté le ).
  11. (nl) « Joost Klein brengt versie uit van 'Ik Wil Je' van De Kreuners », sur hln.be (consulté le ).
  12. (nl) « Joost Klein: ‘De eerste veertig luisterbeurten moest ik alleen maar huilen’ », sur 3voor12, (consulté le ).
  13. (nl) « NPO 3FM start petitie om Joost Klein naar Songfestival te krijgen | Radiowereld », sur radiowereld.nl, (consulté le ).
  14. (en) « Joost Klein to represent the Netherlands at Eurovision 2024 », sur eurovision.tv, (consulté le ).
  15. « Eurovision 2024 : le candidat néerlandais accusé de "comportement inapproprié" et exclu à quelques heures de la finale », sur francetvinfo.fr, France Info, (consulté le ).
  16. Eurovision 2024 : on vous résume les tensions autour de Joost Klein, le candidat des Pays-Bas, exclu avant la finale, France info, 11 mai 2024.
  17. Eurovision 2024 : l'organisation exclut le concurrent des Pays-Bas pour un "comportement inapproprié" France Télévisions, publié 11 mai 2024 à 13h30, consulté 12 mai 2024 à 20h50.

Liens externes